Un expert suédois en islamophobie ayant rejoint l’État Islamique appelle à des attaques terroristes en Suède

Si un auteur de fiction avait inclut un épisode semblable dans un de ses romans, son éditeur se serait plaint : “Cela fait trop irréaliste. Les lecteurs ne trouveront jamais ça crédibles ! Il faut que tu arranges ça autrement, ça ne peut pas passer comme ça.”

Mais la réalité de la société dégénérée n’a de cesse de dépasser la fiction, au point d’être pratiquement impossible à parodier. Et d’une certaine manière, il devient difficile de démêler le vrai du faux. Les faits rapportés dans cet article sont tous rigoureusement exacts, mais si demain je décidais d’écrire une parodie sur les gauchistes xénophiles, j’aurais du mal à faire plus choquant.

Breitbart :

L’ancien expert suédois en “islamophobie” Michaël Skramos, qui a voyagé jusqu’en Syrie et rejoint l’État Islamique, a désormais appelé les islamistes à attaquer des cibles en Suèdes.

L’islamophobie, par définition, est une peur panique déraisonnable de l’islam. Ce terme étant appliqué pour désigner le rejet de la vermine islamique, il s’agit d’une manipulation grossière. Mais quand les médias censurent les opinions qui ne sont pas “politiquement correctes”, ça peut passer.

Michaël Skramos, un converti à l’islam, est l’un des nombreux résidents suédois qui a voyagé en Syrie et en Irak afin de combattre pour le groupe terroriste État Islamique.

Bien sûr, si Skramos est blanc, la grande majorité de ces “résidents suédois” sont des nègres et bougnoules assortis ; venant de Somalie ou d’autres trous à rat du Tiers-Monde.

Vivant dans la capitale de l’État Islamique, Raqqa, M. Skramos a non seulement tenté de recruter pour le groupe terroriste, mais a désormais appeler des djihadistes a attaquer la Suède elle-même, rapporte la télévision publique suédoise SVT.

La soumission de la Suède ne lui permet pas de ne pas être considérée comme ennemie. Au contraire, elle encourage les ardeurs de ceux qui veulent la dominer. Quelle leçon en tirer ? Si on refuse de lutter, on choisit de perdre. (Dans une variante, “Qui par le compromis cherche à éviter la lutte ne connaîtra que la défaite” – ceci s’applique aussi aux patriotes qui prônent des “solutions” du type partition de la France.)

La capitale de l’État Islamique est attaquée depuis plus tôt ce mois par une coalition de force. Skramos a fait ses commentaires peu après, en riposte à la participation de suédois volontaires au combat aux côtés des forces kurdes contre l’État Islamique.

“Puisse le seigneur de tout ce qui existe réveiller un lion. Un moudjahid en Suède qui répond à l’appel du djihad au milieu de l’ennemi”, a déclaré Skramos.

Ce qui finira par se réveiller, c’est plutôt l’esprit de vie, de survie. Acculés dans un coin, des suédois finiront par lutter. Les succès croissants de Nordfront le préfigurent.

On pense que Skramo est l’un des 80 à 100 suédois combattant pour l’État Islamique à Raqqa, avec aussi une soixantaine d’enfants.

L’utilisation du terme “enfant” pour signifier “mineur” est franchement pénible. Un garçon de 16 ans n’est certes pas un adulte, mais ça n’est pas davantage un enfant.

Beaucoup ont été outrés quand des détails ont émergé que Skramo non seulement touchait des allocations sociales alors qu’il était en Suède, mais a reçu jusqu’à 5000 euros du gouvernement suédois après être parti du pays pour combattre l’État Islamique. Le gouvernement suédois a vu environ 300 cas différents d’extrémistes islamiques touchant une sorte ou l’autre d’argent gouvernemental, des allocations aux prêts étudiants.

Que dire ?

C’est absurde, mais l’absurde devient normal en Suède.

Ancien expert en multiculturalisme et islamophobie, Skramo est apparu dans une vidéo de propagande de l’État Islamique début 2015.

Le lien entre son ancien métier et son nouveau est évident.

L’ancien consistait à trouver toutes les excuses du monde pour prétendre que la vermine non-blanche est géniale, que ses actes néfastes ne sont que des conséquences de “l’oppression” blanche (la fameuse oppression des allocations…), etc.

Le nouveau consiste à rejoindre directement le combat de ladite vermine non-blanche (l’État Islamique, qui se revendique d’ailleurs anti-nationaliste, est à l’image de l’islam la réunion de divers sauvages marrons sous une bannière commune, canalisant leur sauvagerie dans la lutte militaire).

Skramo est un traître à sa race de la pire espèce.

Les “experts” médiatiques nous pontifiant sur les bienfaits de notre destruction ne sont pas invités car particulièrement compétents, mais bien car servant un programme politique anti-blanc.

[…]
Beaucoup de combattants de l’État Islamique sont retournés en Suède, poussant certains politiciens à appeler le gouvernement à aider les djihadistes revenus à s’intégrer dans la société suédoise. Plusieurs municipalités ont même appelé à des logements gratuits, un effacement de dettes et des leçons de conduite pour les combattants revenus.

“Il peut y avoir des critiques, mais [je pense] que vous devriez recevoir la même aide que les autres qui l’attendent de nous. Nous ne pouvons pas dire que parce que vous avez fait un mauvais choix, vous n’avez pas de droit à revenir et à vivre dans notre société”, a déclaré la coordinatrice municipale [de Lund] contre l’extrémisme, Anna Sjöstrand.

Nous avions déjà rapporté l’an dernier les propositions délirantes de Sjöstrand.

L’évidence même est que si les djihadistes sont récompensés pour leurs actions, non seulement ils n’auront qu’un mépris plus grand pour cette société faible qui les laisse la dominer, mais beaucoup de leurs sympathisants seront tentés de passer à l’action puisqu’ils savent qu’ils pourront eux aussi bénéficier ultérieurement de ces récompenses.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

17 Commentaires sur "Un expert suédois en islamophobie ayant rejoint l’État Islamique appelle à des attaques terroristes en Suède"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
franpo
17 juin 2017 11 h 12 min

Vite une balle dans la gueule à cette ordure… Un peu de chaux vive dan un trou.

barnes
17 juin 2017 20 h 13 min

Rien à ajouter ….si les restes de son cadavre à des porcs affamés, bien sur

17 juin 2017 21 h 10 min

Pendu à l’entrée de la ville, un panneau TRAÎTRE accroché à son buste.

Darkeuclyde
18 juin 2017 11 h 03 min

Il ne faut pas oublier de traîner son corps à moitié décomposer avec celui d’autres traîtres derrière un véhicule à une vitesse moyenne pour que l’on puisse bien voir la tête de la personne et pour que tout le reste de la ville le voit dans les plus brefs délais.

18 juin 2017 18 h 28 min

Oui mais on va éviter de faire ça en ce moment, à part si l’on veut se faire arrêter dans les 5 minutes…
C’est pour cela que pendre un type en pleine nuit serait plus efficace.

Oscar Stépanov
17 juin 2017 22 h 10 min

Exactement ce que j’en pense aussi.

jones
17 juin 2017 14 h 40 min

il risque rien ,,on lui trouvera toujours des excuses ,,dans un pays ou on viole les filles sous le regard bienveillant des autorites et de la population par des hallogenes en rut,il n’a rien a craindre

Billy
17 juin 2017 18 h 22 min

Trop gros, passera p… Ah ba si en fait, plus c’est gros, plus ça passe.

le braconnier
17 juin 2017 18 h 35 min

Les traitres sont les pires, je les déteste de tout mon coeur. A 35 ans croyez moi jen ais croisé des connards mais ces traitres convertis me sortent par les yeux. Ils œuvrent à notre destruction en toute connaissance de cause. Qu’il crève.

17 juin 2017 21 h 07 min

Le pire avec les traîtres Blancs c’est qu’ils pourront s’infiltrer plus facilement dans nos mouvements ou dans nos villes. Vu qu’ils sont Blancs on se méfiera moins d’eux…ils sont les pires. Les plus dangereux. En effet qu’il crève lui et tout les autres traîtres.

Earl Turner 31
17 juin 2017 18 h 56 min

Ca rappelle Romain Caillet l’expert du jihad de BFMTV qui est un musulman converti, sala-fist (-fucking), proche des Frères Musulmans et ayant par le passé appelé à faire le jihad.

C’est à cause de ces gens pratiquant la chutzpah que beaucoup pensent que l’islam est une religion de paix, compatible avec l’Europe et que 99.9% des musulmans ne nous veulent que du bien.

wpDiscuz