Le mouvement de résistance nordique : progression et programme

Fort progrès avec une radicalité préservée

Le Mouvement de Résistance Nordique est une organisation nationale-socialiste qui dispose de branches dans les différents pays scandinaves (Suède, Finlande, Norvège, Danemark), et qui se distingue par son organisation rigoureuse et son refus de se compromettre par des compromis sur ses principes essentiels.

RT :

Une nouvelle étude menée par le groupe antiraciste Expo a révélé que 32% des militants du Mouvement de la résistance nordique (NMR) n’avaient pas été associés à une activité néonazie.

Expo n’est pas du tout un groupe neutre : ils apprécient à peu près autant le Mouvement de Résistance Nordique que la LICRA apprécie Blanche Europe

Ils n’ont bien sûr pas accès aux données complètes du mouvement et construisent leurs chiffres à partir des interventions publiques qu’ils peuvent tracer.

« Cela signifie que cet environnement a recruté de nouveaux membres. Un tiers de ceux qui étaient actifs en 2015 sont de nouveaux recruteurs », a confié un représentant d’Expo, Jonathan Leman, à la radio suédoise.

Le NMR a longtemps été considéré et a agi comme l’organisation la plus radicale et la plus fermée de Suède. Mais ces [dernières] années, sa stratégie a changé, estiment les experts d’Expo.

Ah, ces “experts”…

Si le caractère radical et le fanatisme de l’organisation restent les mêmes, la direction du groupe essaie d’atteindre une audience plus large, de recruter plus de militants et d’influencer leurs idées en faisant preuve de davantage de soutien envers ses membres.

L’État dispose de son pouvoir par sa capacité à punir (pouvoir qui repose ultimement sur le contrôle de la violence) et à récompenser (allocations par exemple).

En soutenant davantage ses membres, Nordfront commence à petite échelle à remplacer l’État. C’est le modèle aussi adoptée par les nationaux-socialistes de l’Aube Dorée en Grèce.

C’est très important pour pouvoir influencer durablement la politique.

Ils planifient de créer un parti politique pour représenter le mouvement au sein du gouvernement. Jonathan Leman estime que ce développement peut partiellement expliquer le nombre croissant des membres du groupe.

Expo a aussi prévenu que le groupe est constitué, pour l’essentiel, de criminels et de personnes cruelles.

Le journaliste de RT n’a-t-il pas réalisé à quel point ce passage est ridicule ?

Citer une organisation ouvertement hostile à Nordfront pour nous “avertir” que les membres de Nordfront seraient “méchants”.

Et bien sûr, les fondateurs du mouvement étant passés par la prison – ils étaient issus d’un précédent mouvement s’étant inspiré de L’Ordre – Expo peut faire ses statistiques selon lesquelles un certain nombre des membres les plus en vue sont passés par la prison.

[…]
Comme l’étude ne peut pas révéler le nombre exact de personnes actives du NMR, Jonathan Leman a déclaré que des analyses supplémentaires étaient nécessaires.

En novembre dernier, près de 600 militants d’extrême droite avaient marché dans le centre de Stockholm pour célébrer l’élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis.

La manifestation, la plus grande de l’histoire du mouvement, avait été prévue de longue date. Mais la victoire de Trump quelques jours plus tôt n’étaient sans doute pas pour déplaire aux manifestants.

Manifestation à Stockholm

Comme le révéle Expo, le responsable de la communication du groupe néonazi a déclaré à la foule que l’élection de Donald Trump était le signal du début d’une révolution mondiale.

Le Mouvement de la résistance nordique crée en 1997 qui promeut une doctrine ouvertement raciste et antisémite est une organisation néonazie dont but est d’établir une révolution mondiale et un régime totalitaire. C’est l’un des groupes d’extrême droite les plus actifs dans le monde.

Un “régime totalitaire”, ou comment jeter l’opprobre avec une expression au sens très flou – “néonazi” sert d’ailleurs le même objectif même si le mouvement est réellement national-socialiste.

Nordfront ne croit certes pas au parlementarisme qui a plongé tout l’Occident dans la décadence et met les peuples blancs en danger de mort ; mais le mouvement affirme que son futur gouvernement sera “autoritaire” et non pas “totalitaire” – et si on prend la définition du totalitarisme de Carl Friedrich il ne le sera effectivement pas – il n’y aura certainement pas plus de “terreur policière” qu’aujourd’hui où les gens sont pourchassés pour “racisme”.

Le programme politique de Nordfront

Nordfront a aussi récemment traduit son programme politique en anglais (en) (PDF). Il est intitulé “Notre voie”.

Le document fait 52 pages, et je ne vais donc pas le traduire dans son ensemble, loin de là. Mais bien que ce document soit centré sur la situation nordique – l’un des points du programme est d’ailleurs la constitution d’un État nordique fédéral qui ne nous concerne guère – il contient aussi beaucoup d’éléments pertinents.

En voici un certain nombre – répétons-le encore, c’est davantage un survol qu’une analyse en profondeur.

Immigration

Notre survie et liberté raciale est l’objectif le plus important des efforts politiques du Mouvement de résistance nordique. Il y a de nombreuses menaces contre cet objectif, dont la plus inquiétante et urgente aujourd’hui est l’immigration de masse de races étrangères dans les pays nordiques.
[…]
L’immigration de masse est un poids majeur sur notre État providence, provoquant un accroissement de la criminalité et un choc des cultures. Mais ce sont des problèmes triviaux en comparaison à la menace de disparition de notre peuple.
[…]
Le renvoi de la plupart de ceux qui ne sont pas ethniquement européens du Nord, ou d’un peuple prochement apparenté, doit débuté aussitôt que l’immigration a été arrêtée.

Face aux élites mondialistes

Toute l’infrastructure monétaire mondiale est contrôlée par relativement peu de gens. Ces gens ne sont en aucune manière élus ; leur pouvoir est hérité et ils s’assurent que ce pouvoir demeure au sein de la même sphère à tout prix. On peut facilement dire que notre monde est contrôlé par des forces cachées que nous n’avons pas choisies et qui n’ont pas nos meilleurs intérêts à l’esprit. Au mieux ils nous voient comme des esclaves dans leur ordre mondial.

Depuis que cette élite auto-choisie a contrôlé de grandes parties des flux financiers du monde et la création de crédit depuis longtemps, elle a pu acheter tout ce qui lui donne un pouvoir réel. Une facette de ces intérêts de pouvoir impitoyables est qu’ils ont, depuis longtemps, usurpé le contrôle des principales ressources militaires et des médias de masse. Le Mouvement de résistance nordique souhaite complètement priver de pouvoir ces quelques parasites vivant sur l’humanité.
[…]
Le racisme juif fut formulé il y a plusieurs milliers d’années dans leurs propres écritures religieuses et dans leur mode de vie.
[…]
Reprendre le contrôle des élites actuelles n’est pas quelque chose qui peut être fait du jour au lendemain. Une étape importante dans ce processus est de répandre la vérité et d’informer les gens sur ce qui se passe.
[…]
Dans l’histoire moderne, tous les pays qui ont tenté de se lever contre l’ordre mondial au pouvoir ont été la cible de guerres contre elles. C’est, dans un scénario du pire, quelque chose dont le nouveau pays nordique devra tenir compte. Nos efforts incluront des alliances avec d’autres nations et gouvernements souhaitant se libérer de l’esclavage mondial moderne. Beaucoup d’autres nations et gouvernements ont remarqué et sont au courant de ces injustices et nous sommes convaincus que nous aurons des alliés qui ne se sont pas encore révélés.

Unité des nations nordiques

Ce point est spécifique à leur situation particulière, mais mérite une mention.

La Suède par elle-même serait trop petite pour se tenir indépendante dans un monde qui, au moins dans le futur proche, posera une menace directe à la liberté de notre peuple. C’est pourquoi il est nécessaire que nous nous unissions avec les autres peuples nordiques. Le Mouvement de résistance nordique vise à mener des efforts dans tous les pays nordiques pour permettre des révoltes relativement simultanées des peuples.
[…]
Tous les pays nordiques conserveraient leur langue spécifique. Les qualités et nuances uniques au sein de la sphère culturelle nordique doivent être préservées.

Politique monétaire

Le système bancaire actuel (avec réserves fractionnaires) permet à des banques privées de créer du crédit ; en d’autres mots, de créer de l’argent à partir de rien. Une majorité de la monnaie en circulation dans notre système financier est créée de cette manière. La monnaie aujourd’hui n’est qu’un nombre dans un ordinateur avec seulement environ 3% existant comme monnaie physique. Il n’y a pas de valeur réelle correspondant à la quantité de monnaie en circulation. Le gouvernement, et de manière plus importante le peuple, n’ont essentiellement pas de contrôle sur ce système. Cette construction toute entière offre un moyen complexe pour que les élites bancaires volent les pays et les individus de leurs ressources. L’ordre financier en place doit être fondamentalement changé.
[…]
L’esclavage par les taux d’intérêts est fondamentalement erroné, parce que cela signifie prendre au pauvre afin de donner au riche. En particulier, ce système récompense ceux avec de grandes quantités d’argent par des gains d’intérêts, tout en pénalisant ceux avec peu d’argent par des payements d’intérêts.

Gouvernement

Je ne traduis pas ici les idées d’organisations gouvernementales prévues dans le document, mais les principes généraux le guidant.

L’attente générale envers les gouvernements d’aujourd’hui et leurs tâches se réduit souvent à maintenir la loi et l’ordre, à percevoir l’impôt et, dans une certaine mesure, à superviser une société qui est juste et équitable. Étant donné notre point de vue national-socialiste, nous jugeons ces tâches gouvernementales secondaires face à la tâche plus importante de garantir la survie et le développement poursuivi du peuple nordique.

Cela doit être l’objectif absolu et fondamental du gouvernement ; car si notre race est exterminée, la loi et l’ordre, l’équité ou quoi que ce soit d’autre ne compte plus.

Une erreur courante, crée par une propagande intensive au cours de nombreuses décennies, est que les défenseurs de la vision du monde nationale-socialiste soutiennent la dictature et s’opposent à la démocratie. Nous sans nul doute des opposants de beaucoup de ce qui a fini par être associé à la démocratie au cours des dernières décennies, comme l’immigration de masse, le féminisme et l’anti-nationalisme. Cependant, dans notre société future, le gouvernement par le peuple, le droit à la participation civique, la liberté d’association et la liberté d’expression sont tous des droits essentiels garantis à tous les citoyens.

Il faut simplement se garder d’idéaliser l’idée démocratique, qui suppose un peuple meilleur qu’il ne l’est réellement. Alors que la démocratie a été élevée au rang de religion, l’idée aristocratique – non pas au sens héréditaire mais bien au sens de direction par les meilleurs – a été traînée dans la boue. Cette dernière mérite sans nulle doute une réhabilitation.

Dans les pays nordiques d’aujourd’hui, les différents partis politiques ne sont que les différentes faces d’une même pièce. Quand il s’agit des questions véritablement importantes, tous les partis ne promeuvent que les mêmes politiques qui sont hostiles au peuple nordique, des politiques qui ont été mises en place par les médias de masse et le système bancaire. C’est évidemment nuisible au bien du peuple.
[…]
Dans les questions moins importantes, où les partis ont véritablement des opinions différentes, la démocratie parlementaire n’est pas non plus satisfaisante pour le peuple, les partis politiques n’étant que les porte-paroles d’intérêts particuliers au sein de la société. Le processus politique mène souvent à des chamailleries inutiles plutôt qu’à des changements réels, positifs pour le peuple.

Le futur gouvernement du Mouvement de résistance nordique sera autoritaire, mais pas totalitaire, et travaillera efficacement avec une perspective complète, supervisant l’amélioration du peuple nordique.
[…]
Le Mouvement de résistance nordique veut donner à tous les citoyens nés dans le futur pays nordique des opportunités et des obligations égales. Permettre l’héritage du pouvoir a, tout au long de l’histoire, été utilisé par des familles riches et influentes pour conserver le pouvoir. Tant la noblesse que les familles royales, ainsi que les propriétaires de grandes entreprises, ont encore et encore montré leur répugnance à céder du pouvoir à quiconque au-delà de leur famille, même quand cela aurait été pour le bénéfice du peuple, des travailleurs ou de l’entreprise.

Ce phénomène est primitif, égoïste et non fiable parce que, comme l’Histoire nous le dit, les fils des rois ou des dirigeants d’entreprise ne partagent pas toujours les qualités de directions ou les valeurs morales de leurs pères. En conséquence, permettre l’héritage du pouvoir est mauvais par principe.
[…]
Nous cherchons en lieu et place à optimiser la recherche de dirigeants compétents. Nous rechercherons le talent dans toutes les classes de la société et dans tous les parcours. Nous donnerons à tous les citoyens l’opportunité de s’élever à toute position gouvernementale qu’ils maîtrisent et où leurs capacités peuvent être utilisées au profit de tous. Nous nous assurerons aussi que la population de la nation nordique est loyale à son gouvernement et à sa race, et que chacun comprend que cette loyauté est la base pour créer un État moderne et prévoyant.

Liberté d’expression

Il n’y a pas de nation souveraine sur Terre qui ait une liberté d’expression complètement illimitée. Par exemple, des lois contre les menaces envers des individus ou des groupes peuvent être considérées comme des restrictions sur la liberté d’expression. Dans la “démocratie” d’aujourd’hui, il y a des lois spécifiques mises en place pour protéger des groupes privilégiés (les minorités) et oppresser son propre peuple.
[…]
Notre nouvelle nation nordique aura une plus grande liberté d’expression que ce dont nous bénéficions aujourd’hui, mais toujours avec les restrictions sus-mentionnées contre, par exemple, des menaces contre des individus ou des groupes. Les lois sur les propos de haine seront remplacée par une loi contre la propagande et les activités subversives anti-nordiques. Ces restrictions, cependant, s’appliqueront essentiellement aux institutions dotées de pouvoir, comme les médias et d’autres organisations dirigeant l’opinion, et non à des individus. La liberté d’association, la liberté de réunion et le droit de manifester, et la liberté de religion resteront en place.

Médias

Dans la “démocratie” libérale où nous vivons aujourd’hui, c’est considéré une prétendue liberté qu’une petite élite cachée avec des intérêts commerciaux et anti-suédois puissent directement contrôler les médias suédois.
[…]
Le Mouvement de résistance nordique s’assurera que la population recevra tant la transparence dans les médias que l’opportunité de posséder elle-même des médias.

Nous voyons les médias non seulement comme surveillant ceux en position de pouvoir, mais comme étant eux-même dans une position de pouvoir significative.

National-Socialisme

Le national-socialisme, que le Mouvement de résistance nordique représente, diffère grandement du socialisme international et marxiste que le communisme et la social-démocratie défendent et ont développé dans la région nordique. Notre socialisme est nationaliste et enraciné dans une communauté nationale unie, pas dans le conflit de classe. Dans notre société, nous aurons des intellectuels et des personnes hautement éduquées, tout comme des ouvriers, ceux issus des familles plus riches et ceux venant de situations plus pauvres, l’élite de la société comme les pauvres et les vulnérables. Et tous travaillerons pour les objectifs collectifs du peuple. Une communauté nationale unie doit remplacer le matéialisme et l’individualisme prévalant aujourd’hui dans notre peuple.

“Qu’est-ce qui est le mieux pour le peuple” doit remplacer le “qu’est-ce qui est le mieux pour moi” du libéralisme et le “qu’est-ce qui est le mieux pour mon groupe social” du marxisme. Chacun a un rôle pour le bien du peuple.
[…]
Le national-socialisme ne cherche pas à abaisser tout le monde au même niveau minimal au nom de l’égalité et de la justice, mais plutôt à reconnaître que les gens sont différents, et à profiter des capacités uniques de chaque individu de la meilleure manière possible.

Dit simplement, le Mouvement de résistance nordique cherche à réaliser une transformation révolutionnaire de la manière de penser de notre peuple en changeant plusieurs points qui, une fois combinés, peuvent réussir cet objectif. Un pré-requis pour établir cette communauté nationale unie est de démanteler d’abord la société multi-ethnique que nous avons aujourd’hui, puisqu’un mélange des races et cultures en soi crée des groupes sociaux plus petits, chacun avec ses intérêts déterminés.
[…]
C’est la responsabilité du gouvernement de garantir que personne ne demeure inactif, et de fournir éducation et formation comme nécessaires afin que les individus gardent un emploi rémunéré.
[…]
Une personne avec une limitation physique, ou une personne avec une limitation mentale, conservera un emploi qu’elle sera capable d’exercer. Ceux qui ne travailleront pas, par un manque de volonté ou par pure paresse, n’auront pas accès à un filet de protection sociale.

Cette approche, où tout le monde contribue, combinée avec les nouvelles avancées technologiques, nous permettrait d’avoir des journées de travail plus courtes.

Les seuls domaines faisant vraiment exception sont ceux où la contribution intellectuelle est tout à fait déterminante – il y aurait une large dimension de choix personnel, mais un écrivain ou un scientifique réellement intéressés par leur travail dépasseraient sans doute nettement le minimum.

Des journées de travail plus courtes signifieraient que les individus auraient davantage de temps libre pour mener des activités de club, à passer avec leur famille, à créer de la culture, etc. Et cela à son tour accroîtrait le bien-être du peuple tout en profitant à la société dans son ensemble.
[…]
Certains domaines économiques bénéficient sans nul doute de la compétition et d’un marché libre, mais il y a d’autres domaines qui peuvent être considérés d’intérêts publics. Dans ces domaines, les profits ne peuvent jamais devenir plus importants que les facteurs éthique, humain et de qualité. Un gouvernement dont la mission est de servir son peuple a un niveau de responsabilité et de planification à long terme complètement différent d’une entreprise privée avec une haute demande pour le profit.

Par exemple, une banque possédée par le gouvernement pourrait offrir des prêts sans intérêts, des médias possédés par le gouvernement pourraient être libres de publicité, et une compagnie de bus possédée par le gouvernement pourrait opérer dans des zones rurales qu’une entreprise privée ne jugerait pas profitable.

De plus, la propriété du gouvernement sur les domaines d’intérêts publics garantit que la santé, l’éducation, et la protection sociale sont également disponibles pour tous, et ne deviendront jamais une question de classe.

Famille

La démocratie libérale d’aujourd’hui propage un esprit de carrière où tant les hommes que les femmes doivent faire avancer leurs carrières en sacrifiant d’autres aspects importants de leurs vies.

Pour les femmes en particulier, les enfants et la famille est sacrifiée. Beaucoup de femmes qui veulent rester à la maison avec leurs enfants sont forcées à retourner au travail trop rapidement. D’autres n’ont pas d’enfant du tout parce qu’elles sentent qu’elles seraient alors forcées de choisir entre la famille et la carrière.
[..]
Le féminisme agit de la même manière que le chauvinisme masculin, c’est à dire en retournant les hommes et les femmes les uns contre les autres, au lieu de ce que la nature avait originellement prévu : qu’ils se complètent l’un l’autre.
[…]
Le rôle naturel de la femme comme celle responsable de l’unité et du bien-être de la famille doit être affirmé.
[…]
Il n’y a rien de mal à aspirer à être une bonne mère pour une grande famille plutôt que de mener une carrière en dehors de la maison. La femme nordique doit être respectée […] et le statut de la maternité doit être promu.
[…]
Le marxisme culturel, où le féminisme joue un rôle central, a eu pour conséquence une attitude généralement hostile envers la famille traditionnelle et la communauté. Ceux voulant provoquer la division entre les genres ont utilisé la question de l’homosexualité comme outil pour détruire la prétendue “hétéro-norme”, en d’autres mots, l’ordre naturel de toute société saine.
[…]
Une famille saine et fonctionnelle, fondée sur ce qui est naturel et le mieux pour l’enfant, est, bien entendu, formée par un homme et une femme. Ce principe élémentaire, naturel, doit imprégner le débat public sur les familles.

Taxes

Aujourd’hui, beaucoup de gens voient le gouvernement comme diabolique, comme quelque chose à éviter autant que possible, et ont l’impression que toutes les formes de taxation ne sont que du vol. Quand l’argent de nos impôts est utilisé pour financer l’immigration de masse, payer pour les contributions à l’UE et les hauts salaires des politiciens, c’est entièrement raisonnable que les gens ne souhaitent pas contribuer.

Cependant, dans la vision du Mouvement de résistance nordique, le gouvernement est une partie intégrante de la communauté et de l’identité nationales. Le gouvernement de la nouvelle nation nordique agirait comme un bras étendu du peuple, puisque le premier et plus important objectif du gouvernement est de promouvoir et rechercher le bien-être et la préservation de son peuple. Voler ou tromper l’État sera, en conséquence, équivalent à voler ou à tromper soi-même, sa famille ou son peuple.

En conséquence, contribuer au bien-être du peuple en payant des taxes au gouvernement national-socialiste ne sera pas vu comme mauvais ou étrange – plutôt le contraire. Naturellement, le taux de taxe dans le pays ne sera pas inutilement élevé, puisque le gouvernement n’a pas d’intérêt dans les profits. Le taux de taxe sera en lieu et place en lien étroit avec les dépenses du gouvernement. Quand le pays nordique sera séparé du système financier actuel qui nous a pillé depuis des années, nous serons capables d’avoir un taux de taxe plus bas qu’aujourd’hui.

Armée

Les pays indépendants qui composent la région nordique sont militairement faibles. Si faibles, en fait, que les grandes puissances du monde pourraient facilement nous occuper militairement. Même si les armées actuelles de la région nordique alliaient leurs forces, elles ne seraient pas près de concurrencer la puissance militaire des États-Unis ou de l’Union Européenne.

Une nation nordique nationale-socialiste ferait aussi face à un défi supplémentaire qui ne doit en aucun cas être négligé. Les puissances qui dirigent le monde d’aujourd’hui sont les mêmes puissances haineuses qui ont réussi à vaincre l’Allemagne en 1945 par une alliance militaire mondiale. Nous ne pouvons pas écarter la possibilité que ces forces militaires sionistes chercheront à réprimer toute tentative de révolte nationale-socialiste, en particulier s’ils reconnaissent que nous manquons des moyens de nous défendre nous-mêmes militairement.

Nous devons donc envoyer un message clair à un monde surpeuplé et dans certains cas hostile qu’une nation nordique unie est entièrement préparée à utiliser tous les moyens nécessaires pour défendre ses frontières. Nous ne devons pas seulement rendre cela clair pour le monde extérieur, mais aussi pour le peuple de la nation nordique. Nous n’émettrons pas simplement des communiqués disant “nous sommes bien préparés”, mais éduquerons et uniront le peuple à vouloir défendre sa nation et ainsi s’assurer que nous avons la capacité militaire nécessaire pour nous défendre.
[…]
Le Mouvement de résistance nordique s’assurera que tous les hommes et femmes qui ont fini leur service militaire national obligatoire conserveront et entretiendront leur arme dans la vie civile. Une bonne population ne devrait pas craindre ses dirigeants, tout comme des bons dirigeants ne devraient pas avoir à craindre leur peuple.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

7 Commentaires sur "Le mouvement de résistance nordique : progression et programme"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Snapdragon
12 décembre 2016 14 h 48 min

Un point essentiel pour la victoire qu ils ont bien cernés après analyse de la défaite de 45 : il faut une révolution mondiale car comme cela les((( sans prépuces ))) n auront pas ou peu d alliés.
Il faut donc coordonner les efforts et partager les infos, s inspirer mutuellement.

12 décembre 2016 20 h 16 min

Nordfront est un très bel exemple pour les idées qu’ils représentent. Ils arrivent à mobiliser beaucoup de personnes et c’est admirable. Pour ce qui est de cette aliance Nordique même si cela ne nous concerne pas je trouve que c’est très bien pour la survie de nos idées et de la race Blanche dans les pays Nordiques. Même si ils n’arriveront pas forcément à s’imposer un jour ou l’autre sur leurs terres face au gouvernement, il faut prendre exemple sur leur bravoure. De par la loi que nous avons en France nous ne pouvons pas créer ce genre d’associations sous peine de terminer derrière les barreaux sous peu mais nous nous devons de commencer le combat physiquement. Faire des actions pour diffuser nos idées est un bon début et presques sans risques, ensuite des actions violentes sont à envisager. Si nous ne faisons rien et que nous restons devant nos ordinateurs en continuant de réflechir sans faire quelque chose dans la vie physique, tout ceci ne servirait à rien et notre race disparaitra.

Hermendine
12 décembre 2016 22 h 18 min

A quand notre mouvement de résistance national socialiste si bien assis qu’il pourrait prétendre se présenter aux élections présidentielles ? A quand notre Aube Dorée ?
Nous en sommes encore très loin, pauvre France.
Je dois ouvrir mon manteau et mon sac à main à la demande d’un vigile, nègre de surcroît, pour entrer dans le village de Noël de ma ville. Mes pauvres grand-pères qui se sont loyalement battus dans les tranchées de 14/18, heureusement ne sont plus là pour assister à ce triste spectacle. Nous sommes déjà en territoire occupé; et il parait que ça rassure les clampins de voir des soldats tourner en rond autour d’eux avec arme en travers de la poitrine. Moi, ça me donne envie de pleurer de rage.

Darkeuclyde
13 décembre 2016 1 h 03 min

Je comprends parfaitement votre rage chère Hermendine face à cela et oui heureusement qu’ils ne sont plus là pour voir cela, mais nous nous sommes toujours là et nous pouvons changer les choses même si cela ne se fait pas d’un claquement de doigt c’est réalisable.
Il faudrait regrouper toutes les structures nationalistes(réellement nationaliste, antisémite et raciste) et présenter un candidat pour les différentes types d’élections mais nous avions peu de temps et il faudra serrer la vice pour éviter que ce parti soit infiltré par des flics.

13 décembre 2016 20 h 01 min

Hélas de par notre chere (((justice))) notre parti serait interdit. Nous ne pourrons pas créer un parti légalement et nous ne pourrons jamais imposer nos idées par la “démocratie”. Regarde Trump aux USA qui n’était pas si extrème que ça le nombre de batons qu'(((on))) lui as mis dans les roues, et pour lui ce n’est pas encre gagné avec la maison Blanche qui demande une enquète pour savoir si la Russie l’aurait été à tricher et le recompte des voix…imagine un candidat national socialiste en France avec les gauchos de merde ( qui sont moins nombreux aux USA) déjà il n’atteindrait jamais le nombre de voix et puis il serait interdit et mis derrière les barreaux hélas…
Voilà pourquoi la création d’un parti politique à nous n’est pas très envisageable car peu réalisable.
Pour Hermendine : en effet les Français n’ont pas compris que les patrouilles et le plan vigipirate ne servent à rien, toujours autant de violences anti Blancs, toujours autant de vols, et les militaires qui patrouillent se suicident dans les toilettes publiques ( tu parle de guerriers là pour nous protéger…). Et puis de par le nombre de non Blancs dans leurs effectifs on pourra appeler l’armée Française sur notre sol la légion étrangère, différente de la vraie légion étrangère, celle ci composée uniquement de nègres et de bougnes. Ah la France !! Un pays de quel continent déjà ?

Tom
14 décembre 2016 7 h 11 min

Intéressant… même si en tant que personne de race Méditerranéenne (Euro-Med) cela ne me concerne pas vraiment.

Europaïen
15 décembre 2016 0 h 23 min

La défense de la race blanche concerne tous les vrais Blancs.

wpDiscuz