(((Bernard-Henri Lévy))) terrifié par l’élection de Trump

Le faux philosophe et vrai pourri (((BHL))) a ses entrées dans le système, et le quotidien italien La Stampa a jugé bon de consacrer une page à l’interroger au lendemain de l’élection de Trump.

Sur son blog “La Règle du Jeu”, il a publié cet entretien en français, et cela offre un aperçu extrêmement intéressant de l’esprit youpinesque de (((BHL))) et de sa terreur face à ce que représente Trump.

Que doit-on attendre de l’élection de Trump ?

Le pire. C’est-à-dire qu’il fasse ce qu’il peut pour appliquer son programme. Les gens disent : « maintenant qu’il est élu, il va se calmer, mettre de l’eau dans son vin, se faire digérer par le système ». Je ne crois pas cela. Je crois qu’il essaiera, tant que faire se peut, de faire ce qu’il a dit. Je crois qu’il faut prendre Trump au sérieux.

Il a littéralement la trouille que Trump fasse ce qu’il a dit qu’il ferait. Le discours du 13 octobre le traumatise sans doute encore, en plus de tout ce qui s’est dit au cours de la campagne.

Quel type de valeurs cette élection exprime-t-elle ?

Le mépris de la démocratie. Les lois de la téléréalité étendues à la politique. Et puis, aussi, une sorte de darwinisme social dont les plus faibles feront les frais. Je lis partout que ce sont les déclassés, les laissés pour compte de la mondialisation, les humiliés, qui ont élu Trump. D’abord, ce n’est pas vrai car la majorité des Noirs – qui sont, que je sache, la minorité par excellence où se recrutent ces laissés pour compte – a tout de même, et au final, voté pour Hillary Clinton. Mais surtout il faut bien voir que, s’il tient ses promesses en matière de fiscalité (alléger les impôts des plus riches) ou de protection sociale (démanteler le Obamacare), ce sont les Américains les plus pauvres, les plus déclassés, etc., qui dégusteront. Trump, ce ne sont pas les « petits » contre les « élites ». C’est un milliardaire contre les petits. C’est une politique dont le résultat principal sera d’écrabouiller encore un peu plus les plus démunis et les plus humbles.

(((BHL))) en protecteur des petites gens, et puis pourquoi pas Staline comme icône de la non-violence !

Bien entendu, il ment comme il respire. Les Noirs sont d’abord dans une mauvaise situation à cause de leurs propres limites, et rentrent donc beaucoup moins dans la case des victimes de la mondialisation. Ensuite, Trump a toujours parlé d’abroger et remplacer l’Obamacare ; pour la fiscalité il a au moins dans ses engagements (on verra dans l’action) promis aussi de refermer toutes les failles qui permettent d’échapper à l’impôt.

Le vote Trump n’est donc pas, à vos yeux, un vote « contre les élites » ?

Non. C’est un vote contre la République. C’est un vote contre l’égalité et le respect des minorités. C’est un vote contre Tocqueville et sa définition de l’Amérique. C’est, dans cette grande démocratie qu’est la démocratie américaine, une authentique tentative de suicide. Vous connaissez le film de Griffith, « Naissance d’une nation » ? Eh bien ce film-ci, ce nouveau film, mais vécu celui-là, réel, pourrait s’intituler : « Suicide d’une nation ».

Ce que veut vraiment dire (((BHL))) :: “c’est un vote contre contre les (((valeurs))) que nous avons imposé à ces goyim, contre nous”.

Soit dit en passant, le film de Griffith, datant de 1915 est excellent, et il est disponible en ligne. Il traite de la guerre de sécession et de la reconstruction.

Quel est l’agenda de Trump pour l’Europe ?

Là aussi, il a été on ne peut plus clair. Au minimum, il se fout de l’Europe. Au pire, il croit le temps venu de renégocier les termes de l’Alliance Atlantique. Dans les deux cas, son élection est une très mauvaise nouvelle. Dans les deux cas, l’Amérique, sous son règne, tournera le dos à ses racines européennes.

(((BHL))) et son habituelle choutzpah : l’élection de Trump marque certes une rupture avec l’UE, mais aussi et surtout une chance unique de lancer les bases de la restauration d’une Amérique blanche – c’est à dire européenne.

Angela Merkel l’a félicité. Mais en le rappelant à l’ordre sur la question des droits de l’homme. Est-ce la bonne approche ?

Merkel a exprimé deux craintes. Un : que les Etats-Unis tombent dans l’isolationnisme et renoncent à défendre, dans le reste du monde, la démocratie et le droit.

Plus de bombardement de la Serbie ! Plus de guerre d’Irak ! Plus de guerre en Lybie ! Pas de guerre contre Assad en Syrie ! Bref, c’est le cauchemar pour BHL.

Deux : qu’ils reviennent, en Amérique même, sur les acquis de la bataille historique pour les droits civiques et les valeurs d’égalité qui sont leur honneur depuis cinquante ans. Dans les deux cas, elle a raison. Comme d’habitude, elle a eu le bon réflexe et a réagi en grande dirigeante. C’est l’attitude d’une amie de l’Amérique qui voit l’Amérique se tirer une balle dans le pied.

Le niveau d’inversion de la réalité est stupéfiant. Une version honnête donnerait quasiment tout le contraire :
“Dans les deux cas, elle a tort. Comme d’habitude, elle a eu le mauvais réflexe et a réagi en laquais des (((élites))) médiatico-financières. C’est l’attitude d’une ennemie de l’Amérique qui voit l’Amérique sortir de sa léthargie.”

L’Europe dans son ensemble est-elle sur cette ligne ? Ou est-elle, comme sur d’autres points, divisée ?

Il y a un nouveau type de régime en Europe qu’on appelle les « démocratures » – mixtes de démocratie et de dictature. C’est, par exemple, les populistes autoritaires façon Victor Orban en Hongrie. Ces gens-là vont se réjouir, bien sûr, de l’élection de Trump. Exactement comme Marine Le Pen, en France, a été la toute première à se réjouir et à féliciter le nouvel élu. Il y a toute une nouvelle « internationale », une sorte d’Internationale « rouge brune », ou « brune-rouge », qui va voir, en Trump, son héraut. Regardez, d’ailleurs, du côté des intellectuels. Parmi ceux qui ont salué l’élection de Trump, vous avez l’extrême-droite. Mais vous avez aussi toute cette part de l’extrême-gauche qui, derrière des gens comme le Slovène Slavoj Zizek, pensait que le vrai danger, la vraie horreur, c’était Hillary Clinton.

La jonction des extrêmes ?

Oui, bien sûr. Comme toujours. Et comme partout. Regardez, ce matin même, à l’instant où nous parlons, le cas de Brigitte Bardot que l’on sait proche du Front National et qui déclare sa flamme à Jean-Luc Mélenchon… Ou regardez le soi-disant lanceur d’alerte Julian Assange, en principe lié à l’extrême-gauche, qui a alimenté, contre Clinton, les campagnes les plus dégueulasses lancées par l’extrême-droite du FBI…

Mettre la droite radicale sur le même plan que l’immigrationniste délirant Mélenchon. N’importe quoi.

Trump lol

Quant à Assange – que Trump doit gracier -, il s’avère qu’il s’agit tout simplement d’un homme droit, courageux et intègre. C’était superbement ironique de voir la presse de gauche qui l’adorait quand il publiait des documents sur la guerre en Afghanistan se retourner contre lui dès qu’il s’est attaquée à leur chérie l’hyper-corrompue Clinton.

C’est vrai que, si on regarde les premiers messages de félicitations qui ont été adressés à Trump, il y a de quoi se faire du souci : Erdogan, al-Sissi, Orban, Le Pen, ou, en Italie Grillo…

Oui. L’Internationale populiste, je vous le répète. Cette victoire de Trump va lui donner des ailes. C’est son « Yes we can » à elle. Si Trump a pu, alors Le Pen pourra. Si Trump a été élu, alors rien n’empêchera un mauvais clown comme Beppe Grillo de l’être aussi. Ce qui est en marche, dans le monde occidental et, donc, aussi en Europe, c’est cette grande régression anti démocratique.

Tout ce qui est une “régression” selon (((BHL))) est naturellement un progrès.

Mais Trump a été élu démocratiquement !

Et alors ? La démocratie ce n’est pas seulement l’élection ! C’est des valeurs.

La seule valeur de la démocratie, c’est la décision par le peuple.

Tout le reste de ce qu’il appelle “démocratie”, ce sont quelques éléments de bon sens et beaucoup de judéo-valeurs – liberté pour toutes les décadences mais persécution de toute conscience nationale ou raciale, immigrationnisme, égalitarisme pour laminer les hommes talentueux mais pas les (((nababs))), (((politiquement correct))), etc.

C’est un type de société. C’est un rapport au monde. On peut très bien, par le biais de la démocratie, donner congé à cette vision du monde. On peut liquider, démocratiquement, la démocratie. C’est ce que nous a dit, comme souvent dans l’Histoire, une partie de l’électorat américain. C’est peut-être ce à quoi on assiste : une auto-liquidation, par les moyens de la démocratie, de la démocratie elle-même. Vous aviez la servitude volontaire façon La Boétie. Eh bien nous avons aujourd’hui la volonté de démocratie qui accouche de ce maître ultime, de ce despote sans réplique, qu’est le Peuple trumpisé…

(((BHL))) cite La Boétie pour se donner des airs de grand savant, mais qui peut douter que La Boétie n’aurait pas eu le plus grand mépris pour la servitude volontaire du monde blanc occidental face à ceux le détruisant ? Se révolter contre la judéocratie, c’est tout le contraire de la servitude.

Après, les choses sont quand même plus compliquées. L’Amérique est un grand pays. Et je crois aussi que ce grand pays triomphera, au final, de la brutalité, de la vulgarité, de Donald Trump. Votre pays, l’Italie, a résisté à Berlusconi. L’Amérique, de la même façon, résistera à Donald Trump.

Il espère, il espère…

(((BHL))) fait ensuite des commentaires ineptes sur “Trump acheté par Poutine”, au niveau des ragots les plus minables de la presse menteuse anti-Trump.

Mais ensuite ça devient drôle.

[…]
Et Israël ?

Là aussi, Trump a été clair. Il compte demander à Israël le remboursement d’une partie des aides accordées par les précédentes administrations. Et puis rappelez-vous la vulgarité de ses adresses, pendant la campagne électorale, aux grandes organisations sionistes américaines. Genre : « je sais que vous ne voterez pas pour moi, parce que je ne veux pas de votre sale argent… ».

On sent le (((BHL))) franchement traumatisé là.

S’il y a bien une question sur lequel je ne suis pas très optimiste, c’est celle d’Israël.

Mais il y a du vrai dans ce qu’il dit : Trump ne parlait que très peu d’Israël dans ses discours de campagne, n’est pas allé au mur des lamentations ou à Yad Vashem, il avait dit à un parterre de donateurs juifs qu’il ne voulait pas de leur argent. Quelques heures avant son discours totalement judéolâtre à l’AIPAC, Trump avait aussi en effet dit qu’Israël devrait payer pour l’aide qu’elle reçoit des États-Unis – c’est un de ces sujets où Trump a dit une chose et son contraire.

Enfin l’entretien s’est conclu avec les opinions de (((BHL))) sur le conflit en Syrie et en Irak – vous ne serez pas surpris d’apprendre qu’il veut toujours autant renverser Assad et s’inquiète du discours de Trump sur le sujet.

Souhaitons que l’ensemble des craintes de cette vermine sur Trump soient très justifiées !

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

20 Commentaires sur "(((Bernard-Henri Lévy))) terrifié par l’élection de Trump"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
20 novembre 2016 19 h 42 min

BHL en sueur. Comment peut-il encore exister ce dégénéré d’ailleurs ? Il se croit malin du haut de sa petite personne de critiquer Trump, mais comme les bouffons qui manifestent contre l’élection de Trump il n’a pas compris que Trump a gagné en respectant la règle du jeu. C’est tout de même fou que ses gens là se plaignent d’avoir perdu, la mauvaise foi est de rigueur.

Et en plus il a peur que Trump fasse ce qu’il a prévu : il est vrai que pour BHL un président élu ne doit pas tenir ses promesses de campagne…c’est logique voyons !! Aller goy ne contrecare pas notre plan s’il te plait, respecte les règles que (((nous))) avons écrites et imposées. BHL ton compte arrive bientôt comme tout les autres (((manipulateurs))) de ta tribu.

maxwell
21 novembre 2016 17 h 02 min

il y a une chose que je ne comprends pas qu elle est l interet pour ses sionistes d essayer de livrer la france a adepte de mahometans sachant que si la france devenais terre musulmane leur premiere actions seraient de leurs envoyer bombe atomique sur leur terre promise
Ils sont masochistes idiots ?

21 novembre 2016 20 h 13 min

Parce qu’ils savent très bien que les hordes d’envahisseurs n’auront jamais l’intelligence pour maîtriser nos technologies et en particulier le nucléaire. La France terre musulmane sans plus aucuns Blancs serait un progrès énorme pour eux : plus d’adversaires ( les blancs) à leur intelligence et puis (((ils))) disposeraient d’un pays entier sous leurs ordres. N’oublions pas qu’ils prévoyent les coups à l’avance, ils ont toujours été en avance sur nous mais cela est en train de changer. Bientôt l’échec et mat pour les youpins et les envahisseurs.

Guilty Spark 88
20 novembre 2016 21 h 47 min

La sagesse levantine qui parle. C’est juste bête que les stupides goyim n’en aient plus rien à foutre.

Waffen-SS
20 novembre 2016 21 h 53 min

Le 8 novembre 2016 est notre 30 janvier 1933.
Vive la démocrâssie!
Si Donald Trump fait ce qu’il a dit,il ne doit pas oublier que cela a coûté une guerre mondiale à celui qui a suivi cette droiture d’esprit.
Si seulement les youpins pouvaient s’étouffer avec leurs mensonges,il ne se feraient pas vieux…ils ne dépasseraient pas les…cinq ans et ne deviendraient pas philosophe.

Ksenia
20 novembre 2016 22 h 32 min

Il est plaisant de voir cette ordure de ((( Botule ))) souffrir à son tour. Son influence néfaste a engagé notre pays en Lybie sous le règne du ((( Perdant ))) du jour, d’où cette submersion migratoire que nous subissons…
Ce grand ((( démocrate ))) aura causé tant de mal, mais, heureusement, la roue tourne !
Qu’il retourne dans son ‘ Hôtel Europe ‘ avec ou sans chemise blanche déboutonnée , et disparaisse à jamais !

Snapdragon
21 novembre 2016 4 h 03 min

lol. Pour lui faire encore plus peur je propose qu il nous faut notre chanson
” l internationale populiste ” !!
Qui se sent inspiré pour les paroles ?
Il faut du (((sans prépuces ))) écrabouillé , avec des tambours de guerre, des lalala on t aura , tu sera pendu par ton nez crochu , etc… 😉

Sinon pour le film naissance d’une nation j’ai vu qu’il y a une (((nouvelle ))) version. J ai vu ça sur un site qui dit que le fondateur du kkk pike serait un franc mac. Et ailleurs que Alex Jones serait un vendu. un p’tit article la dessus ?

wpDiscuz