Deux sympathisants nationalistes arrêtés en raison d’absurdes imprudences sur internet

Les médias anti-blancs viennent de relater l’arrestation de deux personnes supposées être des sympathisants nationalistes. D’après ce qui est rapporté, ils se seraient eux-mêmes décrits ainsi et nous allons donc raisonnablement supposer que c’est bien de cela qu’il s’agit.

AFP :

Il menaçait de tuer Emmanuel Macron le 14 juillet : un homme de 23 ans proche de l’idéologie d’extrême droite qui voulait s’attaquer au président lors du défilé militaire de la Fête nationale a été mis en examen et écroué.

Interpellé le 28 juin à son domicile d’Argenteuil (Val-d’Oise), il a été mis en examen samedi pour “entreprise individuelle terroriste”, a-t-on appris de source judiciaire, confirmant une information de RMC.

Le suspect, qui s’est décrit comme “nationaliste” lors de sa garde à vue, avait de multiples cibles : il a déclaré aux enquêteurs de la Sous-direction antiterroriste (Sdat) vouloir s’en prendre également à des “musulmans, juifs, noirs, homosexuels”, selon une source proche de l’enquête.

Première règle de la garde à vue : on ne dit rien à la police. On refuse de répondre, quelles que soient les tactiques employées (“compréhensive”, “agressive”, etc. ; généralement alternées entre des heures d’isolement). Je suppose qu’il n’y a pas grand mal à décliner son identité, à dire que l’on refuse de répondre ou même à dire que le ciel est bleu ; mais toute information concrète sur soi, sa pensée, ses actions, ses projets ou ceux d’autrui sont purement et simplement à charge.

Un aveu apparemment anodin sur nos activités peut faciliter divers recoupements, écarter diverses pistes, mettre en cause un camarade…

De plus, il est erroné de croire que les policiers vont relâcher la pression si on leur donne en pâture un petit élément : au contraire, ayant brisé le silence et commencé à obtenir des aveux, ils vont accroître la pression, convaincus qu’ils pourront obtenir davantage (et dans ces circonstances, ils ont généralement raison).

La police est le bras armé de l’ennemi, coopérer avec elle est le comble de la stupidité.

Que va gagner ce jeune homme avec ces aveux ? En se décrivant comme nationaliste auprès des policiers il s’est peut-être senti fier, il a peut-être eu l’impression de défendre sa cause ; mais que cela apporte-t-il concrètement si ce n’est une peine plus lourde ? On ne peut même pas parler d’avantage de propagande puisqu’il n’a rien effectué de concret à revendiquer.

Énumérer divers groupes de nuisibles pourrissant la France (et méritant sans nul doute de ce fait d’être attaqués) en déclarant vouloir s’en prendre à eux ne fera de même qu’alourdir sa peine.

Il a été repéré après avoir cherché à faire l’acquisition d’une arme à feu sur un site de jeux vidéo.

Plusieurs internautes l’ont signalé sur la plateforme Pharos (Plateforme d’harmonisation, d’analyse, de recoupement et d’orientation des signalements), qui permet de porter à la connaissance des autorités les contenus ou comportements illicites sur internet.

Là encore, chercher à faire l’acquisition d’armes illégales par une connexion internet en clair, et par un moyen aussi dérisoire que des messages sur JeuxVidéos.com, est une très mauvaise idée comme l’a appris à ses dépends ce jeune homme blanc qui souhaitait défendre sa nation.

Si vous souhaitez acquérir une arme pour une raison ou une autre, voyez plutôt ces conseils pratiques et ceux-ci pour les conserver.

Il me semble qu’une des difficultés auxquelles nous faisons face et qu’il faudra résoudre est celle-ci :

  1. Beaucoup de sympathisants qui seraient capables de faire quelque chose s’ils étaient guidés ne sont pas à mêmes, seuls, de faire les choses assez soigneusement.
  2. Il est difficile et risqué de construire des organisations centralisées, qui présentent diverses vulnérabilités. Mais sans ces organisations, il est très difficile de fournir des chefs aux sympathisants qui en auraient besoin.

Un modèle d’inspiration qu’il faudrait sans doute étudier de près – et qui a fourni de l’inspiration pour La Brigade – est celui de l’IRA provisoire qui avec pas plus de quelques centaines de militants a mis en échec les forces démesurées déployées par le Royaume-Uni. Les nouvelles circonstances technologiques exigent probablement quelques adaptations, mais pour le coeur des choses cela n’a pas changé.

Lors des perquisitions, les policiers ont découvert trois couteaux de cuisine dans son véhicule.

C’était sans doute pour couper du saucisson !

L’exploitation de son ordinateur a révélé qu’il avait effectué des recherches sur internet concernant des cibles potentielles, a ajouté la source proche de l’enquête, sans plus de précisions.

Si faire des recherches sur des cibles potentielles est assez logique, le faire en clair et en garder des traces dans son historique de navigation est stupide. Utilisez plutôt Tor pour quelque chose de ce genre.

Emmanuel Macron assistera le 14 juillet à son premier défilé en tant que chef de l’Etat, en compagnie notamment du président des Etats-Unis Donald Trump.

Le jeune homme est connu de la justice : il avait été condamné en 2016 à trois ans de prison dont 18 mois avec sursis et mise à l’épreuve pour provocation à la haine raciale et apologie du terrorisme après avoir vanté les actes du néo-nazi Anders Behring Breivik, qui avait tué 77 personnes en Norvège, dont 69 sur l’île d’Utoya, le 22 juillet 2011.

Les condamnations pour des propos tenus sur internet, en dépit des lois odieuses, demeurent extrêmement rares. Il n’y aurait pas assez de place de prison en France pour tous ceux ayant tenu des propos racistes. Aussi, pour qu’une si lourde condamnation ait été prononcée d’autres circonstances ont du jouer afin que ce jeune homme soit dans le collimateur de la répression.

Je noterais que Blanche Europe tolère des commentaires que la loi interdit. Si la simple lecture du site ne vous expose à aucun risque concret, cela dépend pour les commentaires de votre situation. Si vous avez pris des précautions préalables pour dissocier votre identité réelle de vos commentaires, alors vous pouvez y aller ; sinon il vaut mieux faire usage de l’euphémisme.

Son projet et son profil rappellent celui de Maxime Brunerie, qui avait visé le président Jacques Chirac alors qu’il remontait les Champs-Elysées en voiture le 14 juillet 2002, peu avant le début du défilé.

Sa tentative de tir au fusil 22 long rifle, qu’il avait dissimulé dans un étui à guitare, avait été déviée par un spectateur et il avait été ensuite maîtrisé par plusieurs personnes.

Tenter de tirer une cible mouvante en étant posté au milieu d’une foule est imbécile.

Brunerie, ancien militant de la mouvance nationaliste identitaire, proche de l’extrême droite, a été condamné en décembre 2004 à dix ans de réclusion criminelle. “Je voulais faire quelque chose d’historique”, avait-il expliqué lors de son procès.

S’en prendre à des cibles moins prestigieuses mais moins protégées est aussi un bien meilleur début pour que l’arme découle des armes.

Les ennemis prioritaires de la race blanche appartiennent essentiellement aux trois J : Juifs, journalistes, juges.

Après sa libération le 3 août 2009, il a déclaré avoir “complètement pété les plombs”. “Il y avait une part de roue libre, de narcissisme complètement incontrôlé”, a-t-il estimé.

Il s’est renié, obtenant ainsi l’aide du Système qui l’a réhabilité pour l’emmener ici et là faire de la contre-propagande.

Sauf que les faits qui suscitent la révolte des blancs sains – l’invasion migratoire menaçant de détruire notre substrat ethno-racial, la perversion ambiante qui ruine les vies par les drogues et déviances, le “féminisme” qui est en fait une destruction en règle de la cellule familiale et des relations homme-femme… persistent en dépit de ce que peut bien raconter Brunerie ; qui n’a aucune crédibilité pour nous faire la leçon.

Par ailleurs, dans une affaire distincte, un homme de 21 ans, proche de l’ultra-droite qui menaçait sur les réseaux sociaux de s’en prendre à des “migrants” et des “jihadistes”, a été arrêté le 27 juin dans les Bouches-du-Rhône et mis en examen pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, a-t-on appris lundi de source judiciaire.

Lui aussi était un admirateur d’Anders Behring Breivik.

Le célèbre militant idéaliste norvégien.

Dans cette deuxième affaire, il n’est pas clair si, dans ce cas, le moindre élément concret a été découvert. Pour ce que l’on en sait, ce pourrait juste être des propos hostiles à la vermine (car hélas, la parole est bien plus facile que l’action).

Ces deux arrestations semblent aussi découler d’un effort destiné à présenter des “terroristes d’extrême-droite” afin de soutenir le discours médiatique “anti-extrémiste”.

En tout cas, une chose demeure sûre : l’action doit être combinée à un silence absolu sur son implication personnelle, tant auprès des gens que l’on connaît que sur internet.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

27 Commentaires sur "Deux sympathisants nationalistes arrêtés en raison d’absurdes imprudences sur internet"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Gerard Traditie
4 juillet 2017 9 h 54 min

Très bon article!
Je partage.
Race et esprit!

4 juillet 2017 11 h 50 min

1 Beaucoup de sympathisants qui seraient capables de faire quelque chose s’ils étaient guidés ne sont pas à mêmes, seuls, de faire les choses assez soigneusement.
2 Il est difficile et risqué de construire des organisations centralisées, qui présentent diverses vulnérabilités. Mais sans ces organisations, il est très difficile de fournir des chefs aux sympathisants qui en auraient besoin.

On peut agir en solo, même si être plusieurs est souhaitbale, mais il ne faut pas préparer cela tout seul. Déja parce que l’on peut faire des choses stupides ( comme demander un ak 47 sur un site de jeux vidéos…………) ou ne pas voir un paramètre qui peut nous faire rater notre action.

Il nous faudrait une hiérarchie de contacts, certains donnant des conseils pour les cibles visés, des informations sur le moyen d’agir et l’ordre de le faire à tel ou tel moment. Tout cela par des communications sécurisées et cryptés. Sans aller en clair sur des sites tel que Google et aisnis éveiller les soupçons…

Aussi et c’est ce que j’ai remarqué quand j’essaie de contacter des gens proches de notre mouvance : la parole est plus facile que l’action. Quelques personnes me contactent mais c’est trop faible pour avoir un réseau capable d’agir en quelques heures aux quatres coins de la France.

Il faut nous organiser plus efficacement et mettre en jeu notre vie entière pour combattre. Ainsi nous agirons sans se faire arrêter pour des stupidités ou des actes manqués comme l’arménien qui as essayé de rouler sur des bougnes, en vain.

Nous sommes traqués alors ne nous donnons pas sur des plateaux dorés à la police !

Driant
4 juillet 2017 21 h 21 min

A propos, Nico, j’attends toujours que tu me recontactes !

5 juillet 2017 12 h 36 min

Oui, par mail. J’ai quelques trucs à te dire en plus 🙂

Waffen-SS
4 juillet 2017 23 h 04 min

Lors d’une réunion où intervenait Pierre-Marie Bonnau,avocat du CLAN (Comité de Liaison et d’Aide Nationaliste),il nous mettait en garde sur notre comportement que l’on devait suivre lors d’une garde à vue.
Il nous expliqua que l’on devait suivre simplement MASTAF.
Médecin:demander à voir un médecin, démarche qui prend du temps et la garde à vue est limitée , donc cela va à l’encontre de nos cerbères.
Avocat:demander un avocat, dans mon cas cela serait Maître Bonneau, grand courageux défenseur de notre cause.
ST; Se Taire, ne RIEN leur dire sans la présence de son avocat…au cas où leur dire que vous êtes CHARLIE, mais ils peuvent croire que vous vous foutiez de leur gueule…et ils auraient raison.
Avis Famille: prévenez la personne à laquelle vous auriez auparavant averti de vos pensées qui sont loin d’être démocratico-maçonniques.

Une garde à vue est très éprouvante moralement, ils chercheront tous les moyens pour vous détruire. Taisez-vous!
L’holocauste est le suprême Mensonge de l’Histoire…pensez-le ,mais ne le dites surtout pas, n’oubliez pas que vous vivez en démocrâSSie!

STOP GÉNOCIDE DES BLANC
5 juillet 2017 11 h 38 min

Tres bon conseil juridique camarade.

5 juillet 2017 13 h 18 min

En effet merci beaucoup de tes conseils Waffen-SS j’espère toutefois n’avoir jamais à les utiliser ! Mais au cas où…

Snapdragon
7 juillet 2017 16 h 23 min

Et bien lire les papiers qu’ils vous demandent de signer avant de signer car il y mettent l inverse de ce que vous avez dit.

autescousios
7 juillet 2017 20 h 20 min

Oui, lire avant de signer si on a envie de signer (on n’est pas obligé), et surtout dans ce cas barrer toute surface vierge sur laquelle ils pourraient ajouter quelque chose après coup, c’est dans leur façon de procéder.
Mais le mieux, c’est de ne rien avoir à déclarer quelques soient les pressions exercées. Et lorsqu’on n’a rien à déclarer, il n’y a rien à signer.

Anders
22 juillet 2017 13 h 12 min

Ne jamais signer ,camarade

Kolovrat
5 juillet 2017 15 h 12 min

Pourquoi les nationalistes en France pensent qu’attaquer les envahisseurs passe forcément par un attentat suicide ?

autescousios
6 juillet 2017 0 h 09 min

Ils sont inconsciemment marqués par l’enrichissement culturel islamerdo-bougnoulesque.

6 juillet 2017 9 h 52 min

Pas de suite dans les idées, tendances suicidaires. Tout dépend du profil du nationaliste en question.

STOP GÉNOCIDE DES BLANC
7 juillet 2017 20 h 42 min

Parce que la police est très efficace en France, et qu’une action de ce genre doit se finir avec une balle dans la tete pourquoi? pour ne pas être pris vivant par les flics, car si un résistant se fait prendre la (((juivetice))) l’envoie ou? en prison ! et en prison il y a quoi? 80% de bougnoules et de negues je te laisse imaginer un restant de vie en prison avec ces sub-humains, vaux mieux être mort.

hep
5 juillet 2017 15 h 54 min

qd on voit le nbre d’attentats déjoués, nul doutes qu’il est quasi impossible de communiquer entre groupes en passant par les réseaux classiques. Les mails st épluchés, les messageries cryptées ne l’ont jamais été.
Reste à se rencontrer en vrai.

6 juillet 2017 9 h 54 min

Pas forcément si on passe par des moyens sécurisés. Les gens qui se font choper communiquent par sms, facebook ou…. Jeux vidéos. com ! Alors n’allez pas me dire que c’est des sites sécurisés !

tictac
9 juillet 2017 17 h 43 min

De nos jours, plus rien n’est sécurisé, l’exemple venant des Etats unis est criant, on ne peut plus faire confiance aux nouvelles technologies :

“Nos communications laissent beaucoup plus de traces que l’on imagine, et ces traces, prises ensemble, sont comme un filet auquel même un spécialiste peine à échapper. David Petraeus, général de l’armée américaine, chef du commandement central des opérations américaines en Irak et en Afghanistan, puis directeur de la CIA, a dû démissionner de son poste en novembre 2012 après qu’il fut révélé qu’il entretenait une relation extra-maritale. Pourtant il avait pris des précautions : sa maîtresse et lui partageaient la même boîte mail dans laquelle ils s’écrivaient via des brouillons jamais envoyés. Cela a cependant suffi au FBI pour remonter jusqu’à lui. ”

Sébastien Desreux, Big Mother

9 juillet 2017 17 h 55 min

La technologie n’est pas sûre il est vrai mais ne pensons pas non plus que le (((système))) voit dans internet comme dans de l’eau claire. C’est bien plus compliqué que cela. D’ailleurs avant de trouver ce qu’ils cherchent ils doivent bien creuser mais si ils n’ont pas une porte d’entrée ( une faille) ils auront du mal. N’oublions pas aussi que le problème se situe souvent entre l’écran et la chaise. Ici dans le cas que tu cite, on sait très bien que les généraux sont extremement surveillés comme tout haut gradé, rien ne nous dit que la boite mail en question était une boite mail sécurisée. De plus si le mot de passe était 1234 ou Password…

Aucun moyen de communication n’est sûr mais avec internet on peut tout de même passer entre les mailles.

wpDiscuz