Obama encourage les immigrés illégaux à voter !

Dans un entretien avec une hispano-asiatique gauchiste du nom de Gina Rodriguez, le président des États-Unis d’Amérique, le mulâtre anti-blanc Barack Obama, a incité les immigrés illégaux à voter, leur assurant qu’ils ne risqueraient rien !

Un peu de contexte

Trump avertit depuis longtemps du risque de fraude électorale, et cela ne fait que confirmer ce danger.

Gina Rodriguez utilise dans sa question le terme de “dreamers”. Littéralement, cela veut dire “rêveurs”, mais ce mot a un sens très particulier dans ce contexte, et très important pour appréhender pleinement ce qui s’est dit dans cet entretien.

American Immigration Council :

Il y a environ 1,8 millions d’immigrés aux États-Unis qui peuvent être, ou pourraient devenir, éligible à l’initiative d’« action différée » du gouvernement Obama pour les jeunes [immigrés illégaux] arrivés dans ce pays comme [mineurs].

En bref, cette initiative sert à protéger de l’expulsion ces personnes remplissant un certain nombre de conditions.

Pris comme un ensemble, les immigrés illégaux qui sont éligibles pour l’initiative d’action différées sont couramment qualifiés de “DREAMers” parce qu’ils constituent la plupart (bien que pas tout) les individus qui remplissent les conditions générales du Development, Relief and Education for Alien Minors (DREAM) Act.

Comme le montre notre analyse, la plupart des DREAMers sont mexicains et se trouvent dans des États recevant beaucoup d’immigrés avec d’importantes populations illégales, comme la Californie et le Texas. Mais les DREAMers se trouvent dans virtuellement tous les États, et un nombre significatif sont des non-mexicains qui viennent de tous les coins du globe.

Les “dreamers” sont donc des immigrés illégaux, qui non seulement ne sont pas des citoyens des États-Unis, mais n’ont pas de droit légal à la résidence.

Les propos hallucinants de Barack Obama

Transcription :

Gina Rodriguez : “Beaucoup des jeunes, dreamers, sans-papiers… citoyens, et je les appelle citoyens parce qu’ils contribuent à ce pays, craignent de voter. Donc si je vote, [les service de] l’immigration sauront-ils où je vis et vont venir pour ma famille et nous déporter ?”

La question est formulée de manière volontairement truquée : la Gina Rodriguez en question dispose, hélas, de la citoyenneté américaine et donc n’a rien personnellement à craindre. De même, elle joue sur l’ambiguïté sur les enfants d’immigrés illégaux dotés de la citoyeneté américaine.

Cependant, il ne fait absolument aucun doute que dans sa question elle demande si les jeunes immigrés illégaux peuvent voter sans crainte, ce alors qu’ils n’ont rigoureusement aucun droit légal à voter.

Quand elle dit qu’elle appelle ces gens “citoyens” parce que (prétendument) ils contribueraient à ce pays, il s’agit clairement d’une astuce pour que le président appelle les non-citoyens à voter sans que ses mots pris isolément ne paraissent le faire.

Mais il n’y a pas de “négation plausible” ici. Si Barack Obama avait été honnête, il aurait dit clairement que les “dreamers” et les sans-papiers n’ont pas le droit de voter, et aurait remis en cause la définition de la citoyenneté de Gina Rodriguez.

Sa réponse a été toute autre :

Barack Obama : “Pas vrai. Et la raison en est, tout d’abord, quand vous votez, vous êtes un citoyen vous-même, et il n’y a pas de situation où les listes électorales sont d’une manière ou d’une autre transférées, et les gens commencent à enquêter, etc.

La sainteté du vote… est strictement confidentiel pour qui vous avez voté. Si vous avez un membre de votre famille qui, peut-être, est sans-papier… alors vous avez une raison encore plus grande pour voter.”

Gina Rodriguez : “Cela est une grande peur, présente en particulier lors de cette élection.”

Barack Obama : “Et la raison pour laquelle cette peur est promue est qu’ils ne veulent pas que les gens votent. Les gens sont découragés de voter, et une partie de ce qui est important pour les citoyens latinos est de faire entendre votre voix, parce que vous ne parlez pas juste pour vous, vous parlez.”

Nous avons donc la promotion de l’idée qu’il n’y a rien à craindre à aller voter même quand on est un immigré illégal inscrit sur les listes électorales (grâce aux diverses failles qui rendent ce phénomène courant), se protégeant derrière la déclaration que “quand vous votez, vous êtes un citoyen” (non, voter illégalement ne transforme pas quelqu’un en citoyen), insistant sur le fait qu’il n’y a pas de contrôle des listes électorales.

Nous avons aussi, mais c’est moins nouveau dans le contexte américain, l’aveu que les latinos votent d’abord et avant tout pour leur intérêt ethnique et non pour le bien de l’ensemble du pays – et dans le même temps, tous les (((médias))) dominants diabolisent quiconque dit vouloir défendre l’intérêt des Blancs.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

10 Commentaires sur "Obama encourage les immigrés illégaux à voter !"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Kolovrat
6 novembre 2016 21 h 26 min

Je pense que nous allons tous être déçus. Tout est truqué. (((Ils))) ont déjà choisi qui remporterai l’election. Donald Trump n’a malheureusement aucune chance… 🙁

7 novembre 2016 21 h 51 min

Oui je me dis d’heures en heures que nous risquons , hélas, d’etre décus…

Waffen-SS
6 novembre 2016 21 h 34 min

C’est ahurissant que le président d’un pays,incite les clandestins à prendre part à une élection nationale.
D’ailleurs au sujet de ce nègre président(singe savant???),pourriez-vous me dire Blanche s’il vous plaît,quand est-il au sujet de sa nationalité?
A ma connaissance,il n’a jamais infirmer les propos qui soutenaient qu’il n’était pas américain.

Guilty Spark 88
6 novembre 2016 23 h 09 min

Stupides goyim, vous ne comprenez pas que c’est pour votre bien ? Le choix est simple, non ?

D’un côté vous avez un méchant sexiste choppeur de chattes présumé, et de l’autre une gentille vieille avec un pète au casque et un mari et des amis pédophiles qui vénèrent Satan.
Et les nazis persécutaient les gens à cause de leur religion et de leurs préférences sexuelles, goyim. Si vous votez Trump, vous discriminez Clinton juste parce qu’elle aime les enfants et le Diable. Et donc vous êtes nazis.

Goyim, croyez-le bien, le sexisme, c’est comme le racisme, l’antisémitisme, l’homophobie et la logique : mis ensemble, c’est tout simplement comme une nouvelle Shoah.
Vous savez ce qu’il vous reste donc à faire, stupides goyim.

6 novembre 2016 23 h 59 min

Je viens de voir la vidéo, Guilty. C’est confondant. Les doigts de Podesta, sa gueule, les courriels, ces “cérémonies” ultra malsaines…

Tout concorde.

C’est abominable.

Vivement un tsunami fasciste pour nettoyer toute cette fange !

7 novembre 2016 0 h 51 min

À New-York, on peut obtenir des papiers “d’identité” bidons.
Et on peut aussi voter sans présenter de papier d’identité
Et on embarque les non-blancs par bus entiers pour aller voter !
https://www.youtube.com/watch?v=jUDTcxIqqM0

7 novembre 2016 21 h 51 min

Pour qu’ils ayent toutes les chances de leur coté tiens…

Ksenia
7 novembre 2016 0 h 45 min

Cette vidéo est écœurante …Toutefois, je ne suis pas surprise qu’ils soient satanistes, car tout se tient, ils sont malsains au possible .

Ça pourrait expliquer les malaises et la mystérieuse maladie de Clinton, ses rictus, ses rires de folle au mauvais moment .

S’ils ont fait un pacte avec le Diable, il leur donnera ce qu’ils veulent mais il leur reprendra tout et même davantage …

wpDiscuz