Appel conjoint des dirigeants religieux britanniques en faveur de l’invasion

La lettre interconfessionnelle

Les religions abrahamiques – christianisme, islam et bien entendu judaïsme – et indiennes se sont unies pour lancer un faveur de l’invasion migratoire.

Bien sûr, elles la soutenaient déjà auparavant, mais après le vote pour la sortie du Royaume-Uni de l’UE, qui s’est largement joué sur l’opposition à l’invasion migratoire, il semble que ces dirigeants religieux aient ressenti le besoin de réagir.

New Observer :

Les dirigeants de la totalité des religions importantes en Grande-Bretagne ont appelé le gouvernement britannique à accueillir davantage d’envahisseurs du Tiers-Monde dans une “déclaration interconfessionnelle” sans précédent”.

Signée par des dirigeants des congrégations chrétienne, juive, musulmane, hindoue, sikh, bouddhiste, jaïn et zoroastrienne, la déclaration demande des “route sûres et légales” vers le Royaume-Uni pour les envahisseurs..

“L’initiative interconfessionnelle pour les réfugiés” a diffusé une lettre ouverte au gouvernement britannique cette semaine, signée par plus de 200 dirigeants d’églises, évêques, rabbins, imams, et autres personnages religieux.

Mais (((qui))) a bien pu prendre l’initiative afin de créer cette lettre ?

Un indice : regardez donc l’image qui illustre cet article, remontez un peu plus haut si besoin avant de poursuivre votre lecture de l’article.

C’est fait ?

N’avez-vous pas remarqué un (((détail)) ?

Oui ! Les lettres hébraïques !

Les principaux participants de l’initiative interconfessionnelle se sont rassemblés dans une synagogue.

Mais regardons ce que tout ces gens racontent dans leur lettre :

“En tant que personnes de foi, nous appelons votre gouvernement a réviser sans délai sa politique envers les réfugiés”, énonce la lettre.

Les “étapes immédiates et viables” que le gouvernement devrait prendre pour “offrir une protection à davantage de réfugiés” incluent, dit la lettre, la création de “routes sûres [et] légales de voyage” et “[l’adoption] de politiques de regroupement familiales justes et honnêtes pour les réfugiés”.

L’emploi du mot réfugié ici relève véritablement de la plus haute malhonnêteté.

Il s’agit de colons, d’immigrés, d’envahisseurs ; pas de “réfugiés”.

Vivre dans un pays pauvre et violent parce que ses compatriotes sont pauvres et violents ne donne absolument aucun droit à l’asile – et en plus ça ne marche même pas pour améliorer le sort du Tiers-Monde (l’objectif allégué de l’invasion).

Les personnes qui fuient réellement la guerre peuvent se réfugier non loin – pour le conflit syrien par exemple, dans d’autres parties de la Syrie, ou bien en Turquie, au Liban ou en Jordanie. Les vacances que des “réfugiés” venant d’Irak, Syrie et Afghanistan passent dans leur pays d’origine, ou encore l’expulsion de 3 millions d’afghans par le Pakistan avec l’approbation de l’ONU, démontrent bien qu’il y a de larges territoires qui y sont sûrs.

Les réfugiés authentiques existent, mais ils sont extrêmement rares.

Mais ceux-là, les gouvernements anti-blancs ne sont pas forcément prompts à les aider – je pense à Edward Snowden que les pays d’Europe de l’Ouest, en véritables laquais des États-Unis, refusaient d’accueillir.

Néanmoins, le culot de ces gens qui appellent à l’invasion est sans limite puisque :

[Les] dirigeants religieux affirment que le Royaume-Uni doit “prendre une part équitable et proportionnée des réfugiés, tant ceux déjà en Europe que ceux encore en dehors“.

Une initiative juive

Revenons maintenant à mon affirmation sur l’origine judaïque de ce groupe interconfessionnel – qui me fait furieusement penser au “Comité du peuple contre la haine” des chapitres 8 et 10 d’Hunter.

Ici, ceux qui trouvent le “padamalgam” scandaleux avec les bougnoules mais le pratiquent allègrement quand il s’agit des Juifs s’indigneront :

  • “Les Juifs sont les premières victimes de l’immigration islamique.”
  • “Comment osez-vous remettre en cause nos meilleurs alliés, regardez Israël.”
  • “Ce ne sont pas tous les Juifs qui sont comme ça.”
  • “Qu’est-ce qui vous prouve que c’est une initiative juive, d’abord ? Il y a sans doute plus de prêtres qui l’ont signée que de rabbins !”

Commençons par l’origine juive de cette initiative.

J’avais évoqué les lettres hébraïques du lieu de réunion, mais ce n’est pas tout.

Sur 224 signataires, on relève 27 rabbins et 2 juifs non-rabbins. On relève aussi 85 révérends. Quand on se remet à l’esprit que les Juifs constituent 0,5% de la population britannique contre environ 75% pour les Blancs (tous ne sont pas religieux, mais il en va de même chez les Juifs) ; on réalise que les Juifs sont extrêmement surreprésentés dans les signataires de cet appel.

Même en comparaison des autres communautés non-blanches ; il faudrait par exemple plus de 400 imams signataires pour que ce soit en proportion du nombre de rabbins.

Et regardons les motivations possibles des différents signataires :

  • Les religions indiennes et les musulmans sont motivés par l’idée d’importer plus de leur co-religionnaires et de leurs congénères. Certes, ils vont importer des noirs au passage, mais leur objectif premier étant d’écraser les Blancs, c’est une motivation justifiable.
  • Le christianisme, autrefois interprété de sorte à être à peu près compatible avec les menées d’un État, est maintenant entièrement dans la tolérance messianique. Conformément aux doctrines de l’Eglise, ils sont totalement aveugles aux réalités raciales. Saint Pie X – révéré par les traditionnalistes – énonçait ainsi : « La charité Chrétienne qui tient comme de vrais frères tous les hommes sans distinctions de nations ou de couleurs sera constamment prêchée et commandée. » Dès lors, il suffit que l’hostilité envers les autres religions diminue et que la culpabilité pour le malheur des non-Blancs s’installe pour en arriver à un tel fiasco.
  • Les Juifs ne rentrent dans aucune des deux catégories précédentes. Ils ne sont pas motivés par l’arrivée de leurs compatriotes, mais ils n’ont pas “l’excuse” de la religion altruiste – en fait, le judaïsme proclame la supériorité absolue des Juifs sur les non-Juifs, c’est donc tout à fait l’inverse. La conclusion est que s’ils n’agissent pas par altruisme, c’est qu’ils voient un intérêt tribal à cette invasion ; intérêt qui ne peut être que la destruction des Blancs pour former une masse métissée.

Revenons maintenant aux autres arguments des pro-juifs.

Si tous ces juifs – s’ajoutant à ceux que l’on trouve en politique et dans les médias – défendent avec tant d’énergie l’invasion, ce n’est pas par générosité. Visiblement, ils estiment que cette invasion est bel et bien dans l’intérêt de leur communauté.

L’an dernier, plus de 1000 rabbins vivant aux États-Unis avaient lancé un appel à accueillir plus de “réfugiés”. Il ne s’agit donc pas d’un “cas isolé”. En proportion de la population juive vivant dans les deux pays, cet appel interconfessionnel est à peine moins impressionnant – il correspondrait à environ 600 rabbins.

Maintenant, Israël.

Israël a fait il y a quelques mois une publicité où Israël sauvait d’abord l’Europe de l’islamisme avant de laisser déferler le rocher musulman à cause de l’antisémitisme (je ne blague pas).

Mais concrètement, ce pays n’a rien fait en ce sens. Israël, vu par les bougnoules comme blanc, a accru la haine anti-blanche, mais n’a jamais empêché les envahisseurs de passer par la Méditerranée ou la Turquie vers l’Europe.

Pire, Israël a financé une aide aux “migrants” lors de l’invasion massive de l’automne 2015 et des aides pour les sauvages de Calais.

Bien entendu, Israël refuse pour soi-même d’accueillir des envahisseurs, et construit des murs anti-migrants. C’est un exemple de ce que l’Europe devrait faire, mais ce n’est pas un instant ce qu’Israël recommande à l’Europe.

D’ailleurs, tous ces rabbins anti-blancs seraient férocement contre ce qu’ils préconisent pour le Royaume-Uni s’il s’agissait d’Israël.

Enfin, abordons le dernier argument : il ne s’agirait pas de “tous les Juifs”.

En effet, il existe des conflits au sein de la communauté. Mais la question n’est pas (comme chez les Blancs) “devons-nous nous suicider ou nous” mais “qu’est-ce qui est dans le meilleur intérêt de la communauté”. Par exemple, une ligne de fracture entre “juifs de gauche” et “juifs de droite” est liée à Israël : les premiers voudraient deux États pour que la diaspora ne soit pas mal vue, alors que les seconds veulent la totalité de la Cisjordanie peu importe l’opinion internationale.

En France, beaucoup de juifs sont opposés à l’islam, qu’ils perçoivent comme une menace directe.

C’est vrai.

Comme une menace directe pour les intérêts juifs, pas pour la France.

Il y a eu un large basculement du (((trostkysme))) vers le (((néo-conservatisme))) chez les “intellectuels” juifs ; mais il ne s’est jamais traduit par un soutien aux intérêts blancs.

Allez demander à ces “bons juifs” ce qu’ils pensent d’un nationalisme français radical, ouvertement raciste, où la race est le socle de l’appartenance communautaire.

Les nationalistes blancs et juifs ont des intérêts fondamentalement divergents. L’étude des écrits des “juifs de droite” si révérés le confirme largement. Voyez par exemple l’article où je montre que le fameux Gilles-William Goldnadel est un escroc intellectuel.

Zemmour n’est pas différent sur la question ethno-raciale :

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

21 Commentaires sur "Appel conjoint des dirigeants religieux britanniques en faveur de l’invasion"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Jacot
15 septembre 2016 21 h 34 min

Mais mais mais ! il me semble qu’on peut leur en fournir de la diversité ! faut juste demander la permission à m. Cazevide, c’est tout !
En tous cas, article très éclairant, merci Blanche et bien sûr, nous plussoyons à la lecture de Hunter !

albers
16 septembre 2016 7 h 13 min

expliquez nous le le verbe :”plussoyons”

15 septembre 2016 22 h 11 min

Je renchéris sur l’ami Jacot : merci Blanche pour cet article et cette mise au point ô combien nécessaire !

Les Juifs ont toujours eu l’art et le flair de se placer et depuis que le régime est républicain, la facilité sociale. Avoir comme symbole et figure de prouve un allogène crochu est le pire des cadeaux empoisonné pour la France.

Ceux qui par esprit tactique pensent : ‘si je dis la même chose que le juif Zemmour, cela sera validé socialement car les Juifs sont sacrés, donc utilisons le bélier juif contre les sauvages afro-maghrébins et ensuite nous éliminerons les autres sémites’, se gourent dans les grandes largeurs, car pendant tout le temps où Zemmour et autres Finkielkraut auront dirigé idéologiquement, ils auront imposé leur vision anti-raciale des choses et auront eu le temps de “faire pardonner” les autres juifs par leur exemple, et leur tribu malhonnête sera encore là pour un tour et ils éviteront la punition.

Il nous faut des dirigeants qui nous ressemblent !

Warezerie
15 septembre 2016 22 h 39 min

Intéressant et précis, comme d’habitude.

La mise au point concernant les juifs est particulièrement bienvenue, plus il y en aura mieux cela vaudra.
Le calcul de représentation qui tient compte de la proportion d’un groupe par rapport à la population totale est objectif et fondamental, il met instantanément fin à toute ambiguïté à propos de l’origine de cette (((initiative))).

D’ailleurs, ce type d’initiative ressemble fort à un prémisse du noachisme.

Andrea Relti - FNL
16 septembre 2016 0 h 20 min

S’agissant de Zemmour, il a tout de même permis, en s’infiltrant chez Ruquier pendant 5 ans, de diffuser des idées patriotes par un travail de métapolitique. Ce qui a recentré les idées cosmopolitiquement incorrectes. Je propose à ce titre qu’il soit fait aryen d’honneur : https://fr.wikipedia.org/wiki/Aryen_d%27honneur

Warezerie
16 septembre 2016 2 h 00 min

« en s’infiltrant »…

Comment pouvez-vous en arriver à croire ça ne fût-ce qu’un instant ?

Warezerie
16 septembre 2016 14 h 02 min

(((Zemmour))) – manifestement Roi de l’infiltration – s’est encore « infiltré » pendant 25 minutes chez Bourdin aujourd’hui… ^^

Madame_Cucosin
16 septembre 2016 6 h 28 min

Traitres !

wpDiscuz