Trump dit que Hillary Clinton risque de provoquer une Troisième Guerre Mondiale

Ah !

Nous l’attendions celle-là !

Trump l’a enfin dit.

RT :

« Si nous écoutons Hillary Clinton, vous finirez par avoir une Troisième Guerre mondiale pour la Syrie », a déclaré Donald Trump, le candidat républicain à la présidentielle américaine.

Pour Donald Trump, demander la démission de Bachar al-Assad n’est pas la priorité. Selon lui, la première urgence est de défaire et détruire l’Etat islamique : « Nous devrions nous focaliser sur l’Etat islamique. Nous ne devrions pas nous focaliser sur la Syrie. »

Trump a une vision saine.

Mais la vision du gouvernement mondialiste est au contraire de détruire la Syrie pour les beaux yeux d’Israël, quitte à semer le chaos et à permettre aux islamistes de prospérer.

Dans une interview largement consacrée à la politique étrangère des Etats-Unis, Donald Trump a expliqué le mardi 25 octobre : « Vous ne combattez plus la Syrie, vous vous battez contre la Syrie, la Russie et l’Iran, d’accord ? La Russie est un pays nucléaire, mais un pays où les missiles nucléaires fonctionnent au contraire d’autres pays qui ne font que parler. »

La gestion par Hillary Clinton des relations entre les Etats-Unis et la Russie a de nouveau été critiquée par le candidat républicain. Ce dernier s’est également interrogé sur la manière dont la candidate démocrate serait capable de négocier avec le président russe Vladimir Poutine après l’avoir tant diabolisé.

Si j’étais sarcastique, je dirais que Poutine n’aurait qu’à verser quelques millions de dollars à la fondation Clinton pour pouvoir ouvrir des négociations…

Hillary Clinton a appelé à l’établissement en Syrie d’une « No fly zone », c’est à dire une zone d’interdiction de survol aérien et des « safe zone » afin de protéger les civils. Certains analystes craignent que la protection de ces zones n’amène les Etats-Unis à entrer en conflit direct avec l’aviation militaire russe.

C’est ici un euphémisme : un général quatre étoiles américain a déclaré très officiellement en réponse à un sénateur que cette zone ne pourrait être établie qu’en provoquant une guerre avec la Russie.

Ce projet de zone d’exclusion aérienne a pour but exclusif d’aider les opposants au gouvernement de Bachar al-Assad, seule l’armée syrienne et son allié russe disposant de forces aériennes dans ce conflit.

Cette zone d’exclusion aérienne – qui ne serait pas validée à l’ONU en raison de l’opposition de la Russie et sans doute de la Chine – nécessiterait pour être appliquée d’abattre les avions russes et syriens qui ne la respecteraient pas, ce qui reviendrait à déclencher une guerre.

Mais, la menace de la force ne ferait-elle pas céder la Russie ? Pas vraiment : ce qui retient encore Washington d’agir, c’est ce danger de confrontation directe. Si la Russie cédait pour éviter le conflit et laissait son allié al-Assad être renversé, il ne faudrait pas longtemps avant que, encouragés, les (((néo-conservateurs))) ne poussent à la guerre avec l’Iran. La Russie devrait reculer, et reculer, et reculer encore pour éviter le conflit face à des ennemis de plus en plus confiants et belliqueux.

Le seul moyen pour la Russie d’éviter cette spirale infernale est donc d’être ferme d’emblée.

Et c’est pourquoi les déclarations de Clinton sont vraiment dangereuses.

Si je devais conseiller Trump, je lui conseillerais d’en faire une publicité simple, courte et efficace, de ce genre là :

  • Clinton qui dit qu’elle veut imposer une zone d’exclusion aérienne en Syrie.
  • Le général expliquant qu’il faudrait faire la guerre avec la Russie pour contrôler l’espace aérien de la Syrie.
  • Clinton qui dit une nouvelle fois qu’elle veut imposer une zone d’exclusion aérienne en Syrie.
  • Une voix grave qui dit : “Hillary Clinton est prête à risquer une guerre nucléaire avec la Russie pour aider les islamistes en Syrie. Prendriez-vous ce risque ?” ; pendant qu’on voit des images de bombes nucléaires qui explosent et de ravages de guerre.
  • On rajoute de jolis effets graphiques et une petite musique inquiétante.
  • On lâche un gros paquet de dollars pour diffuser cette publicité en boucle à la télé dans tous les États-clés pendant les derniers jours précédant le scrutin, tout en la diffusant au maximum sur internet et les réseaux sociaux.

Le potentiel est très important, parce que très peu de monde a conscience de ce risque que pose Clinton.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

4 Commentaires sur "Trump dit que Hillary Clinton risque de provoquer une Troisième Guerre Mondiale"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Witte le russe
26 octobre 2016 19 h 35 min

Je Suis daccort avec vous si la schyzo rentre a la maison blanche alors courons tous aux abris

Snapdragon
27 octobre 2016 0 h 55 min

Si les usa attaquent la Russie les autres pays membres de l OTAN n auraient aucune obligation de suivre les usa. Les usa seraient seul.

Nico White
27 octobre 2016 15 h 28 min

Hélas, les gouvernements des pays Européens si prompts a se soumettre aux USA seraient ravis de déclarer la guerre a la Russie. On peut le voir notamment avec les relations malheureses qui sont entre la France et la Russie , voir même catastrophiques( refus des ventes des Mistrals et autres conneries de notre cher president de la republique).

Ksenia
27 octobre 2016 15 h 38 min

((( Washington ))) ne sera pas seul car les caniches sionistes habituels , les Valls-Hollande-Juppé voudront apporter leur aide à leurs ((( alliés ))). Ils veulent absolument le départ de Bachar al-Assad, Hollande avait été encore plus insistant qu’ Obama en sept. 2013 . Les autres ne valent pas mieux et c’est vraiment inquiétant.

Si la folle est élue, Serguei Lavrov va avoir du boulot car la Russie ne cédera jamais, ce n’est ni dans son caractère ni dans ses intérêts !

wpDiscuz