Descentes de police à travers l’Allemagne pour des propos privés sur internet

Il y a trois mois à Berlin, la police avait déjà mené des descentes semblables. Il s’agit clairement d’instiller la peur chez les opposants du régime génocidaire de Merkel.

Une nouvelle opération semblable vient d’être menée.

Les descentes de police

The Local :

Les autorités ont mené les premières descentes à l’échelle du pays contre les gens suspectés de répandre la haine sur internet.

Lors des premières heures de mercredi, des policiers dans quatorze des seizes régions allemandes sont entrés dans des propriétés liées à des suspects dans des enquêtes pour propos de haine.

Environ 60 personnes à travers le pays, dont on croit qu’elles ont participé à un groupe facebook privé où diverses lois allemandes ont été violées, dont celle interdisant de louer les Nazis.

Mais les lois anti-liberté d’expression ne sont-elles pas censées s’appliquer seulement à l’espace public ?

Quelle est la définition d’un espace public ou d’un espace privé dans la législation allemande ? Je l’ignore, mais le bon sens indique qu’un groupe privé à accès restreint sur internet, même s’il compte quelques dizaines de participants, est un espace privé.

Au centre des opérations se trouvait le Bureau Fédéral des Enquêtes Criminelles (BKA), qui a déclaré que son but était de “confronter de manière décisive la forte croissance de radicalisme verbal qui apparait sur internet”.

Depuis décembre 2015, la BKA organise une unité de police qui combine les polices régionales et fédérale dans un projet nommé “Lutter contre les messages de haine”.

L’unité avait été mise en place après que la police bavaroise ait observé des “messages de haines” régulièrement publiés sur une page facebook secrète entre juillet et novembre 2015.

Ce n’est même pas seulement privée : “secrète”&nbps;! Ces gens présentaient-ils la moindre menace imminente ? Rien ne l’indique dans les déclarations de la police allemande. Le régime anti-blanc de Merkel au service du (((mondialisme))) emploie des méthodes qui ne feraient pas rougir la Stasi de l’ex-Allemagne de l’Est.

Il est vrai que Merkel est une ancienne communiste de la RDA et que l’une des principales personnalités de la répression des “propos de haine” sur internet en Allemagne est Annetta Kahane, ancienne de la stasi, et juive.

Annetta Kahane, juive anti-blanche

Au passage, ce devrait être un rappel à tous que Facebook n’est vraiment pas un bon outil.

Selon la BKA, les messages vantaient souvent l’ère nazie, contenaient des contenus antisémites, et d’autres opinions illégales d’extrême-droite.

La loi fédérale allemande affirme que répandre des informations qui encouragent la violence contre les gens en raison de leur origine ethnique ou religieuse est puni de jusqu’à trois ans de prison.

Mais peut-on parler de “répandre” dans le cas d’un groupe privé ? L’interdiction d’exprimer publiquement ces opinions est déjà parfaitement scandaleuse, mais là ça vire à la farce.

Par ailleurs, de même qu’en France, apparemment dire une vérité est punissable si cette vérité donne une mauvaise image du groupe concerné (sauf si ce groupe est blanc…).

“Les descentes d’aujourd’hui rendent une chose claire. La police allemande est attachée à lutter contre les propos de haine et la provocation sur internet”, a déclaré dans un communiqué Holger Münch, chef de la BKA.

Et ceux qui promeuvent la destruction du peuple allemand, ils ne tiennent pas des “propos de haine” ?

Cette expression est déjà ridicule – il y a plein de situation où la haine est justifiée. Par exemple, Holger Münch (dont la tête illustre l’article) mérite une mort lente et douloureuse en paiement de sa trahison totale envers sa nation. Pour que la race blanche ait un futur, il faudra mettre sous pression les traîtres, et bien sûr finalement en punir.

Mais il n’y a même pas de cohérence. C’est exclusivement dirigé dans le sens de la destruction des Européens.

À quand les condamnations pour les “j’aime” ?

L’opération de la police allemande est une opération de répression politique. À ce titre, l’Allemagne n’a aucune leçon a donné à tous les pays qui sont souvent classées comme “dictature” et en manque de liberté.

J’ai déjà critiqué avec virulence dans cet article le fait de s’attaquer à ces allemands non reniés sous prétexte de messages tenu dans un cadre privé.

Peut-être bientôt aussi y aura-t-il, comme en Russie poutinienne, des enquêtes et condamnation pour des “j’aime” ou des retweets ?

Pour ceux ignorant ce à quoi je fais référence, il s’agissait d’une affaire où un “j’aime” avait été le prétexte d’une attaque politique :
Meduza :

Les policiers interrogeant Filippov lui montrèrent plusieurs captures d’écran de sa page de réseau social VKontakte prises en 2011, expliquant qu’une “enquête était en cours pour déterminer si les images constituaient une dissémination de documents extrémiste, incitant à la haine raciale, ou promouvant le fascisme ou le nazisme”.

Des propos comme ceux que je tiens sur ce site seraient tout aussi illégaux en Russie qu’en France.

Toutes les charges étaient basées sur une photographie d’une scène du film bien connu American History X [ndt : un film anti-nazi ridicule], où l’acteur Edward Norton se tient souriant les bras écartés, sa tête rasée, avec une swastika [ndt : ou croix gammée] tatouée sur sa poitrine.
[…]
Le film, bien entenendu, est en fait un film anti-fasciste reconnu, qui n’est pas interdit en Russie, qui a été diffusé à la télévision, et Edward Norton fut même nommé pour un Oscar pour sa performance. Non seulement cela, mais Filippov n’avait jamais publié la photo – il avait seulement cliqué qu’il “aimait” l’image. (En 2011, VKontakte alimentait automatiquement les albums photos des utilisateurs avec du contenu qu’ils avaient “aimé” ailleurs sur le site.)
[…]
Au début, les procureurs prévoyaient d’inculper Filippov pour extrémisme, un crime en Russie, mais deux mois plus tard ils ont réduit les charges à la “promotion de symboles nazis”, qui n’est qu’un délit. “Pour les crimes, il est nécessaires d’établir le crime et le mobile du criminel ; ils avaient les premiers mais prouver le moindre motif s’est révélé être un problème, donc ils se sont rabattus à m’accuser de propagande [nazie]”, explique Filippov. “Du point de vue des procureurs, cette propagande consistait en un seul acte : cliquer sur le bouton “j’aime”. En faisant cela, je souhaitais des conséquences négatives à la société russe et cultivait la hostilité et la haine. Les procureurs ont insisté que je n’aurais pas “aimé la photo si je n’avais pas souhaité ces choses.”

Le procès, conclus en août 2012, s’était conclu par la condamnation de Filippov à une amende de 1000 roubles.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

5 Commentaires sur "Descentes de police à travers l’Allemagne pour des propos privés sur internet"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Chauke Stephan Filho
15 juillet 2016 3 h 54 min

[Modération : traduction sommaire]
______________________________
Amis européens, allez vous assister impassiblement à la prise de vos pays d’origine par les forces étrangères ? Réveillez-vous, levez-vous et réagissez !

Faites justice aux traîtres qui assombrissent l’avenir européen, fermez les portes de la maison européenne à l’invasion de leurs ennemis, porteurs de la violence, la terreur et la mort.

Tuez Angela Merkel ! Débarrassez-vous de cette folle avant qu’elle ne détruise l’Europe ! Faites justice à cette génocidaire anti-allemande, avant qu’il ne soit trop tard. Tuez-la!

Et tuez aussi tous les complices de ce bandit à Bruxelles ! Défendez l’Europe et le monde, ils vous seront reconnaissants.

La traîtresse Merkel doit mourir pour que l’Europe vive. Luttez pour l’Europe blanche, ou le noir sera votre destination.

Toute personne qui veut avoir du plaisir dans le Tiers Monde, qui aime l’aventure devrait venir au Brésil. Ils ne veulent pas transformer l’Europe en une colonie misérable du Sud pour le plaisir. Venez au Brésil, nous avons les Jeux olympiques, mais attention : éviter de sortir la nuit, l’aventure peut se terminer par la mort.

L’Europe n’a pas besoin d’avoir peur. Vous êtes si fort, de la même race qui fut aussi capable tout au long de son histoire brillante. Alors maintenant, pourquoi permettre à vos ennemis de tout anéantir ? Pourquoi l’histoire de la terreur s’écrit maintenant avec le sang européen?

Tuez François Hollande aussi pour sauver la France. Ça vaut le sacrifice d’un traître, ou de mille, pour sauver des millions de citoyens. Cela ne peut pas appartenir à la peur, ni l’avenir, à la mort.

Angela Merkel doit mourir maintenant. Ensuite, il sera peut-être trop tard. Ensuite, ce sera pire, on ne peut retourner en arrière qu’en marchant sur leur propre sang.

Salutations du Brésil.
___________________________________
Amigos europeus, até quando vocês assistirão impassíveis à tomada de suas pátrias por forças alienígenas? Despertem, levantem-se e reajam!

Levem sua justiça aos traidores que ensombrecem o futuro europeu, que derrubam as portas da casa europeia para a invasão de seus inimigos, portadores da violência, do terror e da morte.

Matem Angela Merkel! Deem cabo dessa louca antes que ela destrua a Europa! Façam justiça a essa genocida antigermânica, antes que seja tarde demais. Matem-na!

Matem também todos os cúmplices dessa bandida em Bruxelas! Defendam a Europa e todo o mundo lhes será grato por isso.

A traidora Merkel deve morrer para que a Europa viva. Lutem pela Europa branca, ou negro será o seu destino.

Quem quiser se divertir no Terceiro Mundo, quem gostar de aventuras deve vir para o Brasil. Não queiram transformar a Europa numa colônia desgraçada do Sul por pura diversão. Venham para o Brasil, teremos os jogos olímpicos, mas atenção: evitem sair à noite: a aventura pode acabar em morte.

A Europa não precisa sentir medo. Vocês são tão fortes, tão iguais na raça, foram tão capazes de tanto ao longo de sua brilhante história. Então, agora, por que permitem que seus inimigos façam de tudo tábula rasa? Por que a história do terror agora se escreve com sangue europeu?

Matem François Hollande também, para salvar a França. Vale o sacrifício de um traidor, ou de mil, para salvar milhões se concidadãos. O presente não pode pertencer ao medo, nem o futuro, à morte.

Angela Merkel deve morrer agora. Depois poderá ser tarde demais. Então será pior: só poderão voltar atrás, pisando sobre o próprio sangue.

Saudações do Brasil.

Albers
15 juillet 2016 10 h 28 min

y-a-t-il des lecteurs lusophones ??
obrigado !!

Chauke Stephan Filho
15 juillet 2016 19 h 26 min

Sim, Albers. Não há de quê. Si vous avez des questions sur la langue portugaise, demandez-moi. 🙂

Ksenia
15 juillet 2016 15 h 36 min

La haine, la vraie, c’est celle que la lécheuse de babouches a pour son peuple.

wpDiscuz