Les (((médias))) clintoniens de France, paniqués, allument des contre-feux mensongers

Les révélations de Wikileaks, les attaques de Donald Trump, les découvertes faites par le public américain lui-même, toutes choses que Blanche Europe a fait connaître, constituent un lourd handicap et même une hantise pour les (((médias))) clintoniens américains et français, qui tentent d’allumer des contre-feux de dernière minute pour ne surtout pas parler de ces affaires de magnitude 10 sur l’échelle de Richter politique.

Hillary Clinton, extrêmement malade, menteuse pathologique, criminelle patentée, corrompue jusqu’à l’os, dans le collimateur du FBI, abouchée avec les pires crapules internationales, prête à une troisième guerre mondiale pour les “beaux yeux” d’Israël, doit être sauvée, car en face, c’est Trump !

Bombardements sur France Info

Passant à la stratégie du bombardement cache-misère, les médias dominants donnent dans l’hystérie la plus démente, en vrais frères jumeaux de leurs complices d’outre-atlantique, trois jours avant l’élection présidentielle américaine.

(((France Info))) a passé régulièrement et unilatéralement pendant toute la journée la même séquence de propagande pour Clinton, nous faisant entendre des nègresses ahuries et parasitaire, invitées au concert de Beyoncé donné gratuitement pour Clinton à Cleveland.

Judaïsation par en-haut, négrification par en-bas, nos clintoniens valent bien ceux d’Amérique.

Le Monde, ou son robot journaliste, écrit un article fabuleux d’incohérence

De son côté, Le Monde continue à faire le trottoir, ou le caniveau, pour glaner des éléments diffamatoires directement ramassés dans le système d’égout de la presse (((clintonienne))).

Sous le titre aguicheur “Les affaires judiciaires qui menacent Donald Trump”, voici ce que le lecteur du Monde peut découvrir de beau, après un rappel de vieilles histoires de pelotage qui auraient eu lieu il y a trente ans, déjà repassées en boucle :

Si ces témoignages n’ont pour l’instant pas mené à des actions en justice, une affaire de viol d’une mineure devrait le forcer à témoigner sous serment en décembre. M. Trump fait en effet face à une plainte d’une certaine « Jane Doe » (nom utilisé pour qualifier une personne voulant rester anonyme) qui l’accuse de l’avoir violée lorsqu’elle avait 13 ans, lors d’une fête organisée par le riche homme d’affaires Jeffrey Epstein, en 1994.

L’accusation s’appuie également sur les déclarations de deux témoins, également anonymes. L’une d’entre elles dit avoir travaillé pour M. Epstein – condamné en 2008 dans le cadre d’une affaire de prostitution de mineure – en tant qu’organisatrice de soirée, chargée de trouver « des adolescentes attirantes pour ces fêtes » et assure avoir « personnellement vu la plaignante être forcée à accomplir des actes sexuels avec Donald Trump et M. Epstein ».

Voilà qui est d’une précision foudroyante !

Mais passons à la suite : le journaliste du Monde est tellement fort qu’il réussit, deux phrases plus loin, à auto-détruire tout son discours en nous avouant qu’il a été découvert que ces accusations étaient un coup monté.

Selon une enquête du Guardian, la victime aurait été poussée par « un excentrique militant anti-Trump » à déposer plainte en juin. Le fait que ces témoignages « ne soient rendus publics que des décennies plus tard dans le dernier mois de la campagne présidentielle devrait être suffisant » à les décrédibiliser, avait argué un membre de l’équipe de campagne de M. Trump, alimentant une fois de plus la théorie, chère au candidat républicain, d’une élection truquée.

Le journal britannique The Guardian a fait une enquête qui a dévoilé l’identité de celui qui a poussé la fameuse anonyme à accuser Trump (en) : il s’agit d’un sycophante et menteur pathologique du nom de Norm Lubow. Le journaliste est tellement cohérent qu’après avoir craché le morceau, il est capable de se rétracter à nouveau en écrivant que cela alimente “la théorie” de l’élection truquée, comme si les manipulations anti-Trump étaient hypothétiques, alors qu’il vient de dire qu’il y a eu manipulation.

Un youpinage vieux comme Hérode

L’astuce, vielle comme la presse et le commerce, est de mettre en avant un titre qui ne correspond pas au contenu de l’article. Ainsi CNN a publié un article intitulé Un tiers des tweets favorables à Trump sont générés par des robots, faisant croire qu’il y a tromperie. Cependant, dans l’article, on peut lire ce qui suit :

L’étude a montré que Trump gagne sur twitter, même sans les messages automatiques. “Si l’on retirait tous les robots, il semble que Trump resterait le plus populaire et engendrerait le plus de trafic.”

Les clintoniens de France reprennent la même méthode de commerçant : mentir dans la présentation et cacher les fruits avariés sous une masse de fruits à peu près présentables, à ceci près que leur marchandise est telle que sa mauvaise qualité ne peut pas être escamotée.

caricature-washington-post

Le journaliste qui a commis le papier du Monde a vraiment le cerveau brûlé, à moins qu’il ne s’agisse d’un de ces fameux robots-journalistes. Étrangement, l’article n’est pas signé et n’apparaît pas sur la page consacrée à l’élection américaine.

Une affabulation entretenue, mais pas jusqu’au bout, par Lisa Bloom

Mercredi 2 novembre, « Jane Doe » a annulé au dernier moment sa première conférence de presse à Los Angeles, « trop effrayée à l’idée de dévoiler son visage » après avoir reçu de « nombreuses menaces », selon son avocate, Lisa Bloom.

Soyez certain que Lisa Bloom ne vous dira pas combien de menaces a reçues cette pauvre femme.

Ce que l’article du Monde ne dit pas, malgré la mise à jour faite aujourd’hui à 13h51, c’est que “Jane Doe” avait volontairement retiré sa plainte hier le 4 novembre (en), le jour même où Le Monde publiait son article de caniveau.

retrait-de-plainte
Retrait de la plainte de “Jane Doe”

Il est instructif d’apprendre que l’avocate de “Jane Doe”, nommée (((Lisa Bloom))), dont la face crochue illustre l’article, n’est autre que la fille de (((Gloria Allred))), l’avocate féministe qui se vantait de prendre en charge tous les frais de toutes celles qui porteraient plainte contre Trump, chose qu’elle a pratiqué le plus sérieusement du monde avec une gourgandine menteuse et la bénédiction des médias.

Ce qui est le plus amusant, c’est que ce complot familial n’a pas été dévoilé par des anti-juifs acharnés dans notre genre, mais par les Juifs eux-mêmes, dans leur journal communautaire Forward (en) !

Lisa Bloom est la fille de Gloria Allred, l’éminente avocate féministe. Allred a représenté plusieurs femmes qui sont montées au créneau pour accuser Trump de pelotage après la sortie d’une cassette où l’on entendait Trump faire des remarques crues.

Conclusion

Les Juifs y vont à l’audace, mais ont oublié la prudence la plus élémentaire : ils conspirent en famille, ils font n’importe quoi et gâchent toutes leurs cartouches.

Il semble bien que ceux d’aujourd’hui n’ont plus la rouerie de leurs aînés.

Auteur: Basile

Partager cet article sur

Publier un commentaire

8 Commentaires sur "Les (((médias))) clintoniens de France, paniqués, allument des contre-feux mensongers"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Mario
6 novembre 2016 10 h 01 min

C’est clair que les gardes chiourme de l’anti-France ont beaucoup perdus en superbe comme en talent.
On peine à recruter des (((cadres))) compétents et imaginatifs.
Le début de la fin.

Raiford
8 novembre 2016 16 h 02 min

Cette polémique n’a peut être pas lieu d’être, si l’on croit à la prophétie de BABA VANGA :
le dernier président américain sera noir. Ensuite les USA se diviseront

Ksenia
6 novembre 2016 12 h 51 min

Cette ((( propagande ))) n’est pas seulement réservée aux Français, elle vise aussi à convaincre les Américains de France même s’ils ont d’autres sources d’information -ou de désinformation .
J’ai discuté avec un couple américain vivant en France, et ils voteront Clinton .

En effet, Clinton invite les chanteurs dégénérés, comme Katy Perry et le couple Beyoncé -Jay Z pour attirer
un électorat au faible QI : les négres, qui sont déjà incapables de comprendre que ces multi-millionnaires les exploitent en leur vendant leur daube, et se moquent bien de la misère du peuple lorsqu’ils barbotent dans le jacuzzi de leur somptueuse villa hollywoodienne …

Felipe
6 novembre 2016 16 h 07 min

Quand il s’agit d’un homme qui se présente aux élections on lui trouve toujours des accusations diverses d’agression sexuelle, mais qu’en sera t’il pour Marine le Pen ? L’accuseront-ils d’avoir violé un jeune de 13 ans? Lol j’en doute fort, mais qui sait, avec ces gens on peut s’attendre à tout et n’importe quoi.

Earl Turner 31
6 novembre 2016 16 h 53 min

(((Ils))) nous sortirons des histoires de scandales financiers contre elle ou de scandales personnels/sexuels contre ses proches.

Muspelheim
6 novembre 2016 19 h 09 min

[Modération : Pour le contexte, le commentaire auquel celui-ci répond, rédigé en anglais et pour cela supprimé, rapportait que Eric Trump, fils de Donald Trump, a dit que David Duke méritait une balle.]

Ce genre de remarques ne sont pas pertinentes. Certes les propos d’Eric Trump a l’égard de David Duke sont absolument inacceptables.
Mais puisque nous devons combattre sur tout les fronts pour la survie de la race blanche, l’argument de la pureté idéologique est contre productif. Le combattant efficace n’est pas celui qui n’agit que lorsque des conditions miraculeusement parfaites s’offrent a lui, mais au contraire celui qui sait tourner toute situation a son avantage pour faire avancer sa cause.

Dans le cas présent le degré prétendu de soumission de Trump aux (((forces internationalistes))) n’a pas d’importance, ce qui a de l’importance c’est si oui ou non on peut se servir de lui pour faire avancer NOTRE cause.Et la réponse est OUI. En attaquant les médias Trump aura permis de ramener bon nombre d’américains déçus de la (((presse traditionnelle))) dans nos filets et sur nos sites. La campagne de Trump a aussi été l’occasion du retour de la droite nationale dans l’espace public américains, les (((medias))) cherchant a nous associer a Trump nous ont donne une occasion en or pour nous exprimer.Durant la campagne les interviews/documentaires mettant en avant des figures comme Jared Taylor d’AmRen, Matthew Heimbach du TWP, le NSM ou encore David Duke(qui content du succès de Trump a décider de lancer sa candidature pour le sénat) ont considérablement augmentés.
De plus cette campagne aura permis a certains de s’incruster dans la vie politique et de prendre part activement a la campagne comme par exemple l’armée de trolls du dailystormer(partis en croisade contre les journalistes juifs).

Cette implication dans la vie publique permet de redonner de l’attrait a la droite nationale, souvent associe dans l’imaginaire collectif a des gens déconnectes du monde vivant dans de petites communautés et dont la seule activité serait de bruler des croix(chrétiennes ou gammes) dans les bois.

Bref il ne faut pas chercher a être le pion des politiciens mais au contraire *a nous servir des politicien comme de pions permettant de faire “avancer notre agenda”*, comme je l’ai déjà dit David Duke a parfaitement compris cela et se sert de Trump pour sa propre campagne.

Si vous préférez rester dans un petit cercle en vous déconnectant de la vie politique libre a vous, mais ne venez pas critiquer ceux qui se servent de cette dernière pour faire avancer la cause.

Muspelheim
6 novembre 2016 19 h 12 min

le commentaire auquel je répondais a visiblement disparu.

Waffen-SS
6 novembre 2016 20 h 06 min

Les merdias juifs savent très bien que le premier impact est le plus dévastateur psychologiquement.
Alors ils se forcent à mentir…,quitte par la suite à rétablir la vérité.
Mais leur mal a été fait,ils ont réussit à heurter la sensibilité du goy,le tour juif a bien été joué.

wpDiscuz