Le gouvernement Merkel déclare l’Allemagne prête à accueillir des réfugiés turcs…

Cette folle anti-blanche ne semble pas apprendre de ses erreurs. Après avoir invité les “réfugiés” syriens l’an dernier suscitant une véritable catastrophe, la voici qui invite des turcs !

Il est vrai qu’après la tentative ratée de coup d’État en Turquie cet été, suivie par des purges massives qui se sont poursuivies depuis de manière extrêmement intense, il y a bel et bien des personnes persécutés politiquement en Turquie. Mais ça n’est pas une raison de les inviter.

AFP :

L’Allemagne est “solidaire” avec les personnes persécutées ou menacées de l’être par le pouvoir en Turquie et prête à leur offrir l’asile politique, a affirmé un secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, dans une interview publiée aujourd’hui.

“Tous les esprits critiques en Turquie doivent savoir que le gouvernement allemand est solidaire avec eux”, a déclaré Michael Roth au quotidien Die Welt. La décision d’octroyer le statut de réfugié politique revient au bout du compte à l’administration compétente, “mais l’Allemagne est un pays fondamentalement ouvert aux personnes persécutées pour des raisons politiques”, a-t-il ajouté. Ces personnes “peuvent demander l’asile en Allemagne et cela ne concerne clairement pas que les journalistes”, a encore souligné le secrétaire d’Etat.

Mais bien sûr, Merkel garderait tous ces braves gens et chercheraient à en faire de nouveaux allemands, exactement comme les hordes afro-bougnes arrivées jusqu’alors.

Notons aussi que si je n’ai pas pu trouver de preuve que ce Michaël Roth serait juif (et s’il l’était, ce serait sans doute en fait un métis), mais ce politicien du SPD est membre du conseil d’administration du mémorial de l’Holocauste de Berlin, ce qui donne une idée de ses positions politiques.

Pour l’instant, cette proposition ne semble pas avoir suscité de réaction massive, ni pour ce qui est d’un afflux provenant de Turquie, ni pour ce qui est de l’attention médiatique.

L’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis a focalisé l’attention et a largement étouffé le reste de l’actualité ces deux derniers jours.

Plusieurs anciens diplomates turcs ont déjà demandé l’asile en Allemagne suite aux purges engagées par le pouvoir turc depuis le putsch avorté en juillet. Ces purges ont visé tous les secteurs de la société, de l’éducation et la presse à l’armée et la magistrature. Plus de 35.000 personnes ont été arrêtées depuis la mi-juillet, selon des chiffres annoncés fin octobre par le ministre de la Justice.

Ces derniers jours, les autorités ont donné un nouveau tour de vis, en faisant interpeller une dizaine de députés du principal parti pro-kurde de Turquie, dont ses deux coprésidents. “Ce qui se passe actuellement en Turquie n’a rien à voir avec notre compréhension d’un Etat de droit, de la démocratie ou de la liberté de la presse”, a encore souligné M. Roth, alors que Berlin a nettement haussé le ton à l’encontre d’Ankara ces derniers jours.

Il est clair que ce qui se passe en Turquie n’est pas bien légaliste. Mais pourquoi serait-ce aux Allemands de payer pour les pots cassés des pays musulmans ?

La dépêche de l’AFP évite d’aborder les conséquences potentielles d’une telle déclaration : virtuellement tous les Kurdes sont des ennemis politiques menacés de persécutions en Turquie et pourraient convaincre les autorités allemandes qu’ils sont des “réfugiés”. C’est d’ailleurs la répression contre le HDP (parti kurde) qui a été la goutte d’eau faisant déborder le vase.

Avec environ une douzaine de millions de kurdes, si seulement 2% d’entre eux décidaient de se rendre en Allemagne, cela représenterait 250.000 envahisseurs supplémentaires invités par Merkel.

Les personnes directement frappées par la purge sont aussi la cible d’une interdiction de sortie du territoire qui fait qu’en conséquence, elles ne profiteront probablement pas de l’offre de Merkel.

En tout cas, il se confirme de plus en plus qu’il n’y a pas juste un problème de haine anti-allemande au gouvernement de Berlin. Quand on tient aussi compte de tout ce qui se passe depuis plus d’un an et encore récemment des déclarations absurdes de Merkel sur les algorithmes des moteurs de recherche et réseaux sociaux (qui selon elle favoriseraient les propos anti-envahisseurs), on se dit qu’il y a vraiment une dose de folie pure.

Souhaitons que cet appel du gouvernement allemand soit vite oublié…

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

15 Commentaires sur "Le gouvernement Merkel déclare l’Allemagne prête à accueillir des réfugiés turcs…"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Aryan Nation
11 novembre 2016 13 h 07 min

Roth est effectivement un nom typiquement juif. J’ai la flemme de chercher mais ce serait vraiment une coïncidence extraordinaire qu’il n’en soit pas. Au passage Merkel de son vrai nom Jentsch est une juive polonaise.

Je ne vois pas pourquoi elle “apprendrait de ses erreurs”, puisqu’il ne s’agit pas d’erreurs mais simplement de l’application scrupuleuse et efficace d’un plan établi de longue date.

11 novembre 2016 13 h 18 min

Je viens de chercher : pas de précisions sur la provenance de sa famille mais sa photo laisse à penser qu’il appartient à la tribu… D’accord avec toi : ceci n’est qu’une autre partie du plan qui consiste à nous remplacer par des hordes non-blanches.
Hélas cet appel ne sera pas oublié de sitôt car il va sans doutes être relayé par tout les gauchistes Européens…

Cozzzzzz
11 novembre 2016 16 h 02 min

Au passage Merkel de son vrai nom Jentsch est une juive polonaise.

il serait bon pour ce genre d’assertions de sourcer la chose.

Cozzzzzz
11 novembre 2016 16 h 06 min

addendum concernant le sujet en lui-même :

les “persécutés” étant eux-mêmes de fervents islamistes et pas des laïcards kémalistes, et le popularité d’erdogan chez ses colons d’outre-Rhin permettent d’espérer de joyeuses interpellations entre les trois factions : gülenistes, erdoganistes, et kurdes.

Miam, assez de voitures brûlées pour espérer sortir Volkswagen de ses petits ennuis dieseliques.

Aryan Nation
11 novembre 2016 16 h 20 min

Seule sa judiété peut expliquer son comportement. Mais voici des éléments objectifs et sourcés sur ses origines au sujet desquelles elle a toujours été extrêmement discrète et ca se comprend: http://www.medias-presse.info/qui-est-vraiment-angela-merkel/56510/

Cozzzzzz
11 novembre 2016 23 h 13 min

Merci pour l’info. Y a pas de sources relayées pour la judéité de sa mère mais l’article est intéressant à lire.

barnes
11 novembre 2016 14 h 16 min

On se demande combien de temps ça durer ce cirque.
Le réveil des blancs va être très douloureux apres avoir fait rentrer tout ces criquets

Snapdragon
11 novembre 2016 19 h 39 min

Persister dans l erreur est une des définitions de la folie…

Irminsul
11 novembre 2016 21 h 37 min

J’ai un rêve: Merkel traduite devant le Tribunal du peuple de Roland Freisler pour haute trahison. Merde, nous sommes en 2016 et pas en 1944. Dommage!

11 novembre 2016 21 h 40 min

Qui sait ? Peut-être que dans quelques mois nous pourrons juger toutes les saloperies qui ont facilités l’invasion. Les cordes sont prêtes plus qu’a les fixer et ça sera prêt.

JulienK
11 novembre 2016 22 h 51 min

Merkel programme sa propre extinction et celle de ses enfants.

Cozzzzzz
11 novembre 2016 23 h 08 min

ptêt parce qu’elle ne a jamais eus, d’enfants.

Très révélateur de voir que les plus grands zélateurs de la régénration par le bougnoule soient le vieux pape aux couilles décorativement canoniques et le vieux droopy prussien dont les ovaires ont été la seule ligne de défense jamais franchie par aucun corps étranger

barnes
12 novembre 2016 8 h 51 min

Droopy teuton excellent en effet cette vieille harpie goudou ressemble à.droopy

wpDiscuz