Royaume-Uni : le racisme s’exprime plus ouvertement après le Brexit

Des médias hostiles mais sans vision

Oui, les médias qui parlent de la hausse du racisme exprimé après le Brexit ont clairement pour but d’essayer de présenter tout le Brexit comme raciste, et par là comme “mauvais”.

Cela ne veut pas dire pour autant qu’il n’y a pas eu une réelle hausse du racisme exprimé.

Nous savons ici que le racisme est une chose bonne et naturelle, puisqu’il aide à préserver sa race et sa nation. Donc, nous désirons naturellement que le racisme réel de la population augmente.

Du jour au lendemain, il n’y a pas eu des masses de gens devant subitement racistes.

Ce sont des gens qui jusque là n’osaient pas exprimer tout haut leurs sentiments. Si peu d’entre eux ont étudié le sujet en détail, ils voient bien et ressentent bien les conséquences concrètes de l’invasion.

La victoire du Brexit a donné cette prise de conscience qu’ils ne sont pas si isolés que ça à en avoir marre de l’invasion de leur pays. Ils ont plus de confiance pour exprimer leur opinion.

Le plus gênant, de notre point de vue, est sans doute l’hostilité envers les immigrés européens. Il ne faut cependant pas oublier que l’immigration est-européenne ne permet pas de contrebalancer celle venant du Tiers-Monde et n’est pas une “solution”. Cette immigration instaurant par ailleurs une vraie concurrence dans les emplois peu qualifiées, il n’est pas surprenant que certains dans les classes travailleuses y soient très hostiles.

Cependant, l’hostilité raciale envers les pakistanais, africains, et autres envahisseurs, est nettement plus élevée et salutaire.

En hurlant sur l’hostilité raciale post-Brexit, les médias anti-blancs se tirent une balle dans le pied. Ils contribuent à banaliser le racisme, ce qui est très important dans notre lutte.

Hausse du racisme post-Brexit

7 sur 7 :

Depuis le départ annoncé du Royaume-Uni de l’Union européenne, de nombreux incidents et délits racistes ont été signalés, rapportent plusieurs médias britanniques ainsi que de nombreux internautes sur les réseaux sociaux.
[…]
À Newcastle, des manifestants brandissaient une banderole sur laquelle on pouvait lire “Stop à l’immigration. Commençons le rapatriement.”

C’est un message très paisible : ils sont venus chez nous, ils retournent chez eux !

Contrairement à ce que raconte (((Jacques Attali))) selon qui “un pays est un hôtel” (et selon qui il faut une dictature “progressiste”, une sorte de judéocratie donc), un pays c’est une terre et un peuple. Et il n’a nulle obligation de se faire envahir. Le peuple britannique aurait toute légitimité à renvoyer tous les immigrés chez eux, même ceux dotés de papiers britanniques.

Dans une école de cette ville du nord de l’Angleterre, des parents ont déclaré que leurs enfants étaient rentrés chez eux en pleurs pensant qu’ils allaient être déportés.

Bien fait !

Au temps où j’étais dans le système scolaire, les racailles n’avaient pas de gêne pour vanter l’Algérie et “niquer” la France” (par contre ils n’aimaient pas l’idée d’être forcés d’aller dans leur pays de coeur…). Les colons non-blancs pourrissent la vie de millions d’élèves.

Alors, si pour une fois c’est eux qui subissent – et même s’il s’agit d’enfants de 6 ans, cela reste des racailles en devenir – c’est bien fait.

[…]
Outre les Polonais, les non-Blancs ne sont plus les bienvenus. La communauté pakistanaise, également très nombreuse, subit de plein fouet ce nouvel élan raciste.

Concrètement, il s’agit pour l’instant seulement de mots. Les anti-blancs geignent des “actes racistes”, mais 99% concernent des mots, déclarations ou inscriptions. Mais c’est une première phase. Plus l’idée de dégager ces envahisseurs rentrera dans l’esprit des gens, plus on s’approchera d’un affrontement véritable afin de les forcer à décamper.

Un médecin rapporte notamment qu’un patient a lancé à son collègue radiologue : “Ne devriez-vous pas déjà être dans un avion pour le Pakistan ? On a voté pour que vous partiez !”

J’ai comme l’impression que cet exemple cherche à nous convaincre que les Pakistanais sont des gens comme vous et moi… Regardez, un médecin !

En pratique, le principal apport des Pakistanais aux Anglais, ce sont les viols collectifs à grande échelle de jeunes adolescentes.

Des incidents contre des musulmans ont également été rapportés, notamment à Birmingham. “Ce soir, ma fille a quitté le travail et a vu un groupe de garçons criait au coin de la rue à une fille musulmane : “Va-t-en, on a voté Leave.” Terrible époque”, tweete cette mère anglaise.

On a encore de jeunes héros qui à Manchester ont dit à un métis de “retourner en Afrique”.

Métis moche
Qui ne voudrait pas qu’un tel déchet génétique décampe au plus vite ?

Un rassemblement musulman annulé

Daily Mail :

Un important festival musulman a été annulé suite à l’escalade des tensions raciales post-Brexit.

Jusqu’à 2000 personnes devaient se rassembler à East Park, Southampton, pour célébrer l’Aïd – la fin du mois sacré [pour eux] du Ramadan – aujourd’hui et demain.

Mais l’organisateur, le Centre Académique Britanno-Bengladais, a annulé l’évènement après que des groupes d’extrême-droite aient menacé d’organiser une manifestation dans la ville à la suite du référendum sur l’UE.

Bien que les manifestations, qui incuent aussi une manifestation rivale anti-raciste et pro-réfugiés, ne sont pas liées au festival ou prévues pour le même jour, les organisateurs croient que c’est “dans l’intérêt de toutes les communautés” de l’annuler.

Ils ont peur !

Les membres de l’Escadron Tarte et Purée, d’extrême-droite, qui se décrit comme “un groupe de gens qui aiment la tarte et la purée et la Grande-Bretagne comme elle était auparavant”, avec une faction d’un groupe nommée Résistance Côte Sud, ont dit qu’ils organiseraient une manifestation dans la ville.

Sur les réseaux sociaux, ils ont encouragé les manifestants à “nous rejoindre pour fêter le Brexit et la fin de l’immigration de masse”.

C’est sans doute prématuré de fêter la fin de l’immigration de masse. Au niveau national, le parlement britannique est toujours aux mains des anti-blancs. Et la sortie de l’UE n’est même pas encore réalisée.

Mais l’esprit change.

Nos amis de la National Action suscitent la fureur médiatique avec des “Zones Blanches”

La National Action a un message très brusque et très direct, qui se révèle terriblement efficace – les militants nationalistes français devraient prendre note. Les médias se sentent en effet obligés de rapporter les déclarations et actions qui leur semblent outrageuses. Le choix de la radicalité n’est pas seulement celui de la pureté doctrinale, c’est aussi et surtout celui de l’efficacité pour la cause nationale.

Le journal The Sun a ainsi été outragé par des autocollants de “zones blanches” – inspirées par les provocations musulmanes de “zones de la charia”.

White Zone à Glasgow
Autocollant non à la tolérance - national action

The Sun :

Des auto-collants néo-nazis proclamant des parts de Glasgow comme “zones blanches” ont commencé à apparaître après le vote du Brexit.

Portant la marque du groupe d’extrême-droite National Action, les auto-collants ont aussi proclamé “pas de tolérance” pour l’homosexualité.

Ces auto-collants choquants, racistes, qui ont commencés à apparaître après le vote du Brexit il y a quelques jours ont été révélé par un député au parlement écossais parlant au parlement écossais.

Conclusion

Les temps à venir ne seront pas facile, il faudra faire de nombreux efforts et sacrifices, mais nous avons, enfin, le vent en poupe.

La société va continuer à se polariser de manière de plus en plus extrême tandis que les idées racistes et anti-juives vont toucher des cercles de plus en plus larges.

Les envahisseurs non-blancs eux-même, qui vont continuer à se comporter avec toujours plus d’arrogance et de violence, jetteront dans nos bras nombre de personnes jusqu’alors hésitantes.

Alors, conquérons le futur. Préparez-vous, et agissez selon vos talents et inclinations. Avec prudence, mais détermination et enthousiasme.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

5 Commentaires sur "Royaume-Uni : le racisme s’exprime plus ouvertement après le Brexit"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Belge
7 juillet 2016 23 h 47 min

De plus en plus de gens d’âges mûrs en ont ras le bol de tout ça.

Même Mélenchon change d’orientation il est souverainiste et il parle des travailleurs Français, vu sur TV liberté.

Sven le latin
8 juillet 2016 8 h 49 min

il y a pas mal de pays qui commencent a bouger, Grande-Bretagne (enfin…. sauf l’Ecosse qui ont voté pour le maintien !), Autriche, Finlande, Danemark, Suède, Islande, Pologne, Hongrie, Slovaquie !!!!

par contre, j’attends toujours de voir la fierté des latins redonner des ardeurs aux espagnols, italiens, portugais et français !!!

Ksenia
8 juillet 2016 11 h 46 min

Nous sommes sur une bonne dynamique: Brexit, nouvelles élections en Autriche, référendum en Hongrie, peut-être -et souhaitons le ardemment- une victoire de Donald Trump…!!
En France, soyons moins frileux… Ou peut-on trouver des autocollants du style “zone réservée aux Blancs “?

Brenshann
8 juillet 2016 17 h 10 min

Sur la pge Facebook suivante, ils vendent des autocollants du genre “La France est de Race Blanche”, “Non à l’extinction de la population Européenne”, “Fuck antifa”,…

https://www.facebook.com/Autocollants-Patriotes-Nationalistes-183623151980994/

wpDiscuz