Les votants illégaux décideront-ils de l’élection présidentielle américaine ?

Si le parti démocrate et ses affidés nient en permanence l’existence de toute fraude électorale, et dénoncent toute tentative de mettre par exemple en place des contrôles d’identité – leurs juges font tout leur possible pour invalider ces lois et réduire les vérifications lors de l’inscription sur les listes élcotrales – la réalité nous montre qu’il s’agit d’un phénomène significatif.

Et cela ne se limite pas juste aux morts inscrits sur les listes électorales.

Town Hall :

L’ancien secrétaire d’État du Colorado, Scott Gasler, a identifié près de 5000 non-citoyens qui avaient voté lors de l’élection générale de 2010. Le service de Gessler a découvert plus de 12.000 non-citoyens enregistrés pour voter. Les groupes de gauche qui s’opposent à des systèmes de protection des élection plus fort l’ont attaqué pour avoir essayé de vérifier le statut de citoyenneté – parce que Dieu interdit que des responsables publics qui ont juré de garantir l’application des lois font réellement quoi que ce soit pour améliorer l’integrité de notre système électoral !
[…]
Un autre rare défenseur de la souveraineté américaine, le secrétaire d’État du Kansas, Kris Kobach, a lutté en justice pour le droit de son État à exiger des documents de citoyenneté des gens qui s’enregistrent pour voter aux bureaux des véhicules à moteur.

Le permis de conduire et l’immatriculation des véhicules sont gérés au niveau des États, dans des agences dédiées.

C’est aussi au niveau des États que l’enregistrement électoral se fait.

Le problème constaté au Kansas fait suite à la loi fédérale de 1993 sur l’enregistrement des électeurs qui impose aux États de permettre l’enregistrement électoral dans les bureaux chargés de la délivrance des permis de conduire – puisque les non-citoyens peuvent aussi recevoir des permis de conduire. Il se retrouve dans de multiples autres États.

Le mois dernier, une cour d’appel fédéral a invalidé la loi du Kansas en dépit de la constitution américaine conférant la responsabilité de qui peut voter aux États.

C’est le gouvernement des juges.

Juges et journalistes, deux des métiers aujourd’hui les plus corrompus. En tant que postes de pouvoir, c’est déjà une tendance naturelle, mais pour atteindre ce niveau, il leur a fallu un peu d’aide…

Merci (((qui))) ?

Caricature triple J - juifs journalistes juges

[…]
L’an dernier, le journaliste d’investigation sous couverture James O’Keefe et son équipe de Project Veritas ont dénoncé les agents politiques qui encourageaient les gens à voter même s’ils étaient non-citoyens. Tout comme Kobach, O’Keefe subit des attaques contre ses efforts pour assurer des élections honnêtes par des marchands de doléances criant à la “privation des droits civiques” bidon. Peu importe qu’une étude non-partisane de 2014 de l’Université Old Dominion ait conclu “que 6,4 pourcents des non-citoyens ont voté en 2008, et 2,2 pourcents des non-citoyens ont votés en 2010”.

Préparez-vous à être choqués : ces électeurs non-citoyens illégaux ont de manière écrasante soutenu les démocrates
[…]
La semaine passée, la Public Interest Law Foundation a découvert (en) (PDF) des milliers d’étrangers inscrits pour voter dans les États clés de Virginie et de Pennsylvanie grâce à la loi fédérale [de 1993 sur l’enregistrement des électeurs].C’est le sommet de l’iceberg parce que ces études n’incluent qu’un petit échantillon de comtés.

Oh, électeurs de Virginie, vous serez ravis d’apprendre que vos plus haut responsables des élections cherchent maintenant à dissimuler l’ampleur véritable du scandale. La PILF a noté que le commissaire du service des élections de Virginie a émis des conseils écrits à l’intention des responsables locaux des élections, leur donnant l’instruction de “ne pas répondre à nos requêtes pour des données liées aux votants non-citoyens”.

En Pennsylvanie, les autorités électorales sont si apathiques et incompétentes que même quand des étrangers ont demandé à être retirés des listes électorales parce qu’ils ne s’y étaient en premier lieu pas inscrits pour voter, ils ont été ignorés.

Autorités qui, vous l’avez compris, sont sous le contrôle du parti démocrate.

Il a aussi été récemment découvert que le turc auteur d’une fusillade à Burlington était enregistré pour voter et avait participé à plusieurs élections récentes (en) (PDF).

L’ampleur exacte du phénomène est impossible à évaluer ; mais si jamais l’élection est serrée – quelques milliers de voix de différence dans un État pouvant décider du résultats de scrutin – ce facteur pourrait bien faire la différence.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

Pas (encore) de commentaire !

5000

wpDiscuz