Un assassin fonce en voiture sur les clients d’un restaurant, le régime parle d’incident

Hier soir, un assassin a foncé avec sa BMW sur la clientèle d’une pizzeria à Sept-Sors, près de Meaux. Une fille de 12 ou 13 ans a été tué et 12 autres personnes ont été blessées.

Le Figaro :

Une voiture a foncé volontairement ce soir, vers 21 heures, dans une pizzeria de Sept-Sors, en Seine-et-Marne. Une jeune fille a été tuée et douze autres personnes ont été blessées, dont quatre sont dans un état grave, selon le porte-parole du ministère de l’Intérieur. Les gendarmes de la section de recherches de Paris ont été saisis. Le conducteur a été interpellé par la police.

Lorsque l’illettrisme des journalistes se conjugue au politiquement correct, cela donne des choses dans ce genre : une voiture douée de volonté.

Depuis le temps que les attentats bougnouliques frappent notre pays, nous pouvons repérer dans les médias des motifs qui se répètent, qui sont sûrement des recommandations.

  • Attribuer la responsabilité de l’acte à la voiture, éventuellement “folle”, dès qu’il faut éviter de parler de son conducteur. Ainsi le titre de l’article du (((Huffington Post))) porte sur sur cette “voiture”.

Évidemment, dans ce même (((média))), l’article d’avant-hier concernant la Dodge de Charlottesville ne demandait pas de précisions sur la pauvre automobile, mais sur l’identité et l’idéologie supposée de son conducteur.

  • Quand un assassin porte un nom malsonnant, celui-ci n’est pas nommé. Il est appelé “l’homme”. Quand il s’agit d’une action tamponnée ‘allah akbar’ ou revendiquée djihadiste par les canaux idoines, le régime dit préférentiellement “le français”.

Pour sa part, le conducteur de la Dodge de Charlottesville avait été nommé avec une grande célérité.

Selon la loi établie pour l’Amérique par la journaliste Ann Coulter, plus les médias tardent à mentionner l’ethnicité du malfaiteur, plus augmente la probabilité qu’il soit non-blanc.

En France, ce sont les noms et les photos qui nous permettent de savoir enfin la race des criminels. Dans le cas qui nous occupe, l’homme est appelé “David” et la seule photo de lui est donnée par le Daily Mail (en) britannique.

Elle est extrêmement floue, je ne sais pas si c’est à dessein, mais on ne dirait pas que David soit de chez nous.

Le “David” a une allure bougnoulesque
  • Appeler terroriste une action armée si et seulement si l’assaillant a ouvertement revendiqué son appartenance à une entité du genre État Islamique ou Al-Qaïda.

Avant que la revendication ne soit publiée, les journalistes mettent des guillemets, comme lors de la couverture de l’attentat de Ouagadougou avant-hier. Dans le cas qui nous occupe, comme l’intrus n’était pas fiché, “la piste terroriste est écartée”.

  • Exception : quand il s’agit de militants pro-Blancs ou considérés comme tels, le rempart de prudences et d’euphémismes disparaît entièrement.

La qualification de terroriste et de nazi a été imméditament mise en avant dans le cas de James Alex Fields Jr, au point que les médias ont exigé de Trump – avec succès – qu’il se prononce avant que le moindre début d’enquête n’ait eu lieu.

  • Dans les cas d’actions de guerre raciale à initiative non-blanche : faire passer l’assaillant pour un “déséquilibré”. Cette fois-ci, il est présenté comme un chauffard drogué et suicidaire, et son attentat comme un incident.

Cette valetaille d’énarques et de journalistes a le mensonge tellement chevillé au corps qu’elle en oublie qu’un bon mensonge doit être vraisemblable.

Voici la retranscription d’un entretien stupéfiant sur la chaîne LCI avec Gérad Branly, sous-préfet de Seine et Marne :

La journaliste : Que sait-on précisément sur l’auteur de cet incident, comme disait le porte-parole du ministère de l’intérieur tout à l’heure, un homme qui aurait foncé pour tenter de se suicider parce qu’il n’avait semble-t-il pas réussi à se suicider hier ?

Le sous-préfet : Euhhh, sur les motivations du conducteur donc qui est actuellement entre les mains des gendarmes qui ont pu l’interpeller, je n’ai pas d’informations. De toute façon, c’est aux enquêteurs et au Parquet de déterminer les motivations de ce monsieur. Tout ce que je sais, comme vous le dites, le terme d’incident pour le moment est celui qui est sûrement le plus approprié.

Dans leur monde, quand un métèque tue des blancs dans un acte de guerre raciale aléatoire, c’est un incident.

Si “David” avait voulu se suicider en fonçant dans quelque chose, il aurait au moins enlevé sa ceinture de sécurité. Or l’assassin est sorti indemne de la voiture, et triomphant.

LCI :

L’homme au volant de la BMW, inconnu des services de police, aurait tenté de mettre fin à ses jours après avoir raté sa première tentative dimanche. Une version que met en doute ce témoin.

Ce regard qu’il avait là, toute ma vie ce sera ancré dans ma tête. Toute ma vie. On ne peut pas avoir ce regard-là quand on vient de faire un truc comme ça, a-t-il estimé. Je n’ai jamais vu quelqu’un d’aussi posé. Tranquille, serein. Le gars, il avait réussi son coup.

  • Dès qu’il est possible de trouver un héros non-blanc qui aurait empêché ou tenté d’empêcher un attentat, il faut le faire. Dès qu’il est possible de dire quelque chose de positif sur un assassin non-blanc, il faut le faire, quitte à exploser à Mach 3 le mur du ridicule.

Actu.fr :

Dans la rue, André et Isabelle, qui s’occupent d’un jardin tout près du domicile de l’auteur des faits, aimaient discuter avec lui. « Hier soir, il me faisait encore un signe amical. Il habitait la rue depuis 13-14 ans, seul, dans la maison familiale après le départ de son père. Adorable comme tout, il voulait toujours nous aider au jardin et on lui avait même donné des légumes. Cela faisait plaisir de voir un jeune qui cuisinait », a raconté André.

Le premier contact avec André et c’était quand Isabelle était tombée dans la rue. « En effet, mon amie souffre d’épilepsie et David est venu à notre secours. Il m’a aidé à la remettre sur pied et on voyait qu’il était habitué à prodiguer les gestes de premier secours ».

Selon André, David travaillait dans la sécurité et victime d’un accident du travail, handicapé à une épaule, il n’aurait plus touché que 50 % de son salaire. « Je crois savoir que sa petite amie travaille dans un hôpital, à Meaux ou à Jossigny. Il était tracassé et souvent inquiet ».

Nous apprendrons son identité tôt ou tard.

Mais il y a une bonne nouvelle dans cet assaut anti-blanc, que ZOG mentionne fort peu. Les clients indemnes du restaurant ont réussi à immobiliser “David” dans sa voiture au moment où il voulait faire marche arrière pour prendre la fuite.

LCI :

“On était tous assis à la terrasse. Je me souviendrai qu’il y avait une petite fille de cinq ans qui s’est levée de la table, elle était en plein dans la trajectoire. Elle s’est levée pour aller caresser un petit chien, nous a-t-il raconté, en état de choc. Au même moment, la voiture est arrivée. J’ai cru sur le coup qu’il allait faire un coup de dérapage pour frimer avec sa BM et en fait, il a réaccéléré. C’est une voiture très puissante. Il a encastré et rentré tout le monde dans le restaurant.”

Parmi les premiers à intervenir auprès des blessés, dont l’adolescente de 13 ans, le client a stoppé, avec plusieurs autres personnes, le chauffard qui tentait de prendre la fuite en faisant marche arrière. “J’ai pris un gros parpaing, j’ai éclaté le carreau qu’il y avait sur le côté. Je lui ai demandé de me donner ses clés, de mettre les mains sur la tête et de ne pas bouger, nous a-t-il expliqué.

Il y avait deux-trois personnes qui avaient vraiment la tête sur les épaules. On a réussi à s’organiser pour essayer de couvrir les gens qui avaient des plaies, avec des nappes. C’est triste d’en arriver là.”

Bravo les gars !

Auteur: Basile

Partager cet article sur

Publier un commentaire

7 Commentaires sur "Un assassin fonce en voiture sur les clients d’un restaurant, le régime parle d’incident"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
15 août 2017 19 h 40 min

Il a sûrement mal pris son virage, c’était un déséquilibré, pas d’amalgames, il était dépressif le pauvre…
Fusillez moi ça !

budospirit
17 août 2017 19 h 14 min

On vas s habituer avec le temps aujourdhui c est a barcelone on voyage ,je me demande quelles sont les motivations de ce terroriste

19 août 2017 21 h 25 min

Quel est le rapport entre eux surtout ! Je ne le vois pas 🙂

STOP GÉNOCIDE DES BLANCS
15 août 2017 22 h 28 min

Faut laisser faire la juivestice faire son travail maintenant…

Godïk
16 août 2017 0 h 19 min

BMW : une marque de voitures pour bougnoules bientôt construites par les bougnoules d’Angela.
Les merdias vont bientôt nous signaler que le constructeur BMW va procéder à un rappel de série 3 pour un problème de direction.

odin29
16 août 2017 1 h 48 min

Une pizzeria sert des pizzas à base de porc…lardons, jambon etc..
Qui mange halal ou casher??? Qui peut choisir ses victimes en fonction de règles religieuses??? Il n’y a que deux communautés concernées.
J’dis ça j’dis rien…
David Patterson ( le fils de patter ) ça devrait interpeller, non? C’est vous qui voyez…!

17 août 2017 9 h 53 min

Le David me paraît Blanc mais son ex est une batarde nègre/ bougne ( non Blanc c’est sur), de plus il fumait du shit depuis ses 9 ans. Nous avons là soit un bougnoule/juif qui ressemble à un Blanc soit un whigger.

wpDiscuz