Des escrocs juifs arretés après une arnaque d’un milliard de dollars

Traduction de l’article du Daily Stormer.


Il est clair que ces juifs n’ont rien à faire devant les tribunaux à cause de cette accusation antisémite.

Ils n’ont bien évidemment rien fait, car les antisémites ont toujours tort, étant donné qu’ils sont toujours motivés par la haine.

Business Insider :

Le fondateur du fonds d’investissement new-yorkais Platinum Partners a été arrêté lundi. Lui et 6 autres personnes sont accusés d’avoir pris part à une escroquerie de près d’un milliard de dollars.

Mark Nordlicht, a été placé en détention à son domicile new-yorkais, relativement a un acte d’accusation déposé devant le tribunal fédéral de Brooklyn.

Parmi les autres personnes arrêtées figurent David Levy : codirecteur des investissements, et Uri Landesman : ex-PDG, a déclaré la porte-parole du FBI Adrienne Senatore.

Platinum était en train de liquider ses fonds de couvertures. Deux d’entre eux avaient obtenu une protection contre la faillite.

L’accusation révèle que depuis 2012, Nordlicht, Levy et Landesman, ont escroqué les investisseurs, leurs clients, en surestimant, parfois du simple au double, la valeur des actifs illiquides.

Cette escroquerie a causé une “sévère crise de liquidités”. Platinum a d’abord essayé d’y remédier grâce à des prêts à intérêts élevés entre ses fonds, avant de payer, sélectivement, certains investisseurs.

L’acte d’accusation indique que Nordlicht, Levy, et Jeffrey Shulse, l’ancien directeur général, ont également escroqué les détenteurs d’obligations de la compagnie énergétique du Texas.

Un porte-parole de Platinum Partners a refusé de donner tout commentaire. L’avocat de Nordlicht n’a pas répondu immédiatement aux demandes de commentaires. Michael Sommer, l’avocat de Levy, a déclaré qu’il avait hâte, qu’on lave le beau nom de son client.

Les avocats de Shulse et des autres accusés n’ont pu être immédiatement identifiés.

Fondé en 2003, Platinum Partners gérait à ce jour 1,7 milliard de dollars. Le fond phare a déclaré un retour des profits de plus de 8 % en 2015, et de 7 % de janvier à avril 2016.

Mais cette année, une série d’enquêtes des tribunaux des Îles Caïmans visant Platinum Partners, ont mis à jour la liquidation de ses deux principaux fonds.

En juin, Murray Huberfeld, un associé de Platinum, (qui d’après les accusations serait un membre fondateur), a été accusé au tribunal fédéral de Manhattan, d’orchestrer des versements de pots-de-vin à Norman Seabrook, chef du syndicat des gardiens de prison de New York, afin d’obtenir un investissement de 20 millions de dollars. Tous deux ont plaidé non coupable.

Remarquez cela, cette entreprise faisait grand cas de ses “liens avec la communauté juive”.

Article sur Platinum Partners
“Une enquête en fraude ricoche sur Platinum Partners, un fonds spéculatif avec des liens avec la communauté juive”

Cet article date de juillet, quand leur escroquerie était encore inconnue.

Wall Street Journal :

En 2008, pour le Bar Mitzvah de son fils, le gestionnaire Murray Huberfeld a affrété un avion Jet Blue, et a invité des centaines de personnes à une fête, sur la plage de Palm Beach, en Floride. Une vedette pop orthodoxe, connue sous le nom de “Jewish Elvis” chanta pour les invités, qui incluaient, selon des déclarations de Mr Huberfeld, des investisseurs.
[…]
Cherchant des investisseurs, l’entreprise a exploité un réseau d’écoles juives, ainsi que de riches philanthropes juifs, avec lesquels ils partageaient des intérêts. M. Huberfeld déclara : “Nous étions en train de lever un fond”, “C’était des gens que nous connaissions.”
[…]
M. Huberfeld emmena parfois des investisseurs à bord de son jet Gulfstream III, afin de se rendre à des célébrations d’études talmudiques au Metlife Stadium et à des matchs des New York Knicks. Presque tous les ans, lors du Sukkot, une fête religieuse automnale, il louait une suite présidentielle dans un hôtel 5 étoiles de Jérusalem, pour organiser une fête.

Les fêtes pour le Sukkot n’étaient pas strictement réservées aux investisseurs. Mr Huberfeld déclara : “Y avait-il des investisseurs ? Peut-être un, deux ou trois. Au mieux, ils étaient une poignée. ”

Murray était connu dans la communauté juive comme étant quelqu’un qui ayant des “moyens”. Un de ses amis déclara : “si vous avez de l’argent, les (((gens))) vous verront comme un génie.”

En 2005 durant un voyage pour rencontrer le pape, Mr Huberfeld fit savoir à ses collègues philanthropes qu’il commençait sa collecte de fonds. Le voyage a été organisé par le centre Simon Wiesenthal, un organisme sans but lucratif, qui lutte contre l’antisémitisme. Mr Huberfeld était d’ailleurs un donateur, et un membre du conseil d’administration. Au moins une personne dans le voyage a investi.

“Plusieurs personnes l’ont rencontré au Centre, mais nous n’avions aucune idée” du détail de ses investissements, a déclaré le rabbin Marvin Hier, fondateur du Centre Wiesenthal, qui organisa le voyage. Mr Huberfeld a démissioné du conseil d’administration du centre le mois dernier.

[…]

Voilà, maintenant vous savez.

Vous savez qu’il s’agit d’une attaque antisémite menée par le FBI.

À moins que… peut-être que ce sont les juifs, qui sont antisémites, étant donné qu’ils volent aux autres juifs… ?

Je ne suis pas sûr.

Auteur: Yanek

Partager cet article sur

Publier un commentaire

9 Commentaires sur "Des escrocs juifs arretés après une arnaque d’un milliard de dollars"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
21 décembre 2016 11 h 05 min

Mais le FBI sont racistes en antisémites c’est bien connu voyons.
N’empêche des juifs qui se volent entre eux… c’est assez drôle tout de même. Ah une petite chose dans le titre de l’article “des escrocs juifs” : pas besoin de préciser qu’un juif est un escroc 🙂 on commence à s’en apercevoir depuis le temps.

21 décembre 2016 22 h 53 min

Justement, en principe, ils ne se volent pas entre eux, en tout cas, ils essaient (si la faillite arrive trop tôt : oups !)

D’où ici l’intérêt pour (((eux))) de payer, sélectivement, certains investisseurs afin que la (((communauté))) récupère ses billes.

(((Bernard Madoff))) (escroc à 50 milliard$) avait commencé par attirer des investisseurs de son ghetto.
Ceux qui lui ont laissé des $ pendant vingt ans ont doublé leur mise, en recevant d’abord l’équivalent de ce qu’ils avaient placé, puis que les )))autres((( avaient placé.
Quand ils ont, en plus, repris leurs fonds, ils ont pu faire jusqu’à fois 3.

C’était comme avec François Hollande : “être généreux… avec l’argent des autres !”

Ce sont donc les )))autres((( qui y ont perdu.

Ainsi, le cinéaste de Jurassic park a-t-il tout d’abord confirmé qu’il avait placé des sous chez Madoff. Mais ensuite, il s’est fait discret car, finalement, il y a gagné et ne souhaite pas qu’on réclame la part de l’argent des Goyim qui a été redistribuée aux non-goyims… y compris aux associations (((communautaires))) les plus extrémistes !

Waffen-SS
22 décembre 2016 12 h 13 min

Vous m’enlevez les mots de la bouche Escritor,le youtre Madoff grand maître de la crapulerie juive, fut dénoncé par ses enfants,car ils n’avaient pas touché une partie du pactole de papa,comme quoi l’argent paSSe avant le sang chez les youtres,non mais!

Salutations enracinées dans le sang et sol.

Earl Turner 31
21 décembre 2016 19 h 34 min

Je ne sais pas s’il y avait eu un article sur cette affaire : la fraude à la TVA sur les quotas de carbone. Il me semble que oui.
Entre 5 et 10 millions d’Euros détournés.

La liste des condamnés est impressionnante : (((Cyril Astruc, Fabrice Sakoun, Grégory Zaoui, Michel Keslassy, Stéphane Alzraa, Haroun Cohen, Elie Balouka, David Illouz, Sid Foudil, Gilbert Chikli, Arnaud Mimran, Mardoché Mouly, Cyril Mouly, Samy Souied))) et un certain Claude Bauduin (pas sur qu’il soit juif celui-là).

21 décembre 2016 21 h 25 min

La liste est longue j’ai l’impression et comme par hasard on trouve presque une majoritée d’une certaine (((minoritée))). Quel coïncidence…

21 décembre 2016 22 h 28 min

ça n’est pas qu’une majorité, c’est comme pour les deux grosses arnaques aux banques françaises du Sentier, et les escroqueries aux FOVI (faux ordres de virement et faux président) dont sont victimes des entreprises françaises, enfin le piratage informatique, qui est parfois lié aux précédentes.
Le pognon détourné transite par l’Europe orientale, puis des banques en Chine, mais les acteurs se la coulent douce du côté de Tel-Aviv où ils récupèrent le pactole.
Leur entité au Proche-Orient, c’est l’île aux pirates, et elle n’extrade pas ses citoyens, dont les “franco”-((())).
La seule façon de les arrêter, c’est de la attraper ailleurs : France, U.S.A. …
L’avant-denier des livres de R y s s e n y est entièrement consacré (il est dans les bonnes librairies : pour la France, à Paris, Nantes, etc. et sur tous les sites, )))alternatifs((( comme généralistes).

Simon Templar
8 mai 2018 16 h 48 min

Il faut aussi mentionner d’autres escrocs juifs célèbres comme les avocat juifs Jean-Pierre Carsus, Pierre Hourcade, Philippe de Veulle, André Cohen-Uzan, André Messika (il est en plus diamantaire), Philippe et Michel Maarek, l’ex-jude du Tribunal de Commerce de Paris Pierre Swiderski, le proxénète Denis Le Moal. etc, etc ……

21 décembre 2016 22 h 56 min

Entre 5 et 10 milliards, vous voulez dire !

Les débuts de l’affaire datent d’avant la création de Blanche Europe, mais nous en avons en effet suivi une partie, puisque plusieurs condamnations ont été prononcées cette année.

22 décembre 2016 0 h 47 min

Je confirme pour les milliards;

wpDiscuz