Cécile Duflot : Toujours plus loin dans la bêtise

Cécile Duflot est un cas. La bêtise chez elle atteint une dimension stratosphérique. Inculte – on se souvient que cette dinde censée avoir étudié la géographie à l’université plaçait le Japon dans l’hémisphère Sud – méchante comme une teigne, d’une totale incompétence, elle porte toujours plus loin les limites de la stupidité, au point de mériter de faire l’objet d’une étude clinique dans une faculté de psychologie.

Notre Cécile Duflot a trouvé hier encore l’occasion de s’illustrer.

Libération :

Cécile Duflot a déposé ce mardi, à l’Assemblée nationale, deux propositions de loi sur le passé colonial de la France. La première vise à « reconnaître le travail forcé comme crime contre l’humanité », et prévoit des réparations pour les « préjudices en résultant ». La seconde prévoit la réparation des préjudices résultant de la traite et de l’esclavage colonial.

Elle y va vraiment fort, la Cécile ! Bien sûr, déposer une proposition de loi quelques jours avant les élections législatives ne rime à rien. Pour ce boudin de Duflot, le but est seulement de faire parler un peu d’elle à la veille d’un scrutin qui, espérons-le, la verra disparaître une fois pour toute de la vie politique.

Dans cette affaire, la Duflot s’est associée à un autre taré de la pire espèce : Louis-Georges Tin. Ce nègre adipeux cumule les vices. Non content d’afficher son homosexualité, il est aussi le fondateur d’une officine antiraciste (comprendre anti-blanche), le CRAN, c’est-à-dire le Conseil représentatif des associations noires, qui contrairement à son intitulé ne représente personne si ce n’est son fondateur1.

Tin a toujours donné dans l’antiracisme le plus échevelé et le plus délirant. Il avait fait partie des malades mentaux qui avaient voulu faire interdire « Tintin au Congo ». Il s’était aussi illustré en lançant des poursuites contre un pauvre pâtissier de Grasse qui avait eu le malheur de vendre des « têtes de nègres ». Il est aussi à l’origine de la plainte déposée contre le baron Seillière, sous prétexte que ses aïeux avaient possédé au XVIIIème siècle des bateaux négriers.

Cette paire d’abrutis profonds voudrait ainsi nous imposer encore plus de repentance
, accompagnée bien sûr de réparations en espèces sonnantes et trébuchantes. Tin et son CRAN n’a jamais caché que son but était de donner à la traite le même statut que la Shoah. D’en faire une religion pour culpabiliser jusqu’à la fin des temps l’Homme Blanc.

Cher lecteur, si vous votez dans la 6e circonscription de Paris, faites en sorte que cette horrible harpie de Duflot soit renvoyée à son néant. Donnez votre voix à n’importe qui, mais faites-la battre.

Auteur: Procope

Partager cet article sur

Publier un commentaire

7 Commentaires sur "Cécile Duflot : Toujours plus loin dans la bêtise"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
apostat du rock
10 mai 2017 23 h 24 min

En fait si elle était droit dans sa culotte de cheval, elle parlerait du passé colonial de la république.
C’est le régime républicain qui trouva intérêt à la colonisation, pas la France et encore moins les français.
Une poignée d’élus républicains parfois élus et des intérêt financiers républicains élus qui profitèrent des colonies et de la France encore.
A la place de l’ex prison de la bastille, se trouve la banque républicaine dite de France et sa spécialité est les dossiers de surendettements. Ils ont de l’humour les élus élus de la république.
Un grand républicain, le fameux Pierre Mendès anti France, juif de bordeaux originaire du Portugal, descendant de traficants d’esclaves.

https://youtu.be/eF8ROY8Tyms

https://youtu.be/QFzJj0T1b6M

https://youtu.be/sqzDSrR4L4w

11 mai 2017 21 h 39 min

Les bateaux qui emmenèrent les ancêtres des “blacks” et des “browns” en Amérique, tout comme ceux qui emmenèrent les enfants blancs -quand ils n’étaient pas enrôlés pour crever en bas âge dans l’industrie des affairistes judéo-protestants- depuis le Royaume-Uni vers les plantations caribéennes (et qui furent si mal traités qu’ils n’eurent guère de descendants), appartenaient à des (((toucans))), se dissimulant parfois derrière un pavillon “suisse”, grand pays maritime, ou pas, comme chacun sait.

Dans les “colonies”, si peu “colonisées” qu’elles furent rapidement évacuées, ce sont finalement les Blancs (instituteurs et professeurs, militaires et policiers, paysans et artisans, ingénieurs, chercheurs et bâtisseurs, médecins et infirmières, etc.) qui furent mis à contribution, littéralement à la disposition de ces contrées pour les assainir face aux maladies et les mettre en valeur par le travail de la terre, l’organisation de moyens de transport et la découverte des ressources du sous-sol.

Depuis la fin de ces “colonies”, l’agriculture en Afrique du nord a très fortement décliné, elle vit sur les découvertes minières, gazières et pétrolières faites par les Blancs. Des O.N.G. y organisent la médecine et luttent contre le retour des épidémies, tandis que des charlatans d’Afrique sont engagés comme “médecins” en Europe à la place des Blancs.

Et c’est dans les pays aujourd’hui musulmans que fut généralisé l’esclavage, non seulement des noirs, mais encore bien plus en Afrique du Nord, des Blancs.
D’ailleurs le mot Slave, dont découle esclave, vient du mot Slave, ceux des Blancs qui payèrent le plus lourd tribu dans ces pratiques : plusieurs millions !

C’est d’ailleurs le rachat de centaines de milliers d’esclaves français par les rois de France qui servit de prétexte à la république d’usurpation pour non pas aller mettre fin à l’esclavage des Blancs, mais pour le généraliser.
Aujourd’hui, des centaines de “réfugiés” islamistes orientaux sont acheminés en France depuis la Grèce et l’Italie, tandis que l’arrivée nègre massive est encouragée avec le tout gratuit généralisé pour tout ce qui n’est pas blanc.

Le jeu de la (((république))) est maintenant de pousser toutes les femmes blanches à se réduire elles-mêmes en esclavage sexuel auprès des arabes, juifs (d’où les concours de “Miss” dont le rôle premier est de détourner les plus belles des Goyim blanches afin de saigner notre race) et des sauvages, dont des sportifs dopés, drogués et archi-subventionnés.

Gregleblanc
11 mai 2017 10 h 18 min

il y a10 ans j’aurais eu peur que cela marche vraiment , mais maintenant la situation a changer , il ne faut pas leur laisser faire se qu’ils veulent mais la bataille des idées est gagner .

Jacot
11 mai 2017 15 h 58 min

Ah, un peu de respect pour Cécile, que diable, c’est quand même la maman de Térébenthine, quand même, merde !

Antimétissage
11 mai 2017 16 h 39 min

Conseil Représentatif des Associations Blanches: Je me trompe ou tout le monde aurait fait sa méga crise antiraciste ?

11 mai 2017 16 h 56 min

Voyons c’est évident que la race Blanche n’existe pas d’ailleurs nous sommes racistes donc nous n’avons pas le droit de nous exprimer.
Oui oui tu ne te trompe pas tout le monde aurait fait une crise, d’ailleurs l’association se serait fait dissoudre dans la journée et les membres auraient eu de malencontreux accidents de la route mortels…

11 mai 2017 16 h 55 min

“Donnez votre voix à n’importe qui, mais faites-la battre.” Ils organisent bien des barrages alors à notre tour, et quand je dis barrage je veut au moins que ce soit la muraille de chine !
Bref sinon ce n’est pas cette connasse qui vient de créer un nouveau parti politique ?

wpDiscuz