Silence médiatique sur la subversion israëlienne au Royaume-Uni et la demande d’enquête de Corbyn

Jérémy Corbyn est le président du parti travailliste britannique, élu par la base contre l’avis des cadres, et qui a été la cible d’une campagne juive enragée pour tenter de le remplacer, mais sans succès. C’est un “gauchiste à principes”.

Traduction de l’article du New Observer.


La requête du président du parti travailliste britannique, Jérémy Corbyn, au gouvernement britannique d’enquêter sur la subversion israëlienne de la politique au Royaume-Uni a été totalement passée sous silence par les médias contrôlés – donnant une preuve conclusive de la mainmise juive sur les entités médiatiques du pays.

Dans le même temps – et en fort contraste avec les médias contrôlés britanniques – les journaux juifs et israëliens ont donné une couverture globale de l’appel de Corbyn, pensant que les non-Juifs n’iraient pas lire leurs publications.

L’appel de Corbyn pour une enquête fait suite à l’enquête en infiltation par la chaîne de télévision Al Jazeera sur les manipulations israëliennes de la politique britannique, intitulée “Le Lobby” (en).

Au cours de cette enquête, il a été révélé que l’ambassade israëlienne a des agents politiques chargés d’interférer directement dans les partis politiques au Royaume-Uni pour s’assurer que les plus importants responsables et structures de parti – dont les membres du parlement – sont tous pro-Israël.

Ces mesures subversives incluent le financement illicite d’organisation pro-israëlienne, et des campagnes planifiées pour calomnier quiconque paraît être pro-palestinien comme “antisémite”.

Le troisième épisode de la série, par exemple, intitulé “Un cliché antisémite” montrait réellement l’ambassadeur israëlien au Royaume-Uni parlant directement au mouvement travailliste juif dans une réunion à huis clos lors d’une conférence récente du parti travailliste, leur donnant des instructions sur comment calomnier quiconque soutient les Palestiniens.

L’ambassadeur israëlien Mark Regev a été filmé en caméra cachée donnant pour instructions aux membres du mouvement travailliste juif – dont des membres du parlement – d’attaquer les militants pro-palestiniens comme soutenant des “racistes, homophobes, misogynes et réactionnaires”, disant que c’était un “message important” qui était hautement efficace pour réduire au silence la critique d’Israël.

Cela, et d’autres révélations, dont une vidéo d’un important agent politique de l’ambassade israëlienne discutant de comment “faire tomber” des députés conservateurs qu’Israël n’aime pas, a finalement poussé Corbyn à agir à ce sujet.

Le dirigeant travailliste a écrit une lettre formelle – en tant que dirigeant de l’opposition au parlement britannique – au premier ministre Thérésa May, demandant une enquête officielle sur ce qu’il a qualifié de “preuves de tentatives de saper l’intégrité de notre démocratie”.

La lettre de Corbyn à Thérésa May :

Cher premier ministre,

Je vous écris après qu’un responsable de l’ambassade israëlienne ait été démasqué discutant de comment faire tomber ou discréditer un ministre du gouvernement et d’autres politiciens élus, en raison de leurs opinions sur le Moyen-Orient.

Beaucoup de membres du parlement et du public seront inquiets de cette preuve de tentative pour saper l’intégrité de notre démocratie.

Je suis certain que vous serez d’accord qu’une telle interférence inappropriée dans le processus démocratique de ce pays est inacceptable, quel que soit le pays impliqué.

Les membres du parlement doivent avoir la liberté de tenir et exprimer une opinion, sans craindre qu’ils pourraient être la cible de tentatives pour les discréditer de diplomates ou d’autres représentants d’un autre État.

Je suis inquiet que le ministre des Affaires Étrangères a déclaré qu’il considère l’affaire close.

C’est clairement un problème de sécurité nationale. Je vous demanderais donc de traiter l’affaire comme telle et de lancer une enquête sur l’étendue de cette interférence inappropriée. Ce n’est que sur ce fondement que le parlement et le peuple seront rassurés que de telles activités ne seront pas tolérées par votre gouvernement.

Étant donné l’intérêt public de cette question importante, je diffuse une copie de ceci aux médias.

Lettre de Jérémy Corbyn

Corbyn a diffusé sa lettre sur Twitter, espérant évidemment qu’elle serait reprise par les médias – mais, bien sûr, elle a été totalement dissimulée, exactement de la même manière que les médias contrôlés ont traité tout sauf l’annonce initiale de la série d’Al Jazeera.

En fort contraste, les médias juifs ont donné une couverture considérable à la déclaration de Corbyn :

Des articles mis à la une sur la lettre de Corbyn sont apparus chez l’Agence Télégraphique Juive (en), le réseau d’information israëlien Arutz Sheva (en), le Daily Forward (en), le Jérusalem Post (en) et le Times of Israël (en).

L’Algemeiner, juif, a rapporté que l’appel de Corbyn a été rejeté par Thérésa May (en).

Le contraste entre la couverture médiatique destinée aux non-Juifs et celle destinée aux Juifs fournit une leçon très instructive sur comment le lobby juif essaye de contrôler les informations dirigée vers les non-Juifs, et ce n’est que grâce à internet que cette duplicité peut être pleinement révélée.


J’ai pris une capture d’écran de recherche google pour confirmer qu’aucun grand média britannique n’a publié d’article à ce sujet (ils se seraient classés dans les premiers résultats en étant à la fois récent et tirés de sites ultra-fréquentés comme le Guardian ou le Daily Mail). Des recherches ciblées sur le contenu de plusieurs grands titres de la presse britannique le confirment.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

Pas (encore) de commentaire !

10000

wpDiscuz