Chicago : un blanc séquestré et torturé par des noirs diffusant en direct son calvaire

Des heures de séquestration et de torture

YouTube n’a de cesse de censurer les vidéos montrant la torture réalisée par quatre nègres contre un jeune blanc. Quel que soit le prétexte, le but est de protéger l’image des noirs en entravant la diffusion d’une vidéo qui ne peut que leur attirer une violente hostilité.

Je mets donc un lien LiveLeak où l’on retrouve l’essentiel – mais pas la totalité – de la vidéo. Il y a beaucoup de charabia bix nood négroïde et celle qui filme montre d’abord et avant tout son visage, mais on entend les coups portés au blanc et il y a plusieurs scènes de violence visibles :

AFP :

Les procureurs de la ville de Chicago ont inculpé jeudi pour “crime raciste” quatre Noirs accusés d’avoir séquestré un jeune homme blanc, une scène diffusée en direct sur internet qui a choqué l’Amérique et provoqué l’ire des médias conservateurs.

Quatre noirs QUI ONT séquestré un jeune homme blanc. Pourquoi des formules comme “accusés d’avoir” alors qu’ils se sont filmés et qu’ils ont en conséquence été identifiés de manière certaines ? (Et même à supposer que les autorités se soient trompées sur l’identité de l’un des nègres, le fait qu’il s’agit de 4 nègres, dont deux mâles et deux femelles, est indiscutable.)

Sur la vidéo de 30 minutes, diffusée sur Facebook Live et qui a beaucoup circulé sur les réseaux sociaux, on peut voir les quatre suspects [sic], deux jeunes hommes et deux filles, en train de violenter le jeune homme en criant de manière répétée : “Fuck Donald Trump ! Fuck white people !” (“Nique Donald Trump ! Nique les Blancs !”).

C’est indiscutablement un acte férocement anti-blanc.

Le superintendant de la police de Chicago, le nègre Eddie Johnson, a pourtant déclaré déclaré que l’enlèvement et la torture ne seraient pas “politiquement motivés” (en), et que ce serait “seulement” de la “stupidité”.

Le jeune homme blanc est filmé prostré dans un coin de la pièce, bâillonné avec du ruban adhésif et semble avoir les mains et les pieds attachés. Ses vêtements sont en partie découpés, et une partie de ses cheveux sont coupés voire rasés, et le crâne présente une blessure qui saigne.

Les cheveux du blanc n’ont pas été “rasés”, les nègres ont tenté de le scalper. On peut voir dans la vidéo l’os du crâne mis à nu en un endroit.

Crâne mis à nu

En sus des coups et de la blessure au crâne, les nègres lui ont aussi faire boire de l’eau de la cuvette des WC.

L’agression a duré au moins six heures, selon les enquêteurs.

“(Les suspects) ont admis l’avoir frappé, lui avoir donné des coups de pieds. Ils lui ont fait boire de l’eau des toilettes (…) et coupé une partie de son cuir chevelu”, a précisé jeudi Kevin Duffin, commandant de la police de Chicago, au cours d’une conférence de presse.

“Je ne comprends pas pourquoi quelqu’un peut vouloir mettre cela sur Facebook”, a-t-il ajouté, indiquant que les quatre suspects actuellement en détention n’ont exprimé aucun remord.

Un nègre drogué est une calamité publique qui est incapable de réfléchir.

Ah, et une des nègresses a aussi à un moment essayé de faire de la publicité à une musique de hip-hop qu’elle avait enregistré quelques années plus tôt.

Trois d’entre eux sont âgés de 18 ans et un quatrième de 25 ans. Ils ont été identifiés par la police de Chicago comme étant Jordan Hill, Tesfaye Cooper, Brittany Covington et Tanishia Covington, deux soeurs.

Ils font l’objet de plusieurs chefs d’inculpation, parmi lesquels enlèvement, coups et blessures, effraction et crime raciste, une circonstance valant peine aggravée aux Etats-Unis.

La victime, présentée par les autorités comme souffrant d’un handicap mental, a été enlevée dans une banlieue de Chicago et conduite dans un quartier du sud-ouest de la ville où elle a été séquestrée entre 24 et 48 heures, a déclaré la police, selon laquelle l’un des suspects, Jordan Hill, avait connu la victime à l’école.

Il a quitté l’hôpital où il avait été admis à la suite des faits, mais reste traumatisé et a du mal à communiquer avec les enquêteurs, selon les autorités.

Pas étonnant qu’il soit traumatisé !

La dissimulation médiatique

Le traitement médiatique d’un évènement est de la plus haute importance : pour qu’une personne puisse réagir à un évènement, il faut d’abord qu’elle soit informée de son existence. La manière dont elle en est informée est aussi très importante.

La vidéo a été diffusée le mardi 3 janvier à la mi-journée heure de Chicago, soit en début de soirée en France.

Il a d’abord fallu un certain temps pour que la vidéo soit de plus en plus diffusée et attire l’attention – ce qui s’est produit au cours de la journée de mercredi.

Si des blancs avaient filmé et diffusé en direct sur internet la torture d’un noir motivée par des considérations racistes, cela ferait la une de toute la presse internationale, qui en parlerait pendant des semaines et de semaines.

Si vous en doutez, songez à une affaire qui a réellement fait la une de la presse française et a concentré ses commentaires pendant des jours et des jours : un noir poussé par des fans de foot racistes. Oui, poussé.

Alors, imaginez donc ce qu’une torture raciste filmée aurait donné ?

Caricature de A. Wyatt Mann - noir frappant un blanc

Dissimulation par la presse française

Si on cherche sur la page d’accueil du Monde ce 6 janvier au matin, il y a en page d’accueil un seul et unique lien parlant de l’affaire – un lien perdu sous une centaine d’article vers un article paru sur l’Huffington Post (même pas sur Le Monde), dont le titre évoque simplement une “agression” – alors qu’il s’agit d’une torture brutale. Le jour où les journalistes de ce torchon subiront un traitement “Angry Goy”, faudra-t-il titrer sur un “méfait” ?

Mais bon, Le Monde c’est de la presse de gauche n’est-ce pas ?

Il en sera autrement au Figaro ?

Bien sûr que non ! La propriété de (((Bloch-Dassault))) n’a elle non plus aucun article sur cette affaire en page d’accueil.

Alors, peut-être qu’en fouillant on pourra trouver sur l’un ou l’autre site une reprise de dépêche AFP. Je ne prends pas la peine de vérifier la situation exacte pour chaque site d’information, puisqu’il s’agit là de très loin des deux sites d’information “français” les plus visités, le portail d’Orange mis à part. Peut-être aussi que BFM-TV a accordé à l’affaire un segment de 15 secondes au milieu de la nuit.

Mais le fait est que ce choix de hiérarchisation de l’information, de la part d’entités médiatiques qui ont amplement les moyens humains pour couvrir l’actualité, est une forme indéniable de dissimulation et de manipulation.

Si on cherche les sites d’information ayant parlé de “torture”, hormis les nombreux médias alternatifs, on retrouve RT France, RFI et la RTBF – ces deux derniers titrants sur un “handicapé” torturé plutôt que sur un “blanc” alors que l’affaire est explicitement raciale. Bien sûr, cela n’a pas fait la une.

Discrétion des grands médias américains

Du côté des grands médias américains, on trouve des articles sur le sujet sur CNN, le New York Times, etc. : le portail Drudge Report, extrêmement visité et qui a soutenu Trump au cours de la dernière élection, a placé bien en évidence un lien vers un article qui traitait de l’affaire. Drudge Report contribue fortement à donner le “la” de l’actualité, et cela a donc essaimé un peu partout.

Néanmoins, ce sujet était traité comme étant secondaire.

Capture d'écran de CNN
Remarquez les “articles à la une” sur Dylann Roof mis en lien à droite.

Le Washington Post a aussi commis un article particulièrement odieux (en), déclarant qu’il se “pourrait” que la réaction de la gauche à cette affaire soit différente de ce qu’elle serait avec des blancs torturant un noir, mais expliquant que ce serait justifié par l’histoire passée du pays (!).

Tout l’article se lamente que cette affaire confirmera du point de vue des pro-Trump plusieurs de leurs positions.

Pendant ce temps, Obama lui-même a réagi jeudi auprès des télévisions locales, et alors que l’été dernier ‘il avait quasiment justifié les meurtres anti-blancs de policiers (en), et il s’est vu obligé de condamner clairement cet acte.

Fox News :

Le président Obama a dit jeudi que l’attaque diffusée sur Facebook Live dans laquelle des agresseurs sont montrés frappant un homme mentalement handicapé tout en criant des insultes raciales et des déclarations anti-Donald Trump était “méprisable”, mais pas un signe de relations raciales empirants.
[…]
Le président a dit à WBBM qu’il ne croit pas que les tensions raciales se sont aggravées, mais que l’exposition publique est plus prévalente à l’ère électronique.

“En partie parce que nous voyons des images des tensions, violences, etc. raciales en raison des smartphones et de l’internet”, a dit Obama.

Il n’a pas entièrement tort.

Dans les années 1980, avant qu’ils ne soient incarcérés en masse, les mâles nègres avaient un taux de criminalité nettement plus élevés qu’au cours des années 2000 (mais avec le laxisme anti-raciste, 2015 et 2016 ont vu de sérieuses hausses de la criminalité). Mais la (((télévision))) évitait d’en parler.

Aujourd’hui, c’est impossible à dissimuler.

Cette ignoble torture à Chicago n’est qu’un example parmi d’autres des horreurs de la société multi-raciale.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

17 Commentaires sur "Chicago : un blanc séquestré et torturé par des noirs diffusant en direct son calvaire"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
fantassin français
6 janvier 2017 14 h 13 min

encore un groupe de nègres qui révèle leur vraie nature

WhiteFeeling
6 janvier 2017 15 h 28 min

Hallucinant !!! La tête de la négresse à gauche… De toute évidence, elle ne doit pas boire que de la grenadine et sniffer de l’air pur.

Je ne suis pas un adepte de la théorie de Darwin consistant à affirmer que l’homme descendrait du singe; toutefois, au vu du faciès et du comportement des nègres, le doute est permis.

J’espère que nos frères Aryens fréquentant l’établissement pénitenciaire où seront incarcérés ces deux nègres génétiquement modifiés, accueilleront ces derniers comme ils le méritent.

Warezerie
6 janvier 2017 16 h 02 min

Oui, pareil pour moi. Je ne crois pas que l’homme descend du singe, mais là effectivement le doute est permis voire très envahissant.

En revanche – bien que j’espère pareil que vous – en prison, je crois que ce genre de nègres seront accueillis en héros par les leurs.

Hors-sujet : J’en profite pour saluer vos commentaires très pertinents dans d’autres fils (sur la religion), commentaires auxquels je souscris totalement. Ce que vous avez dit est exactement ce que j’en pense, sauf que je n’aurais su aussi bien synthétiser et décrire mon point de vue à ce sujet. Merci à vous pour ces interventions claires, nettes, précises et intelligemment dépourvues de toute animosité inutile.

WhiteFeeling
7 janvier 2017 12 h 59 min

Merci pour votre appréciation encourageante. Ça fait plaisir de se sentir moins isolé à cause de ses convictions qui sont très loins de faire l’unanimité en France.

Quant à la théorie de Darwin, je tiens à préciser que le doute est permis seulement pour les nègres et autres du même acabit.

Oui, ces deux nègres seront certainement accueillis comme des bienfaiteurs de la cause Noire, et n’auront aucune difficulté pour trouver une protection au sein de leur communauté raciale. Mais toute protection a des failles…

Europaïen
8 janvier 2017 15 h 07 min

Vous n’êtes pas seul.

Kolovrat
6 janvier 2017 16 h 17 min

Les nègres ont une haine raciale totale contre les blancs, ils sont obsédés par notre disparition. Ils veulent nous humilier et nous exterminer quitte à prendre le risque de perdre le niveau de vie que leur apporte les sociétés blanches. D’ailleurs ils sont semblables aux juifs par rapport a ce que je viens d’écrire.

En tout cas je comprend ce pauvre Dylann Roof, il y a de quoi péter un cable.

ancien
6 janvier 2017 19 h 59 min

C’est ce genre de crimes qui m’écoeure le plus surtout sur un handicapé avec un tel geste ils viennent de nous signaler tous leurs haines envers nous les blancs,ce groupe de 4 créatures dégénérés n’auraient pas pu s’en prendre à quelqu’un de fort.À part émettre, hurler de la merde, commettre des crimes haineux ça sert à quoi des nègres dans nos pays et qu’est ce qu’ils nous ont apporté les milles dernières années? Certainement pas le basket ball… Ce crime révéle comment les nègres ont aucunes empathies envers les blancs et nos cultures,un nègre qui semble gentil c’est parce qu’il est très hypocrite.

Lancelot
6 janvier 2017 20 h 59 min

Nous avons les mêmes en France. Ce sont nos futurs Montaigne.

wpDiscuz