Ha ha ha : NKM tombe dans les pommes après s’être fait jeter ses tracts au visage

Nathalie Kosciusko-Morizet, digne descendante d'(((Abraham Salomon Kosciuszko))), est une vermine anti-française de la pire espèce.

Les suppôts du système jouent donc aux indignés, alors que ce qui s’est passé est en vérité très drôle.

AFP :

Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate LR aux législatives en campagne à Paris, a perdu connaissance quelques minutes jeudi après avoir été prise à partie par un passant, une agression dénoncée par plusieurs responsables politiques et qui fait l’objet d’une enquête judiciaire.

La candidate, transportée à l’hôpital Cochin, devait rester en observation pour la nuit, a annoncé sa directrice de campagne Olivia Laurentjoye.

C’est le branle-bas de combat. Que s’est-il passé ? Un coup de poing bien mérité ?

Le Premier ministre Edouard Philippe, issu de LR, a rendu visite à l’hôpital à NKM, à qui le lient “des sentiments d’amitié”, rapportant à des journalistes qu’il l’avait trouvée “secouée”.

Macron-compatible, Philippe appartient aux pires traîtres anti-français de LR. Ses “sentiments d’amitié” envers NKM ne sont pas surprenants.

“Je condamne cet acte d’une violence insupportable”, a-t-il aussi écrit sur Twitter.

Un acte d’une “violence insupportable”, ah ! On s’attendrait au moins à une attaque au couteau ou à quelque chose de semblable, non ?

L’adversaire de NKM dans la 2e circonscription de Paris, Gilles Le Gendre (La République en Marche), a annoncé qu’il suspendait sa campagne électorale, condamnant “fermement” l’agression.

L’équipe de NKM a quant à elle décidé que les rendez-vous prévus jusqu’à la fin de la campagne pour le second tour des législatives, vendredi soir, seraient assurés par sa suppléante, Dominique Stoppa-Lyonnet.

On pourrait bien croire qu’elle a échappé de peu à l’assassinat. NKM a-t-elle manqué d’être une nouvelle JO Cox ?

L’ancienne ministre, en ballottage défavorable, distribuait des tracts sur le marché de la place Maubert dans le Ve arrondissement, lorsqu’un homme d’une cinquantaine d’années les lui a pris pour les lui envoyer au visage, la traitant notamment de “bobo de merde”, a constaté une journaliste de l’AFP.

Ha ha ha !

Pepe parfait

“A ce moment-là, elle se protège, elle met sa main devant son visage pour se protéger et les tracts heurtant sa main de manière assez violente, elle reçoit sa propre main dans sa figure”, a précisé Geoffroy Van der Hasselt, photographe qui couvrait la campagne pour l’AFP.

Elle a alors chuté sur le sol et perdu connaissance plusieurs minutes, sous une forte chaleur.

Quoi qu’on en dise, ce scénario est hilarant. Les tracts heurtent sa main qui heurte son visage la faisant tomber et perdre connaissance ? Il fallait le faire ! Le lancer est intervenu de près, mais vous avez vu la quantité de tracts dont il est question ? C’est ridicule !

Les pompiers sont intervenus, et l’ancienne ministre est revenue à elle. Se tenant la tête, elle a été installée dans leur camion et conduite à l’hôpital Cochin pour subir des examens.

Après cette altercation, l’homme est parti vers la bouche de métro la plus proche.

“C’est votre faute si on a Hidalgo aujourd’hui comme maire” à Paris, lui avait-il dit, lançant également : “Retournez dans l’Essonne!”, dont elle est députée sortante.

Ça n’est pas faux. Une candidate aussi repoussante que NKM a certainement facilité l’élection d’Hidalgo ; et son “parachutage” à Paris est une vraie magouille politicienne.

Un bénévole de l’équipe de NKM, Jean-Baptiste Goulard, a poursuivi dans le métro l’homme, qui est sorti à la station suivante, Cluny-La Sorbonne (ligne 10). Il a affirmé à l’AFP avoir alors reçu des coups de sa part. L’homme a, là encore, pris la fuite. Son signalement a été donné à la police.

Pourquoi se serait-il laissé attraper ? Il a bien fait.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour “violences volontaires”, confiée au 3e district de police judiciaire de Paris. Aucun suspect n’a encore été interpellé. La directrice de campagne de l’ex-ministre a annoncé avoir déposé plainte.

Cette agression est un nouvel Holocauste ! Toute la police nationale doit être mise au travail afin d’arrêter l’odieux lanceur de tracts !

Les réactions politiques ont rapidement afflué, de tous bords.

Une trentaine d’élus parisiens LR ont appelé à un rassemblement vendredi à 18h00 place Maubert, pour “refuser la violence et défendre la démocratie”.

C’est ça, ce sont ces manif’ qui vont sauver la France et faire comprendre à l’agresseur que NKM est une vraie gentille.

“Je condamne avec la plus grande fermeté l’agression dont a été victime NKM. C’est un acte lâche et intolérable”, a réagi la maire PS de Paris, Anne Hidalgo.

Agresser des gens qui gagnent des fortunes d’argent public à travailler à notre destruction me paraît franchement légitime. C’est seulement dommage qu’elle n’ait pas rejoint Jo Cox.

“La violence n’a pas sa place dans une campagne électorale. Ces comportements de plus en plus fréquents sont inadmissibles”, a tweeté Marine Le Pen (FN).

“Totale solidarité et voeux de rétablissement prompt pour NKM. À bas la violence en politique”, a réagi Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) sur Twitter.

Ils sont obligés de le faire pour ne pas être attaqués par les médias, mais ils me semblent aussi assez sincères.

Egalement sur le réseau social, le porte-parole du gouvernement, lui-même en campagne pour sa réélection, Christophe Castaner, a “condamné la violence bête et méchante et en appelle au respect de tous les candidats”.

NKM a également reçu plusieurs messages de soutien de figures de son parti (Alain Juppé, Bernard Accoyer, Laurent Wauquiez) mais aussi de l’ancien Premier ministre et ministre de l’Intérieur Manuel Valls, lui aussi en campagne législative, dans l’Essonne, et du vice-président du FN et candidat en Moselle, Florian Philippot.

Bref, NKM a reçu le soutien de tous les tocards politiciens qui oeuvrent à notre destruction.

Naturellement, ce refus de la violence est hypocrite.

Hypocrite ? Oui, je n’hésite pas à l’affirmer.

Oh certes, ils n’appellent pas à attaquer physiquement leurs adversaires aux législatives. Même les candidats les plus “républicains” dépeignant le FN comme un danger mortel ne le font pas.

Mais tous ces gens soutiennent les lois prévoyant des peines de prison pour les personnes tenant certains propos politiques auxquels ils sont opposés – je pense ici particulièrement aux lois anti-raciste et à celle sacralisant le récit du prétendu Holocauste.

Et comment donc, lorsque les condamnations sont prononcées (généralement pas à la première, les amendes étant d’abord utilisées pour tenter de décourager) ces peines de prison sont-elle exécutées si ce n’est en envoyant la force publique arrêter l’opposant, quitte à utiliser la violence en cas de résistance ? Et plus la résistance sera vigoureuse, plus la violence employée sera forte ; potentiellement même létale.

En faisant mine de condamner la violence à des fins politiques, ils “oublient” les cas où ils la soutiennent.

Et nous, opposants résolus de ce régime qui oeuvre à notre destruction, l’oublions aussi trop souvent. Du moins certains d’entre nous croyant qu’il sera possible de renverser le régime par des moyens entièrement pacifiques l’oublient-ils.

En dernière analyse, l’ordre social repose nécessairement sur l’exercice de la violence. Qui l’exerce, comment et pourquoi est donc une question centrale pour tout mouvement aspirant à remplacer le pouvoir en place.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

22 Commentaires sur "Ha ha ha : NKM tombe dans les pommes après s’être fait jeter ses tracts au visage"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
El Tosco
15 juin 2017 22 h 32 min

Le monopole de la violence est pour ces gens là une «valeur Européenne» extrêmement importante.

Snapdragon
15 juin 2017 22 h 50 min

Il faut détourner les photos avec du photomontage pour se foutre de sa gueule.
Un petit bout de papier et op KO .
Y a qu’à mettre Chuck norris etc…

16 juin 2017 18 h 29 min

C’est déja en train de tourner sur les réseaux sociaux j’ai l’impression 🙂

15 juin 2017 22 h 50 min

Il est tout à fait logique que des réponses fusent face aux harcèlement “démocratique” de l’arc républicain avec leurs inutiles tracts de campagne électorale.

Maintenant, tout le Système va jouer l’émotion pour qu’elle soit (encore plus) élue et ait même droit à sa .:minute de silence:. à l’Assemblée “nationale”, ou bien à des applaudissements nourris si jamais elle y retourne.

Jean-Marie Le Pen avait eu un œil exorbité, sans provoquer d’agitation médiatique, lors d’une échauffourée politique, à une époque où il était courant qu’on se bouscule ou que des actions symboliques soient menées par les groupes et ligues de droite.

Le judaïsme politique, dont fait partie intégrante NKM, a toujours donné plus volontiers dans l’assassinat politique : origines de LICA devenue LICRA, extermination des élites russe, ukrainienne, polonaise, française (en plusieurs temps), allemande, italienne, etc.

Comme en termes d’efficacité, les actons symboliques ont montré leurs limites, alors nous en revenons à de l’intervention plus directe ; Valls enfariné je ne sais plus où, puis giflé en Bretagne, l’anorexique et chancelante NKM repoussée avec ses papiers à Paris… le sport, le vrai est de retour !

Et comme a dit Ryssen, leur régime politique ne demande qu’à s’effondrer, alors “Poussez, poussez, poussez !…”

Earl Turner 31
15 juin 2017 23 h 20 min

Ca mérite une minute de silence demain à midi et que la tour Eiffel soit éclairé aux couleurs d’Israël.

Michael
16 juin 2017 1 h 25 min

Trop de foot la youpine, ça ressemblait à cette scène la dernière fois que j’ai vu un match il y a 10 ans, tragi-comique.
Mais le Juif crie toujours de douleur, pendant qu’il te saigne.

16 juin 2017 18 h 30 min

Au lieu de recruter des Benzema, les dirigeants d’équipes de foot devraient se pencher sur NKM ! Meilleure simulatrice tu trouve pas.

wpDiscuz