Québec : un attentat tue six colons musulmans dans un centre islamique

Un récit des évènements d’abord confus

Les premiers rapports faisaient tous état de deux tireurs.

AFP :

Deux hommes cagoulés ont tiré sur des fidèles dimanche dans une mosquée au Canada, faisant six morts, une attaque inédite que le Premier ministre Justin Trudeau a qualifié d'”acte terroriste”.

Les deux hommes ont fait irruption dans l’enceinte du centre culturel islamique de Québec (sud-est) aux environs de 19h30 dimanche (00h30 GMT lundi), à la fin de la dernière prière de la journée, avant de faire feu. Ils ont été arrêtés par la police.

Une cinquantaine de personnes étaient rassemblées dans la mosquée et les secours ont déploré six morts et huit blessés, a indiqué lundi Christine Coulombe, porte-parole de la sûreté du Québec lors d’un point de presse.
[…]
C’est la première fois qu’une attaque de ce genre vise une mosquée au Canada où la population de religion musulmane est estimée à environ 1,1 million, selon l’institut de la statistique.
[…]
Quelques heures après la tragédie, la police cherchait à reconstituer le déroulé des faits en interrogeant les témoins rescapés de la fusillade rassemblés dans un centre sportif proche de la mosquée.

“Les deux hommes portaient une cagoule noire” et l’un avait “un fort accent québécois”, a expliqué un témoin interrogé par Radio-Canada. Quand les tirs ont commencé “les hommes se sont jetés à terre”, a-t-il ajouté.

Bref, les témoignages initiaux des survivants de l’attaque sont sans ambiguïté sur la présence de deux attaquants, sachant qu’il serait difficile d’imaginer qu’un deuxième homme cagoulé soit présent là “par hasard” tandis qu’un premier mènerait son attaque.

“Deux personnes ont été arrêtées” et placées en garde à vue, a indiqué Cristine Coulombe, l’une “à proximité des lieux et un autre suspect” près de l’île d’Orléans à une vingtaine de kilomètres des lieux où s’est déroulée la fusillade.
[…]
C’est dans le quartier résidentiel Sainte-Foy, bordant une vaste zone de bureaux et de commerces à une dizaine de kilomètres à l’ouest du centre historique de la ville de Québec, que le drame s’est joué.

La ville porte le même nom que la province, et en est d’ailleurs la capitale. Elle est située sur le Saint-Laurent, artère vitale de la province.

Les victimes : des envahisseurs bougnoulo-nègres

AFP :

Les six personnes tuées dimanche lors de l’attaque avec une arme à feu d’une mosquée de Québec étaient toutes des Canadiens binationaux, a indiqué lundi le vice-président du Centre culturel islamique de Québec, Mohamed Labidi.

Un Marocain, deux Algériens, un Tunisien et deux Guinéens ont été abattus.

Quatre maghrébins et deux nègres.

Rien de précieux n’a été perdu.

“Ce sont tous des citoyens canadiens, ce sont tous des Québécois, des Canadiens”, a déclaré Mohamed Labidi en marge d’une rencontre avec les autorités québécoises.

À d’autres. La nationalité n’est pas un acte administratif, ils avaient peut-être la citoyenneté canadienne, mais ils n’étaient nullement québécois.

Les victimes sont Mamadou Tanou Barry, 42 ans, Abdelkrim Hassane, 41 ans, Khaled Belkacemi, 60 ans, Aboubaker Thabti, 44 ans, Azzeddine Soufiane, 57 ans, Ibrahima Barry, 39 ans, a annoncé en soirée le bureau du médecin-légiste du Québec.

Un peu âgés, mais au moins personne ne pourra pleurer au “nenfant” tué.

Le suspect blanc entièrement chargé, un suspect marocain estimé innocent

AFP :

Un des deux auteurs présumés de la fusillade de dimanche à la mosquée de Québec, qui a fait six morts et huit blessés, a appelé la police pour se rendre, a indiqué lundi Denis Turcotte, inspecteur de la police de Québec.

Les médias locaux ont identifiés les suspects qui se nommeraient Alexandre Bissonnette et Mohamed Khadir. Ce dernier serait d’origine marocaine. La police n’a pas voulu confirmer les identités, se bornant à mentionner leur nationalité canadienne.

Mais il a été ultèrieurement confirmé qu’il s’agissait bien d’eux.

AFP :

Un jeune étudiant canadien aux idées nationalistes est soupçonné d’être l’auteur de l’une des pires attaques contre la communauté musulmane jamais perpétrée dans un pays occidental, après avoir abattu dimanche par balle six fidèles dans une mosquée de Québec.

Alexandre Bissonnette, 27 ans, étudiant en science politique à l’université Laval voisine de la mosquée, avait été interpellé peu après le drame qui a également fait huit blessés, dont cinq dans un état grave.

Alexandre Bissonnette
Un jeune homme visiblement intelligent et sympathique.

Vêtu d’une combinaison blanche, le jeune homme est sorti menotté d’une voiture de police avant d’être présenté à un juge lundi soir.

“Le directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) a porté 11 chefs d’accusation à l’encontre d’Alexandre Bissonnette”, a déclaré Jean-Pascal Boucher, porte-parole du DPCP.

Les 11 chefs d’inculpation correspondent aux “meurtres avec préméditation” des six fidèles abattus pendant la prière et aux “tentatives de meurtres avec arme à feu” pour les cinq blessés grave lors de la fusillade.

Avec 80 policiers sur place, l’enquête se poursuit afin de rassembler des éléments pouvant mener dans les prochains jours à une inculpation pour “terrorisme” et atteinte à la sécurité nationale, a précisé la Gendarmerie royale du Canada (GRC, police fédérale).

Près de 24 heures après la tragédie, beaucoup de questions restaient en suspens, principalement sur les raisons qui ont poussé ce jeune homme à tirer sur des fidèles dans un lieu de culte situé à moins d’un kilomètre de son domicile dans le quartier Sainte-Foy à Québec.

Ses idées nationalistes et le partage sur ses réseaux sociaux, fermés depuis, des propos du président américain Donald Trump donnent un premier éclairage sur un geste condamné unanimement dans le monde.

Acte condamné unanimement par les dirigeants, peut-être. Par le peuple, c’est une affirmation qui reste à prouver. Après tous les attentats musulmans des deux dernières années, nul doute que beaucoup, quoique minoritaires, se sont réjouis de ces morts.

“C’est avec douleur et colère que nous apprenons l’identité du terroriste Alexandre Bissonnette, malheureusement connu de plusieurs militants à Québec pour ses prises de positions identitaires, pro-Le Pen et anti-féministes à l’université Laval et sur les réseaux sociaux”, a dénoncé sur Facebook le collectif Bienvenue aux réfugiés – Ville de Québec.

Quel “méchant”, il était hostile à la destruction de son pays !

Si la police avait d’abord fait état de deux suspects, la progression de l’enquête a permis de blanchir un autre étudiant d’origine marocaine interpellé alors qu’il sortait de la mosquée juste après la fusillade.

La presse a relayé largement le fait qu’Alexandre Bissonnette est désormais l’unique suspect, mais elle ne prend pas la peine d’expliquer les témoignages parlant d’au moins deux tireurs.

La presse canadienne supprime des articles relayant un témoignage selon lequel les attaquants avaient crié “Allah Akhbar”

Pourquoi quelqu’un cherchant à tuer des musulmans crierait “Allah Akhbar” ? Cela n’a guère de sens, il faut bien l’admettre. Je n’étais pas sur place, et je ne sais pas si cela s’est produit. Et à supposer que cela se soit produit, je ne peux que spéculer sur le motif de ce cri : provocation, volonté de créer de la confusion ?

Ce que je sais, en revanche, c’est que La Presse et Radio-Canada ont chacun supprimé un article qui mentionnait ce témoignage. La suppression d’article est une pratique très douteuse sur le plan journalistique. Dans la très grande majorité des cas, il est préférable – et en tout cas plus honnête – de publier une rétractation en début d’article.

La Presse
L’article supprimé de La Presse
Radio-Canada
L’article supprimé de Radio-Canada

Certains tirent comme conclusion des bizarreries entre les témoignages initiaux et le récit développé désormais par la police et les médias que la tuerie aurait été téléguidée. Le moment où l’attaque s’est produite – alors que c’est la guerre autour du décret de Trump – a aussi été jugé suspect.

Cependant, il ne s’agit que d’indices circonstantiels fragiles, soumis à interprétation. Il vaut donc mieux se garder de considérer ces spéculations comme factuelles.

En revanche, la malhonnêteté sans borne de la presse anti-blanche qui cherche à effacer le passé doit être une fois encore dénoncée avec vigueur.

Les cocus se lamentent, la vermine verse des larmes de crocodile

AFP :

“La diversité est notre force et, en tant que Canadiens, la tolérance religieuse est une valeur qui nous est chère”, a souligné Justin Trudeau.

“Les musulmans canadiens constituent un élément important de notre tissu national, et des gestes insensés comme celui-là n’ont pas leur place dans nos communautés, nos villes et notre pays”, a-t-il ajouté.

Ces parasites se sont ramenés une fois que le pays avait déjà été édifié, sans avoir pris aucune part à sa construction. Ils sont tout sauf “un élément important” d’un “tissu national” auquel ils n’appartiennent même pas.

Le chef du gouvernement avait samedi lancé un message de rassemblement et d’unité en promettant d’accueillir les réfugiés “indépendamment de leur foi”. Des propos qui se démarquaient de la politique américaine après la décision du président Donald Trump d’interdire l’entrée des Etats-Unis aux ressortissants de sept pays musulmans.

“Nous partageons tous et toutes un sentiment d’horreur et d’incrédulité”, a déclaré Philippe Couillard lors d’une conférence de presse aux côtés du maire de Québec, Régis Labeaume qui a “l’impression de rêver”.

Pour le maire en sanglots, “Québec est en deuil, cette magnifique ville (…) vit un drame sans nom”.

Labeaume et Couillard
Les cocus Labeaume et Couillard

[…]
D’autres responsables politiques à l’étranger ont également dénoncé cette attaque comme le Premier ministre belge Charles Michel qui a condamné sur son compte Twitter “l’attentat lâche de Québec”. Pour la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini “l’Union européenne est avec le Canada et avec tous les Canadiens en ce jour triste”.

Bref, vous l’aurez compris, les adeptes de l’invasion migratoire sont très tristes que leurs petits chéris aient été attaqués.

Pendant ce temps, ces derniers essayent de nous apitoyer.

AFP :

La communauté musulmane de Québec est effondrée. “C’est terrible pour la communauté, c’est terrible pour le Québec, c’est terrible pour le vivre-ensemble”, a déclaré à l’AFP Mohamed Ali Saïdane, venu participer à un rassemblement des élus et des représentants des associations de musulmans à l’Hôtel de ville.

“C’est terrible pour le Québec”, dit celui qui est en faveur d’une immigration non-blanche qui le détruit. Ce sont des mots creux, destinés à donner l’impression qu’il ne serait pas étranger.

Et les responsables musulmans en profitent pour essayer de délégitimer toute hostilité à leur égard.

AFP :

Après des affiches islamophobes et “des croix gammées sur nos murs, on a eu la tête de cochon”, confie Mohamed Labidi, vice-président du Centre culturel islamique de Québec (CCIQ) qui gère la mosquée où un homme a tué dimanche six fidèles à la prière du soir.

“Tout ça ce sont des éléments précurseurs de cette attaque”, estime M. Labidi qui est venu lundi, comme tous les représentants de la communauté musulmane de Québec, sous les dorures de l’hôtel de ville où, avec la classe politique, l’union sacrée était de mise.

Bref, il nous dit qu’il ne faudrait pas être hostile aux musulmans parce que sinon on pourrait finir par en tuer.

“Il a tiré dans le dos de ceux qui étaient en train de prier debout”, lâche Mohamed Labidi, la voix brisée par la colère et l’émotion.

“Des témoins nous ont raconté que cela s’est fait sous les yeux des enfants” qui ont crié “quand ils voyaient leurs parents se faire tuer”, poursuit ce responsable.

Ou comment accroître l’effet dramatique pour essayer de faire pleurer dans les chaumières.

La conséquence inévitable de l’invasion

La formule est simple : diversité + proximité = conflit. En conséquence, les sociétés “multiculturelles” sont par nature des sociétés multiconflictuelles. Les immigrationnistes sont, en dernière analyse, co-responsables de tout le sang versé dans les conflits ethniques qu’ils créent et alimentent.

En supposant ici qu’il s’agisse bel et bien d’un attentat commis par Alexandre Bissonnette par hostilité envers les musulmans, alors ce jeune québecois n’a fait que s’attaquer à ceux qui menacent son peuple.

Il ne s’agit pas de “musulmans innocents”. L’installation d’afro-arabes au Québec est une menace existentielle pour le peuple québecois authentique, et chaque colon non-blanc est une partie du problème – la racaille comme l’homme “respectable” qui aide à faire accepter cette colonisation meurtrière.

Moralement, défendre son peuple est parfaitement juste.

La seule chose dommage est que quitte à sacrifier sa vie, il aurait pu faire un peu plus de dégâts ; soit en restant plus longtemps sur les lieux de l’attentat ; soit en ne se rendant pas si vite et en frappant à nouveau un jour prochain.

Alexandre Bissonnette
Bissonnette n’a rien fait de mal.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

37 Commentaires sur "Québec : un attentat tue six colons musulmans dans un centre islamique"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Romolampkin
1 février 2017 5 h 23 min

Bissonette, Roof, Breivik… héros et martyrs

SS88 anonyme
1 février 2017 7 h 11 min

Que des jeunes… Je me demandais justement pourquoi l’on ne trouve t-on pas plus de gens ayant déjà leur vie derrière eux qui passeraient à l’action ?

À ce stade, sait-on si Alexandre a laissé des écrits ?

Félicitations, honneur et soutien.

14/88

elblancos
1 février 2017 7 h 53 min

la testosterone doit baisser avec l’age puis les générations plus anciennes n’en ont pas assez chié, ils se branlaient le cervelet à coup de joint et de jimi hendrix.

1 février 2017 16 h 56 min

Ils n’ont pas tant connu que ça les effets néfastes de l’enrichissement culturel et puis certains ne veulent pas voir en face la vérité. Bien entendu je ne dis pas que tout les anciens pensent comme cela.
Après nous n’en pouvons plus de tout ça alors certains de nous agissent.
Non pour l’instant pas d’écrits mais peut être que l’on trouvera des documents plus tard. De toutes façons son acte parle de lui même.
Honneur et soutien pour ce brave soldat Blanc qui a sacrifié sa vie pour la cause.

Hermendine
2 février 2017 20 h 43 min

La génération de mes grands parents a connu 2 guerres “mondiales” alors moi qui ai un réfrigérateur, un lave-vaisselle, une machine à laver le linge, des sanitaires particuliers et un médecin à porter de la main, je pense qu’ils en ont assez “chié” comme ça comme vous dîtes. De plus, mes deux grand pères m’ont laissé leurs témoignages dans des petits carnets de leur quotidien sous les ordres et dans les tranchées. Ils ne s’amusaient pas tous les jours. L’un d’eux est revenu blessé par balles de schrapnel et avec des poumons bousillés. Ma maman et mon papa m’ont raconté les corps déchiquetés dont les bouts pendaient quelquefois sur les arbres après le passage d’un bombardement “allié”. Mon père, jeune enfant alors, s’est retrouvé sur la route à pied avec sa famille fuyant depuis la Meuse jusqu’en Vendée.
Non la génération maudite est celle des années fin 60 et 1970. Les vacances en Espagne pas chères, le ski qui se démocratisait, et donc le tourisme de masse partout, les moeurs complètement délabrées qui se répandaient partout, la pilule, la démission des parents concernant l’éducation des gosses, mai 68, les mensonges de De Gaulle, les traces sanglantes laissées par l’épuration…toute une génération de dégénérés a alors commencé (les hommes les plus vigoureux avaient été envoyé sur le front).
De là a commencé un mal terrible: le chacun pour soi.

2 février 2017 21 h 24 min

Oui nous sommes tous dans le même cas pour nos arrières grands parents voir grands parents pour certains. Mais en désignant l’ancienne génération on parle de celle qui a vecu durant les années 70-80 pas ceux qui ont subis les guerres d’ailleurs jimmy hendrix c’est les années 60 a peu près.
Tout à fait d’accord a partir de ses années ce fut le début de la dégénrescence et de toutes les dérives qui font parti, hélas, de notre vie quotidienne ( pas forcément nous mais certains que nous devons fréquenter). Et après les gauchos viennent nous casser les oreilles avec le repli sur soi même qui n’est pas bon… mais eux que font ils ? Ils sont égoistes et en plus ils livrent nos terres aux ennemis.

SS88 anonyme
3 février 2017 5 h 48 min

Votre commentaire est très touchant Hermendine.

Ksenia
3 février 2017 13 h 33 min

La première génération égoïste fut celle des baby-boomers, genre nés en 1946 et qui ont ‘ fait ‘ mai 68. Ils ont connu le plein emploi, sont partis à la retraite vers 55 ans ( parfois plus tôt ) avec de bonnes retraites, et passent leur vie à faire des croisières…
Certains culpabilisent, en voyant les problèmes des jeunes pour qui la vie est tellement plus difficile…mais pour beaucoup, c’est ‘ après moi le déluge ‘ et ‘ je continue à voter à gauche ‘…

Merci pour votre témoignage touchant, Hermendine.

OTOOSAN
1 février 2017 8 h 45 min

Breivik, un héros? je suppose que c’est une blague, ou une provoc !

SS88 anonyme
1 février 2017 9 h 15 min

Pourquoi ? Que lui reprochez vous ?

Peut-être d’avoir tués de blancs (principal reproche que j’ai entendu à son égard dans le milieu) ? Il a tués des traîtres encore plus dangereux que les subhumains. Il a choisi avec précision et réflexion la cible, le lieu, le moment, pour avoir un impact maximum, le but a été atteint, il a laissé derrière lui un manifeste détaillé et parfaitement explicatif.

Ksenia
1 février 2017 13 h 57 min

Honnêtement, j’aurais préféré que Breivik tue des subhumains. Il a tué des collabobos, mais la plupart avaient 15-20 ans et certains auraient peut-être changé d’avis avec l’arrivée massive des envahisseurs… ?
Je n’ai pas lu son manifeste ( où peut-on le trouver ? ), mais le récit ‘ Utoya ‘ d’Obertone, très bien écrit, un exercice de profilage. À travers ce récit, on le comprend…

SS88 anonyme
1 février 2017 15 h 15 min

Je comprends, et bien sûr que comme vous j’aurai préféré aussi… Mais voilà il a choisi ces traîtres et nous ne pouvons pas nous permettre de critiquer, nous nous devons soutien.

Vous connaissez la situation des terroristes comme S.Abdeslam en prison ? Comparez là à celle de A.B… Rien que pour ça on peut le qualifier de héros.

J’avais, sur un précédent ordi, enregistré le document, mais j’ai perdu énormément de choses… Je vais essayer de vous retrouver ça, mais je ne vous promets rien.

1 février 2017 17 h 08 min

Il a tué des gens qui auraient plus tard contribués à notre génocide alors nous n’allons pas pleurer les victimes qu’il a fait. Après en effet des envahisseurs auraient été des meilleures cibles mais bon pour une fois que des actions sont réalisés en notre faveur on ne vas pas cracher dans la soupe. De plus des gauchistes comme ça c’est très rare qu’ils changent d’avis surtout quand ils restent dans la sphère gauchiste il sont constamment abreuvés de propagande donc pour eux tout devient impossible à remettre en question. Après dans un même mouvement ( le nôtre ici) on peut ne pas être d’accord.
Pour le manifeste si j’ai bien cherché il est ici : http://www.kevinislaughter.com/wp-content/uploads/2083+-+A+European+Declaration+of+Independence.pdf

apostat du rock
1 février 2017 23 h 39 min

Breivik est un franc-maçon pro sioniste et dans son bréviaire, il tresse des lauriers à ..Finkielkraut ! Et il a surtout tiré sur des pro palestiniens en colloque.

Après Dylan roof (toit), j’ai tendance à pas trop y croire, car n’oublions pas que les (((élites))) veulent absolument interdire les armes aux USA.

SS88 anonyme
2 février 2017 17 h 09 min

Il a fait un passage éclair dans la FM qui l’a éjecté, on ne se demandera pas pourquoi il en a été éjecté. D’ailleurs à ce sujet nous parlions avec des proches il y a quelques jours d’une loge qui été d’extrême droite et qui a rapidement été dissoute, bref.
Il ne parle qu’une fois de Fink en citant son nom.
Pour le pro-sionisme c’est idem que d’autres…

Pour finir, il faut se méfier du complotisme à outrance… Au risque de virer Soralien…

apostat du rock
2 février 2017 23 h 50 min

Il n’y a pas que soral sur terre. Aucun intérêt et d’ailleurs comprendre en pire est réservé pour les ados découvrant l’eau chaude.
Désolé, mais je n’ai pas de gourou et ne fait parti d’aucun enclos en isme.
La terre, elle, ne ment pas !
Comme le disait très justement un ancien maréchal de France.

SS88 anonyme
3 février 2017 5 h 47 min

Sur ce point je ne partage pas votre avis. Et je réitère félicitations, honneur, respect et soutien à À. Breivik, D. Roof, À Bissonette et les autres.

14/88

apostat du rock
2 février 2017 6 h 57 min

Les avis divergent sur le tempérament de ce « loup solitaire ». Mais des éléments incontestables percent malgré tout. Selon le journal de référence canadien « The Globe and Mail », Alexandre Bissonnette s’est intéressé aux mouvances d’extrême droite au moment de la visite de Marine Le Pen à Québec, au mois de mars 2016. Il se serait « radicalisé » politiquement à la suite de cet événement. Quoi qu’il en soit, les médiats, tel le journal « Le Monde », décrivent à peu près tous Bissonnette comme « pro-Israël, pro-Trump, anti-féministe », qui « octroyait régulièrement la mention « j’aime » aux pages Facebook du nouveau président américain et de Marine Le Pen », tout en notant que « il ne semblait cependant faire partie d’aucun groupe de droite radicale connu. »

Pro-Trump, pro-Le Pen, pro-Israël et admirateur de Tsahal, qualifié de « terroriste d’extrême-droite », Alexandre Bissonnette est en réalité un identitaire judéo-compatible, ayant agi sous l’influence d’une idéologie « islamophobe ». Une idéologie de défiance irraisonnée envers l’islam (et lui seul) qui est tolérée voire encouragée par les forces mondialistes. En effet elle permet de susciter ou manipuler ce type d’idiots utiles, tels que Bissonnette ou Breivik (protestant, sioniste et franc-maçon), qui in fine servent le projet mondialiste.

Leurs passages à l’acte désorganisés sont insusceptibles de changer le cours de l’histoire dans le sens espérés. En revanche ils offrent de parfaits prétextes aux forces immigrationnistes et mondialistes :

– pour faire la promotion des pseudos vertus de « tolérance » et de « vivre-ensemble » et du pseudo modèle de société multiculturelle, multiraciale et métissée ;

– pour justifier l’adoption de législations toujours plus sécuritaires et liberticides qui finissent par s’appliquer contre les mouvements nationalistes, véritables opposants au système oligarchique en place.

Earl Turner 31
1 février 2017 22 h 54 min

Il y a également Timothy McVeigh à Oklahoma City.

Driant
1 février 2017 7 h 48 min

Je salue ce jeune chapeau bas ! C’est un héros, et comme le dit Romolampkin, un martyr aussi, car maintenant les autres chiens vont le massacrer et sans doute l’interner à vie….

1 février 2017 16 h 17 min

Il risque de mourir en prison, honneur pour lui qui a eu les cou*lles d’agir. Par contre tout comme Dylann Roof pourquoi se rendre à la police ? Il était cagoulé et n’aurait sans doute pas été retrouvé si il n’avait pas laissé d’empreintes ( nous ne sommes pas dans les experts ou la police retrouve à chaque fois le criminel…loin de là). En tout cas bravo à lui malgré cela.

OTOOSAN
2 février 2017 12 h 15 min

D’après la presse canadienne son arme longue était enrayée ( typique des chargeurs “banane” chargés au maxi !!!) il a utilisé une arme de poing, ensuite je pense qu’il n’a pas pu se suicider par manque de munitions…

Sven le latin
1 février 2017 10 h 27 min

ce qui m’étonne le plus c’est que l’un des deux assaillants soit marocain ! pas impossible que ce type soit un apostat, ça expliquerait pourquoi les médias l’occultent : il serait un plaidoyer concret contre cette religion…… en plus de tous les apostats déjà célèbres dans le monde francophone (Majid Oukacha, Ayan Hirsi Ali, Tasleema Nasreen, Magdi Allam etc…..)

1 février 2017 16 h 19 min

En fait pour le deuxième type, le type à consonnance arabe c’est un témoin. Il a été dédouané dans les heures qui suivaient l’attaque. C’est pourquoi les médias ne parlent plus de lui, la police a prouvé que ce n’etait qu’un témoin. Si ils étaient bien deux dans l’attaque de la mosquée alors il y en a un en fuite, il pourrait même recommencer une prochaine fois qui sait ?

STOP génocide des blanc
1 février 2017 12 h 43 min

Ce jeune homme à rejoins la liste des blanc qui se sacrifie pour leur race… Triste de perdre un si bon élément.

TheOneMetal
1 février 2017 13 h 20 min

Un bel acte militantiste ! Mais n’oublions pas qu’il soutient Israël, un pays naît sous la trahison de l’Europe. D’ailleurs la presse aime dire qu’il soutient Le Pen et Trump, mais pas Israël.

SS88 anonyme
1 février 2017 15 h 21 min

Comme D. Roof, nous en parlions dans un article à son sujet…

Plusieurs raisons à cela, leur jeunesse et leur situation géographique principalement. Ils n’ont pas le même rapport, la même connaissance de la tribu, car l’histoire de leur pays respectif et la façon dont Israël est vu chez eux, n’est pas la même que chez nous en France et plus largement en Europe.

wpDiscuz