Un afghan suspecté pour l’explosion de New York ; encore d’autres bombes au New Jersey

[Article mis à jour le 20/09 à 11h40 pour relater l’arrestation du terroriste afghan.]

Samedi matin, une bombe explosait à Seaside au New Jersey sur le parcours d’une course à pied par chance retardée, trois autres engins ayant échoué à exploser au même endroit. Puis le soir, une bombe explosait dans une rue fréquentée de New York, faisant 29 blessés. Un peu plus loin, sur la 27ème rue, un autre engin explosif échoua à exploser.

Nous rapportions hier ces évènements plus en détail, auxquels s’ajoutait une attaque au couteau au Minnesota.

De nouvelles bombes ont été découvertes au New Jersey.

Il est clair que celui ou ceux qui ont confectionné ces bombes artisanales n’étaient pas très doués, mais la volonté persistante des autorités à nier tout lien entre ces différents incidents viole le bon sens le plus élémentaire.

Un afghan recherché

Racistes : 2
“Pas d’amalgame” : 0

“Aucun lien avec le terrorisme international et l’islamisme”, nous chantaient en choeur hier les médias dominants en faveur de l’invasion migratoire. Ils répétaient alors comme des perroquets les propos du maire de New York, Bill de Blasio, qui cherchaient à minimiser les choses par crainte que cela ne nuise électoralement à son parti.

Mais les faits sont têtus.

Il était confirmé hier soir que le terroriste du Minnesota est somalien, il est maintenant confirmé que les bombes du New Jersey et de New York sont liées à des bougnoules.

AFP :

La police de New York et le FBI ont lancé lundi un avis de recherche contre un homme de 28 ans, Ahmad Khan Rahami, qu’elle voudrait interroger à propos de l’explosion d’une bombe à New York samedi soir qui a fait 29 blessés.

Le porte-parole de la police de New York, J. Peter Donald, a tweeté une photo du suspect. Le maire de la ville Bill De Blasio, interrogé sur la chaîne de télévision CNN, a prévenu que l’homme pouvait “être armé et dangereux”.

Ahmad Khan Rahami est d’origine afghane et réside dans le New Jersey, État voisin de New York.

Toujours aucun lien avec les appels au terrorisme de l’État Islamique ?

M. De Blasio n’a pas voulu préciser si l’homme recherché était à la tête d’un réseau plus vaste : “Les choses évoluent très vite et nous serons en mesure d’en dire plus dans les heures qui viennent”, a-t-il ajouté.

Le traître à sa race De Blasio est forcé d’admettre que les diverses attaques pourraient très bien être reliées.

C’est en vérité déjà une certitude.

NBC :

Un haut responsable des forces de l’ordre avec une connaissance directe de l’enquête a déclaré à NBC News que les autorités pensent que Rahami est l’homme vu dans les vidéos de surveillance prises samedi soir dans le quartier Chelsea de Manhattan, lieu d’une explosion qui a blessé 29 personnes.

La source a dit qu’il y a d’autres preuves physiques liant Rahimi aux engins qui ont explosé ou ont été découverts à New York et au New Jersey.

AFP :

Enfin, cinq personnes avaient été arrêtées, également dimanche soir, sur le pont Verrazano Bridge à New York, là encore en lien avec l’explosion de Chelsea.

Les autorités ne voient pour l’instant aucune preuve d’une coordination entre les différents attentats ou tentatives, mais le fait qu’ils soient tous survenus en moins de 24 heures relance les craintes d’attaques terroristes de grande ampleur.

Des menaces de nouvelles attaques

New York Post :

Une personne a appelé le 911 [ndt : numéro de secours américain] pour avertir d’explosions supplémentaires immédiatement après l’explosion qui a frappé le quartier de Chelsea à Manhattan et blessé 29 personnes, a appris le Post.

“Je regarde l’explosion au coin de la rue. Il y en aura d’autres”, a déclaré l’homme non identifié, affirmant se tenir à l’intersection de la 23ème rue et de la 7ème avenue.

D’autres bombes dans le New Jersey

Et cela ne s’arrête pas là. Les menaces n’étaient donc pas infondées.

RT :

Une explosion s’est produite dans une gare de la ville d’Elisabeth, dans l’Etat du New Jersey, où deux hommes avaient trouvé un colis suspect dans une poubelle. Selon le maire d’Elisabeth, Christian Bollwage, l’explosion n’était pas contrôlée et a eu lieu alors que les forces de l’ordre essayaient de désamorcer le colis.

Les deux hommes qui ont fait la découverte de ce colis ne seraient pas impliqués, estime le maire. Ces derniers ont pris le colis, pensant qu’il y pouvait avoir quelque valeur et, après avoir remarqué « des câbles et un tuyau », ont décidé de l’abandonner et ont prévenu la police.

Les engins explosifs auraient été placés dans un sac à dos (je ne sais pas pourquoi le mot de “colis” est employé pour désigner universellement ce qui contient un explosif caché, cela ne clarifie pourtant pas les choses). Il y en aurait eu cinq au total, l’un d’entre eux ayant explosé.

On peut voir ici l’explosion en vidéo :

Ahmad Khan Rahami arrêté après une fusillade

Huffington Post :

La piste privilégiée mais redoutée des enquêteurs américains semble de plus en plus évidente: les attaques et tentatives d’attaques du week-end à New York et dans le New Jersey sont la mise en oeuvre d’un projet d’inspiration djihadiste.

Trump ait été attaqué pour avoir utilisé le mot “bombe”.

La police américaine a interpellé et inculpé lundi 19 septembre le principal suspect, un Américain d’origine afghane, dont le profil tend à renforcer cette hypothèse.

Ahmad Khan Rahami, 28 ans, a été arrêté lundi à Linden, dans le New Jersey, tout près de la ville d’Elizabeth où il habitait, après une fusillade avec les forces de l’ordre.

Ahmed Khan Rahami

“Nous avons désormais toutes les raisons de penser que l’attaque”, qui a fait 29 blessés, était bien “un acte de terrorisme”, a déclaré le maire de New York, Bill de Blasio, après l’arrestation.

Il nous disait le contraire il y a moins de 2 jours.

Il a précisé qu’« aucun autre individu n’était recherché » pour l’attentat de New York. Un agent du FBI a ajouté ne disposer à ce stade d’« aucune information » sur une cellule terroriste “opérationnelle”.

Le jeune homme a été formellement inculpé lundi soir pour tentatives de meurtre et possession d’une arme à feu, selon plusieurs médias américains, mais ces chefs d’accusation sont liés à la fusillade qui a conduit à son arrestation et non aux attentats eux-mêmes. D’autres chefs pourraient donc s’ajouter à ceux-ci.
[…]
Le New York Times citait des amis du suspect qui ont remarqué “un changement de comportement et de sa pratique religieuse, après ce qu’ils croient avoir été un voyage en Afghanistan”. Il avait disparu quelques temps il y a environ quatre ans, selon le quotidien.

Ahmad Khan Rahami a “beaucoup” voyagé, notamment en Afghanistan et au Pakistan, où il avait une épouse, a déclaré le gouverneur de New York Andrew Cuomo sur CNN. “Mais nous n’avons trouvé à ce stade aucun lien avec l’ISIS (acronyme anglais du groupe jihadiste État islamique), les talibans etc qui pourrait expliquer ce comportement”, a-t-il ajouté.

Le déni, à ce niveau, c’est un art…

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

1 Commentaire sur "Un afghan suspecté pour l’explosion de New York ; encore d’autres bombes au New Jersey"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
19 septembre 2016 23 h 29 min

Il a été arrêté après avoir été blessé au bras, puis conduit dans un hôpital.
Ses empreintes digitales ont été retrouvées sur des engins n’ayant pas explosé.
Les bombes sont différentes, mais intègrent grosso modo toutes les mêmes composants et les même éléments techniques.
Comme d’habitude, les télés insistent pour dire que ça serait un “américain” né en Afghanistan…

wpDiscuz