Les images de vidéosurveillance de vols dans le RER de San Francisco dissimulées pour éviter les “stéréotypes racistes”

Les anti-blancs n’ont de cesse de répéter que les “stéréotypes” et les “préjugés” seraient très méchants.

Leur astuce consiste à déclarer qu’il s’agit de généralisations qui simplifient voire déforment la réalité, et d’insister sur le cas des individus moins bien traités en conséquence.

Comme souvent, leur argument contient une once de vérité : par exemple, tirer du fait que la plupart des criminels sont noirs la conclusion que tous les Noirs sont criminels constituerait sur le plan purement factuel une généralisation abusive (dire que tous les Gitans sont des voleurs ne le serait sans doute pas, par contre !).

En dernière analyse, les simplifications exagérées des stéréotypes sont simplement l’adaptation d’un ensemble de données à un niveau de complexité assimilable et traitable par la personne moyenne. Voudrait-on mieux qu’on ne le pourrait que marginalement puisque la limite fondamentale est d’abord biologique.

Mais ils n’essayent même pas de proposer mieux. Leur argument est spécieux : au motif que les stéréotypes sont imparfaits, ils nous invitent carrément à abandonner toute prédiction comportementale sur la base des caractéristiques observables ! Ceci revient à nous inviter à nous placer dans des situations dangereuses autrement tout à fait évitables. (Bien que rapportant assez peu de faits divers au regard de ceux qui se produisent, Blanche Europe en a déjà documenté beaucoup de ce genre, comme des meurtres, des viols, des attaques à l’acide, etc.)

Détruire toute la société en refusant aux Blancs toute identité collective et tout traitement différencié sur des bases raciales ou sexuelles ; ou nuire à certains individus se comportant correctement mais appartenant à des groupes étrangers ; quel est le mal véritable ?

Quand les adeptes de “l’anti-racisme” anti-blanc n’ont de cesse de devoir dissimuler des données afin de ne pas alimenter les “stéréotypes racistes”, n’est-ce pas une puissante confirmation des profondes différences raciales de comportement ?

Daily Mail :

Un fonctionnaire des transports à San Francisco a été attrapé dans une note fuité déclarant aux équipes que les vidéos d’une récente vague de brigandage n’étaient pas diffusées pour empêcher les gens de faire des “généralisations raciales”.

Le système BART de la région de la baie a été frappé par au moins trois faits de brigandage ces dernières semaines, dont un incident qui a vu environ 60 jeunes monter dans un train, voler sept personnes et en attaquer deux autres.

Deux autres incidents de grande envergure ont vu un total d’environ 16 jeunes impliqués dans les faits de brigandage, alors que les locaux ont rapporté avoir vu ou entendu parler de beaucoup d’autres.

En dépit des faits de brigandage, le gestionnaire général assistant de la BART, Kerry Hamill, a expliqué pourquoi les vidéos de surveillances et autres images n’étaient pas diffusées, dans une note envoyée au conseil d’administration.
[…]
La note, obtenue par KPIX, indique :

L’accroissement disproportionné des crimes dans les transports en commun interagit avec les médias locaux d’une manière qui affecte et caractérise injustement les voyageurs de couleur, menant à des généralisations abusives dans les articles des médias et à un haut niveau de commentaires racialement insensibles dirigés contre le District par nos filières des réseaux sociaux, par courriel, et par les centres d’appel.

Bref, il s’agit de dissimuler la réalité parce que la réalité incite au racisme !

Caricature de A. Wyatt Mann

La note expliquait comment des versions imprimées des données compilées par la BART était disponibles en personne aux quartiersgénéraux locaux.

Cependant, la membre du conseil d’administration de la BART a répliqué contre l’idée, demandant pourquoi la race était un facteur dans la diffusion des vidéos.

“Je ne comprends pas quel rôle la couleur de peau de quelqu’un joue dans cette question [de diffuser ou non l’information]. Pouvez-vous expliquer ?” a-t-elle écrit dans un courriel à Hamill, obtenu par KPIX.

On peut logiquement déduire que c’est elle qui a fait fuiter toute cette histoire.

L’assistant gestionnaire général a alors répondu :

Si nous alimentions régulièrement les médias d’informations de vidéos de crimes sur notre système impliquant des suspects issus des minorités, particulièrement quand ils sont mineurs, nous ferions certainement face à des questions quant à pourquoi nous sensationnalisons relativement des crimes relativement mineurs et perpétuons des faux stéréotypes au passage.

Autrement dit, il y a beaucoup trop peu de vidéos de crimes commis par des blancs pour contrebalancer celles de ceux commis par les Noirs ; et les stéréotypes “faux” sont en vérité tout à fait exacts.

Quant à parler de crimes “mineurs”, rappelons que dans deux des trois actes de brigandages mentionnés des passagers ont été tabassés en plus d’être volés.

[…]
Un porte-parole de la BART a dit à KPIX que la loi de Californie protégeant les criminels mineurs empêchait la diffusion des vidéos ou des images.

Si cette loi existait, sans doute l’assistant gestionnaire de la BART l’aurait-il directement invoquée ? Et sans doute trouverait-on des références à son sujet en ligne (mes vérifications n’en ont pas trouvé trace) ?

Pour couvrir des agissements malhonnêtes, ces gens n’hésitent pas à rajouter une couche de mensonge.

Que cela leur plaise ou non, cependant, leurs tentatives de dissimulation de la réalité raciale désormais percées à jour vont produire un effet exactement contraire.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

5 Commentaires sur "Les images de vidéosurveillance de vols dans le RER de San Francisco dissimulées pour éviter les “stéréotypes racistes”"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Gregleblanc
17 juillet 2017 13 h 45 min

la criminalité des noirs augmentent , malgré qu’il soit les premiers bénéficiaires des FOOD STAMPS et des aides sociales aux logements .

STOP GÉNOCIDE DES BLANC
17 juillet 2017 19 h 00 min

Vivement que les pro-immigration subissent la justice divine.

OTOOSAN
19 juillet 2017 12 h 40 min

“justice divine.” oui, mais la justice de Wotan, pas celle de qui vous savez….

OTOOSAN
18 juillet 2017 20 h 03 min
18 juillet 2017 20 h 45 min

Regardez surtout l’origine du flic en question…

wpDiscuz