Très violent guet-apens anti-policier à Sevran, organisé par la racaille afro-maghrébine

Naturellement, aucun des articles de presse sur le sujet ne précise la race des criminels. Mais nous pouvons affirmer avec certitude qu’il s’agit de racailles non-blanches, maghrébines ou sub-sahariennes : Sevran est un endroit particulièrement envahi, et si les médias avaient l’occasion de nous montrer des blancs se comportant mal, ils ne s’en priverait pas.

Le Figaro :

Un policier violemment pris à partie lors d’une intervention tendue dans la nuit du 14 juillet à Sevran (Seine-Saint-Denis) a fait usage de son arme à huit reprises pour se dégager, blessant un homme de 18 ans. Le policier, souffrant de contusions et blessures à la tête, a été hospitalisé, de même que l’homme de 18 ans, touché au ventre, a indiqué le parquet de Bobigny.

Selon le déroulé des faits détaillé par le parquet de Bobigny, vers 00H30 samedi, des policiers du commissariat de Sevran ont d’abord essuyé des “jets de pierres et des coups de barre de fer” lors d’une intervention sur un feu de containers “volontairement déclenché”.

D’où le qualificatif de guet-apens : l’incendie criminel a pour but d’attirer des agents des forces de l’ordre.

Une vermine ayant grillé un feu rouge et cherché à échapper un contrôle policier était morte quelques heures plus tôt dans un accident, ceci a probablement contribué à attiser la barbarie des colons extra-européens.

Appelés en renfort, six motocyclistes d’une compagnie de sécurisation et d’intervention (CSI) ont à leur tour été pris à partie par une “cinquantaine d’individus aux visages dissimulés, armés de barres de fer, de blocs de pierre et de bouteilles en verre, qui avaient surgi brusquement de la cité”, a poursuivi le parquet.

Selon le parquet, “trois motards” ont été blessés par ces projectiles. Les individus sont ensuite venus “à leur contact, tentant de les encercler et de les faire chuter”. Cinq des motocyclistes sont “parvenus à s’échapper en accélérant”. Revenus sur les lieux peu après, en s’apercevant que le sixième n’était pas présent, les agents ont fait usage de grenades de désencerclement pour disperser le groupe.

Ils ont alors retrouvé le policier blessé, “à une quinzaine de mètres de sa moto, le visage en sang, le casque cassé et la visière arrachée”, a dit le parquet.

La vermine non-blanche avait littéralement cherché à le lyncher. S’il n’avait pas fait usage de son arme à feu et si ses collègues n’étaient pas revenus le secourir, il serait aujourd’hui dans un cimetière.

Peu après, un homme de 18 ans a été retrouvé présentant une plaie au ventre “résultant d’un tir d’arme à feu”, selon le parquet. Son pronostic vital n’est pas engagé, mais son état est jugé “instable”. Le policier, lui aussi hospitalisé, présentait de “nombreuses contusions et blessures à la tête et s’avérait très choqué sur le plan psychologique”, a poursuivi le parquet. Selon les constatations, il a fait usage de son arme à “huit reprises en direction de ses agresseurs”.

Une enquête a été ouverte pour identifier les auteurs des violences contre les policiers. Le parquet de Bobigny a également saisi l’IGPN d’une enquête consécutive à l’usage d’arme.

Qui sait, peut-être que le policier aurait du se laisser tabasser à mort parce que se défendre avec une arme à feu contre des poings et des pierres serait “inéquitable” ?

Ne riez pas, selon les délirantes lois sur la “légitime défense” en France, quand une racaille vous agresse au couteau, il vous est interdit de l’abattre.

“Les policiers sont devenus de la chair à canon”, a dénoncé le secrétaire national adjoint du syndicat policier Alliance, Loïc Travers. Alliance a en outre condamné des festivités du 14 Juillet “une nouvelle fois émaillées d’incidents graves, visant les forces de l’ordre et les policiers en particulier”, citant notamment des “attaques de commissariats, guet-apens, jets de mortiers, incendies volontaires”.

Dans ce contexte Frédéric Lagache, secrétaire général adjoint d’Alliance a dit avoir besoin du “soutien de l’Etat”, “qui ferait mieux de renforcer nos moyens plutôt que les diminuer en baissant nos crédits”. Le gouvernement a annoncé la semaine dernière des mesures d’économies, à hauteur de 526 millions d’euros, dans le cadre d’une diète imposée à l’ensemble des ministères.

Le fond du problème n’est pas un souci d’argent. Ou, pour être plus exacte, pas seulement. Est-ce qu’un septième motocycliste ce soir là aurait changé la dynamique des évènements ? Certainement pas.

Tant que les racailles non-blanches pourront prospérer parce que les autorités préféreront les tolérer, alors il y aura des incidents similaires ou plus graves encore.

La meilleure solution, naturellement, serait l’expulsion généralisée de cette vermine ; quoique une répression beaucoup plus agressive envoyant en prison la plupart des meneurs aurait un effet notable.

Ce qui manque d’abord et avant tout dans les deux cas, cependant, c’est la volonté politique !

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

20 Commentaires sur "Très violent guet-apens anti-policier à Sevran, organisé par la racaille afro-maghrébine"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Gudridur
18 juillet 2017 17 h 07 min

“Huit jours de prison ou une légère amende frappent autant l’esprit d’un européen que la perte d’un bras intimide l’asiatique” D’après Montesquieu (et d’après beaucoup de gens raisonnables) l’européen et le non européen sont à punir différemment et tant que les africains parasiteront la France une justice bifide devrait être appliquée. Genre perte de couilles puis égorgement et remplissage de merde par la fente.

Il a déjà été souligner de nombreuses fois que les régimes africains ne reprendraient pas leurs citoyens faute de moyens pour l’Afrique noire ou par peur de destabilisation supplemétaire pour le nord. Il faudra nécessairement les noyer ou s’en débarrasser en France même

18 juillet 2017 20 h 46 min

Les noyer me semble être la solution la plus efficace.

Vinking
19 juillet 2017 20 h 32 min

Non ,non , et non ! On les renvoie ! Les negres et les bougnoules nous ont envoyer leur merde depuis trop longtemps , et pourris le pays par la même occasion avec la benedictions des youpins . Donc maintenant on va renvoyer leurres bombes bactériologiques à l’envoyeur content ou non c’est pas notre problèmes . Sur des cargos doit bien exister des genres de pilote automatique , on les colle sur des cargos avec coordonnées GPS qui vont bien et aprés une fois sorti des eaux territoriale c’est plus notre problème.

19 juillet 2017 21 h 53 min

Non Vinking, après leur noyade nous pourrions reprendre certains pays et ainsi préserver l’écosystème ( sans les nègres) car ils pourrissent tout ce qu’ils touchent. On ne doit pas renvoyer notre merde. La merde on la nettoie, on ne la cache pas sous le meuble. Parce que sinon on se la reprendra sur la gueule 🙂

Jacot
18 juillet 2017 18 h 02 min

Oh, Gudridur, tu sais, quand déjà nous parlons de ça autour de nous, la réponse est invariablement la même : « Oui, mais bien sûr, ils ne sont pas tous comme ça… » ! Évidemment, comme nous avons perdu toute conscience raciale, va leur expliquer que nulle raison n’obligerait à tolérer tous ces non-Blancs gentils ou non… Bref, la pollution raciale n’est pas comprise. Et comme tout ce qui dérange, on préfère y mettre un voile pudique en changeant son registre de « normalité » ! Pardon Blanche !

STOP GÉNOCIDE DES BLANC
18 juillet 2017 18 h 22 min

Ne plaignez jamais les forces de l’ordre, elles sont avant tout un outil utiliser par le système en place, ces même forces de l’ordre qui subissent des agressions de la part des colons extra-européens persécutent les nationalistes avec le même zéle que la (((juivetice))).
Lister bien les éléments de collaboration, ces listes seront bien pratique pour épurer la France et l’Europe quand les natios auront le pouvoir.

18 juillet 2017 20 h 48 min

Les flics je ne les comprend pas. Ils voient au quotidien la richesse de l’immigration et pourtant ils continuent de servir le système qui les mènes à leur perte.
En attendant les lois sur la légitime défense sont stupides et les flics devraient pouvoir abattre les racailles quand ils se sentent en danger.

OTOOSAN
18 juillet 2017 22 h 39 min

” ils continuent de servir le système ” l’avancement est au mérite !

Ortografix
19 juillet 2017 8 h 10 min

Les flics … bin … c’est juste des flics, non ?
Qui a envie de se sentir solidaire avec ces gens, qui nous foutraient tous en taule sans le moindre état d’âme ?

jones
19 juillet 2017 8 h 34 min

un flic,c’est utile mais c’est con,,,

Driant
19 juillet 2017 14 h 51 min

Vu ce qu’ils font, on ne peut même plus dire qu’ils sont utiles… Au contraire, les flics sont à classer parmi les nuisances publiques, au même titre que les gauchiasses, les journaleux, les subhumains…

OTOOSAN
18 juillet 2017 22 h 38 min
Waffen-SS
19 juillet 2017 19 h 07 min

Une raison supplémentaire de payer mes impôts, merci OTOSSAN de m’en avoir informé.

19 juillet 2017 21 h 55 min

Au moisn on ne nous ment pas : vos impôts sont pour les routes et le métro…en Afrique !

wpDiscuz