Loi talmudique dans le New Jersey : 30 ans de prison pour avoir brûlé un tapis de synagogue

Traduction de l’article du Daily Stormer.


Un certain nombre de péquenauds s’inquiètent de la Charia qui pourrait s’emparer des États-Unis, mais un examen rapide du fonctionnement du système judiciaire américain montre que c’est le principe du Talmud – qui veut que le Gentil qui porte tort à un juif ou sa propriété doit être puni d’une façon hyperbolique – qui plane au-dessus de tous les tribunaux, à chaque fois qu’un litige oppose un juif à un non-juif.

Le cas qui nous occupe a vu la condamnation d’un Indien de 24 ans, qui, en compagnie de son co-inculpé italien, avait jeté un cocktail molotov sur des synagogues du New Jersey en 2011.

L’une avait noirci la porte d’entrée, et l’autre avait fait un trou dans un tapis juif. Personne n’a été brûlé dans ces attaques, qui ont à peine endommagé la propriété, mais les deux assaillants ont reçu des accusations et des condamnations qui nous laissent pantelants.

Il semble que le jury du (((comté de Bergen))) a considéré comme juste de les condamner en se servant d’une loi anti-terroriste édictée après le 11 septembre, qui implique une peine de sûreté de 30 ans de prison.

graziano-dalal
Graziano et Dalal

Voici le compte-rendu de l’affaire par les Juifs, particulièrement malhonnête.

Times of Israel :

Mardi après-midi, le jury du tribunal d’Hackensack a condamné pour 17 motifs, dont celui de terrorisme, un certain Aakash Dalal qui avait planifié les attaques contre les synagogues du comté de Bergen, en décembre 2011 et janvier 2012. Ces attaques avaient commencé par des graffitis sur le Temple Beth Israel à Maywood. On aurait pu croire qu’il ne s’agissait que d’un acte de voyou, mais il y eut d’autres attaques contre différentes synagogues, qui ont culminé avec le jet de cocktails molotov contre la Congrégation Beth El à Rutherford, qui a augmenté l’effroi.

Les autorités civiles ont réagi de façon rassurante. La police a organisé des patrouilles dans les villes du comté et le procureur de Bergen a fait de cette enquête une haute priorité.

Les enquêteurs ont découvert qu’Anthony Graziano était celui qui avait acheté les ingrédients des bombes de Rutherford [de l’essence et une bouteille en verre vide]. Puis d’autres indices, comme ce mystérieux message laissé en commentaire sur le site internet du Jewish Standard, ont permis de découvrir que Dalal était impliqué dans certains de ces crimes.

En mai, lors d’un autre procès, Graziano fut accusé de terrorisme et d’autres choses. Lors du procès de Dalal, l’accusation a lu des textos de lui prouvant qu’il stimulait son comparse Graziano, lui promettant qu’il serait “fuhrer” un jour. Les deux procès ont montré que les accusés étaient très fiers de leur fait, alors que la communauté juive organisait des veillées de solidarité avec les synagogues attaquées.

Le verdict a montré que les efforts mené par les avocats de Dalal pour minimiser sa responsabilité n’ont pas réussi à convaincre le jury. Il a montré en outre que Dalal cherchait à terroriser plus de cinq personnes, comme le stipule la loi anti-terroriste d’après le 11 septembre.

Le verdict a montré en outre, sans surprise, que nous avons la chance de vivre dans un endroit où les crimes contre notre communauté sont traités sérieusement.

Le sort de Dalal, comme celui de Graziano, sera décidé bientôt. Ils vont sans doute écoper d’une peine de prison à perpétuité.

Voici la liste des accusations infondées avec lesquelles ils ont frappé Graziano et Dalal.

Ashbury Park Press :

Dalal n’a pas été reconnu coupable d’incendie contre le temple K’Hal Adath Jeshurun, où les fidèles trouvèrent des traces d’incendie après avoir senti une odeur de brûlé qui venait de l’essence d’un cocktail molotov qui n’avait pas produit de dégâts significatifs sur le bâtiment. Cependant, Dalal fut reconnu coupable d’incendie, d’intimidation, de possession d’arme et de possession d’engin de destruction pour cet incident contre cette synagogue de la Place Arnot à Paramus.

Dalal a été reconnu coupable de conspiration en vue de commettre un incendie, de tentative d’incendie, d’intimidation, de possession d’arme et de de possession d’engin de destruction pour un incendie manqué contre le Centre Communautaire juif de Paramus, le 7 janvier 2012. A l’époque, Dalal faisait campagne pour Ron Paul [candidat libertarien à l’élection présidentielle] en Nouvelle Angleterre et Graziano arriva seul sur les lieux, mais fut dissuadé d’agir à la vue d’un policier qui faisait une patrouille de routine dans l’aire de stationnement du centre communautaire.

Les jurés ont reconnu Dalal coupable de conspiration, d’incendie, d’intimidation, de possession d’arme et de possession d’engin de destruction pour l’affaire de la bombe incendiaire jetée contre le temple Beth El sur Montross Avenue. Le rabbin Neil Schuman a affirmé sous serment qu’il s’était réveillé en voyant son lit, son tapis et sa fenêtre en flammes vers 4h du matin le 11 janvier 2012. Son ex-épouse, ses cinq enfants, son père et sa belle-mère dormaient eux aussi dans la résidence adjacente à la synagogue.

L’accusation de terrorisme, liée à l’incident de Rutherford, est la plus grave car elle implique une peine de prison qui se situe entre trente ans fermes et la perpétuité.

L’esprit de la loi contre la possession d’engin de destruction, c’est de trouver les véritables explosifs, comme par exemple le camion rempli du mélange nitrate d’ammonium et de carburant utilisé pour bombarder le bâtiment d’Oklahoma City. Il est toujours possible d’en étirer la définition pour y inclure un cocktail molotov, mais toute extension de ce type a pour raison d’être la volonté d’utiliser le système judiciaire pour servir une cause politique ou raciale, ce qui ne convient pas à l’exercice de la justice (sur le papier, au moins).

Les seuls dégâts qui ont été rapportés, suite aux attaques de synagogues, furent des portes quelque peu noircies et des traces de brûlure sur un tapis. Les histoires “d’intimidation” se rapportent à des graffitis “les Juifs ont fait le 11 septembre” et un swastika très mal dessiné que les Juifs ont probablement fait eux-mêmes le lendemain.

vilain-swastika-temple-beth-el-vandalism-img_3885-618x348

Mais rien de tout cela n’a à voir avec l’usage terriblement abusif qui a été fait des lois anti-terroriste d’après le 11 septembre. Le rabbin Neil Schuman de la synagogue de Rutherford prétend que sa famille au grand complet (belle-mère, femme, enfants, etc.) dormait par le plus grand des hasards dans la chambre qui est au-dessus de la synagogue (aucune preuve que les deux assaillants les aient particulièrement visés ou aient su qu’ils étaient là, sinon ils auraient été accusés de tentative de meurtre, vu la tournure qu’a pris le procès), et c’est grâce à cette allégation qu’ils ont pu passer en force leur accusation de terrorisme.

En ce qui concerne le témoignage de Schuman, qui visait à qualifier l’action d’« attaque terroriste », ce n’était qu’un petit feu sur la fenêtre et le tapis qu’il a tout de suite pu éteindre avec une couverture.

NJ.com :

“Ils ont tenté de me tuer et de tuer ma famille” a dit Schuman lors de son témoignage à la barre. Schuman a dit au tribunal qu’il avait dû utiliser une couverture pour étouffer les flammes qu’il y avait sur son lit, son tapis et sa fenêtre.

Où est la preuve que sa famille était dans sa chambre ? Il n’y en a aucune, ce n’est qu’une parole de juif, chose qui vaut moins que rien.

Mais voici qui est plus intéressant. Un an après que les Juifs du Temple Beth eurent qualifié d’attentat terroriste intenational un délit de gamins, ils reçurent une subvention du département de la Sécurité Intérieure. Les Juifs ont fait payer 94 % du devis de rénovation (en) par vos impôts, goyim.

North Jersey :

La synagogue de la Congrégation Beth El a reçu une subvention de 30.000 dollars de la Sécurité Intérieure pour augmenter sa sécurité, depuis que la maison du rabbin, située dans la même bâtisse que la synagogue, a été attaquée dans une tentative d’incendie le 11 janvier. Cette attaque faisait partie d’une série d’attaques planifiées contre des symboles juifs dans la région de North Jersey, en décembre et janvier. Ces incidents ont mis les forces de l’ordre en état d’alerte et les communautés de Paramus, de Rutherford et de Mayhood sont à cran, rapportent les autorités.

Pour finir, deux jeunes gens sans aucun antécédents judiciaires vont passer des décennies, si ce n’est toute leur vie en prison, pour avoir commis le crime de brûler un tapis de juif. Est-ce qu’un juif passerait sa vie en prison s’il avait fait un trou dans votre tapis ou peint sur un mur “Les Blancs ont fait le 11 septembre ?”

Non.

Et voilà en résumé la loi du Talmud.

Auteur: Basile

Partager cet article sur

Publier un commentaire

13 Commentaires sur "Loi talmudique dans le New Jersey : 30 ans de prison pour avoir brûlé un tapis de synagogue"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
2 novembre 2016 22 h 58 min

C’est la loi du Talion, exposant 13

Gudridur
2 novembre 2016 23 h 28 min

“Summa awilum in mar awilim, uhtappid insu uhappadu” la seule loi que l’on doit avoir en tête face à des Noirs/Musulmans !

3 novembre 2016 7 h 45 min

A comparer avec la justice rendue pour les goyim…

Driant
3 novembre 2016 10 h 34 min

C’est écoeurant.
Dans ce cas précis, la question qui se pose, c’est de savoir QUI composait le jury, QUI étaient les juges et QUI a pu ou dû exercer des pressions sur eux.
Mais plus généralement, c’est un exemple de plus de ce que nous devons attendre de cette institution que, par habitude ou par ignorance, nous appelons encore trop souvent “la justice”, alors qu’elle n’a plus rien à voir avec la Justice et qui est la plus pourrie de toutes les institutions ! En France, 80 ou 90 % des magistrats sont impliqués à des degrés divers dans la franc-maçonnerie.

Les magistrats doivent, aux côtés des journaleux et des gauchistes, constituer des cibles à traiter en priorité !

3 novembre 2016 14 h 20 min

La Jewstice, et le lobby qui n’existe pas, soi-disant. Beaucoup de ménage en perspective.

Nico White
3 novembre 2016 19 h 05 min

Bon comme d’habitude on sait qui tiens la justice surtout que pour ces dégradations des travaux d’intérêts généraux me parraissait plus juste. Je trouve honteux qu’on puisse mettre une peine si élevée pour un acte si peu important mais je ne défend pas non plus les deux accusés qui ( de par leur origine : j’ai un doute pour l’italien qui me semble avoir un teint non européen) auraient de toute facon sûrement commis un crime sur des blancs ou alors auraient participés à notre destruction. Je suis donc partagé car je n’aime pas cette justice dirigée par les juifs mais je n’aime pas non plus les accusés. Réjouissons nous pour une fois que ce ne sont pas des blancs nationalistes qui sont inculpés.

Cozzzzzz
3 novembre 2016 21 h 14 min

A propos, je cherche quelques ouvrages traitant de la question chouive, en particulier “histoire de l’antisémitisme” de Bernard Lazare et justement “la question chouive” de Marx;

Quelqu’un sait-il où les trouver sous forme électronique, en pdf par exemple ?

(et si vous avez des suggestions de titres relatifs à la question, n’hésitez pas)

Nico White
3 novembre 2016 21 h 31 min

Pour l’antisémistisme son histoire de Bernard Lazare :
http://data.over-blog-kiwi.com/1/36/49/13/20150911/ob_c2f668_bernard-lazare-antisemitisme-son-histo.pdf
La question juive de Marx :
https://www.marxists.org/francais/marx/works/1843/00/km18430001c.htm
Jespère que ce sont les articles que tu recherche 🙂

Cozzzzzz
3 novembre 2016 23 h 31 min

Excellent, merci à vous deux. J’en profite pour vous refiler ce lien que je viens de trouver sur youtube : elle vit à Portland et serait une parfaite recrue pour le NVA

https://www.youtube.com/watch?v=zH_ncfxIDCI

4 novembre 2016 1 h 57 min

Non, Sinead est une dérangée complète. Adepte de la théorie de la terre plate, hyper-féministe, passe son temps à attaquer tous les gens du mouvement pro-blanc (en particulier, une fixation anti-Daily Stormer, sans doute à cause de la question féministe).

Malheureusement, le caractère marginal du mouvement tend à attirer certains dérangés.

Cozzzzzz
4 novembre 2016 13 h 02 min

j’ai vu par la suite cette histoire de terre plate et de guéguerres…

après, il ne faut pas se faire d’illusions, les mouvances ne sont jamais constituées d’individus parfaitement en accord sur un corpus idéologique. Ça n’existe pas et les marges politiques le restent souvent par l’absence de prise en compte de cette variété, au lieu de procéder par excommunications permanentes.

En tous cas, pas désagréable à regarder

wpDiscuz