Un monument à Christophe Colomb cassé à la masse, une statue décapitée, etc. : les destructions des antifas valent celles de l’État Islamique

Nous parlons beaucoup d’évènements se déroulant aux États-Unis ces derniers jours ; mais il faut dire que la situation est loin d’y être ordinaire. Blanche Europe avait déjà publié des articles sur la guerre menée contre le passé des États-Unis qui fait rage depuis des mois mais qui s’est dramatiquement intensifiée après “Unite the Right”.

Pour ceux qui les auraient manqués, nous vous conseillons de les lire :

Nous recensions de nombreux retraits et dégradations de monuments, de nombreux étant confédérés, mais certains ne l’étant pas. Nous avions aussi établi une comparaison avec les islamistes détruisant des monuments pré-islamique. Eh bien, les derniers développements ont plus que justifié cette comparaison.

Un monument à Christophe Colomb cassé à la masse

Le plus vieux monument à Christophe Colomb en Amérique du Nord se trouve à Baltimore, où il a été érigé en 1792.

Des gauchistes ont décidé qu’il faudrait le détruire.

Les gauchistes responsables de cette destruction ont réalisé une vidéo montrant leur action et expliquant leurs motivations. Il s’agit de nègres minables qui n’ont certainement jamais eu de contribution positive significative à la société.

Même si vous ne comprenez pas l’anglais, regardez la destruction.

Le narrateur explique que Colomb aurait permis l’introduction du capitalisme, de l’esclavage, du génocide, etc. en Amérique, oppressant les peuplades non-blanches.

C’est bien connu que les Amérindiens qui se scalpaient les uns les autres, les Aztèques qui faisaient des sacrifices humains par milliers, etc. étaient vraiment très paisibles ; que les Noirs restés en Afrique vivent beaucoup mieux que ceux vivant aux États-Unis… L’argumentaire gauchiste est bancal, mais le gauchiste n’est pas un être de raison.

Le narrateur se plaint aussi de la pauvreté des nègres de Baltimore.

Monument à Colomb

La statue de Thomas Jefferson à l’université de Virginie dégradée

Vous vous souvenez de la statue autour de laquelle la marche aux flambeaux s’était achevée ? C’est de celle-là qu’il s’agit.

La prédiction de Trump selon laquelle les gauchistes s’en prendraient rapidement à Washington et Jefferson est vérifiée.

The Daily Progress :

L’université de Virginie enquête sur le vandalisme de la statue de Jefferson qui se tient du côté Nord de la Rotonde de l’université de Virginie.

Les autorités disent qu’elles ont reçu un signalement du vandalisme le dimanche à 3h20. La police n’a pas confirmé l’enquête jusqu’à jeudi matin.

La statue semble avoir été aspergée de peinture rouge. Des agents de l’université ont été repérés nettoyant la statue dimanche matin.

Statue de Jefferson vandalisée

Charlottesville recouvre des statues de bâches noires

Les autorités de Charlottesville – maire juif, vice-maire nègre – ont décidé mercredi de mettre des bâches noires sur les statues de Robert E. Lee et Thomas Jackson. Certains ont dit avec un peu d’humour que ce sont des burqas (le voile islamique intégral) qui ont été mises sur ces statues… Et il y a un peu de ça.

Statue recouverte de bâche

En mai, une statue de Jeanne d’Arc vandalisée à la Nouvelle-Orléans

La Nouvelle-Orléans fut, comme son nom l’indique, fondée par des colons français. Ce fut la ville principale de la Louisiane française jusqu’à ce qu’elle soit cédée aux Américains.

C’est aujourd’hui une ville terriblement négrifiée, et qui souffre des conséquences associées en termes de corruption, criminalité, etc.

Il paraît logique que Jeanne d’Arc, héroïne d’Orléans, ait sa statue à la Nouvelle-Orléans. Mais pas pour les gauchistes.

L’incident dont il est question date de mai, il me paraît cependant tout à fait révélateur.

Nola Defender :

[Le 3 mai], […] des résidents et travailleurs du quartier français ont découvert que la statue de Jeanne d’Arc a été vandalisée par des coupables inconnus.

Statue vandalisée
“Abattez-la”, est-il écrit.

[…]
La vandalisation était un nouveau chapitre choquant dans un récit contentieux – jusqu’alors, l’essentiel du conflit était centré autour de la communauté cherchant à empêcher la ville de la Nouvelle-Orléans d’exécuter son projet de retraits massifs.

La mairie nègre mène une guerre contre le passé blanc.

L’offense symbolique touche une autre partie de la vaste histoire de la Nouvelle-Orléans : sa connexion à la France. La statue en bronze doré est installée au coeur du Quartier à la Place de France, près du marché français, offerte par la France aux citoyens de la Nouvelle-Orléans en 1972.

Qu’est-ce qui pourrait fâcher les gauchistes dans la vie de Jeanne d’Arc ? Vont-ils prétendre qu’elle a possédé des esclaves ou colonisé des non-blancs ? Lui reprocher d’avoir été une pieuse catholique ?

Son principal tort à leurs yeux, à dire vrai, est d’être blanche.

Les autorités ne s’en prendront pas à elle pour le moment, mais au rythme où la racaille anti-blanche devient de plus en plus extrême, ce n’est qu’une question de temps. Ces gens ne fonctionnent de toute façon pas à la raison.

Une statue de William Crawford décapitée

Fox 8 :

Une statue du colonel William Crawford qui se trouve en dehors du tribunal du comté de Crawford a été décapitée, et il y a une récompense pour le suspect.

Selon le procureur du comté de Crawford, Matt Crall, le vandalisme s’est produit au cours de la semaine écoulée.

Il a dit que quiconque a vandalisé la statue face des inculpations criminelles.

Pendant ce temps, l’avocat Joel Spitzer, de Powell, dit que lui, avec d’autres membres de la communauté, offrent une récompense de 1300 dollars pour des informations menant à une arrestation. Cette récompense augmente.

Spitzer a publié l’offre avec des photos de la statue comme elle était la semaine dernière et après qu’elle a été décapitée.

Statue décapitée

[…]
Crawford était un soldat américain qui avait combattu lors de la Guerre de la Conquête [ndt : théâtre américain de la Guerre de Sept Ans] et de la Guerre Révolutionnaire Américaine. Il avait fini par être torturé et tué en représailles d’un massacre d’amérindiens près de la fin de la Révolution Américaine.

La statue de Crawford a été ciblé parce qu’il s’agit d’un homme blanc. C’est à peu près tout ce que les gauchistes lui reprochent. Ces gens haïssent les Blancs, et les héros les plus admirables suscitent chez eux une envie et une frustration supplémentaires. Des gens comme Crawford rappellent implicitement à la vermine anti-blanche (traîtres compris) son infériorité.

Antifas, islamistes, (((bolcheviques))) : même fureur destructice

Je ne prétends pas que tout monument mérite toujours d’être préservé. Je suis en faveur de la destruction des statues de Lénine ou de Martin Luther King Jr., par exemple. Il y a donc des critères qui déterminent si un monument doit être préservé même si allant contre les idées du jour. Sa valeur artistique et sa valeur historique en sont deux exemples, mais un autre déterminant est de savoir s’il s’agit d’une part de l’histoire du peuple (par exemple les églises en France), ou de quelque chose d’imposé par un pouvoir étranger et hostile (comme les statues de Lénine).

Que les nègres excités par la (((racaille médiatique))) perçoivent tout blanc comme un oppresseur et désirent détruire leurs symboles est une chose, mais on remarque que dans de nombreux cas ce sont des blancs gauchistes qui réalisent ces destructions, ou du moins qu’ils y participent. Les premiers sont des ennemis, mais les seconds sont des traîtres qui n’ont aucune excuse.

Les islamistes qui détruisent des monuments et des statues ne détruisent pas des symboles de domination étrangère, mais des éléments culturels du passé de leur propre peuple, parce qu’il va contre leur idéologie. Les antifas sont du même acabit.

Il est aussi important de rappeler que les (((bolcheviques))) ont été tout aussi barbares. Cette vermine juive – les meneurs bolchéviques étaient dans leur écrasante majorité juifs -, entraînant derrière elle tous les sous-hommes de Russie, a commis des crimes culturels absolument atroces ; en plus des millions de morts qu’elle a laissé derrière elle.

Voyez par exemple cette destruction de la magnifique cathédrale du Christ Sauveur de Borki, près de Kharkov en Ukraine :

Cette destruction avait été opérée sur l’ordre de (((Kaganovich))).

La cathédrale de Borki
La cathédrale avant d’être intégralement détruite par les Bolcheviques. Elle a depuis été reconstruite.

Je ne suis pas chrétienne, il me semble cependant que non seulement cette destruction est criminelle, mais aussi que ceux qui l’ont provoquée auraient mérité la plus lourde des peines – quelque chose comme du travail forcé épuisant dans des mines humides et surchauffées, jusqu’à ce que mort s’ensuive.

Conclusion

Les gauchistes extrémistes reçoivent largement le soutien de la gauche dominante des (((médias))), universités et autres institutions, laquelle – en parlant de “privilège blanc”, de “racisme systémique”, de “suprématie blanche”, etc. – a déjà adopté des positions qui étaient considérées extrêmes il y a encore seulement quelques années.

Il n’y a aucun mécanisme de contrôle qui puisse arrêter la folie gauchiste, et tout semble donc indiquer qu’elle ne va faire que s’accroître.

Cela va produire un choc chez beaucoup de blancs modérés, qui sont résolument opposés à une telle folie mais qui se verront dire par les (((médias))) que s’y opposer serait une forme de “suprématie blanche”. Des millions de personnes saines vont basculer dans notre camp dans les années à venir.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

25 Commentaires sur "Un monument à Christophe Colomb cassé à la masse, une statue décapitée, etc. : les destructions des antifas valent celles de l’État Islamique"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
albert
26 août 2017 15 h 56 min

Un pédant de collège comme il y en avait jadis beaucoup produisit une philosophie de l’histoire où bien des analyses paraissent fines et pertinentes ..
De ses spéculations il ressortait qu’un terrible danger menaçait les pays avancés ; l’alliance du prolétariat indigène avec la vermine des pays pauvres . .
Nous y sommes .
( le philosophe auquel je me réfère était , bien sûr , Allemand et il enseigna quelque temps les mathématiques dans un ” Gymnasium ” . Il s’appelait Oswald Spengler et s’attira des remarques désobligeantes de la part d’idéologues du NSDAP )

Guy Mauve
26 août 2017 16 h 07 min

Nous sommes tous témoins de la déliquescence de ce pays qui a été bâti sur des (((bases malsaines))). Et personnellement, je m’en réjouis ! Je ne vais pas refaire l’Histoire des USA, il y aurait tellement à dire sur leur impérialisme atavique. Mais n’oublions pas ces crypto-juifs venus d’Angleterre, ayant décidé que ce continent leur appartenait avant même d’y mettre les pieds (11 nov 1620 : Mayflower Compact);
http://www.harissa.com/D_Communautes/USA/usa.htm
https://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_sceau_des_Etats-unis (voir l’étoile dite “de David” au-dessus de l’aigle)

Que Colomb ait été juif ou pas, il est clair qu’ils se sont appropriés le territoire (doctrine du Jingoîsme), même si les Amérindiens, Incas, Aztèques n’avaient pas pratiqués les sacrifices humains (ressemblant par ailleurs aux sacrifices israêlites).
Que cette (((racaille))) ait maille à partir avec la bougnoulerie… Là où il y a un juif, le malheur n’est pas loin. Chaque peuple porte sa croix.
Je ne vois, en outre, ce qu’une statue de notre Sainte Jeanne, vient faire dans ce pays de dégénérés, La Louisiane et la Nlle Orléans ayant été vendues illégalement par ce traître de Napoléon Bonaparte .

En passant
26 août 2017 16 h 47 min

Quelles bases malsaines ?
” impérialisme atavique “: vous auriez donc souhaité que le territoire nord – américain soit resté la possession des amérindiens ?

Guy Mauve
26 août 2017 19 h 38 min

Les Amérindiens n’ont jamais fait chier personne . Qu’on se mette bien d’accord, les juifs ne sont pas des Blancs !

En passant
27 août 2017 6 h 54 min

Certes. Mais ils doivent représenter tout au plus 3 % de la population américaine ( même si leur pouvoir est immense) . Les valeurs américaines traditionnelles des Américains d’origine européenne sont tout à fait respectables et étaient partagées par la totalité de cette population jusqu’aux années 1950.

Driant
27 août 2017 17 h 09 min

Quel droit avaient des anglais partis par pleins bateaux de Liverpool ou d’ailleurs de s’accaparer de force les terres d’Amérique du Nord ? Les anglais n’ont jamais su rester dans leurs frontières. S’ils ont essaimé sur toutes les mers du globe dans le but de faire un “commerce” qui n’était le plus souvent que du pillage, et d’établir partout des colonies, c’est parce que des Français, au terme de la guerre de Cent Ans qu’ils avaient dû soutenir pour se défendre, déjà, leur avaient fermé la porte du continent européen.
Et aujourd’hui, force est de constater que leurs descendants étasuniens sèment la merde aux quatre coins de la planète, et de toutes les manières possibles !
Si j’estime les Blans plus que les nègres, que les bougnoules ou que les Juden, force est de reconnaître que les anglo-saxons sont vraiment, génétiquement, les plus cons et les plus malfaisants de tous les Blancs !

OTOOSAN
26 août 2017 16 h 22 min

là on comprend qu’une nouvelle”religion” se met en place, les statues morflent, bientot ce sera les livres (enfin ceux qui restent -lol) et les images, c’est typique du changement …regardez les pyramides, regardez (sic) les splendeurs de monde païen détruits autrefois par la furies des prosélytes de ces religions d’ Amour…ce n’est que le début…

En passant
26 août 2017 16 h 43 min

((( Ils ))) lancent et déchaînent leur pietaille imbécile et inconsciente, frustrée et jalouse , pour ” faire du passé table rase ” . Un grand classique. Peut-être suis – je optimiste, mais il n’est pas certain du tout qu ‘ils parviennent à leurs fins aux États – Unis.

Gudridur
26 août 2017 17 h 05 min

L’éternel retour que les anciens babyloniens ont les premiers souligné, l’histoire du monde apparaît être une palingénésie et les hommes ne peuvent pas saisir par l’entendement la fin d’un cycle.
La destruction du Sérapéum par des fanatiques guidés par un agitateur ou le lynchage d’Hypathie d’Alexandrie, symboles révérés pourtant de l’ancien monde, il y a 1650 ans mettaient fin au plus noble des cycles.
Un nouveau cycle se parachève et ce sont là les signes du commencement.
Que les dieux humiliés et vaincus nous baillent leur vaillance et nous aident à anéantir et à vaincre les viles idées des apostats.

Albers
26 août 2017 19 h 33 min

D’après ce que j’ai pu en apprendre le lynchage d’Hypathie a été initié par l’un de ses serviteurs qui ne supportait certainement pas qu’une femme de cette époque soit plus intéligente et plus libre qu’un homme.

OTOOSAN
26 août 2017 21 h 44 min

” initié par l’un de ses serviteurs”…voilà, nos “gentils” croyants de la nouvelle religion sont du même coup innocentés,… bien essayé, je ne pense pas que cela suffise, vu l’époque en question…début des persécutions contre les paiens par les tenants d’une religion d’amour…

wpDiscuz