Le préfet des Alpes-Maritimes condamné par le tribunal administratif pour avoir renvoyé des envahisseurs en Italie

La France doit accueillir une infinité de nègres, selon les juges anti-français.

Le Monde :

Le tribunal administratif de Nice a condamné, lundi 4 septembre, le préfet des Alpes-Maritimes, Georges-François Leclerc, pour violation du droit d’asile. Cette deuxième condamnation en six mois fait suite à l’examen du cas de trois Soudanais interpellés alors qu’ils se rendaient à Nice pour formaliser leur demande.

Les trois hommes, Bakhid A., Alhadi M. et Kamal B., étaient hébergés chez Cédric Herrou, figure de l’association de « défense des citoyens du monde » Roya citoyenne, à la frontière franco-italienne.

Cédric Herrou est un crasseux importateur de nègres. On peut le voir en illustration au milieu de certains de ses petits chéris.

L’association avait envoyé un courriel à la gendarmerie et au préfet disant qu’ils comptaient se rendre à Nice pour formaliser leur demande d’asile. Or, une fois à la gare de Breil-sur-Roya, le 22 août, ils avaient été emmenés pour vérification au poste de Menton et immédiatement remis aux autorités italiennes.

Évidemment, ce n’est pas en se refilant ces nègres entre pays européens que l’on pourra résoudre le problème de l’invasion – c’est un peu le même problème qu’avec les expulsions historiques de juifs en Europe, qui passaient sans cesse d’un pays à l’autre.

En même temps, tous les nègres hébergés chez Herrou sont passés par l’Italie d’abord, et le règlement de Dublin prévoit que leur cas soit traité dans ce pays.

Roya citoyenne avait filmé et mis en ligne une vidéo de ce nouvel épisode de la guerre que se livrent les militants associatifs et les pouvoirs publics sur la question de l’accueil des migrants.

Dans trois ordonnances rendues en référé lundi, le juge administratif niçois conclut identiquement pour les trois hommes que « l’administration porte une atteinte grave et manifestement illégale à la liberté fondamentale que constitue le droit d’asile ». Il enjoint à la préfecture d’enregistrer leurs demandes d’asile respectives sous trois jours.

Une liberté fondamentale !

D’aller traverser plusieurs pays en paix pour aller se rendre dans un pays riche et le parasiter en prétendant être une victime persécutée ?!?

Ces gens fuient la pauvreté de leurs pays, mais cette pauvreté n’est que le fruit de ce qu’ils sont. Il suffit de regarder Haïti, le Brésil ou les villes négrifiées des États-Unis comme Memphis, Baltimore, Détroit… pour avoir une confirmation que, où que les nègres aillent, ils continuent d’être des nègres.

Selon cette même “justice”, préserver son peuple ne serait par contre pas du tout une liberté fondamentale, mais une menée prétendument illégitime car raciste, “xénophobe”, etc.

Tribunal administratif de Nice
Le tribunal administratif de Nice : ajoutez une dose suffisante de nègres et ce beau bâtiment finira en ruines

Le 31 mars, le préfet avait déjà été condamné pour le renvoi expéditif d’une famille érythréenne.

Un protocole de fait avait alors été mis en place avec la préfecture pour permettre à Roya citoyenne d’accompagner en toute transparence les demandeurs d’asile arrivant dans la propriété de Cédric Herrou, qui se situe à quelques kilomètres de la frontière italienne.

C’est une véritable parodie ! Ces envahisseurs extra-européens arrivent par l’Italie, le crasseux Herrou lui-même l’admet, mais la “justice” met en place un “protocole” pour qu’ils puissent demander l’asile en France alors que le règlement de Dublin prévoit que leur cas soit traité en Italie.

Parallèlement les contrôles avaient été sévèrement renforcés dans toute la vallée, sur les routes et sur les sentiers, ce qui n’est pas dissuasif pour les migrants qui ont fui l’instabilité dans leur pays et se pressent depuis trois ans à Vintimille, souvent via la Libye.

Ce n’est pas dissuasif parce que même s’ils sont attrapés, ils sont simplement renvoyés du côté italien. Ils peuvent retenter leur chance encore, et encore, et encore…

Si au lieu d’une expulsion, les envahisseurs avaient droit à une corde, les contrôles deviendraient d’un coup très dissuasifs !

A l’audience, en compagnie de nombreux autres militants, Cédric Herrou avait exprimé son souhait de voir le préfet de nouveau condamné : « Nous avons gagné ! », a-t-il exulté lundi dans un communiqué.

Condamné récemment en appel à quatre mois de prison avec sursis, Cédric Herrou est par ailleurs mis en examen pour transport de personnes en situation irrégulière. Il avait été arrêté à la gare de Cannes avec 156 migrants qu’il accompagnait à Marseille demander l’asile.

Sa faible condamnation avait suscité l’indignation de nombreux associations et médias anti-français. Mais il reste pour l’heure toujours libre de continuer ses activités.

Pendant ce temps, Vincent Reynouard doit se terrer en Angleterre afin de ne pas être jeté en prison, simplement pour avoir exposé encore et encore l’ineptie du mythe exterminationniste utilisé vicieusement pour tenter de persuader les Blancs de disparaître.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

4 Commentaires sur "Le préfet des Alpes-Maritimes condamné par le tribunal administratif pour avoir renvoyé des envahisseurs en Italie"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
totor
5 septembre 2017 15 h 00 min

Retour à la case départ! Urgent !

Michael
5 septembre 2017 23 h 20 min

Ce brave Mr Reynouard mérite toute notre aide et estime!

156 babouins à la gare avec Herou!? non mais c’est de la folie, ce type est cinglé! là c’est l’asile ou le peloton.

Waffen-SS
6 septembre 2017 21 h 38 min

Le peloton!

6 septembre 2017 21 h 39 min

Ce type est un traître à sa race et il faudra lui montrer ce qu’il en vaut de trahir notre race.

wpDiscuz