Twitter lance la censure à grande échelle contre la droite radicale

Twitter avait déjà fait un certain nombre de gestes dans le sens de la censure au cours des derniers mois et années : permettre de bloquer un autre utilisateur, bloquer un compte tout entier dans un pays au nom de considérations légales (utilisée par la LICRA à mon encontre), et après l’annonce d’une guerre contre les trolls une véritable campagne de censure. C’était encore à petite échelle, mais au fil des mois de nombreux comptes ont été affectés, dont celui très en vue de Ricky Vaughn.

Par contre, bien entendu, ni (((Dunham))) appelant à l’extermination des hommes blancs ni ceux appelant au meurtre de Trump ne sont concernés.

La principale nouveauté est donc l’échelle de la censure qui intervient désormais.

Daily Caller :

Twitter a initié une purge majeure des comptes éminents associés avec l’Alt-Right exactement une semaine après la victoire électorale étourdissante de Donald Trump, président élu.

L’un des premiers et des plus éminents comptes frappés par la suppression est Richard Spencer, président et directeur du National Policy Institute, un think tank de l’Alt-Right concentré sur l’identité blanche et les questions politiques associées.

Richard Spencer est quelqu’un qui a énormément soigné sa présentation pour essayer de paraître “respectable”.

Loin des vils nazis, il essayait de polir et d’adoucir son discours. Cela lui a certes offert quelques succès – bien que son activité ait été faiblement productive pendant des années, c’est lui qui a été mis en avant par les médias quand des trolls beaucoup, beaucoup plus radicaux que lui se sont attaqué aux journalistes juifs.

Mais dire que les Blancs ont le droit d’exister et parler d’un ethno-État blanc suffit déjà à s’attirer l’inimitié du pouvoir.

Twitter a supprimé mardi soir le compte vérifié de Spencer, précédemment disponible à @RichardBSpencer.

“C’est du stalinisme d’entreprise”, a déclaré Richard Spencer à la Daily Callers New Foundation. “Twitter essaye de balayer l’Alt-Right vers l’inexistence. Ils ont clairement peur. Ils vont échouer !”

Notons que Twitter, entreprise incapable de générer un profit et qui a donc de grosses difficultés financières, a un problème d’audience qui ne croît pas. Bannir à tout vent est certes leur droit, mais cela ne va faire qu’accélérer leur faillite – et ce sera bien mérité.

Non seulement Twitter a tué le compte personnel de Spencer, mais Twitter a aussi suspendu le compte officiel du National Policy Institute (@npiamerica) et son magazine en ligne (@RadixJournal), en plus d’une compagnie d’édition distincte dirigée par Spencer appelée Washington Summit Publishers (@Wahsummit).

L’interdiction a eu lieu le même jour où Spencer est apparu sur NPR et The Daily Show.

De nombreux utilisateurs de Twitter ont exprimé leur choc face à cette suspension, alors que d’autres essayaient de trouver des explications pour cette purges.

Paul Town, un des trolls de l’Alt-Right responsable pour avoir fourni à Olivia Nuzzi de The Daily Beast un récit faux et extravagant sur comment Pépé la grenouille est devenue associé avec le nationalisme blanc, a aussi été suspendu.

Parmi les nombreux autres utilisateurs suspendus on trouve Pax Dickinson, Ricky Vaughn et John Rivers – tous des comptes notables de l’Alt-Right.

Plusieurs utilisateurs de Twitter ont remarqué que les bannissements de masse pourraient être la conséquence de nouvelles méthodes de signalement que l’entreprise a ajouté pour éviter la “haine contre une race, religion, genre, ou orientation [sexuelle]”, dans le cadre d’un changement de politique.

Cette action par Twitter menace de diminuer le pouvoir explosif de l’Alt-Right, qui a exploité Twitter pour troller brutalement des journalistes et es experts politiques, en plus de soutenir Trump et de répandre sa philosophie politique face à des millions de personnes.

Le Daily Caller cite ensuite plusieurs journalistes qui appelaient à la censure contre les trolls de l’alt-right.

Cette méthode sera-t-elle vraiment efficace pour nous combattre ?

Twitter est indéniablement un bon outil lorsqu’il s’agit de s’attaquer à des journalistes ou à des célebrités, et nous bannir va forcément réduire les capacités pour provoquer ces personnes (même si beaucoup d’utilisateurs utilisent déjà à foison les faux comptes anonymes).

Néanmoins, cela ne va pas pour autant nous faire disparaître – nous avons su prospérer en dépit de toutes les tentative précédentes.

En réponse aux purges, beaucoup d’utilisateurs de l’Alt-Right se dirigent vers Gab, une plateforme alternative à twitter avec une politique de librté d’expression beaucoup plus agressive.

Gab
Un des gros intérêts de Twitter, c’est que nos ennemis y sont présents. Donc à moins d’une faillite de Twitter – souhaitable et possible -, Gab n’aura pas beaucoup d’espace pour croître.

L’intérêt de ce genre de site est en effet largement autant de toucher de nouvelles personnes que de pouvoir échanger entre soi (ce qui reste utile).

Pour le moment, le site ne dispose pas encore d’une importante communauté francophone, mais cela pourrait changer. Je dispose en tout cas d’un compte Gab (encore inutilisé) pour ceux que ça pourrait intéresser.

Twitter a déclaré à TheDCNF avoir changer ses politiques mardi sur quelles sortes de contenus sont autorisé sur le réseau social. Le changement de règle est disponible sur le blog de twitter et indique :

Notre politique sur la conduite haineuse prohibe certains comportements spécifiques qui ciblent des gens sur la base de la race, l’ethnicité, l’origine nationale, l’orientation sexuelle, le genre, l’identité de genre, l’affiliation religieuse, l’âge, l’handicap ou la maladie. Aujourd’hui nous vous donnons un moyen plus direct pour rapporter cette sorte de comportement pour vous-mêmes, ou pour les autres, à tout moment où vous le voyer se produire. Cela va améliorer notre capacité à traiter ces rapports, ce qui aide à réduire le poids sur la personne subissants les abus, et aide à renforcer une culture de soutien collectif sur Twitter.

Être confronté à des propos politiquement incorrects est un “abus” selon cette charte ridicule.

On va voir jusqu’où ça va aller !

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

8 Commentaires sur "Twitter lance la censure à grande échelle contre la droite radicale"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Indigène
17 novembre 2016 1 h 22 min

Tout ces sites sont aux mains de mondialistes.
Facebook, Twitter etc… Il y en avait des centaines il y a quelques années, mais eux ont étés poussés par l’argent, les réseaux et le pouvoir Us. Leurs concurrents internationaux n’existent plus.
Comme YouTube.. Il y a 10 ans il était concurrent de dailymotion en France… aujourd’hui dailymotion est secondaire.
YouTube, payé par les maisons de disque, met en avant sur sa page d’accueil Française, des rappeurs haineux et antiblancs de façon systématique depuis des années.
Des insectes comme kaaris ou lacrim sont laids, hideux, n’ont pas de talent, banalisent le vice, la haine, et plafonnent à des dizaines de millions aujourd’hui, grace à l’argent de ce système (c’est Attali qui financé kaaris, de la promotion de ses disques à sa promo télé à canal+)
Tout ces sites puent et sont le relais du système sur le net.

17 novembre 2016 2 h 26 min

Il faut être localisé aux Amériques pour qu’ils proposent d’ouvrir un compte ?

Snapdragon
17 novembre 2016 4 h 24 min

??! qui ils ? gab ?

Darkeuclyde
17 novembre 2016 8 h 22 min

Pas forcément puisque blanche l’a fait ou sinon tu fais en sorte via Tor que ton IP se situe là-bas.

17 novembre 2016 22 h 10 min

En effet juste besoin de changer l’ip avec Tor ou ton Vpn, mais il me semble que c’est disponible en France. Juste que la communauté Française n’est pas très dévellopée.

Snapdragon
17 novembre 2016 4 h 27 min

Ils faut donc promouvoir gab.

Guilty Spark 88
17 novembre 2016 21 h 52 min

Euh pour la liberté d’expression défendue par Gab :
http://bbs.dailystormer.com/t/gab-ai-censors-andrew-weev-auernheimer/65722

Snapdragon
21 novembre 2016 6 h 45 min

Ah bas merde alors ! Il faudrait une armée de geeks hackers nazi pour créer des sites et appli intouchable .

wpDiscuz