Une anglaise de 16 ans erre saoule en pleine nuit et se fait violer par des moricauds

Alcool, bougnoules, sottise antiraciste et laissez-faire : tous les ingrédients du chaos sont là pour le drame annoncé qui a eu lieu à Ramsgate, ville portuaire du Kent, dans le Sud de l’Angleterre.

La vermine se signale par son faciès : la nature a donné un code couleur remarquable pour anticiper le danger, mais les (((valeurs))) de la société décadente sont toutes tournées contre ces réalités évidentes qu’il faut réapprendre à voir.

Daily Mail :

Une fille de 16 ans a été violée à répétition par un kébabier et trois autres hommes dans l’appartement au-dessus de son kébab, après qu’elle leur eut demandé son chemin.

La jeune fille saoule avait été menée dans une chambre crasseuse au-dessus du 555 Pizza, où ils la jetèrent sur un matelas pour la violer en riant, comme nous l’a appris l’audience au tribunal. La jeune fille, qui reste anonyme, rentrait chez elle après une soirée passée avec des amis lorsqu’elle s’est arrêtée dans ce restaurant ouvert la nuit pour demander son chemin.

Le B-A-Ba de la morale est de ne pas parler aux étrangers et de ne pas errer seule dans la nuit. Ce seul fait divers suffit pour conclure que toutes les séquelles de (((1968))) sont à liquider et que le patriarcat raciste est à rétablir.

Le procureur Simon Taylor a dit : “La fille était incontestablement saoule et marchait seule dans la rue tard le soir. La Cour considère que son ébriété, sa jeunesse et sa vulnérabilité ont dû être aperçues par les accusés.”

Le kébabier Ramin Rahani, âgé de 37 ans, Shershah Muslimyar, 20 ans, Rafiullah Hamidy, 24 ans et un adolescent que la législation ne permet pas de nommer ont tous nié l’accusation de viol.

Ramin Rahani est un nom iranien, les autres doivent être des nègres des sables apparentés.

Tout non-blanc est une cellule dormante et un sauvage dangereux. Les blanches comme toi sont des proies pour les sauvages marron et nègres : voilà ce que son père et sa mère auraient dû lui dire et lui répéter.

Le procureur a expliqué : “Son ébriété, et sans doute le traumatisme qu’elle a subi, peuvent expliquer qu’elle ait été incapable de fournir de descriptions détaillées. La fille s’est retrouvée dans une pièce du deuxième étage au dessus de la gargote. Dans cette chambre sale, sur un matelas posé au sol, plusieurs hommes ont sailli l’adolescente. Elle dit qu’elle n’était pas consentante. »

« Vous pouvez conclure qu’elle était trop ivre pour donner un véritable consentement à un rapport sexuel. Cependant, il est clair que ces hommes ont profité de l’occasion pour prendre du “bon temps” à ses dépens. »

M. Taylor a dit que l’adolescente avait bu une quantité d’alcool qui correspondait à plus du double de la quantité autorisée pour les automobilistes.

Cette fille perdue devait être adepte de la pratique décadente du binge drinking.

Stop alcool :

Le Binge drinking entraîne des troubles du comportement classiquement liés à la consommation d’alcool : conduites sexuelles à risque (rapports sexuels non protégés d’où risque de maladies sexuellement transmissibles et de grossesse non désirée) et conduite en état d’ivresse. En Europe, 10% des accidents mortels chez la jeune fille et 25 % chez le jeune garçon sont ainsi liés à l’intoxication à l’alcool.

D’autres risques sont plus spécifiquement dus à l’alcoolisation massive : coma éthylique parfois mortel, troubles digestifs, cardiovasculaires et surtout cognitifs – des études expérimentales ont trouvés des déficits neurocognitifs du lobe frontal chez les binge-drinkers et une perte de mémoire -, pancréatites aigues, hypertension, tentatives de suicide, augmentation du risque de consommations de drogues (cannabis, cocaïne…). Le Binge drinking a également des conséquences importantes sur la vie sociale : violences aux personnes (agressions, viols, violence domestique), grossesse non désirée, syndrome d’alcoolisation fœtale, baisse des résultats scolaires…

L’alcoolisme juvénile féminin et le dévergondage qui lui est associé sont des maillons d’une chaîne fatale qui commence avec l’absence d’autorité parentale et qui finit sur un matelas sale de moricauds en rut.

Daily Mail :

Après l’attaque, M. Taylor explique qu’elle fut “escortée” hors de l’immeuble par l’un des hommes et “abandonnée seule en pleine rue”. Elle fut découverte groggy et en état de choc par une femme qui l’a prise sous son aile et ramenée chez elle.

Une communauté blanche saine devrait commencer par pratiquer l’ostracisme des parents de cette fille perdue et interdire à ses enfants tout contact avec les non-blancs.

Auteur: Basile

Partager cet article sur

Publier un commentaire

13 Commentaires sur "Une anglaise de 16 ans erre saoule en pleine nuit et se fait violer par des moricauds"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
STOP GÉNOCIDE DES BLANCS
6 mai 2017 9 h 47 min

Expulsons les non-blanc d’Europe !

6 mai 2017 14 h 42 min

Expulser ne sera réservé qu’a la partie de ceux qui n’ont jamais foutu le bordel, les autres méritent un sort différent.

Philanthrophobe
6 mai 2017 19 h 04 min

après tout le mal qu’ils nous ont fait subir, les métèques ne méritent ni piété ni remord. Les renvoyez chez eux est une stupidité, car ces derniers ne s’arrêteront jamais de se reproduire, multipliant par 10 puis 20, 30 leurs nombres. Et d’ici plusieurs générations, ils envahiront à nouveau nos côtes, pour prendre d’assaut de nos cités.

l’idéale de toute civilisation étant de survivre, ce qu’il revient de faire peut sembler extrême, mais absolument nécessaire pour empêcher que ces “ratons” ne nous submergent totalement.

Dans toutes les guerres, il y a des gagnants et des perdants et si nous n’adoptons pas les mesures nécessaire à la préservation de notre éco-système, nous périrons. Car les métèques venus d’Afrique n’éprouveront aucune pitié à exterminer vos familles sous vos yeux.

Pour les Africano-musulmans, adorateurs de Baal, la vie humaine n’a aucune valeur et il convient de sacrifier l’homme blanc pour attirer ses faveurs. Ne vous attendez à aucune clémence de leur part, car ils ne vous apporteront que malheurs et souffrances.

6 mai 2017 19 h 28 min

Je suis d’accord avec toi. Toutefois il ne faut pas tomber dans le fantasme, débarassons nous déja de cex uchez nous et ensuite nous aviserons. Ne faisons pas de plans sur la Lune.

Snapdragon
6 mai 2017 21 h 54 min

Un pitit virus et le tour est joué…

Snapdragon
6 mai 2017 21 h 59 min

Mais le stratège verra qu’en renvoyant d’un coup des millions de cafards, cela déstabilisera leur pays et entraînera la guerre et la famine chez eux.
Ç est l effet papillon tétradimensionnel.
Aller, vole petit papillon, vole !!

Snapdragon
6 mai 2017 22 h 01 min

N oublions pas les gauchiasses .

6 mai 2017 22 h 10 min

Plutôt une rééducation et si ça ne marche pas alors on vire.

6 mai 2017 14 h 41 min

Pas un mec ne l’a ramené chez elle ? Bien les amis !
La décadence de la jeunesse, sa naiveté et le manque de couilles de certains gars ( qui auraient du la ramener chez elle surtout par les temps qui court) me tue. Je comprend pas pourtant je fais parti de cette jeunesse mais nous ( mes amis et moi) respectons certaines règles logiques comme toujours raccompagner les filles chez elles et qu’il y ai toujours des gens qui ne boivent pas pour conduire ou pour gérer les problèmes si il y en a…
Mais bon j’ai l’impression qu’une lobotomie géante c’est produite dans certains coins de l’Europe.

Snapdragon
6 mai 2017 21 h 52 min

Eut mieux valu qu’elle dorme sur place. Et ça évite les PV ou les accidents.

6 mai 2017 22 h 11 min

En effet.

Irminsul
6 mai 2017 20 h 43 min

C’est curieux cette tendance des filles à adopter le même mauvais comportement que certains mecs comme se soûler. Un mec soûl c’est déjà nul, mais une jeune fille soûle je trouve ça tellement vulgaire! Je préfère pour ma part adopter vis-à-vis de l’alcool le même comportement que le Führer.

Snapdragon
6 mai 2017 21 h 53 min

Peut d humains ont su acquérir le sens de la mesure.

wpDiscuz