L’entretien complet de Marine Le Pen à la BBC, commenté

Comme trop souvent, le texte dont j’ai besoin n’est pas disponible ! Ce sont les équipes du Front National qui auraient du mettre à disposition ce discours sur leur site, mais ce n’est malheureusement pas le cas.

Je l’ai donc transcrit moi-même. Ayant été traduit du français vers l’anglais par la BBC, puis de l’anglais vers le français ici, il y aura quelques différences dans les expressions exactes entre cet entretien et l’original, mais rien qui n’en bouleverse le sens.

L’entretien de Marine Le Pen à la BBC, dans l’Andrew Marr Show, a été diffusé vendredi 11 novembre, suscitant une double indignation de la racaille à tendance antifa.

Le journaliste de la BBC commence par un avertissement pour que les télespectateurs “sensibles” soient avertis de l’entretien “choquant” à venir : les sympathisants du FN venus lire ici ce discours seront avertis que mes commentaires ne sont pas nécessairement tendres.

Transcription :

Andrew Marr : Donc j’ai commencé par demander à Marine Le Pen comment elle pense que la victoire de Donald Trump a changé le monde.

Marine Le Pen : Clairement, la victoire de Donald Trump est une pierre supplémentaire dans la construction d’un nouveau monde destiné à remplacer l’ancien. Évidemment, nous devons comparer cette victoire avec le rejet de la constitution européenne par le peuple français, bien sûr avec le sort du Brexit, mais aussi avec l’émergence de mouvements dévoués à la nation, des mouvements patriotes en Europe. Toutes ces élections sont en fait des référendums contre la mondialisation débridée qui nous a été imposée, qui a été imposée sur les peuples, et qui aujourd’hui a clairement montré ses limites.

Beaucoup de gens ont dit que la victoire de Donald Trump rend la victoire de Marine Le Pen beaucoup plus probable, êtes-vous d’accord avec eux ?

Écoutez, en tout cas il a rendu possible ce qui était présenté auparavant comme impossible, donc c’est vraiment la victoire du peuple contre les élites. Donc si je peux tracer un parallèle avec la France, alors oui je souhaite qu’en France aussi le peuple retourne la table, la table autour de laquelle les élites se partagent ce qui devrait aller au peuple français. Et donc cela va être la véritable question de l’élection présidentielle, et l’élection présidentielle va établir certains véritables choix de civilisation : voulons-nous une société multiculturelle, suivant le modèle du monde anglophone où l’islam fondamentaliste progresse, où nous voyons d’importantes revendications religieuses , ou voulons-nous une nation indépendante avec un peuple capable de contrôler sa propre destinée ? Acceptons-nous d’être une région gérée par les technocrates de l’Union Européenne ?

Chercher à faire de la présidentielle un référendum sur le multiculturalisme est une bonne stratégie de la part du Front National, parce que c’est sur ce terrain qu’il est vraiment capable de tailler des croupières à ses adversaires.

Marine Le Pen parle de la progression de l’islam fondamentaliste, mais en vérité elle n’est rendue possible que par la progression de l’islam, elle-même rendue possible par la progression numérique des immigrés musulmans.

Jouant sur la scène politique et cherchant à réunir une majorité des voix, il est des choses qu’elle ne peut pas dire, mais dans une telle stratégie ses propos de début septembre résonnent comme une faute politique : elle avait déclaré penser l’islam compatible avec la “République”. Pire encore, mais moins remarquée, sa mise à égalité des adeptes de la “France métissée” et des militants de la “France blanche”. Faute plus grave, car la première venait en réponse à une question spécifique d’un journaliste, alors que rien ne l’avait obligée à cette comparaison. Parce que la France sera ou métissée ou blanche, il n’y a pas de 3ème voie. Parce que promouvoir la destruction du peuple ayant édifié sur la France ne doit pas être mis sur le même plan que sa protection.

Lors de l’élection présidentielle, ces propos seront sans doute largement oubliés, mais il faudrait en tout cas au moins que le FN s’abstienne de lancer à nouveau des déclarations semblables.

Laissez moi en venir à la culture [sic] et vous interroger sur le Front National maintenant, parce que vous avez eu une réputation en tant que parti de racisme, et votre propre père a utilisé la phrase que l’Holocauste était un accident ou un détail de l’Histoire, a-t-il dit. Avez-vous vraiment changé en tant que parti ?

Grossière manipulation : si je considère le racisme comme une valeur positive, c’est encore un “diabolisant” efficace auprès du grand public. Il est clair que le Front National ne l’est pas et ne l’étais pas. Les déclarations de Jean-Marie Le Pen, qui n’a jamais contesté le conte de fée des 6 milliards de morts de la $hoah et n’est malheureusement guère antisémite, parlaient seulement des chambres à gaz détail de la Seconde Guerre Mondiale.

Bah, écoutez, je ne peux pas vous laisser proférer ce que je considère si insultant, puisqu’il se trouve que le Front National n’a jamais été coupable de racisme, et en fait monsieur, je voudrais que vous me disiez quelle phrase exactement, quel engagement dans le programme du Front National, est une proposition raciste, à moins que vous ne considériez, comme je le sais que les élites souhaitent le faire et le font depuis longtemps, que tous ceux qui s’opposent au processus d’immigration de masse sont racistes. Mais je suis en désaccord, je ne pense pas que c’est raciste de dire que nous ne pouvons pas prendre toute la misère du monde. Nous ne pouvons pas prendre soin des centaines de milliers de personnes arrivant ici parce que notre première obligation est de protéger le peuple français et d’établir la solidarité au sein du peuple français, nos propres citoyens. Je ne vois pas en quoi c’est raciste.

Pour avoir une chance de gagner, le FN ne peut pas se déclarer raciste, et de ce point de vue la rhétorique de Marine Le Pen est assez juste.

Mais sur le fond : le racisme, c’est préférer sa propre race aux autres races – ce qui est absolument naturel. Ici, Marine Le Pen propose plutôt de préférer les gens qui ont des papiers de la République, ce qui n’est en effet pas raciste. Mais ce “nationalisme” civique qui considère que l’on est plus proche de Moustafa à papiers français que d’un blanc lausannois est clairement absurde dans ses choix de préférence.

Mais cette phrase sur l’Holocauste énerve et blesse profondément beaucoup de juifs, par exemple.

Monsieur, ça fait… bien sûr, ça fait trente ans, je me suis expliquée des centaines de fois sur ce sujet, je suis en désaccord avec mon père sur cette question, j’ai dit de la manière la plus claire possible que ce n’était pas un détail de la Seconde Guerre Mondiale mais en fait le symbole de la Seconde Guerre Mondiale. Qu’est ce que je peux ajouter d’autre ?

Les dizaines de millions de non-juifs morts sont le vrai détail de la Seconde Guerre Mondial, ils ne faisaient après tout pas parti du peuple auto-élu.

Il y a des millions et des millions de musulmans vivant en France qui travaillent dur, contribuent à la société, obéissent aux lois et font de leur mieux une bonne vie en France. Les musulmans peuvent-ils être de bons citoyens français et être bienvenues dans la France de Marine Le Pen ?

Des millions qui “travaillent dur” et “contribuent à la société”, ça n’est certainement pas le cas.

Mais, on ne va pas encore accueillir des gens chez nous. Stop. Nous sommes remplis, et ça n’est pas la question, je ne juge pas les gens sur la base de leur religion. Cela ne m’intéresse pas, je suis en faveur de la laïcité, c’est très important pour moi, qui croit que c’est une partie de l’identité française, donc nous jugeons les gens, les français évidemment, sur la manière dont ils respectent les lois, la constitution française, mais jamais sur la base de la religion. Pour moi, si certaines personnes refusent d’accepter la constitution française ou d’obéir aux lois françaises, si elles refusaient d’obéir à nos codes, nos valeurs, notre mode de vie français, eh bien nous agirons en conséquence, mais une fois encore nous ne devrions pas prendre en considération leur religion, pas plus que leur genre ou leur origine.

D’un côté, on est en plein dans le mythe dangereux d’une France définie par des “valeurs”. L’appartenance à un peuple est une question d’ascendance avant d’être une question de “valeurs”.

De l’autre, Marine Le Pen a évité de faire l’apologie des “bons musulmans” et tient une ligne politiquement viable, qu’il ne faudra pas lâcher jusqu’à l’élection.

Les parties à droite, qu’ils le veulent ou non, tendent à attirer certaines personnes assez extrêmes, et le Front National par exemple n’est pas parvenu à un acord avec UKIP au Royaume-Uni, prce que les dirigeans de UKIP considèrent le Front National comme trop radical sur certains sujets.

Non mais pardon, objectivement sur le sujet de l’immigration au sein de l’Union Européenne il n’y a pas une si grande différence entre ce que pense l’UKIP et ce que pense le Front National. Soyons honnête ici, peut-être que l’UKIP essaye de contrer la diabilisation dont ils sont victimes en disant nous sommes les gentils et le Front National sont les méchants, ils peuvent le faire, mais je ne me sens pas obligée de suivre cette stratégie, parce que franchement je trouve que c’est un peu ridicule.

Maintenant, vous vous êtes félicitée du Brexit, et une affiche derrière moi dit “D’abord le Brexit, maintenant la France”, mais à moins que vous deveniez président, il n’y a aucune chance que la France quitte réellement l’UE.

Moi tout ce que j’espère c’est qu’on pose la question aux Français, et en fait que nous posions cette question à tous les Européens, parce qu’il n’y a absoument aucune raison pour laquelle l’Union Européenne devrait continuer à avancer dans cette voie totalitaire. À un moment, nous devons nous arrêter et poser la question aux peuples des différents pays européens : “Êtes-vous encore d’accord avec tout cela ? Êtes-vous d’accord avec ce que l’UE est devenue ?” Et je suis absolument convaincue que si nous posions la question par un référendum dans chaque pays, les élites auraient droit à une autre surprise.

Quelle sorte de relation aurait votre France avec une Grande-Bretagne après le Brexit ?

Mais… Moi je suis pour un monde multipolaire, je pense que chaque pays a le droit de défendre ses propres intérêts, c’est pourquoi nous avons des négociations, c’est pourquoi nous avons la diplomatie, pour pouvoir… eh bien, le commerce bien sûr, négocier tout en acceptant le fait que chacun a le droit de défendre ses intérêts, en particulier ses intérêts vitaux, et aujourd’hui il y a un certain nombre de pays et nations qui protègent leurs intérêts, et d’autres qui ne sont pas autorisées à le faire parce que l’UE a décidée qu’elles ne le pourraient pas. Le mur de Bruxelles va tomber tout comme le mur de Berlin est tombé, et l’UE, ce modèle opressif, aura disparue, mais l’Europe des nations libres sera née, et je crois que c’est ce à quoi tant d’européens aspirent aujourd’hui.

La position du Front National sur l’UE est l’un des plus grands facteurs de différenciation entre ce parti et less autres. C’est un sujet assez délicat, parce qu’il est très polarisant : on retrouve en France à la fois la plus grande proportion d’adeptes d’un fédéralisme sous l’égide de l’UE et la plus grande quantité de personnes en faveur de son démantélement (Royaume-Uni exclu). Cependant, le premier public est de toute façon très peu susceptible d’être attiré par les autres positions du FN, et le second attend certains gages.

La promesse d’un référendum plutôt que d’une sortie sans consultation vise à rassurer la partie plus indécise de l’électorat sur ce sujet.

Pouvez-vous voir pourquoi certaines personnes regardent cette nouvelle Europe des nations libres comme vous dites, et elles ont toutes mis en place des frontières autour d’elles, et regardent leur propres intérêts commerciaux et de défense, et ils sont inquiets de cela, ils disent que c’est retourner à l’Europe des années 1930, et les choses n’allaient pas si bien alors.

Mais absolument pas, c’est l’Europe qui fonctionnait dont je parle, l’Europe de Airbus, l’Europe de Ariane. Airbus et Ariane étaient des projets entre les pays européens, et objectivement parlant c’était de grands succès. Ce qui ne fonctionne pas, c’est quand vous imposer les mêmes médicaments à tout le monde, quand clairement, si vous voulez, les différents pays ne souffrent pas de la même maladie, et/ou que vous voulez faire porter à tout le monde le même costume, mais le costume sera trop petit ou trop grand pour tout le monde à part peut-être l’Allemagne, puisqu’ils l’ont fait sur mesure.

Les exemples d’Airbus et Ariane sont assez amusants, parce que c’est la France qui a dans ces deux cas payé la grande majorité du budget. La France aurait littéralement pu faire ces projets toute seule si elle l’avait souhaité.

Il y a un pays qui poursuit ses forts intérêts nationaux à l’ancienne, et c’est la Russie de Vladmir Poutine, et pour le moment beaucoup de gens sont très inquiets par les tentatives d’intimidations russes, par l’utilisation de l’armée russe dans la Baltique et ailleurs, et pourtant vous êtes assez pro-M. Poutine. Pouvez-vous nous dire pourquoi nous ne devrions pas être effrayés de lui ?

Mais y a aucune raison d’avoir peur pour une raison simple, c’est que nous avons, la France et la Russie, une relation très ancienne, et historiquement une relation fondée sur l’amitié et objectivement comme vous l’avez dit vous même la Russie est un pays européen et donc nous ferions mieux si nous voulons une Europe puissante de négocier avec la Russie et d’avoir des accords de coopération avec la Russie, des accords commerciaux avec la Russie. Il n’y a absolument aucune raison pour laquelle nous devrions systématiquement nous tourner vers les États-Unis et négliger la Russie, ou même mener une guerre froide avec eux. Une fois encore, je suis en faveur d’un monde multipolaire, je crois que nous devrions commercer, discuter, négocier, avoir des relations diplomatiques équilibrées avec toutes les puissances du monde, et je ne vois pas une bonne raison pour laquelle nous devrions recréer virtuellement, pour aisi dire, cette guerre entre les pays européens et la Russie. Sauf peut-être pour obéir aux ordres des États-unis qui jusqu’à présent ont trouvé un intérêt à cela.

Mais néanmoins, pour le moment, l Russie intervient assez agressivement dans l’élection présidentielle américaine, intervient en Italie, beaucoup de cyberattaques par les Russes ; et les banques russes aident aussi à financer votre parti. La Russie n’essaye-t-elle pas de déstabiliser l’Occident d’une manière dangereuse en ce memoment ?

Mais enfin pardon, j’ai emprunté à une banque russe, elle aurait pu être du Guatemala ou de l’Espagne. La honte est qu’en France les banques françaises ne veulent pas prêter au Front National, parce que c’est la manière qu’ils ont trouvé pour essayer d’étouffer la démocratie. Si vous connaissez une banque, au passage, s’il vous plaît donnez moi leurs détails et je serais heureuse d’aller vers eux. Mais qui déstabilise l’Europe aujourd’hui et ses voisins ? C’est l’Union Européenne. Les États-Unis ont été très agressifs envers la Russie ces derniers temps. Pourquoi ? Ehbien, parce que le modèle qui est défendu par Vladimir Poutine est radicalement différencent de celui de M. Obama. Quant à moi, le modèle défendu par Vladimir Poutine, qui en est un de protectionnisme raisonné, veillant aux intérêts de son propre pays, défendant son identité, en est un que j’apprécie, aussi longtemps que je peux défendre ce modèle dans mon propre pays.

Un domaine où vous et Donald Trump êtes d’accord est votre profond scepticisme sur l’OTAN, et pourtant pour beaucoup de gens l’OTAN est la défense occidentale contre la Russie. Comment seriez-vous plus en sécurité sans l’OTAN ?

Bah… Mais encore une fois, l’OTAN continue à exister bien que le danger pour lequel il a été créé n’existe plus. C’est l’ambiguïté de l’existence de l’OTAN aujourd’hui, contre quoi l’OTAN nous protège exactement ? Contre une attaque militaire de la Russie ? Rien que dire cela me fait sourir. En fait, l’OTAN est devenu aujourd’hui un outil pour s’assurer que les pays qui en font partie se plient à la volonté des États-Unis, et c’est pour quelqu’un comme moi qui est attaché aux notions d’indépendance et de souveraineté, c’est une chose qu’une fois encore je trouve insupportable.

Dans ce nouveau monde de nationalisme, combien de temps reste-t-il à l’Union Européenne ?

[Rire] Le moins possible, je le souhaite. Vous devez avoir remarqué qu’à chaque fois qu’un référendum est organisé, à chaque fois qu’une élection est organisée, à chaque fois que ça a quoi que ce soit à voir avec l’UE, les gens expriment leur désaccord, et il y a une hostilité envers l’UE. Combien de temps un système politique peut-il tenir bien qu’il n’est pas élu et travaille contre la volonté du peuple qu’il essaye de diriger ? Dans une démocratie cela ne devrait pas durer plus de deux minutes.

Donc le Brexit, Trump, quoi ensuite ?

L’élection de Marine Le Pen à la présidence française.

Donc c’est une révolution à l’échelle de l’Europe ?

Non, c’est une révolution mondiale.

Dans l’ensemble, c’est un assez bon entretien, notamment pour renforcer le facteur “crédibilité” qui est encore une des limites auxquelles fait face le Front National aujourd’hui.

L’émergence aux prochaines législatives d’un mouvement plus radical serait néanmoins très souhaitable. Cela serait utile à tout point de vue : pour le FN, cela le normaliserait davantage puisqu’il y aurait un nouvel extrême. Pour nous, cela lui mettrait davantage la pression sur les questions qui nous intéressent.

Les élections ne produiront très probablement pas de miracle, mais c’est toujours un bon outil pour faciliter la réalisation de nos objectifs.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

15 Commentaires sur "L’entretien complet de Marine Le Pen à la BBC, commenté"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
15 novembre 2016 21 h 01 min

Assez bon discours de Marine mais comme dit souvent : elle prend beaucoup trop de pincettes, essaie de rassembler toutes les races et ne veut pas mettre les pieds dans le vrai problème ( du moins de ce qu’elle laisse paraître). C’est surêment la moins pire candidate pour 2017 et elle sera peut être pour nous ( comme avec Trump) une porte d’entrée pour nos idées. A suivre…

le braconnier
15 novembre 2016 21 h 56 min

J’espère que tu dit vrai…

Ksenia
15 novembre 2016 23 h 04 min

Le journaliste anglais pose des questions aussi stupides que ceux de ((( BFM ))) ou France Télé entre
l’ obsession du prétendu-holocauste , l’antiracisme et l’hystérie anti-russe … ils sont interchangeables !

Marine Le Pen se défend plutôt bien, notamment sur la politique étrangère, et sur la stratégie assez absurde du UKIP vis à vis du FN.
N’attendons rien sur la remigration… Effectivement, il faudrait absolument que le Parti de la France prenne de l’ampleur pour pousser le FN vers la droite…

Driant
16 novembre 2016 9 h 43 min

En effet, il est clair que le néo-FN, le FN de Marine et Philippot, a complètement évacué l’option de la remigration… Une autre chose qui m’inquiète, c’est l’attachement incompréhensible de MLP à la laïcité. A ce sujet, rappelons simplement que la laïcité, cette “valeur” de notre Raiepublique, a été conçue et voulue, dans la foulée de la catastrophique révolution française de 1789, par des francs-macs, dans le but d’étouffer et à terme éradiquer la religion chrétienne et catholique (que peut-être certains n’apprécient pas sur ce blog, mais qui a tout-de-même été un des ferments de la culture française et occidentale), avec des conséquences que l’on peut mesurer aujourd’hui : une décadence des mœurs et une absence de moralité sans précédent, et surtout le champ libre laissé à l’islam pour s’installer dans l’espace laissé vide…

Ksenia
16 novembre 2016 15 h 21 min

Il me semble que MLP est plutôt attachée à la laïcité en opposition à l’islam, la burqa, les prières de rues…

Le funeste Philippot, lui, est plus laïcard et robespierriste, il avait même parlé d’ interdire le port d’une croix [ bijou ] dans l’espace public… ! Et il a une influence telle auprès de Marine, qu’au Carré, ils le surnomment ‘ Raspoutine ‘ !

Et tandis qu’il s’est permis d’exclure le Président JMLP, il a embauché son propre père, mais aussi Damien Philippot, son frère qui vient de démissionner de l’IFOP…

Mais Marion et le FN du Sud ne se laissent pas faire et imposent les crèches de Noël dans les mairies par ex. Il y a bien 2 lignes différentes.

16 novembre 2016 15 h 40 min

Oui quand Marine parle de laicité c’est plutot pour cibler les musulmans que les catholiques.
Phillipot voulait faire interdire la croix ? Merci de l’info je n’en avait pas entendu parler. Je pense qu’il représente le mauvais coté du FN : gay, pas anti migrations, anti raciste,…
Quans il s’agit de sa famille on dirait qu’il n’est pas très objectif pour les embauches. Son frère a démissionné, il me semble, pour ne pas nuire au FN , car étant a l’Ifop (((ils))) auraient pu dire que les sondages sur le Fn étaient truqués étant le frère de phillipot.
2 lignes différentes mais une qui est plus visible que l’autre ( enfin ça dépend du point de vue). De notre vision le Fn est trop mou, trop laxiste et de la vision des Français en général : trop raciste, trop ferme. Il faut que Marine et Marion fassent le ménage dans le parti si le Fn veut s’imposer au présidentielles.

Ksenia
16 novembre 2016 16 h 05 min

Le FN a choisi une ligne de rassemblement, bien trop molle pour nous, mais les Français sont encore très frileux. Ils adulent soudain un E Macron qui n’a jamais rien fait, uniquement parce qu’il est nouveau ! Les Français sont des veaux, disait De Gaulle, et c’est encore d’actualité.

Le FN ne fera le ménage que si son score est décevant, toutes élections confondues. Là, ils s’écharperont au Carré…

16 novembre 2016 16 h 10 min

C’est le problème des Français, un nouveau arrive avec le même programme que les autres et tout de suite c’est : lui il va changer les choses, blablabla. Et puis grâce à la manipulation constante des médias, le Fn est constamment visé ce qui les as obligés a se défendre d’être raciste et de renier de bonnes idées. Je dirais plutôt que les Francais sont des moutons qu’il est facile de manipuler et de contrôler.
C’est sûr que si le Fn commence à faire le ménage chacun va se battre pour son bout de steack et il y aura des morts… une purge est grandement nécessaire mais je pense que c’est un fantasme qui ne se réalisera jamais, malheureusement.

dissident
16 novembre 2016 16 h 29 min

dure ou il faudrait etre un peu plus mou, et mou quand il faudrait etre dur, c est un peu du MLP, tres dure avec l UE, sortie de l euro etc alors que l electorat age et classes moyennes est reserve sur ce sujet, et sur l invason migratoire et la fumesterie du “vivre ensemble’ tres moderee alors que la majorite de l electorat LR est plus proche des thèses fn des annees 90 que des dirigeants LR vendus au syndicat juif, je ne souhaite pas l echec de MLP, simplement, je suis inquiet, inquiet mais pas decu car je n e suis pas surpris venant de sa part

Aryan Nation
16 novembre 2016 18 h 32 min

https://www.youtube.com/watch?v=4R50lNfiWA0

MLP lèche le cul des negro-muzzs. Je suis sceptique avec Trump mais je n’exclus pas d’être agréablement surpris. MLP par contre sans absolument sans espoir. De plus c’est très mauvaise oratrice.

Irminsul
17 novembre 2016 18 h 32 min

Marine n’est pas plus mauvaise oratrice que la moyenne des politiciens de notre temps. Elle est donc dans une honnête médiocrité sous cet aspect-là. Dire qu’avec Marine c’est sans espoir me paraît excessif. Elle veut quand même essayer de desserrer le carcan européiste et instaurer un certain protectionnisme. Mais je suis comme vous Aryan Nation, Marine m’emmerde avec son discours mou sur l’immigration.

Ksenia
16 novembre 2016 21 h 03 min

Le nouveau logo du FN sur l’affiche de campagne est une rose bleue !

16 novembre 2016 21 h 18 min

Oui, on le voit dans leur nouveau QG de campagne avec les oeuvres qu’ils ont détournées ( affiche de film, frèsque de banksy) que des roses bleues…le nouveau concurrent de la rose rouge du ps, sûrement un clin d’oeil ou alors un bras d’honneur au ps ( à voir).

Snapdragon
17 novembre 2016 3 h 08 min

Elle dit que dans le langage des fleurs , cela veut dire : rendre possible l impossible.

wpDiscuz