Leipzig : un conseil de bon sens de la police suscite une hystérie gauchiste

Les dogmes gauchistes, qui valent largement ceux des pires religions pour ce qui est de leur absurdité, n’en sont pas moins suivi avec zèle par beaucoup, qu’il s’agisse de stupidité pure ou de volonté de montrer leur conformité religieuse.

Cette affaire l’illustre bien.

RT :

Le viol d’une femme de 50 ans dans le parc Rosental de Leipzig, le 1er septembre, en pleine journée, a mis la ville en émoi. La victime, frappée au visage, a dû être opérée. Une enquête a été ouverte mais l’agresseur, un jeune homme entre 25 et 35 ans, court toujours. Les habitants redoutent aujourd’hui de se promener dans le parc.

Le suspect a été décrit comme “méridional”. C’est un euphémisme pour dire qu’il s’agit d’un envahisseur moyen-oriental.

Les consignes du porte-parole de la police, Uwe Voigt, ont été relayés par plusieurs journaux régionaux, ainsi que par le BILD : « Il est préférable de courir à deux, ou de regarder derrière vous lorsque vous dépassez quelqu’un. »

C’est un conseil de bon sens : il s’agit de recommander des comportements qui permettent de réduire les risques encourus. La police fait son travail.

Mais…

Ces propos n’ont pas manqué de choquer l’opinion publique allemande, les médias, mais aussi le maire de la ville, Burkhard Jung (SPD). Ce dernier a immédiatement répliqué dans le BILD : « Nous vivons dans une ville où toutes les femmes doivent pouvoir aller courir dans les parcs, où elles doivent pouvoir se déplacer en toute sécurité. Et pour cela, nous avons besoin de davantage de présence policière. »

Ce serait mieux, en effet, si il y avait sécurité et tranquillité. Pour cela, n’aurait-il pas fallu d’abord éviter d’importer des hordes de sauvages allogènes ?

La cause fondamentale de la criminalité, ce sont les criminels. Augmenter les moyens policiers ne dissuade qu’imparfaitement, et le faire tout en oeuvrant à accroître la quantité d’envahisseurs criminogènes est une tactique absurde.

Une demande récurrente du maire de Leipzig depuis plusieurs années, non suivie d’effets mais qui a aujourd’hui davantage de chances d’aboutir : il en appelle cette fois au Ministre de l’Intérieur de Saxe.

Cette réaction de la police qui déclenche l’ire des Allemands n’est pourtant pas surprenante dans un pays rompu aux déclarations maladroites lors d’agressions envers les femmes. Ils font notamment écho aux propos du maire de Cologne, Henriette Reker, suite aux violences du 31 décembre 2015. Elle avait en effet conseillé aux femmes de se tenir « à distance d’un bras des inconnus », et de ne pas quitter leur groupe d’amis, même si elles avaient envie de faire la fête.

La comparaison est malvenue. Là où les propos de Reker sur le “bras” étaient objectivement ridicules (surtout au vue des circonstances des viols de masses de Cologne et du soutien de Reker à l’invasion), le conseil de la police est applicable et efficace. De même, RT compare ce conseil aux féministes voulant revoir les trottoirs à la porte de la Chapelle à Paris – comparant là encore l’inepte avec le pratique.

Évidemment, ce n’est qu’un pis-aller bien médiocre, qui ne vaut pas l’expulsion des envahisseurs et la traque des déviants autochtones.

Mais ceux qui dénoncent dans le conseil de la police une “atteinte aux libertés” (au nom des libertés, les femmes devraient aussi aller bourrées et en mini-jupe dans les quartiers envahis voir si elles n’y sont pas violées ? Même “à droite” certains semblent le penser…) sont généralement les premiers à refuser les méthodes qui permettraient de résoudre durablement ces problèmes.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

1 Commentaire sur "Leipzig : un conseil de bon sens de la police suscite une hystérie gauchiste"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
9 septembre 2017 12 h 18 min

Bientôt dire de verrouiller la porte de sa maison ou de ne pas laisser les clés sur son véhicule ce sera raciste…
Il y a quelques années dans ma ville quand les roms sont arrivés les gendarmes avaient demandés aux habitants de faire attentions aux rodeurs et de signaler les comportements suspects. Bizzarement personne ne s’est plaint de racisme, ah oui il y avait une majorité de Blancs non dégénérés…

wpDiscuz