Armement de Coulibaly : non, ce n’est pas “l’extrême-droite” qui est responsable

Le journal poutinien Russia Today a osé titrer : “Hyper Cacher : Amédy Coulibaly se serait bel et bien fourni en armes chez l’extrême droite radicale”. Ce titre, totalement mensonger et désinformateur, est la suite d’une campagne malveillante que tous les grands médias ont suivi avec docilité.

RT :

Selon Europol-Interpol, au moins quatre pistolets semi-automatiques, retrouvés dans l’arsenal d’Amédy Coulibaly, responsable de la tuerie de l’Hyper Cacher en janvier 2015, sont passés par Seth Outdoor, la société de la compagne de Claude Hermant.

Une note d’instruction d’Europol-Interpol que s’est procurée La Voix du Nord révèle que « plusieurs armes en possession d’Amedy Coulibaly ont été transformées à blanc par la société slovaque KolArms, puis vendues à la société AFG qui les a ensuite vendues à Seth Outdoor, basée à Haubourdin entre juillet et novembre 2014 ».

Or, il apparaît que l’entreprise Seth Outdoor est gérée par la femme de Claude Hermant, un individu proche des milieux d’extrême droite du nord de la France.

Aussi proche qu’un indic de police est proche des milieux qu’il infiltre…

Déjà, l’idée de militants authentiques d’extrême-droite armant des colons islamistes frôle déjà l’absurde, mais ce n’est pas tout.

Tous deux avaient été placés en garde à vue en décembre 2015 dans le cadre d’une enquête sur les liens qu’ils entretenaient avec Amédy Coulibaly, à qui ils auraient fourni des armes que ce dernier aurait utilisé lors de la prise d’otages de l’Hyper-Casher en janvier 2015.

Soyons clairs : je n’ai aucun élément pour indiquer que Claude Hermant n’a pas fourni ces armes à Coulibaly. Je suppose donc qu’Hermant est réellement derrière la fourniture de ces armes.

En revanche Hermant n’a rien d’un militant “d’extrême-droite”. Il a une fille métisse conçue avec une comorienne (nègresse) musulmane. Vous trouvez que ça fait extrême-droite, vous ? Il a d’ailleurs lui-même déclaré n’être “pas raciste”.

Quelqu’un qui conçoit un enfant métis, cela s’appelle un traître à sa race. Pas un militant d’extrême-droite. (Oui, Bruno Gollnisch est aussi un traître à sa race.)

Mais cela ne s’arrête pas là. Claude Hermant est beaucoup plus louche que cela, liés aux services de renseignements.

L’an passé, dans une vidéo très fouillée, Boris Le Lay analysait en détail le profil de Claude Hermant (à partir de la 10ème minute si vous ne voulez pas voir le début) :

Bref, désinformation une fois de plus, de même que pour le français arrêté il y a un mois en Ukraine alors qu’il faisait du trafic d’armes.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

1 Commentaire sur "Armement de Coulibaly : non, ce n’est pas “l’extrême-droite” qui est responsable"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
OTOOSAN
8 juillet 2016 10 h 28 min

Comme on dit ordinairement : Va ! calomnie hardiment, il en reste toujours quelque chose (audacter calumniare, semper aliquid haeret) ;(Francis Bacon) L’important, pour “eux” c’est que ça salisse, pas que cela soit vrai…

wpDiscuz