Le camp d’envahisseurs de Grande-Synthe réduit en cendres par les “migrants” eux-mêmes

Les envahisseurs détruisent leur propre camp

La communauté de communes et l’association anti-blanche Médecins Sans Frontières avaient investi 3 millions d’euros pour construire ce camp.

Un an plus tard le voilà pour l’essentiel parti en fumée.

AFP :

De source policière, une première bagarre entre 200 migrants – sur les 1.500 présents dans le camp – aurait éclaté vers 18h45, entraînant une première intervention des CRS. Selon le préfet du Nord, Michel Lalande, qui s’est rendu sur place dans la soirée, la rixe a opposé Afghans et Kurdes.

A 20h00, l’affrontement se serait arrêté avant de reprendre à 21h30, impliquant cette fois 600 migrants.

Heureusement que ces “migrants” sont des ingénieurs et des médecins !

Il y a eu plusieurs départs de feu. Vers 23h40, les pompiers constatent la destruction de 220 cabanons. À 00h40, sommation est faite d’évacuer le camp. Le préfet du Nord en décrète officiellement la fermeture à 01h00.

Ces “départs de feu” ne sont pas des évènements accidentels. Ce sont des incendies volontaires qui avaient pour but ces destructions.

Cette caricature pensée pour la “Jungle” de Calais s’applique toujours :
Caricature de l'artiste mal pensant

Ces incidents n’ont pas surpris François Guennoc, vice-président de l’Auberge des migrants, qui livrait des repas à Grande-Synthe. “Nos bénévoles nous disaient qu’il y avait des tensions depuis des semaines, liées à la surpopulation du camp”, a-t-il relaté à l’AFP. “Il est probable que les passeurs kurdes aient relégué les afghans dans les cuisines. Depuis la fermeture de Calais, il n’y a pas de centre d’accueil sur la côte. Nous demandons la création de plusieurs centres d’accueil d’urgence, à dimension humaine”, a-t-il dit.

Les envahisseurs détruisent leur propre camp, cet immigrationniste délirant propose d’en construire plusieurs autres !

Les envahisseurs ne sont pas capables de se supporter entre eux, mais nous sommes supposés croire qu’ils se fondront parfaitement dans la population française.

La priorité du gouvernement : héberger ces sauvages

La présence en France de ces kurdes et afghans est parfaitement illégitime, mais cela importe peu pour le gouvernement anti-français.

AFP :

Une solution d’hébergement pour la nuit a été trouvée pour un millier des quelque 1.400 migrants laissés dans le dénuement après la destruction par le feu, dans la nuit, du camp de Grande-Synthe (Nord), a annoncé sur place la ministre du Logement Emmanuelle Cosse.

Seuls environ 70 chalets en bois étaient intacts sur les 300 que comptait le site de la Linière, ouvert en mars 2016 et qui se voulait une réalisation “exemplaire”, selon son promoteur, le maire écologiste de Grande-Synthe, Damien Carême. Mais “la surpopulation” du camp de la Linière depuis le démantèlement de la “Jungle” de Calais fin octobre, “a créé des difficultés” à l’origine du drame, de l’aveu du maire.

Selon ce maire, il aurait fallu en faire plus pour ces sauvages.

Dès leur arrivée à Grande-Synthe, les ministres de l’Intérieur et du Logement, Matthias Fekl et Emmanuelle Cosse, se sont rendus sur les lieux du sinistre. “Il n’y aura pas de reconstruction de nouveau campement ici”, a déclaré Matthias Fekl, confirmant les premières déclarations du préfet du Nord Michel Lalande la nuit précédente. “Il faudra, avec les élus et les associations, trouver les bonnes solutions”, a-t-il ajouté.

Après une réunion avec eux, Emmanuelle Cosse a annoncé qu’un quatrième gymnase devait ouvrir mardi soir, à Dunkerque, s’ajoutant aux trois autres déjà ouverts à Grande-Synthe. En tout, ce sont “1.000 personnes” qui seront à l’abri pour la nuit, a déclaré la ministre à la presse. “Nous travaillons à la mise à l’abri de de 150 migrants afghans supplémentaires, repérés hors de la ville”, a-t-elle précisé. L’objectif est que le séjour en gymnase soit “le plus court” possible, a déclaré Mme Cosse.

Selon la ministre, “à partir de demain” mercredi auront lieu des départs en CAO”, des centres d’accueil et d’orientation établis un peu partout sur le territoire, initialement pour accueillir les migrants de Calais après le démantèlement de la “Jungle”. Ces départs connaîtront “une accélération d’ici la fin de la semaine pour les publics vulnérables” (femmes enceintes, familles avec de jeunes enfants…).

Pas assez de sauvages répartis à travers la France avec l’évacuation de Calais, ils vont en remettre une couche !

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

5 Commentaires sur "Le camp d’envahisseurs de Grande-Synthe réduit en cendres par les “migrants” eux-mêmes"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
12 avril 2017 16 h 39 min

Si demain je brûle ma maison que je trouve trop petite, je n’en aurais pas une nouvelle gratuitement et plus jolie que mon ancienne. Je finirais probabalement derrière les barreaux ( de une ) et je serais dans l’obligation de travailler durement pour pouvoir m’en repayer une autre ( et de deux, après être sorti de prison évidemment).
Ces envahisseurs arrivent chez nous, des gogos leurs construisent des maisons, ils les brûlent et ses mêmes gogos les logent dans des maisons ou des appartements neufs.
La logique ? Les envahisseurs sont les prochains habitants de l’Europe et cela grâce à nos élites et nos gogos locaux.

STOP GÉNOCIDE DES BLANCS
13 avril 2017 14 h 52 min

Grande Synthe est devenue un claque grouillant de sous-races! On ne peut plus faire un pas sans en voir ! Il faut savoir que cette ville a une grande proportion de gnoules très fortement islamiser + les migrants, donc de plus en plus hostile a la population blanche, notament féminine !
cette ville on dirait le moyen-orient sans le pétrole!

14 avril 2017 15 h 01 min

Les coins en France commencent tous à se ressembler !

Snapdragon
14 avril 2017 13 h 39 min

Mais quelle mauvaise foix !!
On voit immédiatement que ce sont bien des ingénieurs … en démolition …
Et des médecins proposant une médecine naturelle aux herbes bio …

14 avril 2017 15 h 02 min

C’était des dératisateurs pour faire fuir les rats… mais ça n’a pas marché, seul les maisons sont partis en flammes…les rats sont relogés.

wpDiscuz