Danemark : Les immigrés non-européens consomment 59 % des excédents fiscaux

Nous contestons à tout non-Blanc le droit à l’installation sur nos terres, pour des raisons raciales. Toutes les autres objections à l’invasion découlent de ce fait premier et éminent.

L’objection économique, quand on l’énonce toute seule, n’est pas dirimante* ; mais le poids économique que représentent ces masses de parasites incapables, malades, dangereux et laids n’est surtout pas à nier, comme le font les apologètes de notre destruction.

Rédisons l’évidence. L’invasion massive du Tiers-Monde ne va pas « sauver » les économies des pays blancs, mais elle est en train de les détruire, tout comme elle détruit nos peuples et nos millénaires de civilisation, car tel est l’objectif fixé par l’ennemi.

L’an passé, en Allemagne, un rapport officiel montrait que les envahisseurs étaient des boulets inemployables et que seule 2 % de cette immense masse allogène avait pu obtenir un emploi (aidé).

Le ministère des Finances du Danemark vient de sortir un rapport infligeant un démenti flagrant à tous ceux qui prétendaient que les sauvages étaient une bénédiction qui allait payer nos retraites.

C’est exactement le contraire qui est vrai, comme on s’en doutait un peu : ils ne contribuent pas aux excédents fiscaux et en aspirent au contraire la plus grande partie. Le bilan est très nettement négatif.

Et qu’on ne vienne pas me dire que c’est un problème de temps et qu’il faut les laisser faire leurs preuves. En France, nous subissons les spécimens de la troisième génération, qui sont encore pires que ceux de la première et de la deuxième, parce que leur nature nuisible est irrévocable et que leur confiance de conquérant augmente, parallèlement à leur nombre.

National Economics Editorial :

Une étude montre que les immigrés non-occidentaux et leurs descendants coûtent chaque année au Danemark 33 milliards de couronnes [soit 4,4 milliards d’euros].

Un rapport de l’équivalent de la Cour des Comptes du Danemark (dan) a conclu qu’en 2014, l’entretien des immigrés et leurs descendants coûtaient aux contribuables danois une perte nette de 28 milliards de couronnes par an.

Qui plus est, en retirant de l’équation les immigrés occidentaux, la perte nette est de 33 milliards de couronnes.

Ce chiffre est à comparer aux contributions à l’impôt des Danois ethniques, lequel génère un excédent fiscal de 56 milliards de couronnes en 2014.

Les migrants vont payer les retraites, goyim !

Le rapport montre, preuves à l’appui, que l’immigration a été un désastre économique pour le Danemark.

En bref : 59 % de l’excédent de l’impôt prélevé aux Danois de souche est dépensé au bénéfice des minorités ethniques, qui représentent un poste de dépense massif pour le système fiscal.

Cette proportion correspondrait à une dépense pour le gouvernement fédéral américain de 2,1 billions de dollars par an pour les immigrés – un chiffre tellement astronomique qu’il dépasse l’entendement.

En 2014, il y avait environ 5 millions de Danois véritables au Danemark ; pour 0,7 millions de personnes issues de l’immigration, soit une proportion de 12,3%, les plus gros contingents venant de Turquie, de Pologne, de Syrie, d’Allemagne et d’Irak. Les immigrés occidentaux et leurs descendants représentent un peu plus du tiers du total des immigrés et de leurs descendants.

Ce tableau montre le bilan fiscal des Danois et de l’immigration blanche et non-blanche :

Les masses bougnègres sont un puits sand fond

Des découvertes aussi choquantes sont souvent traitées par le déni pur et simple. Ce rapport est-il sérieux ? Comment une telle chose est-elle possible ?

Tout d’abord, l’étude a été conduite par la Cour des Comptes danoise, pour déterminer la façon dont les impôts des Danois étaient dépensés. En outre, la méthodologie est explicitée et les données sont transparentes.

Cette étude est bonne.

Ensuite, même si les résultats sont choquants, ils sont vraisemblables.

Les minorités ethniques, qui sont par définition des immigrés au Danemark, représentent 84 % des allocataires sociaux, comme le montrent les chiffres de 2016.

Le Danemark dépense aussi des sommes exorbitantes liées à la criminalité immigrée : 8 des 9 groupes ethniques les plus représentés dans les prisons danoises sont ceux des immigrés non-occidentaux, en particulier musulmans.

En fait, les Danois non ethniques sont entre 2 et 3 fois plus susceptibles de commettre des crimes que les Danois, et si leurs crimes ressemblent à ceux qui sont commis par les immigrés en Suède, il est probable que leurs crimes soient en général plus graves.

De même, les coûts de l’entretien sanitaire des groupes immigrés est très lourd. Par exemple, 40 % des patients du plus grand hôpital psychiatrique danois sont d’origine immigrée.

Pourquoi un tel chiffre ? C’est à cause de la prévalence des mariages consanguins parmi les immigrés musulmans, chose qui augmente beaucoup le risque de problèmes mentaux.

Source : Dr Lilia Romdhane

Lorsqu’on envisage sa proportion dans la population totale, l’immigration musulmane au Danemark est sur-représentée dans les hôpitaux psychiatriques danois à un taux de 1300 %.

Quoi qu’il en soit de ces statistiques de détail, le point à retenir est que l’immigration extra-européenne n’a pas bénéficié au Danemark, pas plus qu’elle n’a bénéficié à l’Allemagne, quoiqu’en disent les zélateurs du sans-frontiérisme.

Il est bon de connaître ces immondices chiffrées, dont la publication en France est impossible à cause du sémitiquement correct, avant de les jeter dans les grands bûchers lumineux de la révolution blanche.

Auteur: Basile

Partager cet article sur

Publier un commentaire

9 Commentaires sur "Danemark : Les immigrés non-européens consomment 59 % des excédents fiscaux"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
STOP GÉNOCIDE DES BLANCS
27 mai 2017 10 h 52 min

Consanguinité + Islam = Peuple de merde !

27 mai 2017 13 h 54 min

Ils vont payer nos retraites, ah ben non en fait je sais pourquoi ils ne travaillent pas ! Pas besoin de payer nos retraites si ils nous tuent avant…

Earl Turner 31
27 mai 2017 17 h 27 min

La plupart de ces chiffres datent de 2014, on sait bien que depuis c’est encore pire !

741 000 issus de l’immigration sur 5 000 000 d’habitants ça représentent 14.82% (pas 6.7%).

Darkeuclyde
27 mai 2017 18 h 02 min

C’est énorme surtout pour un pays de cette taille et de cette démographie, ils vont être encore plus rapidement submergés que nous à cette allure sauf s’ils font quelque chose.

27 mai 2017 18 h 02 min

La proportion m’avait troublée en relisant l’article, mais je ne m’y étais pas attardée… Remarque pertinente.

Cependant ; 5 millions c’est le chiffre des danois ethniques (j’ai clarifié la formulation à ce sujet) ; la population totale est plus élevée ; la proportion réelle est donc plus faible (12,3%). Les non-blancs représentent 8% de la population totale et arrivent à consommer près de 60% des excédents produits par les 92% restants…

27 mai 2017 22 h 27 min

Maintenant la population est de 5,748,769 habitants, on peut donc revoir les chiffres à la hausse pour le taux de non Blancs…et le taux de consanguinité !

Snapdragon
28 mai 2017 1 h 02 min

Peut être que la différence est dû à la soustraction des immigrés occidentaux.

Honneur et Patrie
27 mai 2017 22 h 46 min

Louis-Ferdinand Céline, Voyage au bout de la nuit (1932), éd. Gallimard, coll. Folio, 1972 (ISBN 9782070360284), p. 328
« S’attaquer aux intérêts des juifs, c’est affronter le Vésuve équipé d’un petit arrosoir. »

Snapdragon
28 mai 2017 1 h 11 min

Il nous suffit de survivre à l effondrement.

wpDiscuz