Jean-Pierre Pernaut énonce des faits, une cabale lui tombe dessus

Un énième incident fabriqué contre Pernaut

RT :

«Voilà, plus de place pour les sans-abris, mais en même temps les centres pour migrants continuent d’ouvrir partout en France. Ouverture aujourd’hui d’un centre humanitaire pour héberger quelque 400 personnes à la Porte de la Chapelle à Paris», a déclaré le présentateur à la suite d’un reportage sur les SDF qui ont toujours du mal à trouver un toit alors que l’hiver approche et que ce début de mois de novembre est inhabituellement froid cette année dans la capitale.

Immédiatement, une pluie de critiques s’est abattue sur la toile, internautes et organisations antiracistes et de gauche y voyant un éclair de racisme de la part de Jean-Pierre Pernaut. Ainsi, la LICRA (Ligue Contre le Racisme et l’Antisémitisme) a posté un tweet à l’adresse de JPP pour lui demander dans quel but il opposait la situation des sans-abris à celle des migrants.

Oui, chers lecteurs, Pernaut a été voué aux gémonies pour cette simple phrase :

Voilà, plus de place pour les sans-abris, mais en même temps les centres pour migrants continuent d’ouvrir partout en France.

nassira-bougne
Une bougnoule subventionnée, chef de Bondy Blog
gauchiste-bretonne
Une gauchiste bretonne

Les journalistes, cumulant les fonctions de flics, de juges et de prêtres, devraient venir au travail en uniforme, cela serait plus facile pour les attraper.

Quant aux gauchistes bretonnes, elles devraient réaliser leurs désirs secrets, partir au plus sombre de l’Afrique pour se faire engrosser puis dévorer par les bons sauvages.

L’année dernière, à l’occasion d’une affaire du même genre consistant en la découverte sur la page facebook de Pernaut, d’un propos indigné au sujet de la privatisation d’une plage publique pour le roi d’Arabie Saoudite, une cabale du même genre avait eu lieu.

Le Figaro :

Le 13 juin 2015, le journaliste a relayé cette fois une publication d’une internaute visiblement sensible aux retraités précaires. La photo montre une dame âgée en train de fouiller dans une grande poubelle. Et le commentaire, très simpliste et noté en rouge, donne le ton: “Et on trouve ça normal… C’est honteux.”

Le journaliste se nomme Merwane Mehadji.

Pourquoi les chiens de garde sortent-ils les crocs ?

Parce que le malotru hérétique Pernaut a dit la même chose que le Front National, parce qu’il a dit ce que tous les Blancs non reniés se disent en voyant ces scènes scandaleuses.

Contre le sentiment naturel du peuple authentique, les mâtins du clergé compassionnel bavent de rage. Un journaliste qui fait se suivre deux faits portant sur le même thème et les rapporte factuellement, c’est trop pour eux.

Le fond de leur indignation c’est que le brave Pernaut ait osé mettre sur le même plan les français et les immigrés clandestins.

Les anti-français, acharnés, extrémistes, complètement fous, s’indignent qu’on puisse ne pas considérer que les clandestins nègres méritent infiniment mieux que nos compatriotes blancs en détresse. Ils en sont arrivés au point de considérer comme scandaleuse la simple mention factuelle d’une ressemblance de situation entre les deux groupes.

Ils s’indignent de voir le commencement d’une indignation face à la préférence étrangère, le moindre souci des nôtres.

Ces gens sont des religieux extrêmement dangereux. Le terme psychiatrique correct pour désigner leur maladie mentale est amentia, confusion hallucinatoire aigüe, qui fait tout simplement disparaître la situation existante et apparaître la situation désirée. Quelle est cette situation désirée ? Une France sans Français.

Leur mépris froid, leur détestation des Français, pauvres en particulier, montre leurs intentions. Ces gens veulent nous remplacer, ils veulent nous tuer.

Pensée unique, idéologie dominante, antiracisme, bien-pensance : ces termes sont formels. Leur contenu véritable est : anti-blanc.

dire-ce-qui-est

Nous ne sommes pas des bourgeois, ni des réactionnaires, nous sommes pro-blancs. Les journalistes archi-traîtres méritent mille fois la corde, les SDF français méritent notre sollicitude, témoignons-leur tangiblement notre fraternité raciale.

Comme le dit le commentateur Vinking :

Le combat doit se faire sur tout les plans et tout le temps, je remarque le mieux c’est quand tu donnes au SDF français de souche et tu lui dit que t’es raciste alors tu donnes que aux blancs, ben eux te disent pas mal de choses intéressantes sur ce qui se passe dans le coin, le combat c’est aussi du renseignement et eux c’est des bonnes sentinelles, de plus il se sentent utiles donc à force un sandwich par là une fringue par ci un petit billet de 5 euros de temps à autre, toujours au même et tu finis par savoir tout ce qu’il faut sur les sales races du quartier.

Auteur: Basile

Partager cet article sur

Publier un commentaire

29 Commentaires sur "Jean-Pierre Pernaut énonce des faits, une cabale lui tombe dessus"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
12 novembre 2016 22 h 07 min

Pour une fois qu’un journaliste dit la vérité !! On remarque bien la haine des pro-immigrants. Personnelement depuis le temps que je dis : on s’occupe des migrants mais pas de nos SDF on m’a toujours insulté d’être extreme droite blablabla alors que quand on se pose une question si logique on ne devrait pas se faire insulter. Pas bête de citer le commentaire très intéressant de vinking : se servir des SDF comme “agent de renseignement” c’est vraiment bien pensé. Ils vivent au contact permanent de tout le monde donc seul eux peuvent vraiment savoir ce qui se passe dans un quartier. Si un jour j’habite dans un endroit avec des SDF je n’hesiterais pas à appliquer cette technique. Le renseignement et la surveillance sont des parties clés dans notre combat surtout si l’on prévoit une op sur des envahisseurs ou autre.

Albers
13 novembre 2016 9 h 14 min

le fait de les utiliser comme source de renseignement n’est pas nouveau : certains chauffeurs de taxi le sont, sans doutes à leur corps défendant, mais la chose doit être connue avant de parler à qui qui ce soit.

Guilty Spark 88
12 novembre 2016 22 h 24 min

Je crois qu’il avait déjà fait polémique du temps du mariage pédé. Une histoire de “tiens donc !” mal placé.

Cozzzzzz
12 novembre 2016 23 h 35 min

Nous ne sommes pas des bourgeois, ni des réactionnaires, nous sommes pro-blancs.

« Après le Grand Soir, il y aura le Petit Matin. Et nous qui ne sommes ni bourgeois, ni conservateurs, ni réactionnaires, ni démocrates-chrétiens ou maçon et qui sommes capables, nous aussi, de manier les mitraillettes et qui commençons à les manier, nous nous intéressons à ce Petit Matin. » Drieu

Réminiscences… troubles sources retrouvant leur chemin à la surface par l’implacable artésianité du Mal 😀

Earl Turner 31
12 novembre 2016 23 h 42 min

Les gauchistes n’argumentent même pas en disant que Pernaut ment, ils n’ont aucun argument à lui opposer si ce n’est d’énoncer la même vérité qui est également dite par le FN (et d’autres).

13 novembre 2016 12 h 24 min

Ils utilisent juste l’épouvantail de l’extrème droite : attention ils sont méchants même si ils disent un peu vrai. Technique de l’épouvantail qui marche depuis la nuit des temps en France, hélas

Ksenia
13 novembre 2016 1 h 25 min

Jean-Pierre Pernaut se retrouve presque LICRAtisé pour avoir énoncé une vérité et une injustice qui nous choque tous profondément. Il me semble qu’il s’était également opposé au camp d’envahisseurs géant de Louveciennes ?…
Il est bien JPP, il aime la France et ose égratigner ces ((( bien-pensants ))) qui nous insupportent de plus en plus !

La plupart des SDF sont Blancs, n’hésitons pas à leur donner ce que nous pouvons, et à demander aux politiques et aux associations de nos communes de s’occuper d’eux en priorité …

Au sujet des gauchos bretons, on peut aussi écouter l’excellente chanson des Brigandes :
” La rouge v’hermine ” … [ sur leur site Comité de Salut Public ].

wpDiscuz