Après les émeutes de Hambourg, le gouvernement appelle à frapper ses propres partisans

Traduction de l’article du Daily Stormer


Ce qui est arrivé lors du sommet du G20 est l’une des choses les plus étranges au monde. D’importants groupes de gens qui soutiennent la politique de la cabale mondialiste au pouvoir en Europe de l’Ouest ont fait des émeutes contre cette même politique.

Ce n’était pas vraiment une émeutes où l’on va casser du flic, mais plutôt une émeute à la Ferguson, où l’on va pour brûler des putain de trucs, du type « printemps arabe ».

Je n’ai pas connaissance de Blancs faisant des émeutes à un tel niveau dans l’Histoire, et il n’y a certainement jamais eu d’émeutes de cette envergure contre des gens qui partagent les mêmes points de vue que les émeutiers.

L’Allemagne est confrontée à un drôle de casse-tête chinois.

RT:

Une série de violentes émeutes qui se sont emparées de la ville de Hambourg pendant le sommet du G20 ont provoqué une vague d’indignation parmi les politiciens allemands qui ont exigé un changement radical dans le traitement des manifestations violentes, ainsi que de l’extrémisme de gauche.

« L’image de l’Allemagne dans la communauté internationale a été gravement endommagée par les incidents de Hambourg », a confié au Bild le ministre des affaires étrangères, Sigmar Gabriel, après trois nuits d’affrontements violents entre des éléments radicaux d’extrême-gauche et la police dans cette ville portuaire d’Allemagne du Nord qui a hébergé le sommet du G20.

Oui, pour le dire gentiment.

Les gens des autres pays se disent : « Une négrerie en Allemagne ? Mais quelle mouche les a piqués ?

« Tous les motifs politiques allégués de cette orgie de violence sont des mots trompeurs. Ils ne servent qu’à couvrir la véritable motivation de ces criminels qui sont venus de tous les coins d’Europe : la violence pour elle-même », a ajouté Gabriel.

Bingo.

Le seul objectif n’a pu être que la « violence pour elle-même ».

Impossible d’expliquer autrement que des gauchistes fassent une émeute contre les gouvernements les plus gauchistes de l’Histoire.

Le ministre a exigé la création d’un comité d’enquête spécial d’investigation à l’échelle de l’UE pour lancer des enquêtes sur les participants aux émeutes de Hambourg.

« Un État qui est gouverné par le règne des lois doit désormais démontrer sa capacité à se défendre » a-t-il dit.

Pour sûr, Arthur. Imaginez ce qui se serait passé si les émeutiers avaient été des musulmans et non des Blancs. Vu le comportement de la police, ils auraient pu facilement prendre tous les immeubles gouvernementaux et faire prisonniers tous vos dirigeants.

C’est le point à retenir : l’Allemagne a invité des millions d’islamistes radicaux chez elle. S’ils décident de se soulever – ce qu’ils feront à coup sûr à un certain moment – et de mettre à bas l’État, ils pourraient le faire en 24 ou 48 heures, ou peut-être encore plus vite.

Heiko Maas, ministre de la Justice a lui aussi évoqué la nécessité d’organiser à l’échelle de l’UE une réponse contre l’extrémisme de gauche. Il a exigé la création d’une base de donnée européenne sur les extrémistes, ainsi qu’un échange d’information plus poussé sur les extrémistes fauteurs de troubles violents.

« Nous sommes confrontés à une forme nouvelle de violence, à laquelle nous devons répondre en accroissant notre coopération dans le combat contre les extrémistes » a dit Maas aux médias allemands lundi 10 juillet à Berlin. Il a également appelé à prendre des mesures plus fermes contre ceux qui soutiennent la violence des extrémistes ».

Ceux qui soutiennent la violence endémique devront aussi faire face à la justice » a-t-il dit, d’après le quotidien Der Tagesspiegel.

Parallèlement, Thomas de Maiziere, ministre de l’Intérieur, a comparé les émeutiers d’extrême-gauche de Hambourg aux extrémistes de droite et même aux islamiste. « Ce n’étaient pas des manifestants. C’étaient des éléments radicaux violents et criminels », a dit le ministre lors d’une conférence de presse lundi 10 juillet, ajoutant que les émeutiers de Hambourg étaient des « extrémistes violents méprisables, comme les néo-nazis et les terroristes islamistes ».

Sauf que les extrémistes de droite n’ont jamais fait quoi que ce soit qui ressemblerait même de loin à cela. Les musulmans ont fait des choses dans le genre, mais pas à cette échelle. Mais comme je l’ai dit, cela viendra en son heure. Et ils savent désormais qu’ils pourront facilement s’en tirer.

Le ministre de l’Intérieur a fait écho aux propos de Gabriel en expliquant que les émeutiers n’avaient aucun droit à se servir de motifs politiques pour justifier leurs actions et a exprimé son souhait de voir les tribunaux allemands « sévir fermement » contre eux.

Quels étaient leurs revendications politiques, au juste ?

Le simple fait de suggérer qu’ils en aient est complaisant, à mon avis. Les seules affiches politiques que j’ai vues disaient « la capitalisme tue », et je ne sais pas ce que cela veut dire.

Je pense que la plupart des gens ne savent pas ce que cela veut dire.

Jens Spahn, membre de la direction de la CDU d’Angela Merkel, a dit au Bild du dimanche 9 juillet que « l’étendue de l’extrémisme de gauche en Allemagne avait été sous-estimée pendant des années ». Si ceux qui avaient réduit Hambourg « en gravats et en cendre » avaient été des néo-nazis, l’indignation aurait été immense, et à bon droit, a-t-il dit, ajoutant que les « fascistes de gauche avec leur haine et leur violence devraient recevoir une réponse aussi claire. »

Sauf que les néo-nazis n’ont jamais agi comme cela dans l’Histoire. Cette comparaison n’est pas valable.

Le politicien est allé plus loin, en accusant les socio-démocrates, les Verts et les partis de gauche de minimiser délibérément la violence de gauche et de « fermer les yeux » quand il s’agit d’elle.

En même temps, ce n’est pas facile de fermer les yeux dans une ville en flammes. Même si vous les fermez, vous allez pleurer et vous allez tousser.

Peter Tauber, secrétaire général de la CDU a renchéri sur ses propos, en disant à Bild qu’il ne viendrait à l’idée de personne de tolérer l’existence en ville de bases d’extrême-droite », alors que « dans le cas de l’extrême-gauche, il y a des centres comme la Rigaer Strasse à Berlin ou la Rote Flora à Hambourg, à propos desquels les gens sont souvent trop réservés ».

« Cela doit changer », a ajouté Tauber.

Cette liste infinie d’aveux montrant que l’État allemand ne traite pas la droite comme il traite la gauche est très instructive.

Ses propos ont été confirmés par Stephan Mayer, député de la CSU, allié bavarois du parti CDU, qui a dit que les autorités municipales de Berlin et Hambourg « ne devraient plus tolérer les squatts d’extrême-gauche et les zones de non-droit de Rigaer Strasse et de la Rote Flora. » Ces deux endroits ont été squattés par des groupes de gauche après avoir été laissés à l’abandon.

Des propos similaires ont été tenus par Peter Altmaier, chef du bureau de la chancellerie fédéral, qui a dit que la fermeture des centres d’extrême-gauche devrait être un « test » pour l’Allemagne.

« Nous ne devrions tolérer aucune zone de non-droit », a-t-il dit, ajoutant que les extrémistes de gauche propagent le point de vue que « les dégâts infligés à la propriété n’ont rien de grave ». Il a affirmé que le fait de tolérer ce genre d’idées est « une grave erreur ». Dans un message sur Twitter, Altmaier a comparé « la terreur extrême répugnante » de Hambourg à la terreur des extrémistes de droite et des islamistes. Il a remercié la police de Hambourg pour ses efforts visant à contenir les émeutiers.

Des « extrémistes de droite ». De quoi parlez-vous ? Quelles sont vos références ?

Ce qu’ils disent au fond, c’est : « la situation est aussi mauvaise que notre mauvais rêve d’émeute de droite potentielle ».

C’est très bizarre à dire.







Environ 500 personnels de sécurité, dont 180 policiers fédéraux, ont été blessés lors des incidents de Hambourg a dit de Maiziere lors de la conférence de presse du lundi 10 juillet. Il a ajouté que « deux policiers sont encore à l’hôpital » et que beaucoup d’autre ne s’en sont pas encore remis.

De son côté, Harmut Dudde, chef opérationnel de la police de Hambourg, a établi une liste de 476 policiers blessés lors d’une autre conférence de presse. Le compte de Dudde a été confirmé par le chef de l’hôtel de police de Hambourg, Ralf Martin Meyer.

Angela Merkel a rendu visite aux policiers à la suite des émeutes du sommet du G20 et les a remerciés pour leur travail.

Elle a aussi condamné la violence lors de son discours au sommet. « Je condamne fermement la violence et la brutalité déchaînées que la police a endurée pendant le sommet du G20 » a-t-elle dit, précisant que « rien ne justifie le pillage, l’incendie criminel et les attaques brutales ».

Pourquoi diable y aurait-il besoin de préciser dans une déclaration que le pillage et l’incendie criminel n’ont aucune justification ?

Le pillage était le côté le plus amusant de la chose. Du genre « À bas le capitalisme, pillons le magasin d’I-phones !!!!! »

Remarquons que la plupart des vidéos ont été enregistrées par RT ou par des inconnus sur Twitter. Les médias internationaux ont fait de leur mieux pour minimiser l’affaire.

La narration était impossible à maîtriser.

Auteur: Basile

Partager cet article sur

Publier un commentaire

13 Commentaires sur "Après les émeutes de Hambourg, le gouvernement appelle à frapper ses propres partisans"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
16 juillet 2017 20 h 35 min

Les gauchos c’est un peu comme les youpins : on sait plus qui youpine qui. Ils se tapent dessus alors qu’ils sont du même bord et servent les mêmes intérêts.
En effet les gauchos ont fait cette manifestation pour piller tranquillement des magasins, fumer du shit et boire de la 8-6.
Ils sont anticapitalistes mais ils ont tous des Iphones, hypocrisie quand tu nous tiens…

STOP GÉNOCIDE DES BLANC
16 juillet 2017 22 h 14 min

Ce sera un plaisir de les envoyer dans des camps de ré-éducation quelque part en Sibérie ceux-la, un peu de vie a la dure avec beaucoup de discipline et de coups de pieds aux culs, et pas de shit ni de biere pour ces dégénérés mentaux.

17 juillet 2017 17 h 32 min

En effet, surtout que là bas les droits de l’homme, pas de traces… 🙂

STOP GÉNOCIDE DES BLANC
17 juillet 2017 21 h 31 min

HAHA

Snapdragon
19 juillet 2017 13 h 51 min

on a qu’à dire les droits des vrais hommes en opposition aux droits de l homme.

Ortografix
17 juillet 2017 2 h 53 min

Certes ces gauchistes sont ridicules quand ils s’en prennent à un gouvernement tout aussi idiot qu’eux, mais leur démarche n’est pas si insensée que ça. D’un côté, ils revendiquent bruyamment – et ça marche : les gens sont assez cons pour y croire – que ChouBlanc continue d’être le plus vigoureux adversaire de BlancChou. D’un autre côté, ils justifient – tout comme les actes terroristes – un renforcement du flicage, qui ne manquera évidemment pas de frapper les véritables adversaires (les «néo-nazis») de ce gouvernement. Bref, on les verra sans doute encore en action, d’autant que ce jeu intéresse forcément les agences style CIA, désireuses de foutre le bordel en Europe et de nous museler / islamiser / bougnouliser.

Snapdragon
19 juillet 2017 13 h 56 min

pas sûr que cela soit efficace car la traque on l’a déjà subit depuis longtemps et on c’est déjà adapté depuis longtemps alors que les gauchistes eux ont eux les mains libre.
Donc les gauchistes vont prendre une claque et perdre du terrain.
Il faut en profiter pour s’emparer du terrain perdu par eux.

Steph
18 juillet 2017 5 h 45 min

Il y a un biais américain dans cet article du Daily Stormer.

Bien sûr que le “capitalisme tue”, et qu’on sait ce que signifie ce slogan. C’est quand même bien la quête de profit qui a remis en cause les traditions et produit tant de guerres injustes.

L’esprit révolutionnaire de gauche, les principes modernes au centre, et les faux patriotards à droite, sont tous enfantés par Mammon.

Snapdragon
19 juillet 2017 13 h 58 min

on peut faire du profit sans détruire les traditions…

Kolovrat
19 juillet 2017 11 h 52 min

Ces émeutes ont prouvé que les Allemands peuvent être violents et se révolter contre l’invasion mais ils ne le font pas, parce que ce sont des cocus enjuivés qui sont très content de ce qui leur arrive.

Ortografix
20 juillet 2017 4 h 28 min

Lu et approuvé.

Ortografix
20 juillet 2017 5 h 05 min

Anecdote intéressante à ce sujet : l’ex tennisman Boris Becker a transformé en fumée sa fortune personnelle, qui était de l’ordre de 100 millions d’euros, notamment en investissant … au Nigéria. http://www.zerohedge.com/news/2017-07-19/tennis-legend-boris-becker-bankrupt-burns-%E2%82%AC100mm-fortune-help-nigerian-investments

Ortografix
21 juillet 2017 7 h 06 min

Allez … Ça aussi. Le rôle des brillants et disciplinés Allemands, dans le désastre syrien :
http://arretsurinfo.ch/la-part-de-culpabilite-de-lallemagne-dans-la-tragedie-syrienne-la-finul-comme-ecran-protecteur-du-djihad-ii/
De quoi nous rappeler aussi leur intervention décisive, toujours au service de l’Amérique, dans un autre désastre : la guerre contre la Serbie en faveur des mafias islamo-albanaises.

wpDiscuz