L’art vidé de sens : quand une oeuvre n’est jugée qu’au nom de son auteur

Il est compréhensible que, dans une certaine mesure, des objets reliques de personnages célèbres puissent se voir attribuer une valeur supérieure.

Néanmoins, et en particulier lorsqu’il s’agit d’art, cela ne devrait pas changer du tout au tout la perception d’une oeuvre.

Voici le titre de la dépêche AFP qui m’a interpellée et que je commente dans la suite de l’article : “Deux inestimables Van Gogh, ou de l’art quelconque ?”

Inestimable ou quelconque, voilà une alternative on ne peut plus tranchée !

AFP :

Un mardi matin du mois dernier, Steve Meadows, architecte, acteur, inventeur et passionné d’art, a quitté sa maison de Venice à Los Angeles avec une cargaison présentant une histoire extraordinaire.

Suivi par les réalisateurs d’un documentaire et assisté par un ami, cet homme de 66 ans a chargé dans sa voiture deux peintures qui pourraient s’avérer très précieuses et qui intriguent le monde de l’art international, et s’est dirigé vers un centre d’expédition près du centre-ville.

Les deux oeuvres, des natures mortes sur papier et sur toile, sont destinées au Musée Van Gogh à Amsterdam, où des examens très attendus doivent déterminer si le maître hollandais en est bien l’auteur.

Leur authentification surprendrait le monde de l’art et générerait probablement des estimations astronomiques : la toile de 52 centimètres par 68 serait seulement le second Van Gogh de ce genre identifié depuis 1928.

Le record de vente d’une toile du peintre néerlandais (1853-1890), mort dans la misère, revient au “Portrait du Dr Gachet” (1890), cédé à plus de 82 millions de dollars en 1990.
[…]
Steve Meadows a acquis ses deux peintures en 2004, selon son avocat, et a rapidement commencé sa pointilleuse tâche d’authentification. Il a dépensé des centaines de milliers de dollars dans diverses analyses des palettes et des fils de toile, recourant notamment à l’imagerie infrarouge et aux rayons X à haute résolution.

Les résultats ont été positifs : les deux palettes sont compatibles avec Van Gogh.
[…]
En juillet 2015, M. Meadows et son avocat spécialisé dans l’art Donald Burris ont envoyé tous leurs documents de travail au Musée Van Gogh, et celui-ci a accepté d’évaluer les peintures.
[…]
L’évaluation par le musée, qui fait autorité en la matière, pourrait prendre des mois, voire des années, avant que les chercheurs ne rendent leur verdict.

Au bout du compte, ils pourraient soit estimer que les peintures ne sont pas de Van Gogh, soit les déclarer authentiques, soit considérer que leurs évaluations ne sont pas concluantes.

“Pendant les analyses, le musée ne peut pas faire de commentaires sur les progrès qu’il réalise” dans le travail d’évaluation, a dit Esmee Köhler, la porte-parole du Musée Van Gogh.
[…]
En attendant, l’artiste californien attend dans sa maison de Venice, achetée au musicien Eric Clapton, en se demandant s’il est en possession de deux peintures inestimables, ou s’il s’est juste fourvoyé dans une mésaventure coûteuse.

Que peut-on retenir ?

Il y a une spéculation monstrueuse autour des oeuvres de certains artistes, et la valeur de leurs oeuvres dépend presque entièrement de la réputation de l’artiste, leurs qualités particulières étant laissée de côté.

Une oeuvre d’art magnifique se suffit à elle-même et est admirable indépendemment de son auteur, mais dans le marché de l’art (passablement youpiné, d’ailleurs) ce critère est largement laissé de côté.

Tout cela reflète donc une approche complètement décadente de l’art.

On notera aussi au passage que les oeuvres d’art sont une niche fiscale monstrueuse, et que cela nuit aux finances de l’État tout comme cela contribue à la marchandisation de l’art. Les musées réputés achetant à prix d’or les oeuvres ineptes d’artistes à la réputation (((surfaite))) sont un autre facteur contributif.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

6 Commentaires sur "L’art vidé de sens : quand une oeuvre n’est jugée qu’au nom de son auteur"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Albers
17 mars 2017 7 h 53 min

qui a fabriqué la réputation surfaite de certains artistes ? si ce n’est pour spéculer comme le font les “sectateurs du Veau d’Or”

Ksenia
17 mars 2017 13 h 15 min

L’art a été youpiné, malheureusement et aujourd’hui seule compte la valeur marchande… Et l’art contemporain ( art dégénéré )…
Quand on pense que le ‘ balloon dog ‘ de Jeff Koons a une valeur de + de 50 millions d’€…
Parmi les ‘ artistes ‘ les plus cotés on retrouve Anish Kapoor, Daniel Buren et Paul McCarthy, créateurs d’horreurs…
Il suffit de se rendre à la FIAC pour voir tous les friqués investir dans l’art contemporain, dans un but de blanchiment d’argent…
Ce n’est pas étonnant que les milliardaires comme François Pinault soient collectionneurs…

fleur de lys
17 mars 2017 15 h 22 min

Bonjour
Lisez les livres d’Aude de Kerros
Vous verrez que ce sont toujours les mêmes aux mêmes endroits qui salissent et détruisent tout ce qu’ils touchent
Bonne soirée

18 mars 2017 14 h 30 min

L’art n’est plus qu’un moyen de placer son argent qui vient d’on ne sait (((où))) et blanchir des sommes conséquentes. Merci les youtres.

Ksenia
18 mars 2017 14 h 56 min

Heureusement, la plupart des Français ne sont pas de cet avis… La fréquentation des musées n’a jamais été aussi importante que ces dernières années. Dans notre époque si anxiogène, ils sont à la recherche de la Beauté.
En ce moment, si vous passez à Paris. n’hésitez surtout pas à aller admirer les œuvres magistrales de Vermeer et celles de Valentin de Boulogne au Louvre, ainsi que les belles peintures impressionnistes de Camille Pissarro au musée du Luxembourg et à Marmottan-Monet…

18 mars 2017 15 h 31 min

A une époque je détestais l’art car on nous avait appris durant notre apprentisage l’art dégénéré et pas le vrai art. Jusqu’au jour où l’on voit des vrais tableaux, pas des tableaux de types qui ont peint avec leur cul.
Je n’ai pas l’occasion de monter sur Paris mais en effet si certains y passent qu’ils n’hésitent pas à aller faire un tour dans les musées voir du VRAI art.

wpDiscuz