Vraie fausse information : Alicia Aylies élue « “Miss” France »

Parmi les fausses informations diffusées par les médias, politiciens et réseaux électroniques dits « sociaux », il y a l’idée érigée en « information » que Alicia Aylies, “Miss” Guyane, serait désormais “Miss” France.

Blanche a déjà réagi à cette mauvaise farce, ce qui nous apporte l’information quant aux races des cinq finalistes : nous avions sous-estimé l’influence du jury d’un Coppermann qui sent le Copperfield, alias (((Kotkin))), en version gay, dans une société qui travaille avec (((Arthur Eyssebag))) ayant lui-même détourné et engrossé une récente “Miss France” : leur monde est petit ! La première photo Google la montre même tenue par la main sur le plateau de télévision, par le “Marseillais” (((Jean-Pierre Foucault)))…

Une « Miss France » pas française et surtout choisie par le jury

Bref, c’est une fausse information puisque, comme l’indépendantiste Christiane Taubira, c’est une afro-sud américaine. Elle n’a donc rien de français, contrairement à ce qu’affirment ses papiers-chi*ttes (((républicains))).

C’est également faux car le jury de cette yankee-youpinade des Miss en France pèse plus que les téléspectateurs dans la phase initiale du vote et permet donc de déterminer l’élection dans le sens dans lequel les (((médias))) font pencher les sondages.

[ndlr : le jury a, tout seul, sélectionné 8 non-blanches pour être parmi les 12 demi-finalistes, et a eu 50% du vote permettant de placer 5 non-blanches sur 5 finalistes. Bien des candidates éliminées étaient bien plus jolies que la gagnante.]

C’est un peu comme si les menteurs de la grosse presse subventionnée avaient élu la Clinton, refusé le Brexit, adopté la “Constitution pour l’Europe”, etc., puis affirmé que les Américains, les Anglais, les Français et les autres européens des pays de l’U.E. avaient voté comme ça.

En ces périodes de haine anti-blanche et anti-française sans bornes (leur “antiracisme”), il s’agit donc, à chaque fois, de voter pour une représentante encore plus criante de l’invasion non-blanche au sein de (((leur))) République cosmopolite à visée universelle.

La seule utilité de conserver la Guyane pour la France (et l’Europe), est d’y posséder des installations de lancement de fusées. Mais l’immigration nègre par le sud, délinquants orpailleurs inclus, y est très forte et des femelles conçues à l’ombre d’une bananeraie vont s’y faire métisser volontiers par des mulâtres et des Blancs inconscients détachés sur place, afin de ré-hausser le niveau génétique d’une descendance non-blanche mais délavée et qui sera ensuite d’autant plus facilement étiquetée “française” et donc “européenne”.

L’idéologie transforme un élément de la doxa en « information »… officiellement « vraie »

Mais, si on adopte le point de vue très particulier des cosmopolites, alors cette Miss-information devient “vraie”.

“Vraie” dans le même sens qu’une Guyanaise fut une “ministre française”, alors que le peuple ne l’aurait jamais choisie à ce poste et qu’il descendit même dans les rues contre une de ses lois républicaines. (Il s’agissait de s’opposer à l’institutionnalisation généralisée de la pédérastie adoptive et de la marchandisation des êtres humains : ovocytes, ventre des femmes, multi-parentalité partiellement réelle et largement fictive, etc.).

Cette Ministre du régime d’occupation-colonisation de la France obtint même ensuite le rejet de la déchéance de “nationalité” pour les terroristes islamistes “franco”-maghrébins !
Or, à l’instar de l’ancienne “ministre française” et “indépendantiste guyanaise”, la nouvelle “Miss” portera officiellement ce titre usurpé durant une année entière pour suppurer, urbi et orbi, que la France ne serait pas un pays blanc, mais nègre.

Cela, dans une Europe censée devenir métèque et folle, comme pour le cas de cet autre “élection” truandée, par l’Eurovision cette fois-là (qui inclut des “chanteurs” israélites, y compris censés représenter… la France) en faveur de l’envahisseur travesti à tendance transsexuelle “Conchita Wurtz”. C’était une “information” triplement fausse puisqu’il n’était qu’un soit-disant « elle », n’est pas un Européen mais un sud-américain et enfin n’aurait pas été élu si le vote des téléspectateurs avait, seul, compté !

Un vrai endoctrinement

Globalement, l’élection de cette « Miss France » est donc plutôt, et même très largement, une fausse information. (((Facebook))) aurait donc pu la signaler comme telle, si son service de censure était parfaitement honnête et défendait l’intelligence autrement que par le sens donné à ce mot dans le sigle C.I.A. (espionnage).

C’est comme pour les prix littéraires, attribués à des shoahtiques ou à d’autres non-blancs et les désormais fameuses prétendues “personnalités préférées des Français” du (((Journal du dimanche))) : leur liste non-blanche fermée empêche les quelques personnes paraît-il sondées par téléphone en France d’y voter pour un Français ou une Française digne.

Ça permet donc de donner accroire au peuple (mais il le croit de moins en moins malgré son métissage accéléré, donc (((on))) augmente les doses d’abrutissement télévisuel et de Padamalgam) que les autres “Français” auraient voté comme ça, alors que le résultat est fabriqué par la clique bougnoulico-médiatique afin d’obtenir le résultat décidé d’avance par les producteurs du non-événement.

Hervé Ryssen a souligné ce phénomène anti-français

Et, cette fausse information, d’un non-intérêt complet, est immédiatement reprise par tous les médias, le pire étant la télévision faisant claironner ça par une perruche du dimanche ou un minet servant à attirer tant la ménagère de quarante ans que le gay luron, ciblés par les marchands de lessive et de costumettes à la Macron, l’une et l’autre journalistes étant très impliqués dans la fabrique à tantes barbues.

« Voter avec ses pieds »

Tout ceci étant dit, je n’ai jamais, ni en France ni ailleurs, regardé ce machin des Miss, qui me semble relever d’un voyeurisme malsain, dans une version moderne et débile du comice agricole où l’on présente les bêtes à vendre.

D’ailleurs, là aussi, ça sert surtout à vendre. À vendre aux beautés présentes et à venir qui chercheront à se pomponner pour que leur miroir leur dise éternellement qu’elles sont la plus belle. À vendre surtout aux boudins, qui, pour les unes personnes sensibles souffrant dans leur corps, pour les autres jalouses maladives enviant toujours autrui, vont devoir compenser en se goinfrant, en fumant, en buvant, ou bien (ou ensuite) en prenant des bonnes résolutions de régime amaigrissant et d’activité physique voire sportive. Mesures que leur violence initiale rendra d’autant moins durables. J’ai ainsi vu des grosses bien plus abîmées dans leur tête que dans leur corps, qui regardaient les défilés de jeunes femmes et le film Pretty woman à chacune de ses diffusions, soit au moins une fois l’an, s’inscrire en salle de sport.

Cédant au harcèlement afin de les faire s’abonner pour un an afin de bénéficier des tarifs dégressifs (mais pas dégraissants), puis s’explosant littéralement lors de la première séance et n’y retournant plus jamais, courbaturées et dégoûtées, ayant intégré que ça leur était sans doute impossible : la salle de sports avait encaissé la monnaie, les grosses resteraient grosses ou bien utiliseraient d’illusoires ou très vieillissants produits magiques dans les limites de leur porte-monnaie… et de cet autre dégoût, cette autre saturation aussi majoritairement inefficace que les méthodes naturelles.

Quant aux hommes, je ne crois pas que cet étalage bizarre de semi-momies d’outre-mer concerne tant des jeunes hétéros excités que des fofolles déjà très engagées sur la déviation à la mode et regrettant, en voyant le défilé, de ne pas en être.

Mais si tous les Blancs se remettaient à faire comme moi : s’instruire, se cultiver et travailler pour leur race y compris auprès des plus jeunes pour les former en leur diffusant ce que nous savons, les “Miss” ne recueilleraient plus que des votes de non-blancs, les nôtres ayant “voté avec leurs pieds”, c’est-à-dire quitté l’audience télévisuelle.

Néanmoins, je ne blâme pas ici celles et ceux qui consacrent le minimum de temps pour soutenir les Blanches et qui ont donc voté.. ou pas, vu qu’elles ne représentaient pas les Français, mais seulement la République inclusive.

Voter comme des pieds

Cependant, comme dans tous ces trucs-là le vote peut être inversé par le (((jury))), on y retrouve clairement la situation de l’ “élection-piège à c*ns”…. autrefois dénoncée par des… électeurs gauchistes.

Électeurs comparables aux cocuservateurs soutenant Raffarin de Ramasc*ns (jeu de mot de Jean-Marie Le Pen en référence à Tartarin de Tarascon et à la bêtise électorale d’une “droite” antinationale en France).

Électeurs gauchistes… anti-élections… mais quand même prêts à se déplacer en masse et à payer deux euros pour « faire barrage à Nicolas Sárközy », alors que ce dernier aura menti sur le fait d’être “français” et “descendant de gaulois” de manière à caricaturer et discréditer l’identité française authentique jusqu’au bout, ce qui aurait dû plaire… aux gauchistes ; lui le chantre hystérique du métissage obligatoire et qui abrogea la « double peine » pour que la France puisse continuer à s’enrichir des récidives délinquantes et criminelles bougnoules alors que le candidat Sárközy avait promis de lutter contre la… récidive !

Gauchistes se piégeant avec délectation dans une élection primaire qui ne les concernait pas (son caractère « ouvert » visait les sympathisants mais non-membres des partis politiques dont les candidats concouraient). « Primaire de la droite et du centre » où ils ont contribué à éliminer un candidat qui youpinait la France et le monde avec une politique ultra-mondialiste censée plaire… auxdits gauchistes, qui ont donc permis à Ali Jewppé, lâché par eux au second tour, de se prendre une déculottée mémorable que son ego sur-dimensionné ne l’aidera pas à digérer.

Ainsi, le gauchiste est surtout casseur quand Valls et Cazeneuve le laissent faire (et l’encouragent même en condamnant les nationalistes agressés par eux dans les rues), et électeur… “de droite” quand la “victoire” est facile :

  • éliminer Jean-Marie Le Pen face à un Jacques Chirac qui avait des comptes de campagne électorale illégaux mais que le Conseil constitutionnel à validés en violant donc leur Constitution alors que sa mission est précisément tout le contraire, à savoir en vérifier le respect ;
  • éliminer Nicolas Sarközy en votant pour un Alain Juppé que les sondeurs donnaient, depuis le début, large vainqueur… victoire annoncée qui attira donc le rat de gauche ;
  • etc.

Plus globalement

Dans leur Système, c’est l’inversion qui est la norme.

C’est le ce sens de leur révolution permanente. Elle sert à tout mettre “cul par-dessus tête”, à « faire table rase du passé », à être des « forces de progrès » et autres appellations tantôt claires et précises quant à la volonté cosmopolite, tantôt trompeuses pour embarquer l’électeur afin ensuite de pourrir son pays civilisé et de le plonger dans un chaos tiers-mondialisé.

Ce chaos et cette inversion sont ci-dessus illustrés en Suède (en version originale, mais il n’y pas besoin de comprendre la langue…). Deux agents de sécurité interviennent dans le métropolitain de Stockholm après qu’un individu a cassé une porte. Qui s’interpose ? Des envahisseurs nègres. Et on finit avec un agent de sécurité k.-o. au sol… et les nègres évaporés. Parmi eux probablement le nouvel Alicio, futur Mister Sweden !?

En tout cas, il n’y a pas d’envahisseur blessé. La Suède soumise au judaïsme de Barbara Lerner Spectre (qui est malheureusement plus qu’un fantôme) demeure ainsi antiraciste : seul un blanc a été blessé par des nègres, donc tout va bien !?

Auteur: Escritor

Partager cet article sur

Publier un commentaire

10 Commentaires sur "Vraie fausse information : Alicia Aylies élue « “Miss” France »"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
19 décembre 2016 21 h 51 min

Comme d’habitude, (((ils))) veulent imposer leurs critères, ici la beauté ( qui est peu représentée par miss guyane).

Muspelheim
20 décembre 2016 5 h 45 min

Parfois je pense juste que-comme le dit Ryssen- ils veulent se moquer de nous, ils cherchent a voir jusqu’où ils peuvent encore pousser le bouchon sans craindre de réaction.
Et le constat est là : ils ont une grande marche de manœuvre.

Et par certains cotés nous méritons notre sort, la vie étant une lutte permanante, il est normal que les passifs se faissent assujétir par ceux qui luttent activement.

20 décembre 2016 10 h 33 min

Oui je suis d’accord, ils se moquent de nous mais à un point !! En plus de par ce podium ils peuvent tranquillement diffuser leur (((propagande))) et ainsi modifier le cerveau de la jeunesse afin qu’ils acceptent au mieux le métissage.
Nous méritons notre sort parce que nous l’acceptons, d’un côté personne ne se révolte vraiment à part nous. Les gens sont des moutons qui se fient à la télévision et prennent les mensonges du (((système))) pour la vérité. La réaction de notre part sera bientôt exprimée…

OTOOSAN
20 décembre 2016 11 h 25 min

A mon avis, il ne s’agit pas d’une moquerie, mais dans l’idée d’asservissement global (ce qui n’est pas un secret puisque c’est écrit en long et en large dans certains textes religieux) s’y glisse aussi l’idée d’avilissement, au niveau où se situe cette manip, la moquerie n’a pas sa place…

” s’instruire, se cultiver et travailler pour” en profiter pour relire une foule d’auteurs anciens qui ont bien écrit sur certain sujet bien d’actualité Lire également certains auteurs Grecs et Romains (antiques)qui déploraient déjà l’entrisme social et politique d une “élite allogène “…comme quoi c’est pas nouveau…

Europaïen
21 décembre 2016 0 h 15 min

Exact.
En voici un aperçu :

https://www.youtube.com/watch?v=09j3eLxVPig

Muspelheim
20 décembre 2016 14 h 19 min

C’est malheureux a dire, mais même nous ne sommes pas a la hauteur de ce combat.
Contrairement a ce que disent les antifas les groupes d’extrême droite radicale n’ont pas de chef totémiques auquel ils obéissent -si seulement leurs fantasmes pouvaient être vrais-.
Je donne un exemple : lors de manifestations on se retrouve toujours en petit nombre, beaucoup d’absents invoqueront la distance, d’autres des imprévus de dernière minute, etc..

Il est regrettable que nous n’ayons pas plus de discipline et d’organisation, et plus de sens du respect et de la hiérarchie. Vu l’importance de la cause nous devrions avoir des militants prêts a obéir en toute circonstance a leurs chefs, et n’hésitant pas une seule seconde a traverser le pays entier pour se rendre a un rassemblement pour peu que le chef l’ait ordonné.

20 décembre 2016 14 h 35 min

Ce que tu dis est vrai, mais il ne faut pas partir défaitiste pour autant. Nous n’avons pas de chef “suprême” car il y a trop de divergences entre nous. Beaucoup de divisions sont présentes et cela cause trop de problèmes pour que nous soyons efficaces. Il nous faudrait l’ordre et la discipline. Pour ce qui est des manifestations aussi il faudrait en organiser pour y participer. Parce que à part à Paris il y a aucunes manifestations en France, et aussi les relayer sur internet ( ne pas se cantonner seulement à Facebook aussi, pour ceux qui n’ont pas…). En effet il nous faudrait des gens mais d’un coté une organisation qui n’est pas hiérarchisée et où chaques groupes décident de leurs actions, ca peut aussi être un avantage. Après un chef charismatique serait très efficace pour rassembler tout le monde.

Ksenia
22 décembre 2016 18 h 00 min

L’élection d’Alicia Aylies était prévue avant le jour J. Un technicien de Montpellier, travaillant à la préparation de cette émission, a entendu le Comité Miss France 2/3 jours avant, parler de la victoire de Miss Guyane dans le but de favoriser le cosmopolitisme. Il en a parlé sur ((( RMC ))) , où les GG se sont moqués de lui et ont essayé de le faire taire…

wpDiscuz