Les envahisseurs entrent en France depuis l’Italie par les Alpes

L’Italie est cette année submergée par un afflux d’envahisseurs africains. Mais ces derniers ne sont pas très intéressés par l’Italie. C’est pourquoi à Vintimille, à la frontière avec la France, on trouve des hordes de non-blancs qui veulent franchir la frontière et s’agitent régulièrement pour essayer de passer.

La situation a été fréquemment comparée à celle de Calais, où des milliers de bougnoules et de nègres cherchent à passer en Angleterre illégalement, allant jusqu’à provoquer des accidents pour tenter de s’infiltrer dans les camions de transport.

Si le niveau de violence à Vintimille n’est pour l’heure pas aussi important, il s’agit d’une frontière terrestre avec donc bien davantage d’opportunités pour passer.

Le Figaro :

Le procureur de la République de Nice, Jean-Michel Prêtre, a précisé que « 30% des arrestations surviennent ailleurs que dans les gares, trains ou autoroutes ». Une nouveauté que génère l’arrivée massive de passeurs issus de filières organisées.

Face à l’intensification des contrôles policiers à la frontière italienne, les migrants qui souhaitent entrer en France ouvrent de nouvelles routes. Selon le procureur de la République de Nice, Jean-Michel Prêtre, de 60 à 150 étrangers, fuyant surtout des pays africains instables, sont interpellés chaque jour près de la frontière italienne, tentant de plus en plus de passer en France par la montagne.

Il n’y a à peu près que des pays noirs instables, seulement à des degrés divers. Ces populations ont depuis la nuit des temps vécu dans ces mauvaises conditions, incapables d’édifier une civilisation. Lors des conflits les plus brutaux, il leur est possible de trouver refuge dans les pays voisins. Il s’agit tout simplement de migrants économiques cherchant à venir parasiter l’Europe.

« On voit des gens qui arrivent en plus grand nombre par la montagne, les vallées, type vallée de la Roya », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse ce lundi, exprimant son inquiétude face au nombre croissant de passeurs issus de filières organisées.

Selon la préfecture, depuis le début de l’année, 18.662 migrants ont été interpellés, un chiffre en hausse de 8% par rapport à la même période en 2015. Si les chiffres restent élevés, la nouveauté réside dans les routes empruntées par les migrants. Depuis janvier, 30% des arrestations surviennent ailleurs que dans les gares, trains ou autoroutes. « L’année dernière, c’était à 90% concentré sur la voie ferroviaire à Menton et dans une moindre mesure sur la voie routière. Actuellement, il y a une dispersion et une diversification des modes d’entrée », a détaillé Jean-Michel Prêtre.

Ces chiffres sont toutefois à manier avec précaution, a tempéré le magistrat, « puisqu’on raisonne par rapport au nombre de personnes interpellées, et tout le monde ne l’est pas ».

Autrement dit, le nombre de tentatives de passage est significativement plus élevé mais les autorités n’ont aucune idée dans quelle mesure puisqu’elles ne connaissent pas le nombre de passages réussis.

Le taux de franchissement est naturellement beaucoup plus élevé en passant par des routes moins surveillées. Si on en juge par les foules d’envahisseurs à Calais et ailleurs – Emmanuelle Cosse parlait de 70 “migrants” arrivant chaque jour à Paris, un rythme annuel de 20.000 passages semble réaliste.

On rappellera bien entendu que ce flux s’ajoute à d’autres, plus discrets mais qui détruisent notre pays de manière méthodique : immigration nuptiale, regroupement familial, dépassements de visa, étudiants étrangers autorisés à rester s’ils le désirent, etc. En termes numériques, ce sont toujours ces phénomènes qui président à la négrification et à l’islamisation de la France.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

2 Commentaires sur "Les envahisseurs entrent en France depuis l’Italie par les Alpes"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Sven le latin
7 septembre 2016 21 h 06 min

comment font ils pour ne pas se perdre ? parce que sorti des grands axes et des sentiers de randonnée qui sont surveillés par les gardes, c’est très vite fait de se paumer !

wpDiscuz