Allemagne : seuls 2% des envahisseurs ont un emploi

Traduction de l’article de New Observer.


Il a été révélé que seuls 2 pourcents des 1,3 millions d’envahisseurs non-blancs enregistrés en Allemagne en 2015 et prétendant être des demandeurs d’asile ont trouvé un emploi. Dans la vaste majorité des cas, il s’agit d’emplois subsidiés à “un euro”, temporaires, subalternes, ou créées par le gouvernement.

Selon le chef du Bureau Fédéral pour la Migration et les Réfugiés (BAMF), seuls quelques 30.000 “réfugiés” ont été employés – sur les 1.303.000 envahisseurs officiellement enregistrés en Allemagne.


Une partie des envahisseurs enregistrés ont “disparu” vers d’autres pays – néanmoins, l’influence que cela a au final est marginale. 3% ou 2% ; cela reste un désastre, au strict point de vue économique. C’est pire si on inclut l’identité et la nation.


Dans un entretien avec le journal Rheinische Post (de), Fran-Jürgen Weise, chef de la BAMF, a admis qu’il n’était “pas satisfait, parce que nous avons échoué à faire la moindre grande réalisation” pour intégrer les envahisseurs dans l’économie allemande.

Quand l’invasion était à son sommet en 2015, le patron de Daimler1 – connu pour être le principal soutien du mouvement “refugees welcome” – avait déclaré que l’afflux de non-blancs allait provoquer un deuxième “miracle économique”.

Le premier miracle économique (wirtschatfswunder) s’était produit quand l’Allemagne s’est redressée de la dévastation provoquée par la Seconde Guerre Mondiale. D’une manière ou d’une autre, Zetsche – et les autres soutiens de “refugees welcome” – croyaient ou prétendaient croire que l’importation de plus d’un million d’envahisseurs du Tiers-Monde à bas QI provoquerait un renouveau de l’économie allemande.

En lieu et place, comme l’indiquent les nouvelles données, les envahisseurs n’apportent absolument aucune contribution à l’économie allemande, et sont en lieu de cela un poids massif pour les contribuables allemands qui doivent les subsidier.

Au moins 7500 des envahisseurs comptés parmi les 30.000 “réfugiés employés” travaillaient avec des contrats temporaires, alors que la plupart des autres avaient des “emplois subalternes comme concierge ou vigiles”, rapporte Deutsche Welle.

Trois-quarts des envahisseurs n’ont pas la moindre formation professionnelle, selon un rapport de l’autorité allemande pour les questions liées au travail, l’Agence Fédérale pour le Travail.

L’agence a indiqué que 74 pourcents des envahisseurs n’ont jamais fini la moindre formation professionnelle et que 58 pourcents des nouveaux arrivants ne seraient qualifiés que pour des positions auxiliaires, comme le nettoyage ou la maintenance.


Tâches que de plus ils feraient moins consciencieusement, si j’en juge ce que font déjà en France les immigrés extra-européens ayant de tels emplois.


Ce rapport vient juste après l’annonce du fait que les plus importantes entreprises allemandes n’engageaient pas beaucoup des nouveaux arrivants. Seuls 54 “réfugiés” avaient été embauchés dans l’une des 30 entreprises de l’indice boursier DAX, regroupant les plus grandes entreprises allemandes, rapportait la Frankfurter Allgemeine Zeitung.

Avec le processus du “regroupement familial” qui doit encore avoir lieu, le chiffre officiel de plus d’un million de “réfugiés” va bientôt probablement augmenter fortement – ce qui accroîtra encore le fardeau sur l’économie allemande.

Le pronostic est donc clair : l’invasion massive du Tiers-Monde ne va pas “sauver” l’économie allemande, mais va en lieu et place la détruire, en sus de la nature européenne de cette société et de ses 3000 ans de civilisation.

Il est aussi extrêmement clair que la seule solution à ce problème est non pas le simple arrêt de toue immigration en provenance du Tiers-Monde, mais aussi l’inversion de cette politique, qui doit signifier l’expulsion de tous les non-blancs qui ont pu s’installer en Allemagne – que ce soit légalement ou illégalement. L’alternative est l’extinction de l’Allemagne elle-même.


1. Daimler est un groupe automobile qui est notamment propriétaire de Mercedes. C’est donc un groupe de première importance.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

3 Commentaires sur "Allemagne : seuls 2% des envahisseurs ont un emploi"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Ursule
27 juillet 2016 9 h 12 min

Les migrants… un poids pour l’économie allemande

http://eurolibertes.com/societe/ca-se-passe-autriche-allemagne/

26 juillet 2016

[…] Selon l’agence pour l’emploi allemande, le « Bundesagentur für Arbeit », le niveau de qualification des migrants est plus bien faible que ce qu’avait escompté Angela Merkel. Beaucoup de migrants ne peuvent accomplir que des travaux peu qualifiés : 75 % des migrants n’ont aucune qualification.

Loin d’être une chance, les migrants deviendraient un poids pour le système social allemand. D’après une estimation de l’agence de l’emploi allemande, peu d’entre eux ont une chance de trouver un travail. L’explication principale est dans un niveau de qualification bien plus faible qu’espéré d’après les informations recueillies par le quotidien Bild.

Si les dernières évaluations estiment à 297 000 le nombre de migrants en position de demandeur d’emploi, 74 % n’auraient aucune formation et seulement 25,8 % auraient l’équivalent du Baccalauréat. Toujours d’après ces évaluations, seulement 58 % de ces migrants inscrits en tant que demandeur d’emploi pourraient avoir une activité non qualifiée. Seulement 4 % d’entre eux pourraient avoir une activité spécialisée.

Le grand patronat allemand qui avait été en pointe pour soutenir les migrants, se montre peu enthousiaste pour les employer. Les 30 plus grandes entreprises du DAX ont rapporté au journalFrankfurter Allgemeine Zeitung qu’elles avaient embauché à peine plus de 80 migrants, dont 50 à la « Deutsche Post », 28 chez Continental, 2 dans le groupe pharmaceutique Merk, deux chez SAP, et un dans le groupe cosmétique Beiersdorf. […]

Ksenia
27 juillet 2016 14 h 42 min

Le but est bel et bien d’anéantir la race allemande ! Ce funeste projet ayant été décidé dès Nuremberg.
Et culpabiliser les Allemands ad nauseam afin qu’ils renoncent à avoir des enfants pour ne pas reproduire les ” heures les plus sombres “.
J’ai lu que certains se font même faire une vasectomie. D’autres, traîtres à leur race épousent des ” étrangères “. C’est un vrai suicide depuis 70 ans…
Et certains envahisseurs, avec leurs ” cours de drague ” pourraient bien finir par épouser des Allemandes…

Les races peuvent disparaître, tout comme les espèces animales. ( un petit hommage à Lonesome George, dernière tortue de Pinta, qui s’est éteint il y a quelques années…)

Une seule solution : la remigration. Si un million de migrants font venir des femmes du bled,ont des enfants… Combien de millions d’envahisseurs dans quelques années seulement ???

Je me demande où sont passés tous les médecins et ingénieurs dont parlaient les ((( médias ))) menteurs qui devaient sauver l’Allemagne, et payer les retraites ?

un blanc
27 juillet 2016 19 h 32 min
wpDiscuz