Un juif reproche à d’autres juifs de placer les intérêts de leur parti au-dessus de l’intérêt des Juifs

Traduction de l’article du Daily Stormer.


L’un des “clichés” qui sont sans arrêt lancés à la tête des Juifs innocents par les méchants antisémites veut que ces derniers servent toujours plus les intérêts des juifs que ceux des associations non-juives dont ils peuvent faire partie. Cependant, un article du Times of Israel, écrit par Adam Cannon, avocat juif haut placé, reproche à certains juifs de ne pas assez pousser dans ce sens.

La pomme de discorde concerne le Mouvement des Juifs Travaillistes [Jewish Labour Movement – JLM], qui est une branche du Parti Travailliste, principal parti de gauche au Royaume-Uni.

Tout d’abord, l’auteur félicite le Mouvement des Juifs Travaillistes de faire exactement ce dont les antisémites accusent les Juifs.

Times of Israel :

Le JLM a très bien réussi, par ses déclarations, à attirer l’attention du public, et par sa capacité de direction, à attirer à soi la couverture médiatique lors des diverses crises vécues par le Parti Travailliste. Depuis 2015, ils ont exercé une pression considérable contre ceux qui cherchent à porter atteinte à notre communauté. Ils ont montré qu’ils étaient des défenseurs talentueux de notre communauté toute entière. Il semble que leur loyauté ait toujours été à la communauté d’abord, au Parti Travailliste ensuite.

Mais, quelques lignes plus loin, il leur reproche de placer les intérêts de leur parti au-dessus des intérêts des juifs.

Cependant, en s’opposant aux députés qui servent notre communauté et qui demeurent de fermes alliés des juifs et d’Israël, ils ont montré que leur tapage était davantage au service du Parti Travailliste que de la communauté.

Mike Freer et Matthew Offord, contre lesquels ont vitupéré le président et le vice-président de JLM ont beaucoup oeuvré pour notre communauté, en aidant à réunir des millions de livres pour les écoles juives et les centres communautaires, et en écartant comme illégales les motions inspirées du mouvement BDS [Boycott-Désinvestissement-Sanctions] qui avaient été proposées par des institutions publiques. Ces deux députés avaient représenté la population juive dans tout le pays et avaient gagné une estime méritée en étant d’excellents avocats de notre communauté. Leur soutien était sans faille.

Que la direction de JLM ait des ambitions politiques qui aillent au-delà de leur statut de groupe de pression n’est ni déraisonnable ni suprenant, mais leur soutien à Jeremy Corbyn dans le Labour Party de 2017, contre les alliés de notre communauté, est une erreur tactique. Ils devraient augmenter le nombre des amis de la communauté juive au parlement, pas seulement le maintenir. Je ne me plaindrais pas d’eux s’ils avaient choisi de s’opposer à l’un de nos adversaires au parlement.

Expliquons de quoi il s’agit. Les deux personnes qui sont mentionnées, Mike Freer et Matthew Offord, sont des candidats conservateurs aux législatives. L’auteur de l’article réprimande des membres du Parti Travailliste pour avoir osé s’opposer à leur principaux adversaires politiques, à savoir le Parti Conservateur, en défendant l’idée que les parlementaires de ce parti qui sont “utiles aux Juifs” devraient avoir une immunité totale.

Cannon exige que les Juifs placent les intérêts ethniques juifs au-dessus des intérêts des partis politiques dont ils font partie. En d’autres termes, il confirme entièrement nombre d’accusations “antisémites” traditionnelles contre ce peuple : leur déloyauté, leur manque de fiabilité, leur félonie intéressée, etc.

Auteur: Basile

Partager cet article sur

Publier un commentaire

Pas (encore) de commentaire !

10000

wpDiscuz