Le nombre d’enfants suédois disant vouloir changer de sexe double tous les ans, fruit de la propagande sur “l’identité de genre”

La théorie du genre n’existe pas, osent encore souvent répéter les médias français.

Et pourtant, il y a quelques années encore, qu’un enfant puisse vouloir changer de sexe aurait été perçu presque universellement comme une folie, signe d’un grave problème chez les enfants. Mais avec la propagande continue des médias, et les missions de propagande dans les écoles, de plus en plus d’enfants sont exposés à l’idée absurde que le sexe ne serait qu’une construction sociale et qu’on pourrait décider d’en changer.

Les enfants fragiles ou troublés, et avec des parents gauchistes ou inefficaces, sont de fait susceptibles d’être influencés

RT :

La Suède fait face à une augmentation régulière des enfants transgenres qui souhaitent changer de sexe ces dernières années. Pour certains médecins, c’est un signe d’une « plus grande ouverture » de la société suédoise.

Quand il y a un effort de propagande intense pour essayer de normaliser ce trouble mental, cette conséquence était prévisible.

Une équipe suédoise chargée « d’enquêter sur le genre » a déclaré au journal suédois Aftonbladet que l’année dernière, 197 enfants et jeunes gens avaient souhaité se faire analyser pour déterminer leur genre, puis changer de sexe, selon Louise Frisen, pédopsychiatre à l’hôpital pour enfant Astrid Lindgren de Stockholm.

« Les chiffres sont en augmentation de 100% chaque année », indique Louise Frisen. « Il y a de plus en plus de jeune gens et d’enfants qui viennent, à un très jeunes âge », note la pédopsychiatre ajoutant que l’augmentation touche aussi les adultes.

Dire à un garçon de 5 ans que s’il a envie de se prendre pour une petite fille c’est super bien, qu’est-ce donc ? Qui peut croire qu’il s’agirait d’une décision consciente et informée ?

Les données au Royaume-Uni indiquent que les enfants se déclarant “transgenres” ne sont pas répartis aléatoirement, mais sont au contraire regroupés dans certains établissements scolaires ; ce qui démontre que c’est le fruit d’influences sociales, qu’il s’agisse des enseignants sur les enfants ou des enfants entre eux.

Le pays possède six cliniques pour les personnes qui questionnent leur genre, mais pour Cecilia Dhejne, responsable de l’équipe qui s’occupe de l’identité sexuelle à l’hôpital Karolinska, ce n’est pas suffisant.

« Le problème en Suède, c’est qu’il y a beaucoup d’attente pour les gens qui sont au début du questionnement sur leur genre ainsi que pour ceux qui en sont aux différentes étapes des traitements », s’inquiète t-elle. « Attendre aggrave l’état mental des transgenres », prévient le médecin.

Ce qui aggrave l’état mental des personnes doutant de leur sexe est de vouloir les pousser à se transformer en un membre du sexe opposé. Il existe certains cas de défauts génétiques et hormonaux, extrêmement rares, qui entraînent une situation moins tranchée que pour les personnes normales ; mais même là il vaut mieux s’en tenir au plus proche. Comme le rappelait une association espagnole censurée par les gauchistes, un garçon a un pénis, une fille une vulve, et puis c’est tout.

Donner des médicaments pour bloquer l’évolution physiologique naturel d’un enfant biologiquement sain, qui finira souvent par accepter son sexe réel ; et le pousser tant vers la stérilité que vers une probabilité de suicide beaucoup plus élevée ; est criminel.

Le délire transgenre est une grave maltraitance des enfants.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

12 Commentaires sur "Le nombre d’enfants suédois disant vouloir changer de sexe double tous les ans, fruit de la propagande sur “l’identité de genre”"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
L'affreux
19 mars 2017 20 h 11 min

Dans la série : “comment faire accroire à l’étonnement des conséquences de l’ingénierie sociale”, on demande la Suède…

Ah non, attendre une réponse est offensant…

pays de dégénérés….

Alfur
16 septembre 2017 21 h 34 min

J’ai le coeur serré quand je pense à tous ces enfants sacrifiés à une idéologie proprement CRIMINELLE comme vous le soulignez très justement Blanche ! Sous les apparences “bon enfant” (comme on aime à le dire dans ces milieux…) et “libertaires”, cette idéologie commence à montrer son vrai visage grimaçant, celui de Voldemort, celui de Pierre Bergé et d’autres…

Vous avez prononcé le terme qu’il faut, L’affreux, : “ingénierie sociale” !
Car tout se résume à cela. L’Institut Tavistock paraît bien dépassé maintenant, alors que de partout se fait entendre la voix tonitruante de la Propagande !
Une masse infantile, décérébrée, castrée et hypnotisée s’avance pour répondre aux injonctions de ceux qui les manipulent et les guident subtilement dans la direction voulue…
Ils croient être “libres”, suivre leurs “choix de vie”, ils ne sont que des esclaves, des somnambules… La docilité de l’espèce humaine est étonnante !
Un autre commentateur avait déjà fait sur ce site le parallèle avec les Eloïs et les Morlocks du fameux film La machine à explorer le temps (The Time Machine) s’inspirant du roman de H.G.Wells… .Cet autre parallèle avec la folie Pokémon Go est aussi judicieux

19 mars 2017 20 h 47 min

On nous affirme jours après jours que la Suède est un modèle pour les pays Européens. Je comprends pas comment on en arrive à ce stade là. C’est une véritable énigme.
Les Suédois en plus d’être bougnoulisés et castrés doivent aussi être déficiants mentaux mais oui prenons les en exemples…

Maponos
20 mars 2017 7 h 26 min

Pays dirigé par des femmes, pays en voie de disparition, “welcome refugies”, Merkel, autre “femme” fait la même chose avec les Teutons….Donner le droit de vote aux femmes et vous obtenez la gauche au pouvoir avec l’émotion en guise de boussole, la disparition du mâle blanc remplacé par l’odéologie LGBT et l’Islam conquérant qui va venir remettre de l’ordre. D’ailleurs, ne sont elles pas partie se coucher voilées devant le Prince d’Arabie Saoudite ? Mes propos sont généralistes, il y a bien sûr des femmes exceptionnelles (0.1% ?)

Darkeuclyde
20 mars 2017 9 h 01 min

Oui mais parmi les hommes nationalistes on est beaucoup plus que ces 0,1 % donc se trouver une bonne femme qui est prête à faire pleins d’enfants pour la race et vous laisser faire votre rôle d’homme ça ne cours pas les rues et les relations homme-femme en sont de ce faite déséquilibrées

21 mars 2017 20 h 36 min

Totalement, pourquoi chercher la femme providentielle alors que des hommes feraient bien l’affaire sans chercher des années. Il est évident que des femmes peuvent diriger mais elles sont rares et chercher à tout prix une femme est une perte de temps.

Gemar.Pressac.39/45
19 mars 2017 21 h 01 min

Ruhen in Frieden Schweden.
Encore un territoire Aryen de perdu.
Seule consolation les transsexuelles seront égorgé par les gnoules, ont bombardera à l’uranium appauvri une petite BlitzKrieg et ont finira le boulot au lance-flamme par nos Waffen SS.

dom
20 mars 2017 6 h 47 min

Je me demande si dans le lot, il n’y aurait pas beaucoup d’enfants ou d’ados qui demanderaient à changer de sexe par jeu, pour voir, pour se démarquer et parce que, il faut bien le dire, c’est devenu une mode. Je me demande si les jeunes se rendent réellement compte de ce qu’ils veulent faire.
Dans les écoles, ils doivent bombarder avec la théorie du genre, on va peut-être jusqu’à féliciter l’individu qui déclare vouloir changer, le citer en exemple, Dieu sait puisqu’à présent, l’homosexualité et la transexualité sont devenues la plus haute des vertus et un vademecum pouvant vous ouvrir des horizons……
On sait que l’école qui n’enseigne plus rien, joue à présent son rôle, son rôle voulu par le (((plan))) Par contre, ceux qui sont à fusiller, ce sont les parents ! Plutôt que lutter contre le mal, ils vont dans son sens ! Qu’on ne fustige pas son enfant parce qu’il est homo, je veux bien, de là à courir dans la rue déguisés, en brandissant une parcarte pour l’annoncer au monde entier tellement on peut plus cacher sa joie, mais faut être à tuer ! Ces gens ont perdu tout sens commun.

Driant
20 mars 2017 8 h 14 min

On peut vraiment s’inquiéter pour la Suède, pays qui va mourir et disparaître, c’est sûr et certain. Mais malheureusement, ce qui se passe chez eux actuellement va venir chez nous aussi à brève échéance.

Une remarque en ce qui concerne cette intolérable “théorie du genre” : avez-vous remarqué que la population ciblée est plutôt celle des garçons ?

Je regrette tous les jours qu’Hitler ait perdu la guerre.

Waffen-SS
20 mars 2017 19 h 06 min

Je comprends vos regrets…mais ce n’est que partie remise.
Le Guide nous a montré la voie.
Oeuvrons ,à chacun son niveau,afin de garder le feu sacré qui lorsqu’il jaillira,purifiera ce monde vétuste et sans joie…faïlala!

wpDiscuz