Philippot fonde son organisation au sein du Front National pour en achever la subversion

Le Front National n’a jamais été une organisation racialiste. Même lorsque les lois ne l’interdisaient pas, il ne s’est jamais prononcé contre la présence des non-blancs sur nos terres, souhaitant garder les “patriotes”. On n’oubliera pas que lorsqu’il défendait l’Algérie française, Jean-Marie Le Pen proclamait que la jeunesse algérienne offrirait des forces vives à une France vieillissante (les défenseurs de l’Algérie français ont généralement une argumentation absurde face aux réalités raciales)… Cela ne vous rappelle-t-il pas les actuels arguments invasionnistes ?

Mais malgré tout cela, dans les années 1980 et 1990, l’immigration était le fer de lance du programme du Front National : “Quand nous arriverons, ils repartiront !”

C’était la fin du financement de l’immigration de masse et des diverses aides aux envahisseurs qui était supposée financer le projet.

Avec la “dédiabolisation”, c’est à dire la tentative de se faire accepter par l’ordre établi en adoptant ses valeurs, c’est passé à la trappe. La campagne présidentielle de Jean-Marie Le Pen en 2007, catastrophique, en fut un prémisse ; l’accession à la présidence du parti de Marine Le Pen en 2011, du fait de la stupidité du père, en fut l’officialisation. C’est de ce temps là que date l’infiltration de Philippot et de sa clique de pédales dans la direction du parti.

Comme l’analysait notre rédacteur Procope, la stratégie Philippot, suivie par cette sotte de Marine Le Pen, consiste à essayer de rassembler les électeurs du “non” au référendum européen de 2005, une stratégie perdante. Moins de 10% des électeurs de premier tour de Mélenchon se sont reportés sur Le Pen au second tour, en dépit d’appels du pied massifs.

L’équipe de campagne de Marine Le Pen aurait même sérieusement envisagé de proposer le poste de premier ministre à Mélenchon !

Philippot, qui entend achever la transformation “souverainiste” du parti, tentera probablement ensuite d’en chasser des Le Pen devenues encombrantes.

RT :

Alors que le Parti socialiste (PS) et Les Républicains (LR) naviguent à vue depuis l’avènement d’Emmanuel Macron à la tête du pays – entre ralliement à la majorité présidentielle et force d’opposition – le Front national (FN) a également droit à son lot de remous.

La défaite de sa candidate à l’élection présidentielle a ouvert la porte à des luttes internes qui visent à définir les grandes orientations du parti. Dans cette optique, son vice-président Florian Philippot a annoncé avoir lancé le 15 mai une association en son sein, baptisée « Les Patriotes ». Prenant soin de préciser qu’elle n’a pas vocation à concurrencer le parti nationaliste, il a cependant ajouté qu’il serait possible d’y adhérer sans être membre du FN.

Le FN actuel est à peu près aussi nationaliste que je suis immigrationniste… Parler d’une préférence économique nationale et d’une restriction de l’immigration, c’est loin, très loin, de suffire pour être nationaliste.

Le numéro deux du parti dévoile là sa stratégie pour créer une « nouvelle force politique » à partir d’un « large rassemblement ». Florian Philippot, qui se réclame du gaullisme, s’inscrit dans la continuité de l’entre-deux-tours qui avait vu le ralliement du souverainiste Nicolas Dupont-Aignan. Il tente désormais une OPA sur l’aile droite des Républicains, pendant qu’Emmanuel Macron en siphonne l’aile gauche.

Le journaliste de Russia Today ne paraît pas avoir bien compris la stratégie Philippot.

Philippot ne vise pas l’aile droite des Républicains, il vise l’électorat de Mélenchon. Et celui du faisan Asselineau ; c’est sans doute dans ses 0,92% que se trouve la clé du succès pour le FN qui ne s’appellera bientôt plus FN…

Une stratégie que semble vouloir poursuivre la présidente du FN Marine Le Pen, qui a annoncé le soir de sa défaite « une transformation profonde » du parti, jugeant elle aussi qu’il était nécessaire de « rassembler plus largement encore ».

Mais comme tout parti politique, différents courants se meuvent au sein du FN. La défaite de Marine Le Pen, et plus encore sa prestation lors du débat jugée décevante par plusieurs cadres, ont fait éclater au grand jour les divisions du parti.

Avec pour cible principale Florian Philippot considéré comme responsable de cet échec, le numéro deux du parti et son frère ayant été les principaux conseillers de la candidate lors du débat. Au-delà, c’est sa position sur l’euro qui est remise en question. La monnaie unique est en effet au cœur de la réflexion sur l’orientation à donner au parti, de nombreux cadres estimant qu’un débat sur la question est nécessaire. Lorsque Florian Philippot a publiquement lié sa présence au sein du FN à la sortie de l’euro, plusieurs cadres ont grincé des dents, y voyant un chantage adressé directement à Marine Le Pen.

En principe, je suis contre l’euro, mais défendre sa sortie c’est électoralement s’annoncer comme le porteur d’un problème ce qui est perdant. Le chantage de Philippot est une excellente raison pour que la sortie de l’euro soit abandonnée du programme afin que sa clique s’en aille.

[…]
Interrogé par RT France, le directeur national du FN jeunesse Gaëtan Dussausaye estime quant à lui que cette remise en question de l’abandon de l’euro n’émane que de quelques cadres et élus proches mais extérieurs au FN. « En interne tout le monde est très conscient de la nécessité qu’on a de devoir se séparer de la monnaie unique », assure-t-il. Il précise que le débat qui suivra les législatives portera uniquement sur la manière d’être « plus pédagogue et précis sur la question de l’euro et de la souveraineté monétaire ».

« Il existe une incompréhension de la part d’un certain nombre de Français sur la sortie de l’euro. C’est désormais à nous de trouver les éléments pour rendre cette question plus accessible », a-t-il avancé.

Chercher à faire prendre raison à la population contre tous les médias et chercher à faire abandonner aux gens leur petit individualisme égoïste n’est pas une stratégie électorale gagnante. Le FN se pose en porteur de problèmes.

[Marion Maréchal-Le Pen, la] députée du Vaucluse qui avait qualifié de « désastre » la prestation de sa tante lors du débat, lâchant à l’attention de ceux qui l’avaient préparé : « Comment peut-on être aussi cons ? », s’est elle officiellement placée en réserve de la politique.

Mais le départ de celle qui défend une ligne plus conservatrice du parti représente paradoxalement un danger pour Florian Philippot. Une phrase de son communiqué n’a échappé à personne : « Je ne renonce pas définitivement au combat politique. » Et selon le site internet du magazine Marianne, elle se tient prête à jouer un rôle dans la grande recomposition politique.

« C’est une stratégie assez insidieuse parce qu’elle place l’ensemble du FN dans une situation de transition en attendant son retour », estime pour sa part Emmanuel Négrier, directeur de recherche au CNRS dans les colonnes de L’Humanité.
[…]
Un point de vue que ne partage pas du tout Gaëtan Dussausaye, qui explique que Marion Maréchal le Pen avait fait part en interne de sa volonté « d’avoir une expérience dans le privé et de pouvoir s’occuper de sa fille » depuis un moment.

Parlons-en de son “expérience dans le privé” !

Comme l’on remarqué nos collègues de Démocratie Participative, il s’agit d’aller travailler pour son père (légal, son père biologique est mort). La cooptation familiale, sacrée expérience du privé !

Oh, et j’oubliais le détail le plus intéressant : en Côte d’Ivoire ! Son père légal s’est en effet marié à une négresse locale. D’ailleurs, quel projet d’aller vivre au milieu des nègres…

Conclusion

Même si la solution finale ne viendra pas par les urnes, ce qui se passe électoralement a un impact.

La clique des Le Pen exploitant son nom de famille et la bande des souverainistes anti-racistes qui ont tant d’importance dans le FN actuel sont une énorme nuisance.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

8 Commentaires sur "Philippot fonde son organisation au sein du Front National pour en achever la subversion"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Irminsul
18 mai 2017 8 h 58 min

Certes le Menhir a soutenu sa fille pour sa succession en 2011, mais ce sont bel et bien les adhérents du parti qui ont élu celle-ci. Ce qui prouve que la majorité des adhérents ne sont pas très malins. Toutes les mises en garde de l’hebdomadaire Rivarol n’avaient servi à rien.
Le temps qui passe va enfin nous délivrer des partisans de l’Algérie française. En effet, l’extrême-droite française traîne l’Algérie française comme un boulet depuis plus d’un demi-siècle. L’Algérie française imposait, qu’on le veuille ou non, de considérer les Nord-Africains de ces trois départements comme des Français à part entière. J’en profite pour rendre hommage au docteur Johann von Leers qui, dans le journal des nationaux-socialistes en exil Der Weg, prit position pour l’indépendance de l’Algérie dès le début de la guerre.

18 mai 2017 21 h 29 min

Ce que vous écrivez s’explique peut-être tout simplement par le fait que tout ce milieu n’a jamais constitué ni une véritable extrême-droite, ni quoi que ce fut de nationaliste.

Le F.N. a été surtout constitué par des républicains antiracistes nostalgiques de “l’Empire français”, des “colonies”.
Et même si ceux qui sont allés chercher le tribun JMLP lui ont demandé de s’opposer à l’immigration massive, ça n’a été qu’un thème parmi bien d’autres : les mœurs politique, la lutte contre l’affairisme et le sur-endettement public, la souveraineté contre le monstre de Bruxelles, la préférence pour un art digne et des médias moins menteurs, etc.

dissident
19 mai 2017 15 h 17 min

LE hic, c est que ceux qui se sont opposes a m Algerie française sont aujourd hui pour la “France algerienne”

Albers
18 mai 2017 10 h 05 min

il est grand temps de se défaire de la famille Le Pen, et de trouver une autre personne capable de fédérer les vrais patriotes, et non pas des
soufleurs de pipo comme Philipot. Ce n’est pas facile de trouver quelqu’un qui ait le charisme pour le faire.
Le FN historique est pratiquement mort; je ne souhaite le décès de personne, mais la disparition de JMLP achévera celle du FN

18 mai 2017 20 h 19 min

Il est vrai que l’on doit se débarasser des Lepen même si ils nous ont fait espèrer et que certains croient en Marion Maréchal… ils n’ont pas réussi et il faut se tourner vers autre chose.

vindinum
18 mai 2017 20 h 28 min

Cessons d’espérer une solution par les urnes.
Après le mirage Marine, l’illusion Marion est en train de la remplacer et tout ça pour rien.

dom
18 mai 2017 22 h 12 min

Phllippot est en train de montrer son vrai visage, Pour moi, depuis le début, c’est un infiltré qui a été envoyé pour démolir le FN et faire commettre bourdes sur bourdes à Marine. C’est quelqu’un de totalement funeste pour le Front. L’attitude de Marine envers lui est assez incompréhensible ; si elle ne voit pas où il la mène et ou il mène le parti c’est que soit elle est d’une incompétence totale, soit elle est de mèche.

Heimdallar
18 mai 2017 23 h 32 min

Il est vraiment temps de ne plus s’intéresser en aucune façon à cette farce…les Le Pen (je ne parle pas de marion) ont-ils seulement jamais voulu vraiment le pouvoir? Le système leur permet de vivre grassement et finalement assez tranquillement, depuis 30 ans, de leur statut de méchants officiels alors que nous coulons. Il m’a souvent semblé que leur pouvoir et confort personnels comptaient plus pour eux que l’intérêt du pays, de notre peuple. Ca ne m’a pas empêché de pratiquement toujours aller voter pour le fn depuis que j’ai droit de voter, depuis 1991, souvent sans trop d’illusion mais là c’est vraiment terminé.
Mlp qui se déhanche le soir du second tour…philippot et son bataillon thébain comme dirait Le gallou…quoiqu’on en pense le FN c’etait des Duprat, des Stirbois, des Holeindre alors que maintenant c’est Franck De lapersonne et Glawdis Ramadji, rendez vous compte…Concentrons nous sur les seuls vrais enjeux: comment fait-on pour réveiller la conscience raciale d’un maximum de blancs, de Vancouver à Vladivostock et pour tous nous unir contre (((l’adversaire)))? Le temps presse.
.

wpDiscuz