Primaire de la droite : Fillon écrase la concurrence

Participation élevée et bonne récolte financière pour Les Républicains

Le Figaro :

La participation définitive n’est pas encore connue, mais une première certitude : le nombre de votants au premier tour, estimé à 4 millions, dépasse les estimations des Républicains et pulvérise le score de la primaire PS de 2011, qui avait réuni 2,6 millions de votants. Quel que soit le candidat qui l’emportera dimanche prochain au second tour de la primaire à droite, cette importante participation constitue pour lui une bonne nouvelle. À plusieurs titres.
[…]
En un seul tour, la primaire pourrait s’autofinancer. Les coûts d’organisation du scrutin avaient été estimés par Thierry Solère « entre six et neuf millions d’euros ». Si les quatre millions de votants sont atteints au premier tour, ce sont huit millions d’euros qui rentreront dans les caisses ce dimanche. L’argent collecté lors du second tour, dimanche prochain, devrait donc être du « bénéfice », qui sera reversé, comme les règles le prévoient, au profit du candidat investi.
[…]
Après avoir glissé leur bulletin dans l’urne, les électeurs ont été invités ce dimanche à transmettre leurs coordonnées. Une opération qui permettra au vainqueur du scrutin de profiter d’un large listing de contacts pendant la campagne présidentielle.

Concrètement, si vous avez donné votre adresse courriel, attendez-vous à recevoir des messages promotionnels du parti des faux conservateurs.

La réussite de François Fillon

On avait vu venir une montée en force de François Fillon au cours de la campagne – après une bonne performance dans le premier débat il avait su se placer comme le troisième homme, puis après le deuxième débat apparaître comme un concurrent crédible, attaquant le dualisme Juppé-(((Sarkozy))) qui avait étouffé la première partie de la primaire.

Même s’ils le plaçaient toujours derrière, les sondages (très imprécis car personne ne pouvait dire qui irait vraiment voter) actaient sa remontée.

Cette position lui était tout à fait favorable : le vote utile nuit aux candidats qui risquent d’arriver dans les dernières positions, mais il ne nuit pas à ceux étant perçus comme appartenant au trio de tête. Ensuite, en plus de ses performances de débat solide, il avait le double avantage de n’être ni (((Sarkozy))) – honni par une large part de l’électorat – ni Juppé – qui suscitait plus une acceptation molle qu’un véritable enthousiasme.

Mais même les pronostics osés semblent avoir été battus.

La forte participation a réduit l’influence du “fan-club” de (((Sarkozy))) sans pour autant être le fruit de la participation d’électeurs juppéistes du centre et de la gauche. Le récit médiatique présentant Juppé comme gagnant d’avance a aussi certainement contribué à démobiliser.

Mais enfin tout de même : selons les résultats partiels à 22h20, François Fillon recueille 44% des suffrages, Juppé 28% et (((Nicolas Sarkozy)))) 21,1%, tous les autres candidats étant totalement écrasés.

Résultat de la primaire de la droite

Ce n’est pas un passage in-extremis au second tour, c’est une victoire frôlée dès le premier tour.

Un second tour joué d’avance

Juppé aurait bénéficié contre (((Sarkozy))) des voix de la plupart des autres concurrents. Mais face à Fillon, ça n’est pas la même histoire.

Bruno Le Maire et (((Sarkozy))) ont d’ores et déjà annoncé soutenir Fillon au 2ème tour, mais c’est ici assez secondaire : il faudrait un report de voix de plus de 75% en faveur de Juppé de la part des électeurs de (((Sarkozy))) ou bien une mobilisation soudaine et massive de centristes, deux scénarios à peu près impossibles.

Le plus évident est le cas des électeurs de (((Sarko))) : ils ont adhéré à un discours qui en dépit de son hypocrisie a été assez offensif sur le thème de l’identité. Les électeurs qui ont été séduit par les propos sur les Gaulois de (((Sarko))) n’iront jamais voter Juppé. Ce ne sont pas les 2,6% qui ont voté NKM qui vont sauver le maire de Bordeaux.

La mobilisation de personnes du centre ou de la gauche apparaît tout aussi improbable : qui irait donner 2 euros aux Républicains et passer du temps pour aller voter, alors que cela sera probablement inutile ?

Voici le discours que Fillon a tenu il y a quelques minutes :

Il y salue le résultat de la mobilisation populaire, naturellement, puisqu’elle lui est favorable.

Conclusion

Fillon paraît bien être le “moins pire” de la bande. En dépit de ses défauts, il est difficile de lui préférer les ignobles (((Sarkozy))) et Juppé, aux côtés desquels il semble par contraste sympathique.

En même temps, il fut bien le premier ministre de (((Sarkozy))) et il est impossible de peser les conséquences à moyen et long terme : sera-t-il l’auteur d’un demi-succès qui ralentirait la destruction de la France tout en la rendant plus probable ? C’est sans doute la plus grande crainte que l’on peut avoir à son égard.

Mais les résultats de ce soir nous le rappellent : le futur n’est pas écrit d’avance.

Par notre action, nous pouvons lui faire prendre une autre voie, une meilleure voie.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

29 Commentaires sur "Primaire de la droite : Fillon écrase la concurrence"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
20 novembre 2016 23 h 32 min

Les gauchistes s’en prennent plein la poire en ce moment. Qu’ils crèvent 😀

Snapdragon
21 novembre 2016 4 h 12 min

Laissez m en un ! laissez m’en un…

maxwell
21 novembre 2016 15 h 17 min

Moralement ce n est pas bien mais je suis sur que quelques claques bien placées seraient tres efficaces contre gauchistes la trouille est une arme tres efficace

Darkeuclyde
22 novembre 2016 10 h 11 min

Mais laissez tomber, vous bousculez un gauchiste il va porter plainte pour agression, en pleurant toutes les larmes de son corps.

Guilty Spark 88
20 novembre 2016 23 h 51 min

Je voterai Fillon au second tour. Si j’y pense. Et si j’ai pas le flemme.

Sinon : http://www.dailystormer.com/national-registry-of-white-males/

Une féministe américaine a pris une initiative aussi courageuse qu’audacieuse en invitant tous les hommes blancs des USA à s’enregistrer ici, pour des raisons de sécurité évidentes. Il est en effet communément admis que le mâle blanc représente une menace des plus sérieuse pour le monde entier.

Le bon sens commande donc à tout nazi équipé d’un moyen sûr d’anonymisation, de compétences de base en anglais, et d’une prédispositon au trolling de s’inscrire sur cette liste tout en laissant un mot gentil à notre brave rebelle à la société patriarchale et raciste.

Ksenia
21 novembre 2016 0 h 33 min

Bravo à l’institut de sondage Nostradamus qui avait prédit le Bremain, la victoire de Clinton à la Présidentielle US et un deuxième tour Juppé -Sarkozy.

Fillon Président, la vie ne sera pas rose-bonbon car c’est un ultra libéral thatchérien…
Si le FN continue avec la ligne Philippot alors que visiblement les électeurs souhaitent une politique de droite, il est loin d’avoir gagné. Cet adversaire-là sera plus coriace.
Marine doit faire évoluer son programme.

Snapdragon
21 novembre 2016 4 h 17 min

Pour ça qu elle fait bien d attendre pour dévoiler son programme. Et même devrait le dévoiler en dernier car les autres partis aiment bien chipper dedans…

Clovis
21 novembre 2016 5 h 56 min

C’est une ligne à la Trump (lutte contre l’invasion et protectionnisme) qu’il faut ! Pas du Tchatérisme d’il y a trente ans !

Driant
21 novembre 2016 9 h 41 min

Bien vu. Contre l’agité du bocal Sarkozy ou contre le dhimmi Juppé, le positionnement du FN était clair. Contre Fion par contre, la ligne molle de Philippot qui veut plaire à tout le monde, à commencer par ses amis gauchistes, va devenir insipide. La grosse, qui a fait aveuglément confiance à ce petit con (parce qu’elle est aussi con que lui) va avoir du souci à se faire après la présidentielle. Il lui faudra bien constater que la dédiabolisation sera restée sans effet, et que son petit favori a tiré le parti vers le bas. La seule chance qui lui reste, c’est de faire un score suffisant grâce à l’appel d’air créé par l’élection de Trump pour que le FN reste crédible et puisse ainsi éviter l’implosion interne.

21 novembre 2016 22 h 30 min

Fillon est en tête grâce au conservatisme, mais son libéralisme pourrait jouer en faveur de Juppé : la gauche pourrait se mobiliser très fort contre la famille et ça ne serait que logique que le plus libéral perde son avantage “conservateur” car c’est antinomique : soit on protège l’existant, soit on réforme et libéralise !
Et la gauche (le Système) redoute un duel Fillon-Le Pen

Car face à tous les programmes libéraux (Macron, Fillon, Hollande, etc.), surtout si AJ restait derrière, le FN n’aurait plus d’autre choix que d’arrêter d’écouter Le Monde et de proposer vraiment un programme économique national-socialiste.

L’excédent budgétaire pour rembourser la dette et surtout le radicalisme ethno-centré étant des options hautement souhaitables, mais la chemise de Philippot est blanche, fine et ouverte. Elle n’est pas brune et épaisse avec une cravate assortie.

Clovis
22 novembre 2016 18 h 25 min

Au FN, il y a trop de libéraux plus ou moins déguisés en conservateurs pour les voir opter pour un programme économique national-socialiste.

Mais après tout 2016 nous a réservé de bonnes surprises alors pourquoi pas.

zuzulo
21 novembre 2016 9 h 05 min

De toute manière, les etats-nations issus du XIXème siècle sont amenés à disparaitre. Et ça ni “le moins pire” Fillon ni Le Pen n’y changeront rien. Le nationalisme, s’il n’est pas Blanc est forcément nègre.

L'affreux
21 novembre 2016 9 h 49 min

L’etat-nation du XIXème siècle détruit? Restent en Europe alors que la France, l’Espagne, le Portugal, la Suède, la Pologne et la Russie…

Vaste programme, qui n’est pas pour me déplaire…

Driant
21 novembre 2016 9 h 53 min

Les états-nations ne sont pas appelés à disparaître pour la bonne raison qu’ils sont la seule réalité tangible sur laquelle se construit toute société. Allez demander à Trump, à Poutine ou aux Chinois (bref, à des gens qui ne sont pas des décadents et des dégénérés comme nous…) ce qu’ils penseraient de dissoudre leur état et leur nation…
Ce terme d’ “état-nation” est en fait inapproprié parce qu’il est issu de la révolution de 1789, et erroné comme tout ce qui vient de celle-ci. Le peuple existe naturellement par lui-même, et l’état ne fait que sanctionner l’organisation que le peuple veut se donner.
Le nationalisme est l’aune à laquelle on peut mesure la vitalité d’un peuple. Quand les peuples s’en détournenent c’est parce qu’ils ne sont plus que de pauvres larves (comme les français d’aujourd’hui, derniers des derniers en Europe) tout justes bonnes à se faire mettre par des nègres (ce qui se passe précisément en france d’aujourd’hui).
Et ce qui est “nègre” par définition et par destination, c’est la RAIEPUBLIQUE, organisation sociale la plus perverse et la plus viscéralement funeste qui se puisse imaginer.

Rahowa73
21 novembre 2016 12 h 27 min

Le nationalisme a toujours été un poison pour la Race Blanche. Adolf Hitler a perdu la seconde guerre mondiale à cause de son nationalisme. Ses troupes ont été accueillies en libérateur à l’Est. Et il n’a pas été capable fédérer les Blancs contre le judéo-bolchevisme.

Le nationalisme divise artificiellement la Race Blanche. Les Blancs sont en danger, ils ne doivent plus s’entre-tuer, mais s’unir contre les races de boue. Ce n’est pas la France qu’il faut sauver, mais LA RACE BLANCHE !

Le nationalisme appartient au passé, le racisme est notre avenir.

21 novembre 2016 20 h 33 min

Oui sur certains points : toutefois aujourd’hui quelqu’un qui se dit nationaliste en France est 95 pourcent du temps un raciste pro blanc ( ou s’en rapproche très fortement) le naionaliste de maitenant se revendique en tant que tel car il n’est pas permis de par la loi de se revendiquer raciste ou pro blanc. Par contre d’accord sur le point qu’il faut arrêter de s’entretuer entre nous. Le cas par exemple de l’Ukraine et de la Russie, ceux qui s’affrontent sont deux pays nationalistes et blancs. Ils pourraient être frères mais sont ennemis et de nombreuses troupes sont perdues dans ses combats fratricides. Le nationalisme appartient au passé oui et non, il ne doit juste pas interférer dans nos bonnes relations avec les contrées Blanches qui nous entourent. Le racisme est notre avenir : là totalement d’accord, seul la cause Blanche est juste et loyale et nous devrons vaincre.

Europaïen
22 novembre 2016 8 h 04 min

Que les juifs aient su exploiter à leur seul profit le nationalisme des goyim enjuivés (le camp du bien) contre les goyim non enjuivés ou désenjuivés est indéniable.
Mais « trop » ou « pas assez » de nationalisme n’a rien à voir avec l’issue du conflit.

Les Allemands ont perdu parce qu’eux et leurs alliés (Hongrois, Italienss, Roumains…) se battaient à 1 contre 4 ou 5 sur le front de l’Est (comme disait Staline : « la quantité est en elle-même une qualité ») et à 1 contre 2 sur le front de l’Ouest. Sans compter la puissance industrielle des Yankees qui produisaient 20 fois plus de chars, d’avions et de navires que les Allemands pouvaient en détruire et qui a littéralement écrasé l’Allemagne sous les bombes.

Ils ont aussi (et peut-être même surtout) perdu parce qu’ils ont été copieusement trahis par ce que Heydrich avait surnommé « la chapelle noire » (les chrétiens, principalement catholiques et calvinistes, et autres cocuservateurs monarchistes ou autres nostalgiques de la ripoublique de Weimar) et la « chapelle rouge » (les marxistes, ce qui prouve qu’Hitler avait mal fait le ménage dans ses rangs contrairement à ce qu’on nous raconte).
Toutes ces ordures (aujourd’hui adulés et considérés comme des héros de la « résistance ») dont le rôle a été fort négligé par les historiens conventionnels ont non seulement fait perdre des batailles décisives comme Stalingrad ou Koursk mais ont envoyé à la mort des centaines de milliers de leurs compatriotes.

Hitler trop nationaliste ?
C’est ignorer que l’armée allemande comprenait un nombre d’étrangers non négligeable comme les Espagnols de la division Azul.
C’est ignorer que les plus nombreux volontaires européens (autres qu’Allemands) levés pour lutter contre le bolchevisme ont été des Européens de l’Est, surtout des Ukrainiens, des Biélorusses et des Grands-Russes, sans compter les Cosaques (qui l’ont tous payé fort cher lors de la « victoire »). Certains d’entre eux ont même été incorporés dans la Waffen-SS (29-Kaminski et 30-Russische) qui comprenait des ressortissants de toutes les nationalités européennes et ne faisait aucune différence de traitement en son sein entre les Allemands et les non-Allemands.

La Waffen-SS a été la seule vraie armée européenne de l’histoire et c’est au « trop nationaliste » Hitler qu’on le doit. Taper sur Hitler en insistant sur les quelques erreurs qu’il a ou aurait faites est trop facile et ne peut servir que la cause des (((ennemis de la race blanche))).
Qui ne commet jamais d’erreurs ?

Felipe
21 novembre 2016 10 h 45 min

Une chose est sûre, Fillon ne stoppera pas l’invasion afromusulmane que nous subissons actuellement. Il paraît être le moins pire de tous, mais lui aussi porte la kippa et se met à plat ventre.

Rahowa73
21 novembre 2016 12 h 30 min

Fillon est un traître de droite. Les traîtres de droite sont les pires, regardez Merkel en Allemagne !

21 novembre 2016 22 h 48 min

Avoir un traître de gauche fait croire au peuple que la “droite” libérale fera beaucoup mieux…
Dans nos ennemis, on atteint des sommets avec Valls… de gauche, qui sort de son rôle de Premier ministre en se disant anti-libéral (par anti-réaction) face à Fillon, alors qu’avec la loi travail, c’est encore la gauche libertaire qui a libéralisé l’économie au profit de la finance internationale.
De même, avec Marisol Touraine, les clandos, y compris les faux réfugiés reconnus comme tels et faisant l’objet d’une obligation de quitter le territoire (OQTF) ont droit à une domiciliation dans une commune pour avoir RSA + AME, etc. !

wpDiscuz