Science : attaquer les hommes blancs ne parvient qu’à les rendre plus furieux

Traduction de l’article du Daily Stormer.


Les Juifs étaient si bon pour pour laver le cerveau des goyim imbéciles… Leurs théoriciens, comme Edward Bernays (neveu de Freud), étudiaient les complexités du comportement et de la pensée goy afin de développer des méthodes de manipulation subtiles mais efficaces. Ils ont mis en oeuvre ces méthodes dans la publicité, la télévision, à Hollywood et dans l’éducation avec un grand succès.

Tout fonctionnait selon le plan.

Pourtant maintenant, les hommes blancs se révoltent à grande échelle contre le programme juif du marxisme culturel.

Que s’est-il passé ?

Dans leur arrogance, les Juifs ont poussé trop fort, trop vite, suscitant la montée du mouvement SJW [ndt : les hyper-gauchistes fanatiques]. Ces créatures au cerveau lavé, radicalisées, leurs coeurs remplis de haine aveugle pour les hommes blancs, ont ensuite directement attaqué ces derniers, oubliant toute notion de subilité ou de diplomatie.

Il semble que quand ils sont directement attaqués, au lieu d’être saisis par la culpabilité, les hommes blancs tendent à répliquer.

Ces gens doivent reculer sur beaucoup de chose.

Vox :

En 2016, les chercheurs sont tombés sur une tactique radicale pour réduire l’intolérance d’une autre personne : une conversation brève, franche.

C’est bizarre. À chaque fois que j‘ai une conversion brève, franche, avec des gens, ils deviennent en conséquences plus intolérants. Je suppose que je n’ai pas été franc de la bonne façon.

L’étude, réalisée par David Broockman de l’université de Stanford, et Joshua Kalla de l’université de Californie à Berkeley, a regardé comment de simples conversations peuvent aider à combattre les attitudes anti-transgenre. Dans l’étude, des gens ont démarché les maisons de plus de 500 électeurs en Floride du Sud. Les démarcheurs, qui pouvaient être trans ou non, ont demandé aux électeurs de simplement se placer dans la position des trans – de comprendre leurs problèmes – via une conversation de 10 minutes, sans confrontation. L’espoir était que la brève discussion pourrait pousser les gens à réévaluer leurs biais.

Peut-être devriez-vous réévaluer votre biais contre le cancer, aussi. Je veux dire, placez-vous dans la position de ces pauvres tumeurs. Ne feriez-vous pas pareil ?

Cela a fonctionné. L’étude a trouvé que non seulement les attitudes anti-trans des électeurs ont diminué, mais qu’elles sont restées plus faibles trois mois plus tard, montrant un résultat durable. Et le soutien de ces électeurs pour les lois qui protègent les trans de la discrimination a augmenté, même quand ils ont été exposés à des contre-arguments pour de tels lois.

En d’autres mots, ils ont été manipulés émotionnellement et par la culpabilité pour se plier aux délires de dégénérés mentalement malades.

C’est le contraire direct de la sorte de culture que l’internet a suscité – typiquement concentrée sur la dénonciation des racistes et leur humiliation en public. Cela ne fonctionne pas. Et pour autant que cela puisse sembler être une cause perdure de comprendre les perspectives de gens qui pourraient être racistes, comprendre d’où ils viennent est une étape nécessaire pour être capable de leur parler d’une manière qui va aider à réduire leurs biais raciaux.

Gauchiste anti-blanc
Non, s’il vous plaît, continuez à harceler les “putains de mâles blancs”. Vous faites des miracles pour la croissance de notre mouvement.

La première chose à comprendre est comment les Blancs américain, en particulier dans les zones rurales, entendent les accusations de racisme. Si des termes comme “raciste”, “privilège blanc” et “biais implicite” ont l’intention de souligner des biais systémiques en Amérique, pour les Blancs américains ils sont souvent vus comme des insultes codées. Ces termes ne leur signalent pas qu’ils font quelque chose de mauvais, mais que leurs attitudes racistes supposées (qu’ils dénieraient avoir) sont une justification pour que les législateurs et autres élites ignorent leurs problèmes.

Les gauchistes croient que toute les civilisations blanches dans l’Histoire étaient “racistes” et “intolérantes”, et que seul une hypothétique utopie future sera libérée du racisme. Donc, en dernière analyse, “raciste” est en effet seulement une insulte pour “blanc”.

Donc ce n’est pas surprenant que nous le ressentions ainsi.

“Dire aux gens qu’ils sont racistes, sexistes et xénophobes va vous mener exactement nulle part”, a dit Alana Conner, directeur exécutif du centre des réponses de psychologie sociale aux questions du monde réel de l’université de Stanford. “C’est un message si menaçant. Une des choses que nous savons de la psychologie sociale est que quand les gens se sentent menacés, ils ne peuvent pas changer, ils ne peuvent pas écouter.

Ouais, qui écouterait les conseils de ses ennemis auto-proclamés ?

Désolé, Timmy, mais plus personne ne veut t’écouter. Une fois encore, rire à tes divagations sur ton blog à faible lectorat est assez amusant.

Tim Wise, youpin
Tu es privilégié et tes ancêtres étaient diaboliques. Fais moi confiance, goyim, je suis ton ami.

La campagne de lavage de cerveau initiale n’a fonctionnée que parce qu’ils faisaient semblant de s’inquiéter en prétendant être de notre côté. Maintenant que le masque est tombé, les Juifs et leurs shabbos goyim ont perdu toute crédibilité.

La résistance innée et l’attitude défensive aux conversations sur l’intolérance ne signifie pas que vous ne devriez jamais parler de racisme, sexisme, homophobie, et autres sortes de haine. Mais ces conversations devraient être tenues avec un peu plus de tact – plaçant les gens dans une position plus réceptive pour entendre ce que concernent ces problèmes.

Super stratégie, les youpins.

Malheureusement pour vous, c’est un peu tard pour cela maintenant. Vous auriez du dire à vos gars de se calmer il y a quoi, 20 ans ?

Le chat est sorti du sac désormais.

Et la réplique est là.

Trump lol

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

19 Commentaires sur "Science : attaquer les hommes blancs ne parvient qu’à les rendre plus furieux"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Cobra
16 novembre 2016 18 h 30 min

Si Mr. Trump parvient à réactualiser certains dossiers (2eme G.M, dénazification, 11 septembre, vaccination, chemtrails, fluor, etc.), la victoire sera définitive. Certes il ne peut le faire seul.
Mon avis, c’est que si il veut assurer le futur de son pays il doit directement s’attaquer aux sujets interdits. La vérité, voilà ce qui mettrait les goys furieux pour de bon.

16 novembre 2016 18 h 34 min

Placant les gens dans une position plus receptive. Ils n’ont pas compris qu’ils peuvent exposer leurs idées dans n’importe quel sens on n’en veut pas. Ces lavages de cerveaux à répétition nous pénalisent beaucoup car pas mal de Français sont dans la réthorique : il faut que j’aide les migrants car ma race les as toujours rejetés et discriminés. L’ethnomasochisme à son apogée. Heureusement pour certains la coupe est pleine et ils ouvrent enfin les yeux sur la réalité : non goyim remet ce bandeau sur tes yeux, tu es un homme blanc priviligié et tu es mauvais. Faisons taire cette propagande anti-blanche une bonne fois pour toute et sortons ces idées malsaines du cerveau des blancs à tout jamais.

maxwell
16 novembre 2016 18 h 57 min

le francais est devenus trop individualiste il lui faut retrouver l esprit de communauté les noirs les arabes les asiatiques sont communautaires le francais ne l est plus tant qu il a son petit confort il ne prêtes pas attention a son voisin .

il faudrait que les français apprennent a s aimer de nouveaux ca peut paraître idiot mais c est ce que j ai constater

Snapdragon
17 novembre 2016 3 h 39 min

C est vrai que beaucoup de français sont devenus de gros connards. Tellement , que je m en branle qu ils se fassent exterminer du moment que les autres pays blanc survivent.
Les français sont devenus des lâches mais pire ils font les putes comme les youtres à te poignarder dans le dos !
De la racaille blanche, des singes blanc, même des noirs se comportent mieux.

17 novembre 2016 22 h 08 min

Oui mais pas tous, de mon côté ceux qui m’entourent sont devenus plus radicaux et pro- blancs alors qu’avant ils étaient juste un peu raciste. Beaucoup de racailles blanches mais c’est aussi un problème d’éducation, quand tu laisse ton gosse regarder n’importe quoi et trainer avec n’importe quoi ben on peut pas en vouloir aux gosses mais aux parents. L’éducation est une des choses qui fera progresser nos idées, et j’ai remarqué que la jeunesse à tendance à etre en notre faveur car confrontés aux problèmes contrairements aux gauchistes ayant vécus dans des bulles depuis des années avec des pensées bisounours. Tout espoir n’est pas perdu.

Indigène
17 novembre 2016 2 h 47 min

Je suis devenu nauséabond en partie grace à cette vermine sjw.
Plus on en voit, plus c’est bon.

18 novembre 2016 0 h 59 min

J’avais déjà le bon gène, mais à force de continuer à entendre qu’il y avait des menteurs et que c’était l'”extrême-droite”, alors que c’était là que se disaient les choses vraies, les infos brutes et les commentaires sans concessions, j’ai cherché les médias d’extrême-droite en kiosque et sur le Net.

Je n’avais pas honte, car quoique pas encore bien instruit, je constatai que c’était vrai et j’avais toujours compris que la gauche mentait, alors quand j’ai vu que la “droite” aussi, j’ai vu que des médias du Système citaient des médias d'”extrême-droite” en pensant les salir, alors que ça me les a fait apprécier, puis j’ai progressé pour devenir un vrai de vrai, indécrottable, n’aimant quasiment que les médias ultras (les autres, c’est pour en rire et les moquer, quoiqu’utilisant aussi un peu des médias pros (leur conformisme est “déplorable”, mais il faut bien utiliser du contenu brut qu’on peut en extraire.

Au début, c’était du faux, du mou : la grosse presse ne cite pas les “pires” d’entre nous. Ce sont les demi-sels qui ont les honneurs, en échange de leurs compromissions, d’être traînés dans la boue par les échotiers.
Mais une fois qu’on a goûté aux biscuits en paquets, on veut de la gaufre fraîche maison, bien blanche et croustillante ! Puis on contribue à sa fabrication…

Quant à nos adversaires, c’est vrai que leur simple vue décuple à chaque fois la motivation, mais apprend également à les maîtriser, les contourner, trouver les failles pour être lisse, pour éviter que les tentacules de ces parasites n’osent essayer de nous mettre à leur service.
Quand ils demandent, on est surpris, réveillé, étonné même du seul fait qu’ils articulent plus ou moins adroitement une question.
À tel point qu’ils regrettent déjà de nous l’avoir posée avant qu’on commence à répondre qu’on n’en sait rien, le regard cherchant confusément dans le vide les convaincs car ils s’y reconnaissent.

Mais comme nous n’avons pas de temps à perdre en jeu d’acteur, il est important d’être repoussant. Non pas sale, mais, au contraire, trop bien, trop snobe, trop fasciste à l’ancienne, apte à lever le bras sans même nécessiter d’être dans les rangs, plutôt en hauteur pour couvrir la troupe de nos ondes positives.

Comme des bêtes se ravisant en nous voyant debout, ils sentent instinctivement qu’il y a de la matière, du contenu, une âme qui brûle non pas d’aimer tout le monde, mais de s’élever sans compromission.
Ils sentent que ça n’est pas eux, ça n’est pas comme eux, c’est différent, effrayant et ça les fait donc petit à petit rentrer dans leur coquille face à notre détermination devenue implacable et définitivement totale, à tel point que ça se voit de près comme de loin.

Selon une courbe exponentielle, nous changeons et si nous ne prenons pas une attitude amicale volontaire face à de la non-racaille, les gens ont peur de nous et c’est bon !

Ksenia
18 novembre 2016 14 h 09 min

Vous avez raison, mais le problème est que nos adversaires, et pas seulement eux, tous ceux qui sont lobotomisés par le ((( PC ))) ambiant, refusent tout dialogue : vous êtes contre le
‘ mariage homo ‘, vous êtes homophobe; contre les ‘ migrants ‘ ? Vous êtes raciste; vous critiquez un peu
Shlomo, vous êtes antisémite.
Des réflexes pavloviens.

Comment contourner ces réflexes ? J’essaie sans me justifier -ne pas tomber dans ce piège – de faire appel au bon sens et en parlant des problèmes qui en découlent, dérives genre GPA ou agressions multiples des envahisseurs ; ils écoutent, reconnaissent mais retombent très vite dans le ((( PC ))). Faut-il donc leur répéter 100 fois, 1000 fois ?

Parfois je pense comme @Snapdragon, que les Français sont trop Charlie et foutus, et on en a chaque jour des preuves comme ce jury de lycéens Blancs en majorité qui a attribué le Goncourt des lycéens à un immigré négre, Gaël Faye. [ peut-être des enfants de bobos triés sur le volet ?… ]

Mais je sais aussi qu’une partie des jeunes croit de moins en moins aux bobards et ont l’esprit critique,
ce qui permet d’espérer !

18 novembre 2016 19 h 51 min

En fait pour arriver à les convaincres il y a une astuce très risquée mais qui porte ses fruits, toutefois à essayer avec quelqu’un dont vous avez confiance (pour éviter de se faire dénoncer pour provocation à la haine) : jouer avec le jeu dévoilé. J’explique : dire directement tes intentions et le fond de ta pensée puis bombarder d’exemples aggressions, vols, viols, mettre en scène un truc qui va faire tomber le mur présent dans leur cerveau et qui va les faires se remettre en question. Ne pas hésiter à jouer avec l’environnement quotidien de votre interlocuteur : rappele moi qui t’a cambriolé ta maison ? C’est qui la dernière fois qui t’a cherché la merde dans la rue ? Qui qui insulte les femmes dans la rue ? Qui qui dégrade les arrêts de bus, etc… ne pas hésiter à tout faire converger sur la faute des envahisseurs ( le rôle des juifs est beaucoup plus compliqué à faire comprendre mais ça vient naturellement quand l’interlocuteur tombe dans ce que vous lui présentez). Tout lui faire remettre en question : on parle de quoi tout le temps en cours ? Les migrants mais pourquoi on parle que d’eux à ton avis ?

Cette technique est efficace si la personne en face à une certaine intelligence tout de même, avec un gars de 2 que QI ça marche pas trop… après la technique à employer est différente en fonction de la personne qu’il faut convaincre. J’ai toujours été franc sur le point racial avec mes proches et comme ils ont grandis avec moi ils sont désormais des nôtres. Les jeunes sont beaucoup plus enclin à la haine envers (((eux))) et leurs soldats car avec le vécu des parents ils savent les mensonges qui ont été racontés dans le passé, comme la farce du métissage et de la diversité.

Nous sommes confrontés tout les jours à cette diversitée et il y a de moins en moins de gens qui trouvent ça “cool” d’avoir plein d’arabes et de nègres dans la rue. L’esprit critique ce dévellope plus quand on est jeune grâce à l’éducation, et c’est là qu’internet est une avancée géniale : les jeunes sont souvent sur internet et le rôle des sites de ré-informations commes BlancheEurope ( quoique nous ne sommes pas nombreux en “bas age” à lire ce site) est crucial.

Les exemples en prenant la vie quotidienne sont ceux qui vont le plus toucher et convaincre. Sans espoir et désorientés c’est un profil de plus qui ne doit pas succomber à la propagande gauchiste mais à notre propagande. Si vous avez des enfants ne les faites pas regarder les émissiosn de télé réalité et toute cette merde ( je ne suis pas pour l’interdiction de la tv), il faut expliquer aux enfants ce qu’ils voient à la télé et leur faire comprendre le vrai du faux, tel à été mon éduquation je n’ai été privé de rien en technologie mais mes parents ont toujours expliqué ce qui était vrai et m’ont fait dévelloper un esprit critique.

Il faut un esprit réflechi et critique. Ses sens peuvent être dévellopés à tout âge mais encore faut-il le vouloir, alors n’hésitez pas avec vos proches : “convertissez” les le plus possible. Rien que poser des questions peut faire changer la reflexion d’une personne.

Pour la question du jury de lycéens tout est truqué et cela ne représente que les jeunes parisiens bobos gauchistes adorateurs de la diversité.
La jeunesse est là et n’a rien à perdre si ce n’est qu’avoir à se battre pour assurer un bon avenir à sa famille et à sa race.

Snapdragon
17 novembre 2016 4 h 09 min

Lol. Leurs groupies gauchistes hystériques (((ils)) ne les contrôlent plus et donc c’est mort pour leur nouvelle tactique et de plus cela reviendrait à devoir débattre de façon honnête et (((ils))) perdraient.
(((Ils))) sont coincés par tous leurs mensonges. Et avec internet (((ils))) ont perdu le monopole des médias. (((leurs))) riposte actuellement lancé par Google et face de bouc est d enlever les pubs monétisés des sites qui propagent de “fausses informations ” .

Alonso
18 novembre 2016 0 h 33 min

https://4.bp.blogspot.com/-Cbo36ade4MI/WC2Z81xkEUI/AAAAAAAANLU/V94btsjKzT8nLdL21IfBrr3TjHBYe7ojwCLcB/s400/14947537_1110389789073767_3676744536165442103_n.png

18 novembre 2016 22 h 18 min

Tellement vrai…

wpDiscuz