Propagande bougnoule à la basilique de Saint-Denis

Depuis des décennies nous sommes exposés à un flot incessant de propagande en faveur de l’immigration. Du soir au matin, on nous serine que les hordes faméliques qui nous envahissent, qui pourrissent notre vie quotidienne et qui détruisent pierre par pierre notre civilisation multiséculaire, constituent une chance merveilleuse de régénération pour notre vieille race.

Une exposition de photographies ouverte il y a quelques jours à la Basilique de Saint-Denis, nécropole de nos rois, vient illustrer ce bourrage de crâne permanent auquel nous sommes soumis.

Je vous laisse lire la présentation cette « installation » réalisée par un certain Arilès de Tizi, pseudonyme pris par ce bougnoule pour donner à croire qu’il est issu d’une lignée prestigieuse :

Arilès de Tizi, 33 ans, photographe, peintre et réalisateur présente, en ce mois de mars, l’exposition Mater – mère en latin, phonétiquement « ma terre » en français – à la Basilique de Saint-Denis (93). Donner une visibilité aux femmes « de l’exil », immigrées souvent exclues de l’espace public et pour lesquelles n’a pas été mise en place une véritable politique d’intégration, est son objectif.

Elles sont venues, il y a cinquante ans ou quelques années seulement, d’Algérie ou de Serbie, du Mali ou du Maroc, d’Angola ou de Chine. Dans tous les cas, elles lui rappellent le parcours de sa grand-mère, émigrée algérienne, venue en France dans les années cinquante, où elle a eu onze enfants.

Négresse à la basilique Saint-DenisElle, qui « comme beaucoup de femmes de sa génération n’a connu que la cuisine, le marché, sa maison », était l’un des piliers d’une famille proche, comptant plus de 200 personnes. Pour lui rendre hommage à elle et à tant d’autres femmes, Arilès part à la rencontre de « mères » dans le cadre de l’association « La maison des femmes », mais surtout au marché de Saint- Denis. « Les populations pauvres et immigrées de France sont souvent confrontées à des No Go Zones, c’est-à-dire ces endroits culturels qu’elles ne fréquentent jamais ».

En exposant à la Basilique Saint-Denis, Arilès veut créer un pont entre la tradition française et ces mères « exclues d’une histoire qui pourtant leur appartient aussi ». Avec Mater, elles sont représentées en peintures et en photos, voilées, au sens des Madones de la Renaissance. Exposées dans un écrin rappelant les gisants des reines de France, elles sont pourtant debout, et par un jeu d’installation de chaque portrait, la lumière émane d’elles. « Je voulais que ces femmes-là, que tu n’as pas l’habitude de voir, qui baissent la tête toute leur vie, te regardent dans les yeux et soient face à toi ». Vu que l’art ne peut se passer de références artistiques, nous dit Arilès de Tizi, leur place dans ce lieu, avec ces tenues, a le but d’en faire des nouvelles icônes du patrimoine culturel français.

Je pense qu’il n’y a rien à rajouter à ce texte. Il s’agit une fois de plus de nous enfoncer dans la tête que nos futurs maîtres viendront d’Afrique. Il paraît inutile aussi de préciser que l’évêque de Saint-Denis s’est enthousiasmé pour ce projet.

Auteur: Procope

Partager cet article sur

Publier un commentaire

13 Commentaires sur "Propagande bougnoule à la basilique de Saint-Denis"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Sonny Crockett
21 mars 2017 20 h 04 min

Entend t’on les hommes d’église s’indigner? Non !……Les curés et leurs églises ne bénéficiant pas de subventions de l’état (sauf si l’édifice est classé bâtiment historique), ils sont prêts à toutes les bassesses pour un peu d’oseille !!……..Sincèrement, quand on voit ça, on se dit “vivement que l’église catholique Française crève”! Elle a une lourde responsabilité dans le grand remplacement racial en cours, c’est indéniable.

Mais je ne veux toutefois pas mettre tous les curés dans le même panier……..Il faut noter que dans son best seller “Mein Kampf”, le patron condamne l’église en tant qu’institution corrompue, mais souligne bien le dévouement et la foi sincère de beaucoup de petits curés de village. Il n’était pas chrétien, mais savait reconnaître les religieux honnêtes et droits.

Tom
21 mars 2017 20 h 04 min

C’est vraiment très beau ! Je nomme cela du véritable art !

Sven le latin
21 mars 2017 22 h 33 min

euh….. rassure moi c’est du troll ça ?

Ksenia
21 mars 2017 20 h 17 min

La nécropole des rois et des reines de France est profanée par ces horreurs !
L’exposition s’appelle aussi ‘ Mater dolorosa ‘ et ce pseudo artiste bougnoule explique vouloir associer la douleur de toutes celles qui ont quitté leur pays qu’elles soient migrantes ou princesses…!
Il a peint/ photographié/ dessiné 6 habitantes de Seine-Saint-Denis, les ‘ mères de l’immigration ‘ et cette abomination restera jusqu’au 30 juin ! Nos reines et princesses doivent se retourner dans leurs tombes !

Si on veut téléphoner à la Basilique pour faire part de son mécontentement : 01-48-09-83-54.
Courriel: [email protected]
Pour le secrétariat de l’évêché : [email protected]. Tél: 01-48-20-35-01
Pour joindre Mgr Pascal Delannoy : [email protected] Tél: 01-48-20-35-01

21 mars 2017 20 h 59 min

En effet c’est une profanation au plus haut point et cet épisode ne fera que renforcer la haine contre l’église ( justifiée ou pas). Il faut vraiment abattre les traîtres qui ont corrompu cette institution.
J’espère que ceux qui habitent pas loin iront y faire un tour pour donner leurs avis sur l’exposition…
Encore ça aurait été des nègres pendus, bon j’aurais rien dit mais là… si l’on va dans une église ce n’est pas dans le but de vomir son déjeuner.

dom
22 mars 2017 8 h 33 min

L’évêque s’appelle Delannoy ??? Y a quand même des gens qui portent bien leur nom……
Mais je pense aux générations de jeunes hommes qui sont morts à travers l’Europe au cours des siècles afin que l’islam ne passe pas, pour protéger notre civilisation des maures et des turcs. Tout ça pour rien, pour rien. Ils doivent nous maudire et maudire l’Eglise de ne plus savoir nous faire respecter. Nous ne sommes pas dignes de nos ancêtres.

Ksenia
22 mars 2017 12 h 33 min

C’est une double profanation, car la basilique Saint-Denis est la nécropole des rois de France…
Pas moins de 42 rois y reposent ainsi que 32 reines, 63 princes et princesses, 10 grands serviteurs du Royaume ainsi que le cœur de Louis XVII… Blanche de Castille, Saint Louis, François Ier, Henri IV, Anne d’Autriche, Louis XIV, Louis XVI, Marie-Antoinette etc… Des mérovingiens aux Bourbons…

C’est notre Histoire qui est profanée, quand cet hurluberlu compare les migrantes à nos reines, son message étant que ces races de boue sont les reines d’aujourd’hui et de demain…!

Sven le latin
22 mars 2017 23 h 10 min

petit hors sujet : a mes yeux et au vu de leur brillant palmarès, les Bourbons sont une véritable dynastie d’incapables, de lâches et de corrompus !

en France il n’ont pas régné longtemps avant de se prendre une révolution qui leur a couté leur tête et en Espagne ils ont été renversés deux fois au profit de régimes républicains qui n’ont pas tenus par la grâce de Dieu et même actuellement la famille royale d’Espagne (et héritière légitime du trône de France d’ailleurs) est une magnifique collection de serpillières pour les dirigeants mondialistes !

ah ils nous manquent les mérovingiens, les carolingiens, les trastamare, les habsbourg et autres romanov et riourikides !

Sven le latin
21 mars 2017 22 h 27 min

c’est une des raisons qui font que l’église catholique en France est en train de disparaitre : au lieu de réaffirmer ses dogmes, sa culture et sa légitimité et de défendre la mémoire de ceux qui l’ont honorée elle mendie un peu d’attention a un monde qui ne fait que la mépriser.

mais bientôt il ne restera plus que les catholiques traditionalistes et les communautés du renouveau charismatique (bien que pour l’instant ce dernier soit principalement animé par des étrangers) pour entretenir la flamme dans le pays qui fut autrefois le bras armé de la chrétienté.

STOP GÉNOCIDE DES BLANCS
22 mars 2017 3 h 51 min

Bien malheureux de voir ça, une église si forte qui porta les croisades pour défendre l’occident et qui aujourd’hui s’abaisse à accueillir la propagande de leur ennemis historique : les mahométans !

wpDiscuz