Une “actrice” pornographique pour accuser Trump, les médias relayent sans rire

Les médias anti-blancs n’ont pas rapporté que les histoires des prétendues victimes ne tiennent pas debout : lorsqu’elle ne sont pas directement en contradiction avec le comportement de ces femmes et le bon sens, elles sont totalement insubstanciées.

Trump a accusé la campagne de Clinton et les médias d’être derrière ces accusations calomnieuses, ou l’éventuelle recherche de célebrité, et il a très certainement raison.

Mais quand Trump critique celles qui mentent pour tenter de lui voler l’élection, pour Clinton et ses amis des médias, ce serait un manque de respect envers les femme ! Le monde à l’envers.

La dernière affaire illustre jusqu’où ils peuvent plonger dans la malhonnêteté pour accuser Trump. Car les médias n’hésitent pas à faire grand bruit de cette affaire, c’était le 6ème article sur Le Figaro lorsque j’ai consulté leur site internet.

Capture d'écran du Figaro

Maintenant, ils nous sortent des femmes qui se font filmer en se prostituant – ce qui est le comble de la décadence, surtout que (((l’industrie pornographique))) encourage les actes les plus écoeurants – comme des modèles de vertu.

Breitbart :

Jessica Drake, une actrice de films [pornographiques], est apparue avec l’avocate féministe Gloria Allred [ndt : une juive], allégant que Trump aurait essayé de coucher avec elle après qu’il l’aurait prétendument touchée.

Variety rapporte :

Elle a dit qu’elle a rencontré Trump il y a dix ans dans un tournoi de golf à Lake Tahoe, Californie.

Elle a dit que Trump l’a invité dans sa suite après le tournoi, et qu’elle y est allée avec quelques amies. Quand elles sont arrivées, dit-elle, il [aurait] attrapé chacune d’elle de près et les auraient embrassées. Après qu’elles soient parties, l’un de ses représentants l’aurait appelée pour l’inviter dans sa chambre seule, mais elle dit qu’elle a décliné.

Puis Trump lui-même [aurait] appelé et demandé “Que veux-tu ? Combien ?” Après qu’elle ait décliné son invitation, il [aurait] fini par lui offrir 10.000 dollars.

Drake a dit qu’elle “peut être appelée une menteuse ou une opportuniste”, mais que ses motivations sont pures. Elle a offert une photographie d’elle-même, habillée, à côté de Trump, à l’évènement de golf en question, comme preuve qu’elle l’a rencontré.

Mais Drake lance son propre sex-shop en ligne, selon un communiqué de presse daté de vendredi, une journée avant sa conférence de presse avec Allred. Selon le communiqué […] sur xbiz.com :

La performeuse en contrat avec Wicked Pictures [ndt : “Images abjectes/diaboliques”] et star adulte [sic] Jessica Drake lance le magasin en ligne officiel pour sa série d’instruction “Le guide de Jessica Drake au Sexe Abject” et des outils de bien-être sexuel [sic] “approuvés par Jessica”.

Je vous passe les détails, mais comme vous pouvez le comprendre rien qu’au nom que c’est totalement déviant.

Notons aussi que le PDG de Wicked Pictures est (((Steve Orenstein))).

Steve Orenstein - juif

J’ai comme l’idée qu’il n’est pas un soutien de Trump et qu’il l’a encouragée à l’accuser…

La pornographie est l’un des magnifiques “apports juifs” à la civilisation occidentale.

A. Wyatt Mann - juif destructeur de l'Occident

Selon la campagne de Trump, “Cette histoire est totalement fausse et ridicule. La photographie est l’une parmi des milliers prises par respect pour les personnes demandant à avoir leur photographie prise avec M. Trump. M. Trump ne connaît pas cette personne, ne se rappelle pas cette personne et n’aurait pas eu d’intérêt à même la connaître. C’est seulement encore une autre tentative par la campagne Clinton pour diffamer un candidat qui rien qu’aujourd’hui est le numéro un dans trois sondages différents. Quiconque payerait des voyous pour inciter à la violence dans une réunion de campagne contre des citoyens américains, comme cela a été diffusé en vidéo, ne s’arrêtera à rien. C’est seulement encore un autre exemple de la campagne Clinton essayant de truquer l’élection.”

Et ça n’est pas tout : apparemment, que Trump apprécierait les femmes en ferait une sorte de monstre, mais toute la décadence qui soutient Clinton c’est super. On a eu (en) Katy Perry qui a voté nue, Madonna qui a promis des fellations contre des votes pour Clinton, Miley Cyrus qui laisse ses dégénérés de fans lui toucher ses parties génitales et qui à côté de cela fait campagne pour Clinton…

Comme le disait Donald Trump, “la profondeur de leur immoralité est absolument illimitée”.

Miley Cyrus dégénérée

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

9 Commentaires sur "Une “actrice” pornographique pour accuser Trump, les médias relayent sans rire"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Albers
23 octobre 2016 17 h 36 min

les excès de ce genre vont se retourner contre ceux qui les ont produits . A trop vouloir en faire détourne du but recherché .

Alligator427
23 octobre 2016 20 h 28 min

(((Ils))) se remettent bien de (((leur))) traumatisme shoatique, n’est-ce pas ?

Snapdragon
23 octobre 2016 21 h 18 min

C est interdit le sexe ? Vous êtes des catholiques puritains ? Je suis juste d accord que miley cyrus ne devrait pas faire ses trucs devant un publique trop jeune.

Kolovrat
24 octobre 2016 0 h 30 min

HS: Les premiers résultats de l’election présidentielle sont apparus.

Caroline du Nord:
Clinton: 17,543 en 2016 (17,331 en 2012)
Trump: 19,533 en 2016 (34,103 en 2012)

Floride:
Clinton: 305,700 en 2016 (111,471 en 2008)
Trump: 314,301 en 2016 (176,855 en 2008)

Ohio:
Clinton: 68,551 en 2016 (153,585 en 2012)
Trump: 55,809 en 2016 (127,851 en 2012)

Iowa:
Clinton: 99,945 en 2016 (132,188 en 2012)
Trump: 61,065 en 2016 (78,489 en 2012)

http://edition.cnn.com/2016/10/21/politics/early-voting-hillary-clinton-battleground-states/index.html

24 octobre 2016 1 h 44 min

Waouh !
Avec la tête qu’elle a aujourd’hui, elle ne doit pas tourner dans grand chose, ou alors pour des types tellement pervers qu’ils aiment ce type de face à moitié décomposée !
Le seul gros média qui avait parlé d’elle est le (((Huffington Post))).
Alors, évidemment qu’elle recherche la célébrité, avec… 797 abonnés à sa chaîne, après 17 ans comme actrice aussi bien dans des films érotiques que pornographiques, dont 7 années également comme directrice sur des tournages, le tout après des débuts comme strip-teaseuse.
Rien de tel, pour relancer une carrière qui ne décolle pas, que d’attaquer Trump !

wpDiscuz