Attentat d’un crouille aléatoire devant Notre-Dame de Paris

Un bicot ordinaire, fidèle à ses instincts raciaux et stimulé par son ramadan, a tenté de tuer un policier devant la cathédrale gothique du centre de Paris.

RT :

Un mouvement de foule a eu lieu près du parvis de la cathédrale parisienne, après qu’un individu, qui avait attaqué un officier de police, a été neutralisé. La section antiterroriste du parquet de Paris a ouvert une enquête.

La préfecture de police de Paris a confirmé à l’AFP qu’un individu avait attaqué un ou plusieurs officiers de police avec un marteau, à proximité du parvis de Notre-Dame de Paris, dans l’après-midi du 6 juin. Touché par balle par un officier, l’assaillant, qui souffre d’une blessure au thorax, a été hospitalisé. Le policier a pour sa part été légèrement blessé à la tête.

Du travail d’arabe, mais symboliquement efficace. Avec un marteau et une vie donnée pour sa cause devant Notre-Dame, il stimule des milliers de conquérants et défie notre civilisation.

L’individu a été blessé aux jambes par un tir du policier. Agé de 22 ans, celui-ci souffre pour sa part d’une légère blessure au cou. Son état de santé n’est pas préoccupant. L’assaillant devrait être entendu par la police.

Le ministre de l’Intérieur a souligné que les blessures du policier auraient pu être plus graves si son collègue n’avait pas réagi aussi vite.

Le policier blessé a eu de la chance que son collègue ait pu tirer sur ce déchet malfaisant. Les policiers et militaires de l’opération vigipirate sont des cibles particulièrement exposées et en outre accablées d’heures supplémentaires.

L’auteur de l’attaque d’un policier sur le parvis de Notre-Dame de Paris est un étudiant algérien d’une quarantaine d’années, a annoncé Gérard Collomb le 6 juin, quelques heures après l’incident.

Il a crié « C’est pour la Syrie ! » en s’approchant de l’officier et a agi seul, a précisé le ministre de l’Intérieur.

L’assaillant était en possession d’un marteau mais également de couteaux de cuisine.

Il avait une « carte » dont l’authenticité doit être vérifiée, a rapporté Gérard Collomb sans donner davantage de détails.

Selon une source proche de l’enquête citée par l’AFP, l’assaillant aurait «revendiqué être un soldat du califat» de Daesh.

Son père, spationaute de 72 ans, a déclaré : “Ci un gontil garçon”.

Après le kolkhose fleuri, le ramadan éternel

Comme prévu, la période du ramadan est riche en attentats bougnouliques et comme prévu aussi, ils n’entament guère la placidité des masses sous anti-dépresseurs. Comme d’habitude, pendant que les experts vont dire à quel point il est difficile d’anticiper ces passages à l’acte et que les prêtres de la télé vont faire tourner le moulin à prière, le régime va perfectionner son Etat policier contre toute oppostion, car le problème des attentats islamistes est insoluble dans les paramètres du régime anti-blanc, si tant est que ce régime veuille le résoudre.

Tout cette hérésie repose sur une erreur de principe, selon laquelle les intrus sont destinés à rester.

Or, les faits sont extrêmement simples. Tous les terroristes sont des bougnoules. Donc la conclusion s’impose d’elle-même : sans bougnoules, pas d’attentats.

Mais pour arriver à cette conclusion éminemment simple, il faut libérer sa vision et libérer sa raison, par la seule hygiène qui vaille, celle de la haine froide et claire.

Le monde blanc a plus d’argent, des systèmes d’armes plus efficaces et des armées mieux entraînées que nos ennemis, mais ces derniers disposent en abondance d’une ressource qui nous fait cruellement défaut : la haine. Toute la campagne actuelle contre les discours de haine, idéologies de haine, etc. – si étrange quand on y pense, puisqu’il s’agit d’étouffer un sentiment tout naturel – s’explique ainsi. Il ne faut pas que nous haïssions nos ennemis mortels et il ne faut pas que nous percevions la haine qui les habite.

Marcel Déat :

Les Européens ne mesurent pas la haine dont ils sont entourés, ils ne soupçonnent pas la volonté de destruction qui, de toutes parts, est tendue contre eux. Parce qu’ils n’ont pas une nette conscience de ce qu’ils sont, de ce qu’ils représentent dans l’Histoire, et de ce que peuvent être les autres.

(L’Œuvre, 31 mai 1943)

Les masses bistres du Tiers-Monde sont consumées d’une haine ardente contre la race blanche, la tribu juive nous jalouse et nous hait depuis des millénaires et tout son effort tend vers l’extinction de cette flamme. Il est désormais interdit d’employer d’autres mots que des euphémismes, comme “terroriste”.

Les Juifs pour le moment ont réussi à limiter l’expression de toute la gamme des émotions humaines chez les Blancs, alors qu’elles se donnent libre cours chez nos ennemis.

Là est la clé. Il faut dynamiter la digue anti-raciste. Il faut briser intérieurement la paix juive pour mener extérieurement la guerre raciale libératrice.

Auteur: Basile

Partager cet article sur

Publier un commentaire

15 Commentaires sur "Attentat d’un crouille aléatoire devant Notre-Dame de Paris"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
7 juin 2017 15 h 13 min

Putain j’aurais été le gars qui lui a tiré dessus je l’aurais abattu. Quelle idée de lui tirer dans les jambes ! Sachant qu’une sale race comme cet attaquant ne parlera jamais et finira derrière les barreaux ( donc piquer notre pognon) et si il sort il recommencera alors autant l’abattre direct. Enfin bon un marteau, une voiture, des couteaux : heureusement que les armes à feu sont très reglementées en Europe ! Sinon il y aurait des attentats tout les jours…ah on y est presque non ?

Vinking
7 juin 2017 19 h 50 min

Mdr de mieux en mieux , quoique …. Il me semble que l’autre taré de coulibali ( (((hypercasher))) ) avait était pris en exemple par sarko et cité dans je sait plus quel journal.

7 juin 2017 22 h 00 min

Oui il y avait eu une affaire comme ça !
Et un des trois terroristes de londres qui avait été dans l’émission anglaise : mon voisin le djihadiste… Et après on me dit qu’on a des flics dans des sections antiterroristes ??
Foutage de gueule.

Un blanc
7 juin 2017 18 h 06 min
dom
7 juin 2017 20 h 11 min

“un étudiant d’une quarantaine d’années”……. y a pas quelque chose qui cloche, là ? Ils ont des cartes d’étudiants pour la vie, ces gens-là ? Il y a déjà pas mal d’années, j’avais entendu dire que les cartes d’étudiants, renouvelables ad libitum leur permettaient de s’incruster sur le territoire.
Mais comment sont faits les services de police pour ne pas être interpellés par l’âge de ceux qui détiennent des cartes d’étudiants, parce que je suis désolée, mais pour moi, un type de quarante ans justifiant d’une carte d’étudiant, ça devrait faire tilter.

génocidaire
7 juin 2017 20 h 36 min

Tant que tu payes, les parasites pullulent …

Perso je cherche à baiser le fisc au maximum.

7 juin 2017 22 h 01 min

Déja que les étudiants ont du mal à finir leurs fins de mois et étudier en touchant les bourses. Bourses qui prennent énormément de paperasse. Mais eux c’est open bar ils touchent ce qu’ils veulent !
Une balle pour ces rats.

8 juin 2017 13 h 42 min

Nico : J’ai corrigé votre commentaire ; mais “Son/sa/ses” possessif ; “ce/ces” démonstratif. Voyez : http://www.francaisfacile.com/exercices/exercice-francais-2/exercice-francais-18472.php

Et tâchez d’y faire attention à l’avenir !

8 juin 2017 13 h 51 min

Ah mince je n’ai pas fait attention ! Pardonnez moi.

8 juin 2017 14 h 25 min

Vous avez encore refait l’erreur dans votre commentaire de 14h11. Si je me suis autorisée à faire la remarque, c’est que c’est récurrent. Relisez-vous ou trouvez une autre astuce pour y prendre garde.

8 juin 2017 15 h 21 min

Merci de me le souligner Blanche. Quand on fait tout le temps l’erreur elle ne nous saute pas aux yeux à la relecture.

Driant
7 juin 2017 21 h 23 min

Comment font les services de police pour ne pas être interpelés par l’âge de ceux qui détiennent des cartes d’étudiants ? c’est très simple : ça ne fait l’objet d’aucun contrôle.

Ce ne sont pas eux qui sont malins, c’est nous qui sommes des débiles !

dom
8 juin 2017 11 h 28 min

Non, je n’y crois pas à la débilité ; pour moi ils ont ordre de fermer les yeux, de ne pas aller chercher dans ce coin-là. Et pourtant, il y aurait un sacré ménage à faire. Je suis sûre qu’on pourrait pièger des tas de rats. Même s’ils ne sont pas encore dangereux, ils vivent à nos crochets sans étudier quoi que ce soit tout en restant sur le territoire alors qu’ils devraient en partir au bout d’un certain temps et ce n’est pas acceptable.

8 juin 2017 13 h 22 min

Ici ce n’est même pas le cas de fermer les yeux, on peut aller plus loin ! C’est un acte volontaire ( et non passif) de collaboration avec l’ennemi. En permettant à tout les rats de recevoir de l’argent c’est l’invasion qu’ils permettent et le dévellopement des sous races qui vont ensuite attenter à la vie de notre population.
Arrêtons d’être des vaches à lait qui nourrisent leurs futurs meurtriers.

wpDiscuz