Un grand-père israélien, croyant toute sa famille holocaustée, découvre ses 500 cousins

Traduction de l’article du Daily Stormer.


Le jeune Adolf avait beaucoup de belles qualités : il aimait les animaux, chérissait les arts, était excellent orateur et avait montré quelque talent d’aquarelliste.

Malheureusement, il souffrait aussi d’une peur irrationnelle des gros nez.

Les médecins croyaient que sa phobie passerait avec l’âge, mais ils se trompaient. Elle était devenue si virulente que, devenu adulte et désormais chancelier d’Allemagne, Hitler déclencha une Deuxième Guerre mondiale uniquement pour exterminer la race la mieux pourvue en appareil nasal de tous les temps : les Juifs.

Pour l’essentiel, il a réussi son pari. Vers la fin de la guerre, six millions de Juifs très précisément avaient été incinérés, gazés et transformés en abat-jour (dans cet ordre) par des soldats nazis à la Rutger Hauer dans des camps de la mort polonais.

Adolf Hitler détestait les Juifs à cause de la taille de leur nez

Bien que la plupart des Juifs eurent survécu aux camps de la mort, l’expérience fut si traumatisante pour eux qu’ils établirent un ethno-État juif au Proche-Orient pour vivre à l’abri de la peur de la discrimination nasale.

L’histoire incroyable d’aujourd’hui nous est contée par un habitant de cet État.

Haaretz :

Ayant grandi en Israël, Alex Kafri avait toujours pensé qu’à part ses parents et sa soeur, il était seul au monde. Sa famille maternelle toute entière, il le savait, avait été éradiquée pendant l’holocauste. Quant aux membres de sa famille qui avaient été abandonnés à leur sort en Lituanie, son père n’en parlait jamais et Kafri ne croyait pas qu’ils avaient eu un sort plus enviable.

Imaginez sa surprise lorsqu’il découvrit soudain que tant de parents du côté paternel étaient en vie ! Un très grand nombre en vérité. Après avoir rencontré 500 membres de sa famille lors d’une réunion à Londres la semaine dernière, Kafri se pince toujours, tellement il a du mal à y croire.

“J’ai beau avoir 71 ans, quand on m’a certifié que cette grande famille existait, dont j’ignorais tout, j’ai pleuré”, dit ce grand-père de neuf petits-enfants. “Et depuis, à chaque fois que je raconte cette histoire, je suis tout ému”.

[…]

Parmi les 500 membres de sa famille qui se sont réunis, il y avait des ressortissants de 15 pays différents, dont un cousin éloigné qui avait fait le voyage depuis la Sibérie.

Mais pour Kafri, rien n’égalait le rouleau où étaient inscrits tous les noms des invités de sa famille élargie, qui s’étirait au centre de la salle de conférence de l’hôtel. “Il faisait trente mètres de long”, dit il.

Vraiment, cela fait chaud au coeur.

Presque la moitié de la population juive mondiale a péri pendant l’Holocauste, mais ce juif isrélien a réussi à rencontrer 500 membres de sa famille en un seul jour.

Ils ont dû sacrément filouter le père Mengele !

J’aurais adoré être une petite souris pour entendre ce qui se disait pendant cette réunion londonienne. Je parie que les histoires que les Juifs se racontent – comme d’avoir été transportés à Auschwitz-Birkenau par des chemins de fer qui ressemblaient à des montagnes russes, ou d’évoir échappé aux chambres à gaz en passant par les fenêtres ou les portes en bois, auraient eu de quoi faire fondre le coeur d’un chinois.

Les rescapés de l’Holocauste qui ont vingt ou trente ans ont dû raconter des souvenirs particulièrement vifs, puisque les atrocités qu’ils ont subies en 1945 devaient être encore fraîches dans leur mémoire

Finalement, la leçon à tirer de cette histoire a de quoi nous inspirer : de même que le bien peut triompher du mal, la vie peut triompher de la mort.

Car après tout, si vous pouvez survivre après avoir été tués, qu’est-ce qui pourrait vous abattre ?

Auteur: Basile

Partager cet article sur

Publier un commentaire

7 Commentaires sur "Un grand-père israélien, croyant toute sa famille holocaustée, découvre ses 500 cousins"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
STOP GÉNOCIDE DES BLANCS
5 août 2017 10 h 40 min

(((6 millions))) transformés en abat-jours? Pas plus??? Il doit avoir une erreur (((ils))) étaient pas 6 milliards?

Michael
6 août 2017 4 h 29 min

Maths Juives :
15,315,350 Juifs en 1933
-6,000,000 Juifs holocaustés
__________________________
= 15,753,638 Juifs en 1948

5 août 2017 15 h 08 min

Un massacre si grand mais tellement de survivants…qui aurait cru qu’ils étaient si nombreux dans les années 40 ?

Michael
6 août 2017 4 h 41 min

c’est comme si il y avait plus de survivants de l’holocaust que de gens sur la terre au point où nous en sommes

6 août 2017 12 h 29 min

Je pense que dans deux ans maximum on va “retrouver” des survivants de l’holocauste pour remplacer ceux qui sont morts de vieillesse…

Michael
6 août 2017 4 h 45 min

Se faire gaser dans de fausses douches fait des miracles pour l’espérance de vie.

Pierre Soraj (de Marass)
7 août 2017 10 h 36 min

très émouvant.

wpDiscuz