Gag du jour : Renzi et Merkel parlent de rapatrier les immigrés illégaux

Le journaliste de l’AFP était-il en train de rire lorsqu’il titrait sa dépêche “Migrants : Renzi et Merkel veulent rapatrier les illégaux” ? On peut se le demander

Pourtant, il ne s’agit pas d’une dépêche-gag.

Si le titre avait été “Migrants : Renzi et Merkel prétendent vouloir rapatrier les illégaux”, il aurait été exact.

AFP :

Le chef du gouvernement italien, Matteo Renzi, et la chancelière allemande, Angela Merkel, ont insisté mercredi sur la nécessité de trouver une solution européenne pour favoriser le rapatriement des migrants qui n’ont pas droit au statut de réfugiés.

Une solution européenne ?

C’est un gag dans le gag : vouloir répartir de force les envahisseurs à travers l’Europe demande en effet une coopération européenne – l’Italie et l’Allemagne ont d’ailleurs conclu un accord en ce sens pour essayer de relancer les “quotas” bloqués.

Mais les expulser ne demande aucune coordination avec l’Estonie ou l’Irlande ; uniquement avec les pays d’origine des envahisseurs. Il suffit alors d’affréter assez d’avions, et le tour est joué. Aucun papier signé par les 28 pays de l’UE n’aidera dans cette situation.

“Nous devons tous en Europe travailler au rapatriement de ceux qui n’ont pas le droit” de rester sur le territoire européen, a déclaré M. Renzi lors d’une conférence de presse commune, en marge d’une rencontre bilatérale italo-allemande à Maranello, temple de la Ferrari dans le nord de la péninsule.

Eh bien tu pourrais peut-être commencer, non ?

“Il n’est pas pensable d’accueillir tout le monde”, a ajouté le chef du gouvernement italien.

Seulement 99% des envahisseurs alors ?

Pour l’heure, le gouvernement italien tolère les énormes problèmes provoqués par l’invasion africaine plutôt que de cesser de chercher massivement des africains en Libye.

“Tout le monde ne peut pas rester, et l’Italie a le même problème, donc nous avons un programme commun”, a indiqué de son côté Mme Merkel, selon une traduction en italien de ses propos en allemand.

“Ceux qui n’ont pas le droit doivent être rapatriés”, a-t-elle ajouté, alors que l’Italie a vu débarquer sur ses côtes quelque 12.500 migrants ces derniers jours.

Mmm…

Selon les règles du droit international, exactement ZÉRO envahisseur arrivé en Allemagne l’an dernier par la “route des Balkans” ou l’Italie pouvait prétendre au droit d’asile.

La règle est simple : selon les règles mêmes de l’Union Européenne, tout pays est en droit de refuser une demande d’asile si le demandeur vient d’un pays-tiers sûr, et la totalité des envahisseurs acceptés par l’Allemagne sont d’abord passés par des pays sûrs.

Explication en image : les

Même si l’Allemagne et d’autres pays décident unilatéralement d’accorder un statut de réfugiés à nombre d’envahisseurs, ces derniers n’avaient aucunement un “droit” – au sens impératif du terme – à le recevoir. Ils n’avaient pas davantage le droit d’entrer dans le pays.

Interrogée sur la phrase qu’elle avait prononcée il y a un an, “nous y arriverons”, lorsqu’elle avait annoncé sa décision d’ouvrir ses portes aux réfugiés syriens en Allemagne, Mme Merkel a jugé qu’elle était “juste”.

Cette dépêche AFP gagne définitivement un prix “manipulation médiatique” en osant parler de “réfugiés syriens”. Tout d’abord, notons que 80% des envahisseurs se sont débarrassés de leurs document d’identité, ce qui souligne le peu de fois qu’ils ont eux-mêmes en la validité de leurs demandes d’asile. Le trafic de faux passeports, notamment syriens, était aussi florissant

Mais surtout, la majorité des envahisseurs auxquels Merkel a ouvert les portes ne se déclaraient même pas syriens. Afghans, irakiens, kosovars, albanais, erythréens, pakistanais et même maghrébins faisaient partie des troupes d’invasion ; et ceux se déclarant syriens n’ont constitué qu’environ 40% des “migrants” enregistrés en 2015 en Allemagne.

Merkel dit “nous y arriverons”, mais elle ne pense pas à intégrer les envahisseurs : non, elle songe à la destruction des Blancs, et des Allemands en particulier.

Mais elle n’y arrivera pas.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

2 Commentaires sur "Gag du jour : Renzi et Merkel parlent de rapatrier les immigrés illégaux"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Ksenia
1 septembre 2016 15 h 17 min

Il y avait autrefois un accord salutaire entre Khadafi et Berlusconi, Khadafi tenant fermement ses frontières.
Mais ((( l’abominable ))) flanqué de son ((( Béhachel ))) a fait assassiner ce dernier et depuis….
Aujourd’hui le commis du ((( Système ))) Renzi, allié à la ((( génocidaire du peuple allemand ))) jouent les illusionnistes et souhaitent surtout nous obliger à prendre notre part. ( on n’en veut pas !!!! )

Mais l’Allemagne se réveille enfin comme le révélent les bons sondages toujours croissants de l’AFD, Pegida, et les actions des nationalistes et identitaires.
Cette semaine , les identitaires se sont hissés au sommet de la Porte de Brandebourg avec des banderoles réclamant des frontières . Le gouvernement ((( Merkel ))) en a été trés choqué. : ” Quoa ??? Ils osent demander des frontières sur ce symbole de la liberté ??? ”

Les allemands sont de moins en moins dupes…

Neffie
21 septembre 2017 22 h 49 min

Un seul mot : suicide de la population blanche avec la bénédiction de nos élus !

wpDiscuz