Manifestation gauchiste violente à Paris après l’annonce des résultats du premier tour de la présidentielle

Il fallait se douter que cette occasion d’affronter la police et de commettre des dégradations ne serait pas manquée par les antifas.

Ouest-France :

Plusieurs centaines de jeunes étaient rassemblées dimanche soir sur les marches de l’Opéra Bastille à Paris à l’appel de mouvements « antifascistes » qui entendent organiser une « nuit des barricades » au soir du premier tour de la présidentielle. Ils lancent des slogans au nom de « Ni Le Pen ni Macron, dès ce soir c’est la révolution ».

Ils auraient voulu voir le métissolâtre Mélenchon passer au second tour.

Du moins ont-ils encore un soupçon de cohérence dans leur gauchisme en dénonçant le “banquier Macron”, bien que ne tirant aucune conclusion du fait que ce représentant des élites financières est parfaitement d’accord avec eux sur l’invasion migratoire, les déviances sexuelles, etc.

Les forces de l’ordre ont chargé les manifestants qui avaient pris position sur le rond-point et sur les marches de l’Opéra Bastille. Ils ont essuyé des jets de bouteilles et de pétards de la part des jeunes, dont certaines cagoulés et souvent vêtus de noir.
[…]
« Quel que soit le résultat nous ne le reconnaîtrons pas ! », a lancé un manifestant au micro sous les acclamations de jeunes souvent habillés en noir, juste avant l’annonce des premières estimations donnant le candidat du mouvement En Marche ! Emmanuel Macron et celle du Front national Marine Le Pen en tête du premier tour. Un premier fumigène rose a aussi été allumé.

« Paris, Paris, antifas ! », criaient déjà certains d’entre eux en début de soirée tandis que des CRS étaient déployés en masse dans les rues adjacentes à la place de la Bastille. « On est venus protester contre la mascarade que représente cette élection », a déclaré un manifestant sous couvert d’anonymat.

L’élection est bien une mascarade : un spectacle dérisoir et trompeur fondé sur le mythe fallacieux de l’égalité (mythe que les antifas approuvent cependant sans réserve).

C’est une mascarade parce que la plupart des gens sont des moutons, incapables de réfléchir indépendemment, fussent-ils par ailleurs intelligents.

« Tous les principaux candidats, Macron, Fillon, Le Pen, ne sont là que pour perpétuer le règne de l’oligarchie qui confisque le pouvoir et vole les richesses au peuple. Ils n’ont aucune légitimité, il y a donc une crise de représentativité grave en France », a-t-il estimé.

Il n’y a pas de crise de représentativité : la population a ce pour quoi la majorité vote. Il est absolument clair que, même si on ne compte pas les envahisseurs non-blancs, la majorité des électeurs soutient toujours un individualisme libertaire et consumériste qui ne peut avoir que de funestes conséquences. Ces gens sont les esclaves de leurs désirs.

Le souci, c’est qu’ils entraînent avec eux les personnes saines – dont ne font absolument pas partie les émeutiers antifas pétris de stupidité.

AFP :

Vingt-neuf personnes ont été placées en garde à vue à l’issue de manifestations “antifascistes” dans Paris dimanche soir au cours desquelles 143 personnes avaient été interpellées, a indiqué lundi à l’AFP la préfecture de police.
[…]
Les forces de l’ordre ont essuyé des jets de bouteilles et de pétards de la part des jeunes, souvent vêtus de noir et cagoulés. Plusieurs voitures ont été incendiées et des vitrines ont été brisées.

Une quarantaine d’actions, rassemblant environ 2.000 personnes au total, ont également été recensées en province (Lyon, Bordeaux, Grenoble, Rouen, Toulouse, Rennes, Nantes), […] réunissant 300 personnes à Nantes et 250 à Toulouse. Des dégradations ont été commises dans ces deux villes.

Pour quelle part ces actions étaient-elles d’abord un moyen pour leurs auteurs de se défouler ?

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

5 Commentaires sur "Manifestation gauchiste violente à Paris après l’annonce des résultats du premier tour de la présidentielle"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
STOP GÉNOCIDE DES BLANCS
25 avril 2017 9 h 24 min

Punaise! Le flic qui balance la merde d’antifas c’est fait plaisir !

25 avril 2017 11 h 05 min

Voila. Eux ils sont actifs et mobilisent plein de gens. Au contraire de nous. Si nous arrivons à nous organiser même avec moins de troupes on peut facilement dominer. Qu’attendons nous ?

Earl Turner 31
25 avril 2017 18 h 18 min

La tolérance du ministère de l’intérieur et la bienveillance de l’opinion publique envers les antifas n’a d’égal que la répression et la diabolisation envers nous.

Driant
26 avril 2017 11 h 57 min

Exact ! et c’est pourquoi ce ne serait pas superflu de montrer au ministère de l’intérieur qu’il y a encore en France des gens capables de faire le boulot que ses flics ne font plus.

Driant
26 avril 2017 11 h 56 min

Avec peu de gens et de moyens, on peut au moins rendre les coups. Par exemple en se postant en “recueil” quand se termine une de ces manifs et que les mecs se dispersent, pour tomber sur des isolés qui refluent et en suriner quelques-uns…

wpDiscuz