Action de Génération Identitaire contre un projet d’hébergement d’envahisseurs allogènes dans un hôtel à Chanas, désormais suspendu

Le contexte

La presse dominante a, ces derniers mois, à plusieurs reprises dénoncé la “désinformation” autour de l’utilisation à venir d’ex-hôtels Formule 1 afin de loger des “migrants”.

En fait, l’État a adopté une stratégie destinée à contrer une critique commune : que les envahisseurs passent avant les Français les plus en difficulté. Il avait donc lancé deux appels d’offre simultanés, l’un pour l’hébergement de “migrants” et l’autre pour celui de personnes “vulnérables” majoritairement françaises.

La société SNI (pour Société Nationale Immobilière), filiale de la Caisse des dépôts et consignations, a remporté une large part de ces appels d’offre – la totalité pour l’hébergement de “migrants” et une partie du reste. Pour cela, elle a acheté au groupe Accor 62 hôtels Formule 1. Cette société est, de fait, publique. Les critiques affirmant que c’est l’État qui a racheté ces hôtels sont donc fondées, même si des investisseurs privés ont été sollicités dans l’opération.

Les grands médias – qui se sont fait une spécialité d’occulter les informations qui les gênent – se sont indignés que les opposants à ce projet de centre d’hébergements pour envahisseurs omettent que certains des hôtels rachetés ne serviront pas aux “migrants” (les médias dominants ne sont pas tous d’accord sur le nombre exact ; Libération affirme que 38 sur 62 sont destinés aux “migrants” ; Lyon Capitale donne 44).

Il demeure néanmoins que des milliers d’envahisseurs allogènes seront bien logés, aux frais du contribuable, dans de tels hôtels répartis à travers la France.

Action de Génération Identitaire à Chanas

20 minutes :

Tôt, ce samedi matin, une trentaine de membres du groupuscule d’extrême droite Génération identitaire a investi le toit d’un ancien hôtel à Chanas, en Isère. Selon France Bleu, ils protestent contre la transformation à terme du lieu en centre d’accueil pour les demandeurs d’asile.

Ça n’est pas la première action de ce type à mettre au compte des membres et sympathisants de Génération identitaire qui aiment bien grimper sur les toits pour défendre leurs idées.

La méthode est généralement assez efficace.

Cette fois, c’est sur le toit d’un ancien hôtel Formule 1 qui a été racheté par l’Etat via une filiale de la Caisse des dépôts en vue de le transformer en centre d’accueil pour les demandeurs d’asile.

Les manifestants étaient équipés de bombes fumigènes et de banderoles sur lesquelles on pouvait notamment lire « Stop invasion », ou encore « Chanas sans migrants ».

Oui, et puis la troisième banderole indiquait “remigration”. Un message trop subversif apparemment, 20 minutes préférant ne pas le reproduire.

D’ailleurs, l’un des protagonistes de l’action a indiqué à France Bleu : « Nous protestons contre le rachat de ces hôtels pour y mettre des migrants ». Une contre-vérité puisqu’il ne s’agit pas de migrants, mais bel et bien de demandeurs d’asile.

Quel sommet de mauvaise foi !

Alors évidemment, le terme “migrant” est peu adapté, puisqu’il donne l’impression d’une personne dont une caractéristique fondamentale est de “migrer”, alors qu’ils comptent bien s’installer durablement chez nous. Mais il s’agit d’un terme qui a été popularisé justement par la presse dominante afin d’essayer d’atténuer le choc de l’invasion massive de l’été-automne 2015 quand des colonnes de bougnoules marchaient vers l’Allemagne.

Le “demandeur d’asile” – ce qui, soit dit en passant, ne dit rien de la légitimité réelle de sa demande – n’est qu’une sous-catégorie du “migrant”. Pour paraphraser Basile, ce serait comme dire qu’un camerounais n’est pas africain !

Les identitaires sont finalement redescendus sur terre vers 12h30, après avoir obtenu satisfaction ont-ils indiqué au Dauphiné Libéré.

Voici la vidéo où Génération Identitaire explique son action :

Il est un peu dommage que le regard de ce militant indique qu’il est en train de lire tout du long, ce qui rend la vidéo moins saisissante. Néanmoins ; son discours est clair et cohérent.

Le projet suspendu

France Bleu :

L’hôtel Formule 1 de Chanas (38) racheté par l’État devait devenir un centre d’accueil pour demandeurs d’asile. La préfecture de l’Isère annonce ce samedi que le projet est “mis en suspens” pour des raisons de sécurité. Les deux autres centres dans le département seront eux bien ouverts en juillet.

Cette suspension est une bonne chose, mais ils tenteront certainement de relancer les choses à l’avenir.

Ce serait sans rapport avec l’action de Génération Identitaire :

Cette annonce n’est pas une réponse au rassemblement organisé samedi matin par le groupe Génération Identitaire sur le toit de l’établissement. Déjà la veille, la préfecture avait décidé de mettre en suspens le projet d’accueil de demandeurs d’asile dans l’hôtel Formule 1 situé à Chanas. “Un avis défavorable [a été émis par NDLR] la préfecture en raison des conditions de sécurité principalement, vis à vis de la proximité de l’autoroute, de la nationale 7 et du carrefour de Chanas qui est très fréquenté” rapporte Jean-Louis Guéry, le maire de la commune informé vendredi de ce changement par Florence Gouache, la sous-préfète de Vienne.

Pas de changement en revanche pour les deux autres établissement rachetés par l’État en Isère pour le logement de demandeurs d’asiles : ils seront bien ouverts mais avec un peu de retard sur la date prévue. Initialement au 1er juillet, la secrétaire générale de la préfecture de l’Isère Violaine Demaret affirme que l’ouverture est repoussée de quelques semaines pour mieux organiser l’installation des demandeurs d’asile.

Ces élites déconnectées continuent de foncer avec leurs projets anti-blancs désapprouvés par une nette majorité.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

14 Commentaires sur "Action de Génération Identitaire contre un projet d’hébergement d’envahisseurs allogènes dans un hôtel à Chanas, désormais suspendu"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
STOP GÉNOCIDE DES BLANC
26 juin 2017 10 h 34 min

Bravo aux identitaires ! Continuer de dénoncer l’invasion de l’Europe par le tiers-monde !

Albers
26 juin 2017 18 h 17 min

c’est le groupe Accor qui doit être content : un certain nombre d’hotels Formule 1 servaient d’hôtels de “passe” à des prostituées
ou à des relations sexuelles très éphémeres ………….

Felipe
26 juin 2017 20 h 47 min

Il ne faut pas s’inquiéter, le formule 1 avec les migrants dedans ne va pas rester debout très longtemps.

Snapdragon
26 juin 2017 21 h 13 min

Et puis c’est du préfabriqué , que du plastique et le plastique ça brûle plutôt bien…

26 juin 2017 21 h 17 min

Faudrait pas que le revêtement utilisé pour l’hotel soit le même que celui de la tour Grenfell…en pleine nuit ça serait une grande perte si le batiment venait à brûler.

26 juin 2017 21 h 15 min

Bravo à eux ! C’est encore une belle action de la part des identitaires 🙂
Hélas toutefois que la personne qui parle à la caméra lise son discours mais bon on ne peut pas tous être de parfaits orateurs !
Quelqu’un aurait la localisation précise de :

Pas de changement en revanche pour les deux autres établissement rachetés par l’État en Isère pour le logement de demandeurs d’asiles : ils seront bien ouverts mais avec un peu de retard sur la date prévue

J’aimerais savoir pour voir si le projet pourrait prendre du retard…définitivement…

26 juin 2017 21 h 46 min

Ces élites déconnectées continuent de foncer avec leurs projets anti-blancs désapprouvés par une nette majorité.

ça peut se résumer en quatre mots ou en quatre lettres :
La République en marche (L.R.E.M.)

27 juin 2017 9 h 25 min

En marche, ça marche, pour toi ( le migrant ) et moi ( le bobo gaucho) dadoudadam dadoudadim…
En marche et crève c’est ce qui nous attend.

wpDiscuz